• Bryan & Jase: Quelque chose à son sujet #1 de A.D Ellis

    Un roman que l'on peut lire sous une double casquette, Bryan et Jase de A.D Ellis publié par Juno Publishing en Juin 2018 .


    Bryan & Jase: Quelque chose à son sujet #1 de A.D EllisLe pitch:
    Jase Rafferty a grandi en cachant ses penchants sexuels – jusqu’à ce qu’il rencontre Bryan Keating. La sexualité de Bryan n’est pas un secret, et être déployés à l’étranger permet aux deux hommes de se forger une solide amitié. L’attirance sexuelle est indéniable, mais après une semaine remplie de luxure, ils doivent se séparer.
    Un an plus tard, une rencontre fortuite leur offre un week-end de plus, même s’ils savent que Jase ne peut pas risquer sa carrière militaire ou ses obligations familiales pour être avec Bryan.
    Plusieurs années s’écoulent avant que Jase accepte finalement le désir désespéré de son cœur et de son corps. Mais lorsque la peur et la haine menacent de les séparer, Jase doit prendre une décision difficile qu’il n’est pas certain que Bryan et lui pourront surmonter. Ensemble, ils doivent choisir de résister à la tempête ou se dire adieu pour toujours.

     

     

    Bryan & Jase: Quelque chose à son sujet #1 de A.D Ellis

     Une double casquette car selon son degré d'exigence ou d'attente face à un mm on l’appréciera différemment.

      Si tu te places en mode princesse à paillettes, alors c'est un roman parfait ! C'est sucré et cliché à souhait avec toutes les bonnes ficelles qui te donnent à coup sur la chance de gagner la peluche de tes rêves! Tu as deux beaux jeunes hommes mignons tout plein, un petit bout de chou au milieu qui sait porter le bonnet à la perfection, des parents vilains qui craignent à mort et une marâtre à coté de qui la méchante reine de Blanche Neige te donne envie de boire un mojito dans le même verre qu'elle .
    Une trame aux codes surexploités qui fera blêmir ton cœur Barbie gayfriendly et te donnera envie de bannir toute femme de la surface terrestre !
      Bryan et Jase : une histoire d'amour plus que contrariée par une épouse, mère cupide et sans vergogne, qui gâche toutes les possibilités d'amour du couple. Une histoire qui se déroule sur plusieurs années, après plusieurs séparations, et qui nous décrit l’évolution de leur relation depuis leur rencontre à l'armée.
    On aime le rose alors on kiffe les larmes devant l'impossible bonheur et devant l'amour très fort qui semble péniblement franchir les embûches. On a lu tout Emily Blaine, alors on frissonne devant des parents odieux qui infligent à nouveau (oui je sais étonnant hein!!) de terribles épreuves à nos amoureux qui pourtant ne demandent rien à personne. On a récupéré les Barbara Cartland de notre grand mère du coup, on a presque déchiré les pages avec rage sur la méchante épouse qui, en plus, ne s'occupe pas de son bébé. On tremblote pendant les soldes au rayon bébé devant les assortiments de biberons alors on craque pour Grayson et les scènes de parentalité qui sont  touchantes, le petit garçon étant assez crédible dans son expression. On aime pas regarder les films d'horreur parce que y a pas de happy end à la fin, alors on collerait bien le père dans la cave pourrie d'un ehpad avec Jason en voisin de chambre portant le numéro 13 .
    Et comme on aime beaucoup la culture générale on apprend que le bleu sarcelle est une vraie couleur de la palette et qu'un jockstrap ça peut aussi s'appeler un suspensoir (je te laisse apprécier le cote sexy du mot!!).
    Un roman qui se lira donc comme un vrai conte de fée avec ses rebondissements, ses grandes émotions et sa fin arc en ciel à rendre jalouse mère nature. Un bon moment pour toutes les fleurs bleues pas fan de sexe, de sombritude ou d'histoire parallèle; si vous aimez les mm axés uniquement sur la romance foncez !


     En revanche si tu enfiles ta casquette de mmiste addict alors là, rien ne va plus!
    Tu crisses des dents sur une narration à deux voix alternées plus usée que le jean de ton ado rebelle, sur les répétitions de certaines fins de chapitres qui donnent l'impression que l'auteur pense qu'on était pas là au début et sur le peu de contenu de l'intrigue.
    Tu es exigeante, alors tu meurs d'envie de secouer ce pauvre Jase , obligé de coucher avec sa femme (c'est bien connu, nous les femmes on a ce pouvoir là!), et de lui hurler dans les oreilles "hey mec le divorce existe tu sais et tout les pères ne perdent pas leurs droits sur leur môme". Mais heureusement, pas besoin d'en arriver là car la méchante disparaît du jour au lendemain, comme par magie, avec un riche monsieur qui lui offre plein de bijoux!!!
     Tu as envie de déchirer (comme la princesse oui ) les pages concernant le père ubuesque et homophobe, qui à lui seul réunit plus de clichés que mon cerveau pensait pouvoir en supporter, mais comme t'es sur numérique ben tu peux pas le faire!!
    Mais, en même temps, tu sais te comporter donc tu ne fais pas remarquer le peu de personnalité de chaque personnage (à moins de l'envisager sous le point de vue de la caricature) , tu ne dis rien non plus sur l'inexistence des réalités quotidiennes de chacun à l'exception de Bryan (qui n'est pas toujours dans la kitchen- oui je devais la faire ,vraiment!).
    Tu n’évoques même pas, l'image générale de la femme , soit vénale, soit complètement soumise à son crétin de mari, qui est développée dans le roman parce que sinon tu vas te faire péter les petits vaisseaux des yeux et que la conjonctivite c'est pas fashion!

    Bref, pour moi c'est un roman qui te donne l'impression d'avoir une miette coincée entre deux dents, c'est gênant, pas douloureux mais suffisamment pénible pour vouloir que ça s’arrête le plus vite possible. Un récit à la plume classique, sans surprise, qui arrive soit dix ans trop tard dans le monde du mm , soit dix ans trop tôt pour créer un courant vintage auquel on succombera peut être  . Yop.

     

    Bryan & Jase: Quelque chose à son sujet #1 de A.D Ellis

     

     

    SP pour Netgalley et Juno Publishing



    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2zpADm6

      

    « Ces liens qui nous unissent Marshals - 1 de Mary CalmesRien de spécial .Tome 1 et 2 de A.E VIA »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    JuljuLemNoahhavesson
    Jeudi 12 Juillet 2018 à 13:57

    Quand on dit que trop de guimauve tue la guimauve... Surtout si autour, niveau scenario et profondeur des caractères, c'est Waterloo morne plaine. Excellente chronique !

      • Jeudi 12 Juillet 2018 à 15:17

        merci merci!! et oui pour moi (parcque d'autres aimeront surement ce genre de lecture tres gentille) c'est presque waterlol!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :