• Sortie : 10 Avril 2020

      

    « Jonah n’a jamais su simplement me dire oui. Toujours dans la retenue. Tellement sûr de lui en apparence et tellement apeuré sous l’armure. J’ai découvert tant de choses entre ses pages. Tout ce que je brûlais d’entendre, je l’ai finalement lu.

    Trop tard.

    Il m’a affirmé que tout n’était que mensonge. Je sais que c’est faux. Peut-être qu’aujourd’hui il ne pense plus un traître mot de tout ça. Possible qu’il soit passé à autre chose.

    Jonah que je croyais si fort… tellement fragile en réalité.

    Le retrouver malgré lui. Affronter la passion. Essuyer son mépris. Perdre la raison. Voilà ce qui m’attend. »

     

    # # # # #

     

    Je ne sais pas ce qui me fait autant fondre, adorer ou tripper dans les écrits de Marie HJ mais à chaque fois, elle m'embarque dans une valse de sentiments qui me retournent et m'émeuvent. C'est le second roman qui en peu de temps me remue à l'intérieur de par son approche de la maladie, du handicap et de ses conséquences sur la vie quotidienne des gens comme de leurs proches. 

    La construction du roman m'a aussi beaucoup plu car il alterne entre le passé, le présent et les mots de Jonah couchés sur le papier. ll y est raconté l'histoire naissante, poignante d'un amour de jeunesse entre deux adolescents aux origines bien différentes mais qui après s'être rencontrés, se sont découverts puis aimés follement. Mais ça, c'était il y a douze ans, tant d'années que Jonah et Scott se sont perdus de vue suite à la fuite précipitée de Jonah, une nuit. Ce n'est pas par faute d'amour mais plutôt de trop d'amour, que Jonah est parti cacher ses peurs, ses angoisses loin de la vie dorée de Scott.

    Même si cette séparation les a bouleversé, ravagé, ils n'ont jamais vraiment arrêté de s'aimer sans vraiment savoir si l'autre éprouvait la même chose. Les retrouvailles inopinées  ou peut-être pas si fortuites que ça, vont mettre à mal leur présent à tous les deux, réveillé de vieilles comme de nouvelles blessures.

    Si le roman foisonne de sentiments comme l'amour, la passion, le sexe chaud chaud, il s'articule tout de même en premier lieu sur la maladie, celle qui nous rend impuissant, celle qu'on ne fait face qu'en y laissant des plumes. On y suit l'abnégation de Jonah  ainsi que sa lutte constante pour à la fois survivre et ne pas se noyer dans une situation qu'il juge tellement inextricable. Suivre ses écrits, comme une sorte d' exutoire à son mal-être m'a beaucoup parlé, son récit est touchant, parlant pour toutes les personnes qui vivent cette même situation. Je suis assez sensible à ses sujets qui finalement me touchent de près et me rendent très réceptive aux ressentis de Jonah. Ce long voyage qu'il subit entre fatalité du destin, les sentiments qu'il doit cacher, taire, refouler pour continuer à avancer et pour soutenir la seule personne qui l'a aimé depuis le début de sa vie. L'éclaircie qu'il a touché du doigt avec Scott, son étoile dans un univers sombre, et la lutte acharnée qu'il mène pour vivre le rendent attendrissant, attachant .

    Les mots ne sont pas tout comme il est dit plusieurs fois dans le roman mais comme les actes, ils s'avèrent nécessaires même lorsqu'ils sont dévastateurs. L'auteure nous entraine encore une fois dans la tourmente, dans les liens à retisser, pour comprendre les chagrins, les errances de l'âme qu'on développe lorsqu'on a une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

    Lu d'une traite, dévorant chaque page, tremblant à chaque tourment, j'ai dévoré chaque mot avec bonheur, impatience et envie. Même si le sujet traité est lourd, ça n'en reste pas moins une belle histoire d'amour. Rose Taylor

    Merci à Marie HJ pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sortie : 07 Janvier 2020

    Alors qu’il vient de finir ses études, Laurent décide, avec sa meilleure amie Lola, de quitter la capitale pour le sud de la France où ils vont débuter leur vie active. Son objectif avec ce déménagement : prendre son indépendance et devenir maître de sa vie.À son arrivée, il fera la connaissance de Dominique, le frère de Lola et de Gabriel, son meilleur ami. Gabriel, ce géant aux yeux saphir, avec cet air de bad boy, cet homme qui assume pleinement ses choix de vie. Mais derrière ces apparences se cachent de profondes blessures.Alors quand les deux hommes se rendent compte qu’ils sont attirés l’un par l’autre, des choix vont devoir se faire. Entre Gabriel qui refuse toute idée d’une relation sentimentale autre qu’éphémère et Laurent qui se pense hétéro, mais qui est incapable de se sortir cet homme de ses pensées ; assumeront-ils leurs sentiments naissants ? Pourront-ils remettre en question leur perception de leur vie et se projeter sur un avenir commun ? C’est une histoire d’acceptation de soi, qui pose la question de l’être et du paraître. Un long parcours sur ce chemin, que l’on appelle la Vie, composée de chemins de traverse.

     

    @@@@@

     

     

    Premier essai d'Emy Bloom réussi, transformé, avec succès. J'ai de suite accroché au couple amical, fusionnel de Lola et Laurent. Eux qui se sont rencontrés en faisant leurs études ensemble ne se sont jamais quittés depuis. C'est donc tout naturellement qu'ils décident de quitter Paris pour s'installer dans le sud, auprès de la famille de Lola, d'aménager ensemble et de travailler ensemble.

    Kiné de formation, l'une orientée vers les personnes âgées, l'autre vers les sportifs, ils débutent tous les deux avec enthousiasme dans le même établissement. Très vite, ils vont créer de nouveaux liens, tant par leur travail que grâce au frère de Lola qui les intègre au sein de ses amis. Parmi eux, il y a Gabriel, au physique de rugbyman, à la gentillesse débordante et qui lance des regards de braise à Laurent. Mais le hic, c'est que Laurent est hétéro, et pendant un bon moment, il ne se rend compte de rien si ce n'est sa présence apaisante, amicale et réconfortante.... jusqu'au jour où ça dérape !!

    Et là commence pour Laurent une véritable introspection car il s'est vite rendu compte qu'il n'était pas aussi insensible que ça au charme de Gabe, mais comment appréhender son attirance pour un homme et surtout un homme qui semble ne pas vouloir d'attaches.

    Si quelques fois, je mets plusieurs pages pour rentrer dans une histoire, là ce ne fut pas le coup, je suis tombée immédiatement sous le charme de ce couple amical qui change complètement de vie. J'ai retrouvé tout ce que j'aime dans les romans, les liens amicaux, filiaux, amoureux, passionnels qui font que la vie est plus belle et qu'on a toutes les raisons de rester optimiste. On entend presque le chant des cigales, le douceur du soleil, les odeurs de cuisine du sud, les embruns de la Méditerranée, qui m'ont dépaysé ce qui est vraiment un plus surtout en ce moment. On a presque envie d'aller faire un tour dans le midi pour toucher à cette douceur de vivre.

    Même si le roman traite d'un bouleversement total de vie, de pensées , de confiance en soi mais aussi d'acceptation, tout se fait sans heurts, sans déferlement ni de haine, ni de larmes. Laurent se retrouve face à ses interrogations sans tomber dans les excès ou les caricatures, c'est ce que j'ai trouvé top dans ce livre, il se pose beaucoup de questions mais se rend vite compte que l'amour est ce qu'il veut vraiment dans la vie quelque soit sa forme, de plus comment résister à des yeux doux de couleur saphir !!

    Autant dire qu'il faut le découvrir, le dévorer même si l'attente du second volet devient inévitable et que mon impatience est à son comble. Rose Taylor

    Merci à Emy Bloom pour son SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une double histoire, écrite comme dans un palais des glaces tant le nombre de reflets y est important, parue fin 2019 chez Mix Editions.OUi je sais, pas une nouveauté mais confinement oblige je peux enfin replonger mes yeux avides et papillonnants (comprenez de myope) dans ma PAL ! 

    Douleurs miroir de Barjy L. et Charly ReinhardtLe pitch: 
    "Un regard sur notre histoire " de Barjy L :
    L’intolérance
    Jonas la connait bien, il la côtoie tous les jours.
    Il la subit. Il en est responsable aussi, parfois.

     Est-ce qu’une après-midi et un vieux photographe pourraient changer les choses ?

     Peuvent-ils suffire à transformer le regard des autres, et celui qu’on pose sur sa propre existence ?

     

    " De bleu et de rouille " de Charly Reinhardt:

     Pour lui, tout n’est que couleurs et sexe.

     Des corps, de la crasse, des teintes qui l’obsèdent et dont il ne parviendra jamais à restaurer les nuances. Une addiction trop ancrée en lui pour qu’il puisse s’en défaire.

     À moins que la rouille et le bleu qui s’invitent dans sa vie ne constituent un début de réponse ?

     

                                                                      ****

    Deux histoires, deux auteurs, deux visions de la douleur ! 
    Un livre qui porte réellement bien  son nom tant par le reflet des deux histoires l'une face à l'autre que ceux plus discrets que l'on peut également  discerner entre leurs lignes. Par choix personnel je ne dirai que très peu de choses sur les intrigues en elles-mêmes, les histoires sont courtes et donc facilement spoilables ( mon pote le dico me dit que si, d'abords, ce mot existe dans un monde parallèle ou Mr Larousse n'a pas son mot à dire ).

     

    L'histoire de Barjy est une très belle leçon de douceur  et de souvenirs amers. Une rencontre entre deux générations autour d'une même douleur. L'un, jeune et le monde devant lui est en plein doute sur  son avenir avec son amoureux secret; l'autre au crépuscule de sa vie n'a plus que ses rêves et ses regrets sur ses épaules.
    Jonas assiste donc pendant un de ses cours à un échange aussi douloureux que salvateur avec   une ancienne victime de guerre . En face de lui , c'est le reflet  grisonnant et désuet de ses propres questions, ce reflet modifié par le prisme de l'histoire et du temps qui donnent aux hommes une chance inégale d'accomplir leur destin. Un vieil homme rescapé des événements qui y a en revanche laissé son ame soeur.
    Touché par le regard malicieux et perspicace de ce vieux briscard au coeur déjà mort d'amour, Jonas y puise le courage de faire front a ses propres peurs. L'un n'a pas eu de choix l'autre l'a mais la douleur et la crainte se rejoignent dans une meme constatation intemporelle de l'intolérance et de ses conséquences dévastatrices.

    Au delà du reflet de l'histoire officielle, c'est la petite histoire des hommes, encore moins glorieuse, qui jaillit page après page, d'une époque à l'autre. De la bêtise hypocrite d'un monde révolu, où l'homosexualite n'etait pas si rare, à une actualité plus concrète, où il est devenu normal d'assumer une liberté d'expression toute aussi crasse et destructrice, les deux hommes se livrent l'un à l'autre dans un discour muet et très émouvant. La jeunesse du matin voudrait voir la certitude du soir effacer cette trouille bleue d'être un adulte affirmé à midi. 

    Ce premier reflet du miroir c'est cette douleur officielle, respectable, reconnue et indéniable. De celles que l'on ne songerait jamais à remettre en cause ou à juger (aujourd'hui en tout cas pour la plupart des gens pourvu d'un minimum de sensibilité et d'intellect), elle est honorable et juste aux yeux de tous et elle est le côté lumineux et éclairé de l'histoire qui lui succède.


    Si l'on était dans la lumière avec Barjy , sa consoeur, elle, nous entraîne dans les méandres du côté obscur de ce que l'on appelle un être perdu.

    Greg se noie dans le sexe, l'alcool, la luxure, la crasse et la douleur. Cette douleur qui est la dernière chose qui le rend vivant ou plutôt survivant. La morale de ses actes ne le touche même plus et le regard des autres encore moins. Se baigner dans le mépris et le rejet est devenu son quotidien et cela semble lui convenir entre  overdoses d'alcool et  manques de nicotine. Cette histoire pue le renfermé, la solitude et le précipice (et probablement le sperme de la veille et le vomi aussi).  Elle porte haut l'étendard du m'enfoutisme et de la perdition avec un héros qu'on serait rapidement tenté de juger et de mépriser. 

    Mais que j'aime ces personnages cabossés et complètement hors champ ! S 'il est bien une douleur que les gens ne sont pas prêts comprendre c'est bien celle de la descente aux enfers et de la destruction. Greg se met en danger, met les autres en danger et continue marche après marche à gravir les échelons de la déchéance. Deux jumeaux très attractifs, comme le reflet d'un seul et même homme, occupent un moment son quotidien puis font la passerelle pour sa rencontre avec Seb. 
    Seb au regard noir qui lui renvoie en pleine face ses faiblesses et ne lui fait aucun cadeau. Seb qui n'épargne ni sa fierté déjà bien écrasée ni son coeur  rongé par la maladie de vivre en suspen. Seb est dur avec lui et dans un monde  où Greg a perdu ses couleurs, cette dureté lui fait un bien fou. Elle l'englue tout autant qu'elle le libère et elle le jette face à lui-meme comme ce reflet qu'on croise sans jamais le vouloir au détour d'un couloir.
    Ici on fait pas dans le rose rédempteur, dans l'amour salvateur, on fait dans le glauque malaisant et dans cette réalité pourtant bien ordinaire de nos défauts les plus sombres. Nul ne peut juger cette attraction morbide qu'exerce la peur et la certitude de la fin, nul ne peut lui faire plus de mal que lui-même. Greg c'est un miroir brisé qui ne perçoit plus que les nuances de gris, un être pour qui le verbe espérer n'a aucun sens. 
    La psyché tordue alliée au processus de création de Greg sont probablement les deux aspects qui m'ont le plus troublés et touchés. Cette monochromie ambiante est chavirante à en être étouffante et cette toile barbouillée qu'est devenue sa vie, la véritable palette d'actions toutes moins recommandables les unes que les autres. Greg n'est pas fantasmatique  et Seb n'est pas un prince charmant qui édulcore les problemes de Greg.
    Pour moi et je dis bien pour moi on a pour une fois la vraie recette d'une dark romance:

    -point de héros abusif qui saurait rendre "Bébé " heureux malgré lui  à la dixième page après une ch'tite fessée

    - pas de compassion sur le malheur de Greg pour nous le rendre plus sympathique

    -pas de prince guérisseur qui se transforme de brute épaisse en  chamallow en cuir, Seb est un con et reste un con avec une vie à deux balles.

    Non juste deux mecs qui se percutent et qui croisent leur vie tout en restant ce qu'ils étaient ( c'est magique hein un peu comme nous)  le reste c'est leur histoire et leur possible et c'est ce seul possible qui force Greg a laissé à nouveau entrer peu à peu la couleur dans sa vie et dans ses croquis. Le reste c'est a eux de voir !


    Le miroir de Barjy était vif et éclatant de sincérité juvénile, celui de Charly est sombre et piqué. La douleur de Jonas est honorable quand celle de Greg est  à peine tolérable ou excusable et pourtant?  
    Et pourtant c'est probablement cette opposition en tous points de nos convictions les plus sûres et les moins avouables qui font peut-être la vraie saveur de ce duo.
    Yop 

                                                                       

    Douleurs miroir de Barjy L. et Charly Reinhardt

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sortie: 20 Mars 2020

    Il y a moi, et le diagnostic qui est tombé. Moi, et cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Moi et cette poussée qui m’a fait entrer dans la maladie, en m’offrant la possibilité de continuer à vivre comme avant, au moins pour un temps. Moi, et la tempête de terreur née de cette découverte.
    Et il y a ce jeune homme, plus beau et lumineux qu’un coucher de soleil sur la mer en été. Ce jeune homme si souriant. Ce jeune homme qui a traversé une seule et unique poussée, et n’en est pas sorti indemne, mais qui sourit. Ô comme il sourit. Et comme il m’aide à écarter les nuages qui m’entourent.

     

    &&&&&

     

    C'est avec plein de sentiments ambivalents que j'ai commencé la nouvelle qu'Aurore Morgenstern m'a confié. L'auteure, avec sa grande gentillesse, m'a proposé de découvrir un pan de sa vie professionnelle qui l'a marqué et dont elle a su parfaitement retranscrire les tenants et aboutissants. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que l’histoire qu'elle nous conte, l’expérience qu'elle raconte est, indirectement, un peu la mienne.

    Affronter la pire des nouvelles quant à sa santé fait basculer Sébastien dans un état secondaire. Il aurait perdu pied si Kaïs, un malade lui-aussi au vu de sa béquille ne l'avait pas abordé , rassuré et même fait sourire dans cette salle d'attente de l'aile neurologique de l'hôpital. L' enthousiasme du jeune homme, son optimisme vont apporter à Sébastien plus qu'il ne l'aurait imaginer, d'une rencontre inattendue va naître une amitié précieuse et même un amour indéfectible.

    L'annonce de cette terrible bataille qui se joue dans  leur propre organisme, la compréhension qui doit suivre pour assumer un changement de vie souvent drastique, la perte de repères dans tous les domaines du quotidien, l'acceptation même si elle ressemble à une mauvaise farce du destin, sont les premières phases par lesquelles passent Sébastien et Kaïs. Ensemble, ils vont grandir, passer par des phases plus ou moins lourdes physiquement et mentalement. Mais la personnalité solaire de Kaïs ainsi que sa force d'âme montrent à quel point l'optimisme peut soulever des montagnes et envisager d'avoir une belle vie malgré les tourments de la maladie.

    Face à tout le jargon scientifique dont on est vite submergé à l'annonce d'une telle nouvelle, l'auteure trouve les mots justes, simples et tellement proches de la réalité que l'histoire en devient presque plus simple à accepter. L’optimisme qui en ressort à la lecture est comme un baume que devrait découvrir tous les acteurs liés de près ou de loin à cette maladie.

    J'ai été d'autant plus touché par ce roman -presque témoignage- car ça m'a ramené à ma propre expérience, à ce tabouret de cuisine, à mon amoureux assis dessus pleurant -une des rares fois de sa vie- me disant que notre vie allait changer, qu'elle serait faite d'hôpitaux, de séances de kiné, de poussées et de la lente détérioration physique et mentale et surtout qu'il avait peur pour nos enfants.

    Toutes les craintes et les questionnements dont fait preuve Sébastien sont tellement justes que la lecture en ait troublante, chargée de vérité. Le duo Séb / Kaïs fonctionne d'autant bien que l'un relève l'autre au moment où il le faut et que l'inverse est aussi vrai.

    Le livre d'Aurore Morgenstern n'est pas un livre sur la maladie et ses tourments mais sur l'amour, tant le filial, l'amical que le romantique et passionnel. C'est une belle leçon de vie pour pouvoir dire et prouver que de tout malheur peut en sortir quelque chose de bien et bon , différent certes mais qui rend plus fort et peut-être aussi plus compréhensif envers les autres.

    Merci beaucoup, Aurore, pour ce partage pleins de douceurs, d'optimisme et pour ta confiance. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 02 Avril 2020

     

    Oz : Échapper à la scène internationale du mannequinat afin de concevoir ma propre collection de mode est la première étape pour me débarrasser de ma réputation de « tête vide » et prouver au monde que je suis plus qu’un joli visage. Mais à la minute où il me faut accepter l’aide de mon voisin sexy sur le bord de la route, j’ai l’impression d’être le crétin que les gens croient que je suis. Et le pire, c’est qu’il ne pense visiblement pas que je vaux cette perte de temps.

    Jake : Après trois ans à fuir pour avoir été au mauvais endroit au mauvais moment, j’ai finalement trouvé un lieu apparemment sûr pour m’y installer : Haven, dans le Colorado. Avec des amis, un travail et une cabane dans les bois, j’ai tout ce dont j’ai besoin pour vivre une vie simple sans attirer l’attention sur moi. Tout va bien. Très bien.

    Jusqu’à ce que je rencontre mon nouveau voisin.

     

    §§§§§

     

    Après les montagnes avec Xander et Bennett, les gratte-ciels avec Aiden et Ash, retour dans les Rocheuses avec le collègue et ami de Xander : Jake. Jake est aussi guide comme Xander mais pas que, il a des talents pour soigner les gens,il aide d'ailleurs le médecin local dans les soins pendant la période creuse d'hiver. Il est très solitaire et ne cherche pas à s'attacher à qui que ce soit ce qui le rend plus que mystérieux pour la plupart des habitants de leur bourgade.

    Cette situation lui convient très bien, jusqu'à ce déboule dans son univers triste, ordonné et gris un jeune homme beau, gentil, solaire, débordant de vie et un tant soit peu farfelu. Oz est un mannequin très connu qui veut se lancer dans le stylisme, il est venu  se planquer au cœur des montagnes pour préparer la fashion week sans le stress de la grande ville.

    Et chacun de leur côté, ils vont fondre l'un pour l'autre. Jake luttant encore plus contre cette attirance, s'enterre dans un mutisme cachant son passé, rejetant Oz peu délicatement. Mais les prétendants s’accumulent autour Oz au grand dam de Jake qui rumine, réfléchit au fait qu'il est à deux doigts de tout perdre et qu'il est peut-être de temps de penser à lui. Cette décision va le pousser à reprendre les rênes de la vie qu'il rêve d'avoir d'autant qu'Oz semble s'épanouir dans cet endroit reculé.

    Troisième volet très réussi, très intense avec son lot d'attirance, de rebuffade, de passion mais aussi de suspens, on attend avec une certaine impatience de savoir ce qui s'est passé pour Jake quelques années auparavant. L'auteure aborde deux milieux sociaux bien distincts: l'un avec du strass, des paillettes et un peu de superficialité et l'autre plus sombre, plus dangereux et dans lequel la vie ne tient qu'à un fil. La trame tourne toujours autour de l'amitié, de l’entraide que vont recevoir Oz et Jake de la part de leurs amis et leur famille. 

    L'auteure nous entraine dans un jeu du chat et de la souris qui n'est pas sans intensité, il y a beaucoup de suspens et de rebondissements. On y découvre  les méandres de l'esprit tortueux des ripoux et aussi les pouvoirs qu'ils peuvent avoir sur les autres et sur leur vie. Ça fait même un peu peur de voir comment de mauvaises personnes peuvent influer sur la vie d'autrui afin de la détruire sans états d'âme. Se sortir de ce carcan n'est pas toujours simple et c'est ce qui donne encore plus de piquant au roman.

    Dans la mouvance des précédents, ce volume reste dense -peut-être même plus- passionnel, et plein d'amour. J'ai vraiment bien accroché avec cette série et j'ai hâte de découvrir le prochain bouquin qui clôturera peut-être la série. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pour te succomber # 3 de Lane Hayes

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 07 Novembre 2019

    Nick Jorgensen est un génie excentrique. Son esprit vif et son souci du détail lui ont permis de faire fortune dans le secteur concurrentiel de la haute technologie. Il croit au travail acharné et fait confiance à son instinct. Et il croit au karma. C’est la seule chose qui a du sens. Les gens sont difficiles, mais les chiffres ne mentent jamais. Après une rupture désastreuse avec la fille d’un investisseur, Nick est plus que jamais convaincu qu’il n’est pas fait pour les relations.

    Wes Conrad possède une cave viticole en plein essor à Napa Valley. L’atmosphère détendue est un agréable contraste avec son ancienne carrière d’homme d’affaires. La nature décontractée de Wes est empreinte d’une férocité qui séduit Nick. Malgré sa volonté de rester à l’écart des complications, il ne peut pas lutter contre son attirance croissante pour l’homme sexy plus âgé qui semble le comprendre – même les parties brisées de lui qu’il ne comprend pas lui-même. Cependant, lorsque le passé de Wes se mêle au présent de Nick, les deux hommes devront décider s’ils sont prêts à s’abandonner complètement et à succomber.

     

    @@@@

     

    Après les tribulations d'Eric et Zane, on va suivre celles plus fantasques de Nick. Nick est  l'ex d'Eric, son collaborateur le plus proche mais aussi l'homme qui a annulé un mariage d'intérêt au dernier moment. C'est un génie hors du temps et hors du commun dans le domaine de l'informatique, c'est un vrai visionnaire dans son domaine mais à côté de la plaque dans la vraie vie. Il a rompu ses fiançailles avec la fille d'un riche industriel juste avant de faire la bêtise de se marier pour de mauvaises raisons et pas par amour ce qui va lui valoir les foudres de son presque ex-beau-père.

    Les soucis matériels vont donc s'accumuler sur sa tête et notamment une sacrée quantité de bouteilles de vin étiquetées spécialement pour l'événement qu'il désire se faire rembourser. Son arrivée et ses récriminations ne vont pas passer inaperçu au sein du vignoble en question et surtout du viticulteur.   Il fera la connaissance du propriétaire Wes qu'il va, de suite, trouver vieux mais tout de même super sexy et canon et émoustillant ...Malgré leur opposition, ils vont s'attirer comme des aimants et finir par assouvir leur passion avec des séances de sexes intenses.

    Dans ce tome, on découvre enfin le volatil Nick aux prises avec ses angoisses, son tempérament qui le pousse à se mettre dans des situations scabreuses, il est vraiment l'opposé d'Eric. On suit les interactions qui existent entre les deux amis et leurs mécanismes, l'auteure montre bien leur complicité voir leur complémentarité au travail. Le caractère de Wes, lui est plus discret mais il prend vite les commandes dans sa relation avec Nick pour le faire sortir de sa coquille et transformer la chrysalide en un papillon.

    J'ai lu les trois tomes dans la foulée et ce qui en ressort c'est que même si on touche, avec Eric et Nick, au même domaine de compétence, l'auteure a su faire trois livres totalement différents dans leur intrigue, leur développement, celui-ci est plus sensuel,  plus sexuel que les précédents. La romance et l'amour restent les pivots de l'histoire tout en étant un peu moins fleur bleue.

    Comme dans la plupart des séries, on s'attache aux personnages d'un bouquin sur l'autre car on sait qu'on va les suivre et c'est franchement un truc qui me branche bien: les notions d'amitié, de clan de liens familiaux sans forcément liens de sang. Bien que plus long, la lecture garde le même ton que les deux précédents volumes, ça se lit tout seul , un bon moment de détente. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour son SP.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pour l'amour #1 et Pour toujours # 2 de Lane Hayes

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Septembre 2019

    La vie est belle pour Eric Schuster. Il possède une entreprise de technologie très performante, un groupe d’amis formidable et est sur le point d’épouser l’homme de ses rêves. Eric est agréablement surpris de constater que la transition d’amis à amoureux a été plus facile qu’il le pensait. Cependant, après avoir rencontré un ex-petit ami trop amical lors d’un voyage impromptu dans leur ville natale commune, Eric se rend compte que les choses vont bientôt se compliquer.


    Zane Richards est le type de surfeur californien par excellence devenu marin professionnel. Son approche tranquille de la vie l’a aidé à surmonter les moments difficiles de sa vie. Eric ne partage peut-être pas son état d’esprit décontracté, mais Zane sait sans aucun doute que c’est lui l’homme de sa vie. Cependant, créer un avenir commun peut demander d’affronter une partie du passé. Zane pensait qu’il l’avait laissé loin derrière lui. Les deux hommes devront décider s’ils sont prêts à risquer ce qu’ils ont pour avoir un « toujours ».

     

    @@@@

     

    Deuxième tome sur l'histoire d'amour d'Eric et Zane qui se sont déclarés leur flamme. Ils ont passé outre leurs inquiétudes pour vivre pleinement leur passion ensemble étroitement, ils s'aiment et vivent tous les deux dans une maison au bord de l'océan. L'épanouissement personnel des deux protagonistes l'un dans son entreprise, l'autre à bord de bateaux qu'il navigue mais qu'il vend aussi est total, ils sont fusionnels et heureux. 

    Leur seul source de stress va débouler lorsqu'ils décident de se passer la bague au doigt. L'organisation de cet événement est une sacrée source d'anxiété surtout pour Eric qui angoisse pour tout notamment son aptitude à être "la bonne personne" pour Zane. D'anciennes détresses datant de son adolescence reviennent le ronger et ce n'est pas l'apparition d'un ex plutôt topissime de Zane qui va arranger l'affaire.

    Bien des coups de stress, des remises en questions vont lui passer à l'esprit avant que Zane lui remette les points sur les i et lui rappelle qu'ils sont bien ensemble et sont fait l'un pour l'autre.

    Bien que la romance, la passion entre Eric et Zane soient omniprésentes dans ce volume assez court lui-aussi, l'auteure s'étend plus sur l'approfondissement des liens qu'ils ont développé. On y découvre bien plus le monde professionnel de Zane, celui des bateaux de luxe qu'il affrète et prépare pour des milliardaires ainsi que les régates auxquelles il participe avec brio. L'arrivée de son ex -celui qui lui a tout appris pendant ses jeunes années- va pimenter le jeu et un triangle amoureux va pointer le bout de son nez au grand dan d'Eric qui le vit mal et à la barbe de Zane qui ne se doute de rien.

    C'est aussi assez court comme roman mais le changement d'univers par rapport au premier est très sympa. On a vraiment l'impression de plonger dans un univers complètement différent aux deux lectures. Celle-ci sent plus le grand air, les embruns et les chamailleries adolescentes. On y sent bien l'insécurité d'Eric renaître sans que Zane ne l'ai fait jamais douté...

    Un bon moment de détente à découvrir dans la continuité du précédent pour entrer dans l'univers d'Eric et Zane, et de s'identifier à l'un ou l'autre. J'avoue que mon tempérament ressemblerai plus à celui d'Eric qu'à celui de Zane. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pour l'amour #1 et Pour toujours # 2 de Lane Hayes

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 04 Juillet 2019

    Eric Schuster est un homme qui a réussi. Il est copropriétaire d’une entreprise de haute technologie, il a une famille qui le soutient et un groupe d’amis proches. Mais il lui manque quelque chose. Ou peut-être réagit-il à son partenaire d’affaires et à la nouvelle du mariage de son ex. Il sait que son ancien amant commet une grave erreur, mais il sait également qu’il est temps de passer à autre chose. Et avec un peu de chance, éviter de craquer pour un autre ami.

    Zane Richards est un marin passionné et un surfeur avec une approche décontractée de la vie. Il croit fermement qu’il y a un temps et un lieu pour tout, si vous êtes prêt à tenter votre chance. Comme faire savoir à son meilleur ami qu’il est intéressé à être beaucoup plus que des amis. Eric a toujours été plus ou moins amoureux de Zane, mais passer d’amis à amants n’est pas facile à vendre à quelqu’un qui protège son cœur.

    Eric devra décider s’il est prêt à tout risquer pour l’amour.

     

    @@@@

     

    Eric est associé avec son ex sex-friend Nick dans une société florissante de la Silicon Valley. Partis de rien, ils sont devenus incontournables dans le domaine des hautes technologies et leur affaire tourne très bien. Chacun apporte ses compétences propres, l'un Eric est gestionnaire hors pair et Nick assure la recherche et le développement avec talent. A eux deux, ils amassent compétences, savoir-faire mais aussi renommées et gains. Eric a tout pour être heureux mais voilà, bien que sa vie professionnelle soit au top , sa vie perso est au point mort.

    Son attirance pour Nick lui a laissé un gout amer, depuis il cherche à trouver la bonne personne, celle qui ne verra que lui, et surtout n'aimera que lui. La solution ne s'avère peut-être pas si loin en la personne de Zane, qu'il connaît depuis très longtemps et qui est son ami. Une petite étincelle va, peu à peu, commencer à s'éveiller puis à scintiller entre les deux hommes au vie tellement différente. Mais leur plus grande interrogation semble tourner autour d'une seule question, peuvent-ils abandonner leur amitié au profit d'une passion qui n'est pas sûre de durer ?

    Premier volet d'une saga dont je ne connaissais pas l'auteure mais dont j'ai bien apprécié la plume. La lecture est douce, tendre, affectueuse. On suit les deux protagonistes finir par se tourner autour avec une tension sexuelle de plus en plus présente, c'est langoureux et émoustillant. Le seul petit bémol est que le roman est court donc on arrive relativement vite à la conclusion. Ce qui est malgré intéressant, c'est que  le roman, bien qu'il soit axé sur Eric et Zane, parle beaucoup de Nick et la quantité impressionnante de situations rocambolesques qu'il crée.

    Somme toute, c'est mignon, pas triste ni traumatisant à découvrir et ça donne tout de même ben envie de découvrir le second tome. Rose Taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Illicit'

    Sortie : 03 Janvier 2018

    Nouveau boulot, nouvel appart, nouvelle vie. Voilà ce que s'était dit Tate une fois divorcé de sa femme. Pourtant, rien ne l'avait préparé à ce que ses nuits à l'After Hours prennent un tour aussi inattendu... Car depuis le soir où ses yeux ont croisé ceux de Logan, un client régulier du bar où il travaille, Tate éprouve des émotions nouvelles. Jamais le corps d'un homme ne lui avait fait autant d'effet, et le désir entre eux est palpable. Reste que Logan a autant d'expérience en matière de relation sérieuse que Tate en a avec les hommes. Alors pourquoi risquer de se perdre en se lançant dans cette sulfureuse aventure ? Il semblerait que la tentation l'emporte sur la raison...

     

    # # # # #

     

    Premier volume d'une série de six racontant la folle romance de Logan et Tate.

    Logan est un avocat de renom, qui s'est construit à la force de sa seule volonté sans père et avec une mère pas vraiment adulte ni mature. Il assume tout dans sa vie, sa bisexualité qu'il cultive avec art, son célibat qu'il chérit profondément et son métier dans lequel il excelle. Toute sa vie semble être sur des rails préprogrammés dont il ne veut déroger sous aucun prétexte. Mais ça c'était avant, avant qu'il ne pousse la porte de son bar favori et tombe sur le nouveau barman sexy aux cheveux bouclés: Tate. A partir de ce moment-là, tout va partir en cacahouètes, d'un parce que Tate est hétéro et de deux parce que ce dernier ne se laisse pas alpaguer comme Logan le voudrait.

    De son côté, Tate a une vie bien moins rose, il est en plein divorce d'avec une femme qui a mis la main sur sa famille et sur la plupart de ses biens, il vit comme il peut dans un appart pas top avec juste quelques économies et sa moto. Subir les attaques et la langue acérée de Logan ne va pas le mettre dans les meilleures dispositions jusqu'à ce que son propre corps, ses sens réagissent contre sa volonté et approuvent pleinement un rapprochement avec le bel avocat.

    Premier volume avec la rencontre de deux fortes têtes, au tempérament bien trempé qui vont finir par se rapprocher, se titiller et vivre une passion dévorante. Première découverte de Logan et Tate qui m'a tout de suite fait plonger dans un monde chaud, sensuel, addictif, émoustillant. Ils s'affrontent  dans des discussions savoureuses, s'aiment avec force et se découvrent en explorant des sentiments qu'ils ne pensaient jamais ressentir. J'ai adoré les rencontrer, les observer, les voir s'émouvoir, changer et surtout ouvrir les yeux sur le potentiel bonheur qu'ils pourraient éprouver si ils franchissaient ce pas décisif. L'auteure, par sa plume simple, sensible, attractive me rend faible à chaque fois, je dévore tous ses livres. Je sais que je trouverais un cocktail de sentiments, d'amour, de sexe mais aussi d'humour, de vie quotidienne, de liens familiaux, d'amitié, bref un ensemble qui fonctionne parfaitement bien et dont je suis super friande. Donc à dévorer sans modération. Rose Taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Service compris de Thomas Andrew

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Décembre 2019

    Quand ma meilleure amie m'appelle en catastrophe, en précisant que « c'est une question de vie ou de mort », moi, Henry, je fais comme tout le monde : je plaque mon restaurant, saute dans le premier avion pour échouer dans un village paumé de Bretagne. Mais lorsque je comprends que c'est un grossier stratagème pour m'offrir une chose surréaliste, je n'ai plus aucune échappatoire. Le déluge d'emmerdes s'abat sur moi avec le retour de mon désagréable ex-mari et un concours de chefs cuisiniers locaux. Non, vraiment... je n'aurais pas dû décrocher ce fichu téléphone !

     

    @@@

     

    Petite incursion dans le monde de la cuisine, de la gastronomie et de la forte concurrence qui y règne. On va passer d'un grand restau étoilé au Canada à une jolie petite crêperie -mais pas que- située au cœur de la Bretagne entourée d'embruns et de beurre salé.

    Un an après une rupture douloureuse et explosive, Henry a dû mal à reprendre sa vie sentimentale en main. Question boulot, il assure comme une bête en plein Montréal, mais pour le reste, il surnage selon sa propre opinion mais aussi celle de sa meilleure amie Coraline.

    Cette dernière va l'entraîner dans une aventure plus que tumultueuse, improbable et qui va totalement bouleverser la vie d' Henry. Une accumulation d'ennuis vont s'abattre sur lui en partie à cause de Coraline mais aussi de son caractère impétueux. Des imprévus se greffent sur tout ce bazar pour lui mener la vie dure et droit vers un ulcère : un ex vindicatif, un étudiant en architecture trop sûr de lui, un pêcheur tatoué au cœur tendre et  une logeuse qui n'a pas la langue dans sa poche... L'histoire commence comme une farce de la part de Coraline, sa meilleure amie, mais vire au vaudeville pour Henry qui se retrouve dans des situations aussi improbables que scabreuses.

    Je ne connaissais pas encore les écrits de l'auteur qui m'ont fait passer par tout le spectre des sentiments, je l'avoue. Ça commence avec de la peine pour Henry vis-à-vis de son ex qui est un sale con, il faut le souligner, avec un sentiment indéfinissable pour leur "homme à tout faire-étudiant" qui se la pète un chouia, un agacement certain pour Coraline et ses attitudes survoltées... Ma préférence  va pour le séduisant pêcheur qui a le cœur sur la main, et qui est d'une gentillesse à tout épreuve. Je me suis attachée à lui ainsi qu'à Mathilda plus qu'aux autres, peut-être parce que je suis plus éloignée des caractères d' Henry et Coraline.

    L'histoire se vit à cent à l'heure, avec des tas de rebondissements plus ou moins cocasses, j'ai un peu tiqué sur le côté  la province c'est lourd et rempli de péquenauds, par contre j'ai apprécié tout le côté geekerie qui ressort avec toutes les allusions aux films, séries, bouquins que j'affectionne en commençant par le prénom de la meilleure amie. C'était marrant de dénicher ses petites références au fil des pages.

    C'est un roman qui sort un peu de mes sentiers battus mais qui apporte des sourires, qui permet de se vider la tête et d'apprécier encore plus la bonne bouffe...Ça donne envie de pleins de trucs à base de chocolat, de caramel mou au beurre salé .... Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique