• Et plane la mort de David Lange

    Et plane la mort de David Lange sorti en 2016 chez Mix Editions, avec une couverture clinquante qui me faisait de l'oeil depuis un petit moment : de la paillette, des etoiles de boulevard et un skull forcement j'ai craqué!


    Le pitch:

    Cole et Steve n'auraient jamais dû se rencontrer. Après tout, qu'ont en commun un juriste au chômage, contraint au porte-à-porte, et un détective privé à la dérive ? Pas grand-chose. Le destin les réunit pourtant lorsque Benjamin Everett demande à Steve d'enquêter sur la mort de son meilleur ami, Dan Halden, ex-star montante du show-biz.
    Luttant contre cette attraction aussi soudaine qu’inattendue, les deux hommes devront se frotter au passé sulfureux de Dan. Drogue, porno, chantage, ce dernier ne semblait pas près de s'acheter une conduite. S'agit-il alors d'un suicide, ainsi qu'en a conclu l'enquête de police, ou Dan cachait-il d'autres secrets ? De mortels secrets ?

     

     

    Un roman qui fut fort plaisant de par son sujet ,une enquête menée par un détective et acolyte temporaire mais surtout par la richesse et la complémentarité travaillées sur les deux personnages principaux.
    Nous avons donc à ma droite Steve Marshall , flic reconverti en détective suite à une douloureuse perte ,sexy et tout en masculinité bien affirmée; à ma gauche le séduisant et touchant Cole Davano, fiscaliste de formation et désespérément a la recherche d'un emploi.
    Deux hommes qui ,bien sur , n'auraient pas forcement dû se rencontrer mais que les aléas de la vie poussent à se côtoyer au milieu d'une enquête à la sauce Magnum (relax et sous le soleil). Jusqu'ici rien que nous n'ayons déjà lu je vous l'accorde.

    Je dois dire que j'ai bien aimé ce style de plume et cette narration à deux voix qui surfe entre du très bon et du moins bon , et ce, malgré les quelques répétitions qui empèsent parfois le rythme . Les nombreuses trouvailles d’écriture bien pondues, ponctuent le récit d'originalité et suffisent à oublier ces petits défauts dans la foulée.Les fins de chapitres particulièrement accrocheuses, courtes, efficaces accomplissent à merveille et avec talent leur objectif: nous enchaîner à cette foutue histoire et encore plus, à ces deux hommes!!

    Des dialogues très bien orchestrés , emplis d'humour tendre et percutant font que l'on a aucun mal a se projeter et a visualiser alors même que l'auteur ne nous noie pas sous les descriptions, bien au contraire.
    Certaines scènes , comme celles de la visite de studios de tournages très particuliers sont savoureuses à souhait et garnies de ce même humour sensible si bien amené. D'autres sont habillées d'une charge émotionnelle sensuelle toujours en subtilité et délicatesse a l'image de ses deux protagonistes. Si quelques petits moments furent laborieux au départ a cause des quelques répétitions croisées ça et la, le roman prends très vite son essor acte après acte laissant grandir l'attraction entre les deux hommes en même temps que l’enquête suit  tranquillement son cours.Aucune scène de sexe tapageuse ne vient entacher l’écriture, c'est un vrai plaisir de les suivre tant on s'attache à ce couple , et dans mon cas , particulièrement à Cole.

    Un Cole timide mais toujours très subtil, légèrement empêtré dans son conflit personnel lié à son respect  a l'autorité hiérarchique. Un intellect fin et observateur qui croise la route de celui plus brut et douloureux de Steve nous livrant des échanges tour à tour drôles, surprenants, attendrissants sous un angle déguisé de maître a élève , de Batman a Robin...
    Cole nous touche avec ses peurs et sa réserve toujours bienveillante quand Steve semble plus froid, mais pas moins heurté par la vie, manifestement plus habitué à ravaler ses sentiments .Leurs mécaniques psychologiques sont intéressantes: Steve érige des murs quand Cole compartimente sa vie, chacun à leur façon menant le combat contre leurs propres démons .Le jeune fiscaliste sait qu'il doit oser dépasser ses limites et le détective qu'il doit accomplir un retour à sa relation aux autres : on pourrait dire d'ailleurs que c'est le seul vrai but de cette enquête , se croiser, se jauger, s’épauler dans sa quête du changement nécessaire, le tout saupoudré de beaucoup de sensualité .

    Je termine ce livre avec un réel plaisir, une lecture "doudou" comme on les appelle, et me dis que David Lange a su me gagner à  sa cause  juste par la tendresse qui émane de ses mots du début à la fin. Alors oui, je le dis clairement l’enquête n'est pas le sujet captivant en soit même si elle tient plus qu'honorablement la route ,ce n'est pas le coup de cœur du siècle , mais la construction du couple et cette délicatesse qui déborde de leurs rapports a été une très belle arythmie dans mes dernières lectures on dira !

     

    "-C'est aussi simple que ça.Et puis, tu n'auras qu'à dire "oui" a tout ce que je que je dirais.
    -La mécanique de notre couple?
    - Le secret de sa longévité.Tu dis "oui" à toutes mes exigences.
    - J'ai tout l'air d'un lobotomisé qui vénère le gourou d'une secte.
    -Je dirais que tu es amoureux et que tu t'inclines devant mon bon sens général.
    - Ca me fait l'effet d'être un esclave.
    -L'amour est le plus bel esclave qui soit.
     Son rôle lui montait déjà à la tête."

    YOP

     

     

    Pour le trouver: https://amzn.to/2kqSEpQ

     

     

    « Rien de sérieux de Jay NorthcoteEchauffement de Jeanne et Louise Corolle »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Mars 2018 à 14:53

    Une romance intéressante, donc ^^.

    (Ce serait intéressant d'avoir les références du livre en résumé au bout de l'article : titre, auteur, éditeur, nombre de pages et prix)

    2
    Dimanche 1er Avril 2018 à 12:54

    elles sont en debut d'article ;)

     

      • Dimanche 1er Avril 2018 à 16:29

        Pour le titre, l'auteur et les éditions, oui. Mais pas le prix, ni le nombre de pages, ni l'ISBN du bouquin ^^

      • Mardi 3 Avril 2018 à 19:03

        Certes , on reste dans le simple et le factuel avant tout mais je note l'idée pour quand je serais moins feignasse !

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :