• Comment briller comme une étoile : Mad Creek # 3 d'Eli Easton

    Comment briller comme une étoile : Mad Creek # 3 d'Eli Easton

    Éditions : MxM Bookmark

    Sortie : 15 Juillet 2019

    Le Dr Jason Kunik travaille sur le plus stupéfiant des projets de génétique : la cartographie du génome d'une nouvelle espèce, les Éveillés - des chiens qui peuvent prendre une apparence humaine. Le problème est que personne ne sait que les Éveillés existent et Jason ne peut les trahir en publiant ses recherches. Quand il déménage à Mad Creek afin de poursuivre ses recherches dans une ville remplie de ces créatures, il ne veut que la paix, la tranquillité et pouvoir se plonger dans son travail. Peut-être que s'il comprend comment la mutation est activée, il pourra faire taire à jamais le chien qui est en lui. Milo est un chien réconfortant les malades en unité de soins palliatifs et il a perdu beaucoup de patients bien-aimés dans sa vie. Il comprend instinctivement la maladie et la douleur à un niveau spirituel que peu de gens atteignent. Quand il acquiert la capacité de se transformer en homme, il pense qu'il a enfin tout ce qu'il a toujours voulu. Mais être un homme n'est pas la même chose que d'être aimé et se réfugier à Mad Creek n'est pas la même chose que de trouver un foyer. Quand une maladie mystérieuse frappe Mad Creek et menace tous les Éveillés de la ville, le scientifique et le chien doivent découvrir ce que c'est et comment l'arrêter. Au passage, ils pourraient découvrir que l'amour véritable est possible, si vous regardez les étoiles briller.

     

    # # # # #

     

    Changement total de registre pour ce troisième tome avec un livre plus scientifique. L'auteure va vous parler, de génétique , d'hérédité, de gènes dormants, j'avoue que ce programme m'a émoustillé dés le départ, j'ai des études là-dedans et ça m'a rappellé quelques souvenirs.

    Jason est un chercheur en génétique qui, à ses heures perdues, tente de découvrir une explication au métamorphisme canin. La curiosité une peu malsaine d'un de ses collègues le pousse à fuir son emploi et son environnement pour s'installer à Mad Creek et poursuivre ses travaux plus sereinement.

    Mais voilà Jason est asocial, renfermé, peu en phase avec son côté chien et la venue dans sa vie de Milo, nouvellement éveillé va le perturber au plus haut point. Pleins de sentiments ambivalents vont émerger chez lui, devoir l' héberger ne lui plait pas beaucoup mais étudier son développement oui, les marques d'affection de Milo envers lui et les autres le déstabilisent autant que les capacités d'empathie et de don de soi de Milo l'interpellent. Gérer cette tempête intérieure de sentiments perturbe au plus haut point la petite vie bien rangée et compartimentée de Jason. Et comme un souci n'arrive jamais seul, une épidémie touchant uniquement les métamorphes va le pousser à encore plus sortir de sa zone de confort et à se confronter à ses sentiments.

    Un troisième tome mi enquête, mi scientifique, par investigation ça en a plus le côté épidémiologique sur la recherche du patient zéro qu'enquête policière. Cette lecture se fait, un peu comme une course contre la montre, pour retrouver les malades possibles, mettre au point des traitements, savoir quelles précautions prendre pour éviter la propagation, c'est assez intense. En parallèle, se déroule doucement la romance naissante entre Jason et Milo, dont les caractères sont de prime abord opposés, taciturne et renfrogné pour l'un, solaire et tactile pour l'autre.

    Cette ville est bien mystérieuse et je sais qu'il reste encore des tas de secrets à découvrir. J'espère qu'ils seront juste à la hauteur de ce volume. Rose Taylor

    « Comment marcher comme un homme : Mad Creek # 2 d'Eli EastonFrissons d'hiver d'Aria Grace et JJ Hunter »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :