• Jeux nocturnes- tomes 1, 2 et 3- Vénusia A.

    Une agréable série de trois tomes, Jeux Nocturnes de Vénusia A., sortie en 2016, qui nous présente deux couples mais surtout un excellent personnage, plus ou moins central selon les tomes, que j'ai beaucoup apprécié.  

     

    Jeux nocturnes- tomes 1, 2 et 3- Vénusia A.

     

      Trois histoires qui trônaient dans ma pal depuis de longs mois et que j'aurais dû attaquer bien plus tôt ! Difficile d'annoncer clairement une préférence pour l'un des trois quand les personnages des deux premiers m'ont peut-être plus séduite mais l’écriture du dernier m'a également plus conquise.

      L'histoire de David et Jayce  (le troisième tome donc) semble plus profonde mais aussi plus aboutie aussi bien dans son écriture que dans son traitement. Les perso sont un poil moins entiers et surtout plus sombres et réfléchis. On est moins  dans l'emportement  des deux premiers tomes mais tout autant dans la passion, cette passion sourde que les non dits tendent à maintenir sous le couvercle. Jayce est un homme sûr de lui à la prestance aguerrie qui laisse  penser qu'il sait où il va et qu'il maîtrise tout, en privé c'est un homme tendre, prévenant et suffisamment vieux jeu pour que ce soit totalement  séduisant. David, qui devrait être le fin et le presque minet timide, est celui qui est sûr de ses sentiments, calme et posé dans son approche de son amant apeuré par l'engagement. Il sait attendre et prendre des initiatives auxquelles on ne s'attendait pas .

      L'écriture de Vénusia est moins incertaine et semble moins influencée par les romances qu'on a déjà lues, elle prend son envol  dans cette troisième histoire par une fluidité agréable et surtout un sens du propos très concret sur les hommes et leurs visions. Des,points de vues que je n'ai pas vu souvent comme la sémantique des petits noms que je trouve moi même ridicule (quel homme de 30 ou 40 ans appelle son mec "mon petit ami" et quelle femme fait ça aussi ? ). 
    Elle sait concéder cette part de romantisme toute féminine au récit sans trop tomber dans l’écœurement et surtout, elle a le sens de la dramaturgie, assez classique on le concède, même s'il n' y a pas 36 façons d'enfiler une chaussette  quoi qu'on en dise), un sens donc de la dramaturgie totalement addictif. Si on a du mal à comprendre le revirement mélodramatique de David quand tout va si bien et que l'on peut regretter la ressemblance sur le manque d’intérêt de Jayce et d'Aaron envers leurs amoureux, ce serait à mon goût les seuls bémols gênants que j'aurais trouvé au déroulement de l'intrigue.
    Tout est précis et indispensable, pas de passage lourd et malvenu qui noie le poisson, le but étant clairement de se consacrer à la romance et rien que la romance. La narration est menée avec un certain savoir faire coupée, ça et là, de ces petits thèmes moins légers qui effleurent les pensées de nos deux hommes : la peur, l'engagement, la vieillesse...

      Les deux premières histoires, plus classiques, étaient une bonne introduction en matière avec deux personnages charismatiques mais surtout un Kyran totalement jouissif : un caractère d'une intelligence rare dans sa construction avec tout ce qu'il faut de défauts et de qualités pour en  faire une palette très attractive. Un séducteur, un manipulateur et en même temps, un être fragile très attachant, c'est un perso que j'ai beaucoup apprécié par sa finesse et la richesse de ses  nuances. Kyran est un homme que l'on sait être multiforme, passant de l'homme androgyne pointilleux dans ses fringues au mec retors et facétieux, un garçon bourré d'humour qui donne toute sa valeur à ce premier tome. Kyran ne tombe dans aucun des clichés qu'on pourrait craindre et c'est vraiment très plaisant de le découvrir petit à petit.
    Aaron, lui, est plus académique, un pompier musclé et sexy, taciturne et jaloux, un peu ce qu'on attend de lui en fait pour rebondir sur son éblouissant partenaire. Il est le ricochet parfait pour semer le trouble et jeter un peu plus de tension dans leur relation.Il n'en reste pas moins qu'on l'aime aussi, bien sûr, mais là où le deuxième couple se partage la vedette dans leur histoire, ici c'est vraiment Kyran sur lequel on met l'accent. Et ça passe très bien car il est suffisamment complet à lui seul pour incarner l’âme d'un roman.

    Vénusia  A. nous livre une petite série pas parfaite qui contient encore quelques ficelles faciles (#allitérationdelamort ) mais on sent poindre un sens du récit et de la tension vraiment très naturel et terriblement efficace. Un point supplémentaire pour ces belles couvertures sensuelles sans trop en faire ,moi qui d'ordinaire ne suis pas très torses !  Il y a une belle subtilité dans le mariage du contenu et du contenant qui m'a assez bluffée je dois dire et je sens que je vais très vite replonger dans les romans de cette dame !! Yop.


    Jeux nocturnes- tomes 1, 2 et 3- Vénusia A.

     

    Vous les trouverez ici: tome 1 et 2  et  tome 3

    « Une année pour s'accepter de Raj And CoAxios de Jaclyn Osborn »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Octobre 2018 à 13:24

    Un grand merci pour cette agréable chronique intelligente, avisée et dont l'analyse très fine m'a bluffée. Et tout ça, sans spoiler l'histoire !
    Merci également pour ton commentaire Amazon.
    Venusia A.

      • Mercredi 17 Octobre 2018 à 22:47

        De rien , la lecture fut un vrai plaisir!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :