• Cette ballade new-yorkaise avec Arthur et Ben a été, je dois le dire un moment assez émouvant. Pourquoi pas nous de Becky Albertalli et Adam Silvera publié chez Hachette Romans en 2018 est une sorte de chick-lit young adult acidulée et pleine d’humour.


    Pourquoi pas nous ? de Becky Albertalli et Adam Silvera Le pitch: 
    Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin.

    De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation.

    Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre...

                                                                * * * * *

    Nos post ados se rencontrent fortuitement à un moment qui n'est pas forcément le bon mais qu'ils vont se charger, avec toute la force de leurs sentiments, de rendre possible. Peut-on contrer le destin et l'univers ? Ben, Arthur et l'histoire de leur relation vont nous prouver que les réponses peuvent être variables.

    Deux jeunes garçons  aux caractères pas si différents au bout du compte mais qui se complètent d'une  certaine  manière, qui bon an mal an parviennent à faire un bout de chemin ensemble et à franchir les caps des premières fois et des doutes personnels.

    Ben est un jeune homme d'origine porto-ricaine qui en plus d'assumer ses racines et son statut prolétaire parvient à se sentir en harmonie avec lui même et son homosexualité. Sorti d'une rupture difficile qui lui laisse beaucoup de regret, il prend le temps de connaitre Arthur fraîchement débarqué de Georgie et se laisse peu à peu séduire par ce jeune garçon plus aventureux qu'il ne le paraît. Arthur de son côté  découvre les joies du premier amour en même temps que la grosse pomme et son univers entre les comédies musicales qu'il aime tant et les quartiers les plus caractéristiques de la ville. Ben est à ses yeux le parfait prétendant et il ne ménage pas ses efforts pour le retrouver et le conquérir.

    Pourquoi pas nous est une belle promenade au cœur d'une  jeunesse américaine plutôt calme, sa culture entre monde des nerds, études et habitudes alimentaires. Une ballade un poil naïve entre jeunes vraiment sympas et pas débordants pour un sou. Un roman qui pourrait nous faire décrocher par moment par des préoccupations peut etre trop juvéniles et trop lissées mais qui, par bonheur, sait conserver un humour délicieux avec le rôle du meilleur ami du siècle, ce cher Dylan qui nous régale de ses petits dialogues avec Ben.
    Un récit qui démarre par une recherche  effrénée de l'autre, qui retrace le parcours d'une relation naissante laissant doucement naître des sentiments forts et vaporeux et qui se termine, avec le même charme, sur cette impression de fatalité que nous donne parfois la vie.

    C'est  écrit avec talent comme une comédie musicale cent fois rodée sur les planches et ça nous réserve la belle surprise de complètement nous prendre à son jeu. On peut parfois hausser les épaules devant les comportements dramas d’Arthur, se dire que Ben est sûrement un peu perdu dans ses choix et ses conceptions mais lorsque l'on tourne la tète pour observer son propre ado en plein snapchat avec ses potes, on se dit que, non, finalement les auteurs ont plutôt bien cerné leur sujet.

    On nous présente  bien sur un New York idéal, celui que toute bonne comédie nous montre sous son meilleur jour, comme le théâtre d'une histoire d'amour presque trop parfaite malgré ses difficultés vite balayées. La visite se fait sous l'influence flagrante d'un Obama leader de la nation, de la comédie musicale en vogue de ses dernières années, Hamilton,  celle qui a rebooté un peu les visions puritaines d'une Amérique sur la représentation de son histoire et son créateur charismatique Lin-Manuel Miranda qui semble beaucoup inspirer le jeune Arthur.
    Ce roman est clairement  plus conçu  pour un jeune lectorat et dans cet optique, il en devient très bon car il aborde beaucoup de thèmes et d'inquiétudes pouvant justement le toucher.
    Le tout est vraiment plein de peps, de tendresse mais aussi de doutes et d’amertume. C'est écrit sans ambages, avec de la vitamine et de l'amour neuf plein les mots et la traduction est tout aussi bonne: un vrai pari gagné!

    J'ai  terminé  ce roman avec un petit goût de mélancolie sans pourtant être déçue bien au contraire car à trop pousser les gens au rêve tout tracé on finit par brider notre capacité à envisager tous les chemins possibles.
    Le destin ne se maîtrise pas toujours et l'univers ne nous réserve pas toujours les fins que l'on imagine, cela n'est pas forcément une mauvaise chose et la fin plus qu’ouverte du récit nous donne à espérer une suite pour ces deux là. La musicalité certaine de Pourquoi pas nous, sa couverture tendance pleine de charme vous porteront sur une partition particulière de la romance, celle ou rien n'est  acquis mais où tout reste possible. Yop.

    Merci à Hachette Romans et NetGalley pour ce sp.


    Pourquoi pas nous ? de Becky Albertalli et Adam Silvera


     
    Vous le trouverez ici : Pourquoi pas nous ?
      
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Conquête : PresLocke d'Ella Frank et Brooke Blaine

    Éditions : MxM Bookmark

    Sortie : 5 Décembre 2018

    Ace Locke est le héros de films d'action le plus sexy d'Hollywood. Les femmes des quatre coins du globe jettent leur culotte dans sa direction, mais elles n'intéressent pas Ace – c'est plutôt un homme à boxers. En particulier, ceux du mannequin à moitié nu sur le panneau d'affichage devant lequel il passe tous les jours en voiture.

     

    Même s'il a récemment fait les gros titres avec son coming out public, Ace est réticent à l’idée d’entamer une relation, craignant ce que le jugement de l'opinion publique pourrait faire à sa carrière. Mais il y a quelque chose dans l'expression du mannequin qui l'intrigue et qui lui fait se demander « Et si ? » 

    Dylan Prescott vient tout juste de conclure son plus gros contrat de mannequin. Une campagne qui le placarde dans tout L.A. à peine plus couvert que le jour de sa naissance. Et quand il est choisi pour jouer dans le dernier blockbuster d'Ace, cela le place très près de son fantasme ultime.

    En apparence sûr de lui, Dylan n'a aucun problème avec sa sexualité ou ses allures de joli garçon, et il utilise les deux à son avantage pour obtenir ce qu'il veut. Et ce qu'il veut c'est l'impossible : Ace Locke.

     

     &&&&&

     

    Ace Locke est un acteur accompli, à succès, "bankable" car tout ce qu'il touche se transforme en blockbuster. Il y a juste un côté de lui qu'il n'assume pas encore totalement : sa sexualité. Bien qu'il ait fait son coming-out publiquement, il n'arrive pas à s'investir dans une relation gay par crainte pour sa carrière. Jusqu'à ce qu'il perde les "pédales"  - voir ses yeux, son esprit, son bon-sens...- lorsque Dylan Prescott, le mannequin pour sous-vêtements sur lequel il bave littéralement tous les jours depuis des mois, apparaisse comme acteur sur son nouveau film.

    A partir de là, le cœur d'Ace et même celui de Dylan vont entamer une course folle et ne vont plus battre que pour l'autre.

    De chouettes physiques (ils sont trop méga sexys l'un comme l'autre), de chouettes gars à l'humour et au caractère bien trempés qui vont devoir composer avec la célébrité écrasante de l'un et le passé de l'autre. Ils ne se ressemblent pas mais s'assemblent à la perfection. J'ai complètement craqué sur Ace et son caractère, bien qu'il semble fort physiquement, il est sensible, attachant, romantique et sexy en diable. Il cache, aux yeux de tous, son manque de confiance en amour, il se perd totalement avec Dylan et se dévoile entièrement à lui avec une rapidité qui lui fait un peu peur. Dylan, de son côté, accepte tout d'Ace car il fantasme sur l'acteur depuis des lustres et plonge aussi vite dans les sentiments. Les deux hommes entrent en symbiose et c'est trop mignon à découvrir.

    Il y a aussi toute de même une panoplie de personnages secondaires autour d'Ace comme de Dylan qui sont assez loufoques chacun dans leur genre provoquant le sourire à chaque fois qu'ils apparaissent. Dylan a des parents complètement hippies sans tabou aucun, carrément hors-du-temps, ils ont un mode d'éducation un peu spécial mais très drôle. Deux femmes gravitent autour d' Ace apportant une touche de folie dans son univers un peu restreint : une rousse flamboyante lui ayant servi de couverture pendant longtemps et une blonde aux paroles acérées, les deux veillant sur lui comme de vraies louves.

    J'avais déjà bien bien accroché sur l'histoire de Logan et Tate par l'une des auteures, et là je me suis retrouvée, à nouveau, complètement sous le charme d'Ace et Dylan. Les sentiments sont forts et chauds - sans être crus - entre eux, pas de temps mort dans l'histoire qui est somme-toute tendre et romantique. On y découvre, aussi, l'envers du décor sur des tournages de film, les interactions entre les producteurs / réalisateurs / acteurs, la bienséance qu'un acteur au sommet de sa gloire doit conserver pour assurer son avenir. Finalement dans cet univers comme dans tous les autres, la tolérance est déclamée haut et fort mais pas forcément  acceptée. La lutte constante pour rester au sommet -pas que pour l'argent, plutôt par passion - montre que la vie d'acteur n'est pas si rose que ça et peut se finir très vite et très mal en un claquement de doigts.

    Tous pleins de petites turpitudes qui mènent droit vers une fin de premier tome en cliffhanger et qui demande urgemment la suite !!! Rose Taylor

    Merci à MxM Bookmark pour ce SP.

    Vous le trouverez ici : Conquête: PresLocke, T1
      

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire