• Aussi pâle qu'un mort -Duncan Andrews- de Stephen Osborne

    Résumé:

    La meilleure amie du détective privé Duncan Andrews, Gina, est une sorcière. Son chien, un zombie. Et son défunt petit ami, Robbie, est un fantôme. Ce n’est donc pas une bien grande surprise qu’il se serve de ses connexions avec le surnaturel pour résoudre ses enquêtes. D’ailleurs, c’est une bonne chose, car Duncan est débordé. Janice Sanderson, la femme la plus riche d’Indianapolis, veut qu’il retrouve sa stripteaseuse de fille, Brenda, et une autre cliente connaît quelques ennuis à cause d’un spectre hantant la demeure familiale. Pour couronner le tout, Duncan a décidé de se remettre à fréquenter, bien qu’il ne soit pas certain d’être prêt après la mort de Robbie.

    En suivant une piste menant au petit ami de Brenda, Duncan rencontre Nick ; mettant ses doutes de côté, il accepte de sortir avec lui. Robbie ne lui facilite pas la tâche, se pointant lors du rencard pour ruiner ses chances, mais c’est bien là le dernier des soucis de Duncan : car le mari d’une de ses clientes a disparu et un tueur en série rôde dans les parages… un meurtrier qui pourrait ne pas être humain.

    Année de parution: 2015             Publié par: Sidh Press

    Aussi pâle qu'un mort  de Stephen Osborne

     

    Que dire de cette lecture, sinon que je prends toujours autant de plaisir à m'y plonger. Il y a de l'humour, de l'action, des personnages hauts en couleurs qui gravitent autour de Duncan Andrews. Ce personnage dont l'entourage est loin d'être ordinaire. Il fallait penser à une telle distribution des rôles. Le tout offre tant de possibilités. Je ne saurais pas dire qui m'a le plus séduite parmi ces différents personnages car chacun apparaît différent. Sans compter ceux qui sont liés aux deux enquêtes que mène Duncan Andrews. 

    Le couple Duncan/Robbie n'occupe pas ici tout le devant de la scène. Pour ce premier tome, c'est intéressant puisqu'on 'voit' ce qui entoure ces personnages, de quoi leur quotidien est fait. 

    L'humour est présent tout au long des pages. Je ne sais pas comment vous le décrire autrement que par 'humour de privé'. C'est l'idée que je m'en fais. Et j'avoue que j'y ai trouvé quelques bons mots.

    C'est un petit roman. Petit mais très bien nourri. Entre la profusion de personnages, les enquêtes, la vie privée de notre détective, pas de quoi s’ennuyer!

                                                                                                                                   MAN-on

    Pour le trouver: https://amzn.to/2KTRVIV

     

    « 2 nouvelles de K.S AngvertLe squatteur de Céline Mancellon, nouvelle et roman »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :