• Le miracle de Corbin Wale de Roan Parrish

    Ce roman de Noel de Roan Parrish publié en décembre 2018 par MxMBookmark qui a déjà conquis pas mal de lecteurs m'a en ce qui me concerne laisser une impression à double tranchant.


    Le miracle de Corbin Wale de Roan ParrishLe pitch: 

    Il y a un mois, la vie d'Alex Barrow a implosé ; partenaire, maison, boulot, tout a disparu en quarante-huit heures. Mais parfois, quand tout s'écroule, il suffit d’y croire. Aujourd'hui, Alex est de retour dans sa ville natale du Michigan, ouvrant enfin la boulangerie dont il a toujours rêvé.

    Corbin Wale est un mec bizarre. Du moins, c'est ce qu'il a entendu dire toute sa vie. Il sait qu'il est à part, dans son monde imaginaire, mais les choses qu'il ressent sont très réelles. Tout comme la raison pour laquelle il ne pourra jamais être avec Alex Barrow. Même si Alex est tout ce qui l'a toujours fait rêver. Même si, peut-être, Corbin est aussi ce qui fait rêver Alex.

    Quand Corbin commence à travailler dans la boulangerie, Alex et lui ne peuvent nier plus longtemps leur attirance. Tandis que la saison des vacances exerce sa magie, Corbin va devoir ses peurs pour qu’enfin ils puissent obtenir ce qu’ils ont toujours désiré.

                                                                    " " "

    Que l'on ne s'y trompe pas, c'est  probablement un très beau roman, sauvage et poétique où le statut de l'un de ses protagonistes rend les choses un peu moins consensuelles que dans un mm classique.

    Je dois avouer avoir été séduite dès le départ par les mots et la magie douloureuse que l'auteure sait distiller dans ses pages. Alex est un garçon bien dans sa vie et dans sa peau, fraîchement débarqué dans sa ville natale pour reprendre le café parental et en refaire un lieu plus actuel.  De là  arrive l'étrange Corbin Wale sorti tout droit de ses souvenirs de collège, de sa maison au fond des bois et de son monde particulier. Une relation qui prend le temps de se construire sur la confiance, sur les tentatives patientes que fournit Alex pour apprivoiser le jeune homme plutôt  sauvage et sur les efforts que fait Corbin pour s'épanouir et laisser une porte ouverte à Alex. 
    La poésie est présente partout autour de Corbin, elle émane même probablement de lui et de son contact presque médiumnique à la nature et aux personnes. Le roman est un rappel constant  de sa manière d'appréhender le monde, de le sentir et de s'y perdre. Une vie bâtie sur sa différence, sur son isolement et sur son univers secret qui est une part totale de lui même et de sa réalité. Alex peine à franchir cette porte mais l'attirance évidente, la curiosité  entre eux, aident les deux jeunes hommes à gravir bien des marches incertaines pour laisser sortir une création commune: leur histoire.

    Si comme beaucoup j'ai  été  fortement charmée par la plume et les procédés de l'auteur, je me suis malheureusement vite essoufflée  en cours de route. Ce qui était charmant et troublant est devenu en deuxième partie étouffant et trop exacerbé  à mon gout. Cette présence de la nature et des croyances sous toutes ses formes dans le moindre passage comme le seul prétexte  pour exprimer ce côté autistique du héros a fini pour ma part par être pesant voir redondant. Si j'ai  pleinement conscience que c'est plus l'histoire de Corbin que celle du couple, il n'en reste pas moins que celui-ci écrase complètement tous les autres aspects du récit et les autres personnages qui peinent à trouver une vraie place et ne font office que de simples figurants. La personnalité  pourtant agréable d'Alex y perd toutes ses possibilités et ne devient que le substitut permettant à Corbin d'être, même si l'on comprend vite que c'est aussi par ce chemin que Corbin change doucement. Trop de vent qui souffle, trop de feuilles qui bruissent, trop de ce tout empirique qui vient frapper chaque sentiment et chaque scène pour en faire ce personnage extraordinaire au sens littéral du terme. Les scènes de sexe qui finalisent comme une renaissance de Corbin et concrétisent leur couple sont presque surréalistes à mon sens et parachèvent le roman en forme de bouquet final qui jaillirait d'un seul coup sans viser d'autres  buts que l'explosion tonitruante qui frappe les esprits sans chatouiller les sens.

    Bref, je ne pourrais en aucun cas nier la plume talentueuse et l'originalité de ce roman, mais de mon côté  la magie et la poésie sauvage se sont malheureusement  simplement transformées  en spectacle de scène. Yop.


    Vous le trouverez ici : Le miracle de Corbin Wale

    « Toon's King Tome 2 Même si les lumières s'éteignent de M.G.HOuvrir les yeux de Marc Gardner »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :