• Le sel sur tes lèvres : Wanderlove # 1 de Mayday Mc

    Éditions : Mix Éditions

    Sortie : 04 Mars 2021

     

    Valentin angoisse. Pour tout, tout le temps. Il ne prend pas les transports en commun de peur d’être malade, prévoit toujours une avance confortable pour ne pas arriver en retard et surtout, surtout, ne tombe pas amoureux. Il craint trop l’abandon pour ça.

    Incapable de se livrer et de placer sa confiance dans l’autre, il a enchaîné les flirts désastreux et les histoires sans lendemain pendant des années.

    Et ce constat est loin de lui plaire. Alors même s’il sait que le chemin sera long, il a au moins envie d’essayer de reprendre sa vie en main. Son inscription auprès de Wanderlove est tout sauf anodine : l’agence de voyages spécialisée dans la rencontre entre célibataires LGBT a à cœur de construire des couples compatibles.

    Embarquement immédiat pour Santorin. Là-bas, peut-être que Valentin parviendra à faire taire ses névroses et ses doutes, peut-être parviendra-t-il à s’ouvrir aux autres et, qui sait, à trouver l’amour ? Une chose est en tout cas certaine : il ne laissera pas passer sa chance.

     

    &&&&&

     

    Dépaysement total pour ce roman avec un embarquement pour Santorin, une île grecque située en mer Égée, avec ces maisons blanches aux volets bleus, ses paysages de rêve, son ciel azur et surtout tout un tas de rencontres possibles par affinité. Voilà le programme alléchant proposé par l'agence Wanderlove spécialisée dans les rencontres amoureuses LGBT. C'est l'occasion pour Valentin d'essayer de trouver enfin l'amour, le vrai avec un grand A. 

    Il s'y est inscrit pour sortir de son quotidien, de sa zone de confort avec l'espoir de dégoter plus qu'un coup d'un soir. Le voilà parti pour vivre une aventure les pieds dans le sable, un cocktail à la main et se laisser porter pour quinze jours. Devoir lutter contre ses automatismes pour s'ouvrir aux autres, éviter de se cacher derrière ses sarcasmes pour ne pas blesser son cœur sont ses missions afin de peut-être accéder au bonheur.

    Bien des choses vont se passer en si peu de temps dans ce lieu paradisiaque, et pas qu'autour de lui mais bien aussi en lui !

    Franchement, j'ai adoré ce roman, on a presque l'impression d'être là-bas à profiter de la douceur du soleil, des senteurs méditerranéennes, du sable, de la détente, du farniente des vacances en plus de suivre les turpitudes et autres questionnements de Valentin. L'auteure nous décrit avec brio le tempérament de son personnage avec ses doutes, ses incertitudes, son mal-être qui donne envie de le secouer tout autant que le cajoler tellement il est mignon.Son introspection vis-à-vis de sa vie amoureuse n'en sera que bénéfique, lui fera comprendre ce qui est essentiel pour lui , pour son équilibre et le libérer des chaines qu'il s'est imposé depuis un moment.

    Comme je ne veux rien vous dévoiler, je vais juste voir dire qu'il y aura de l'attraction, des sentiments, des baisers, de la baignade, des restos, de la piscine, des lunettes de soleil mais aussi du vélo, des pinceaux et un grand nombre de balades, si ça, ça ne vous encourage pas à le découvrir, je ne peux plus rien y faire !!!

    Je n'ai qu'une hâte maintenant, découvrir le second volume de cette agence pas comme les autres. Rose Taylor

    Merci à Mix Éditions pour ce chouette SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Et si... de Nathalie Marie

    Éditions : Mix Éditions 

    Sortie  : 18 Février 2021

     

    Yoann a un rêve, un rêve un peu fou, un idéal auquel il s’accroche de toutes ses forces. Pour lui, l’amour ne peut être qu’unique, absolu, et il est prêt à tout pour préserver ce vœu... y compris aller à l’encontre de l’attirance qu’il ressent pour Noah.

    Parce que Yoann le connait, lui et sa réputation de coureur. Alors ses beaux yeux noirs ne l’auront pas.

    Si la tension entre les deux est immédiate, Noah n’est pas non plus du genre à abandonner facilement et compte bien passer outre le caractère emporté de Yoann, ne serait-ce que pour rétablir certaines vérités.

    Noah est loin de l’image qu’il renvoie. Il a été brisé, trahi, et ces rumeurs lui convenaient, le protégeaient... jusqu’à ce qu’il soit happé par le regard bleu glacé de Yoann.

    Et si l’un ne devait pas forcément renoncer à son désir ?

    Et si l’autre pouvait se permettre d’y croire à nouveau ?

    Et si les deux se laissaient une chance, une opportunité ?

     

    # # # #

     

    Je vais vous conter l'histoire de Yoann et Noah, deux jeunes hommes pleins de rêves, de contradictions dont la rencontre va à coup sûr changer leur vie. Pour Noah, seules ses études comptent, le reste glisse sur lui selon son bon plaisir jusqu'au moment où il croise un regard bleu le bouleversant. Pour Yoann, en plus de ses études et de son projet de vie, il rêve d'amour, le premier, le plus grand et le plus absolu possible. 

    Quand Noah se rend enfin compte de son existence, Yoann connait l'individu qui semble plus dragueur qu'autre chose, il le catalogue sans lui laisser l'opportunité de se dévoiler, sans vraiment vouloir comprendre le pourquoi du comment d'une telle attitude.

    Mais voilà Noah est tenace, cette attirance qu'il a tant de mal à comprendre puisqu'elle sort tellement de son ordinaire, lui fait désirer Yoann. Mais ce dont il est sur c'est que sa quête ne se fera pas sans heurt, la partie adverse est tenace malgré son air tendre et timide. La résistance de Yoann s'effritera au fur et à mesure qu'il apprendra à connaitre Noah. Apprendre à communiquer, à se comprendre, à s'écouter sera le plus grand défi de chacun d'eux.

    C'est ma seconde lecture de cette auteure et je ne suis pas déçue, pas de violence, pas de tragédie, juste des sentiments, pleins de sentiments, de l'amour ou plutôt sa recherche en vue d'un absolu. On suit chaque personnage à tour de rôle, un parti pris de lecture que j'aime beaucoup et qui permet de découvrir le fonctionnement cérébral de chaque protagoniste tout comme ses attentes, ses ressentis, sa façon de penser vis-à-vis des sentiments, de l'amour.

    Bien qu'étant totalement différent physiquement que psychologiquement, on en vient à désirer que les atomes crochus se télescopent entre ces deux-là, ils n'ont pas de traumatismes d'enfance,  ni de calvaires leur ayant brisé la vie, juste des coups du sort marquants comme finalement tout un chacun. Les suivre sur le chemin du flirt, du premier baiser, du contact peau à peau jusqu'à l'amour se fait pratiquement comme un conte de fée. L'auteure parle des sentiments presque avec poésie, c'est romantique, poignant et tendre. Voir les blessures de l'un se guérir par amour et admirer l'autre toucher du doigt son idéal en font une bien belle romance.

    En plus de grands sentiments, l'auteure parle aussi de l'acceptation, et pas n'importe laquelle, celle de l'entourage, des proches qui peut-être pourrait ne pas comprendre, de l'angoisse causée de devoir cacher ce qu'on est, ce qu'on ressent, ce qu'on voudrait vivre au grand jour. Elle parle avec justesse des relations parents-enfants, des liens entre membres d'une même famille, du stress que l'on s'impose quelques fois seul face aux réactions possibles des proches. Je ne dirais pas que ce genre de soucis s'amoindrissent avec l'âge, mais il est certain que lorsqu'on vieillit, on fait moins attention au quand-dira-t-on, on assume plus de choses plus vite que lorsqu'on commence sa vie d'adulte.

    C'est un chouette roman plein d'amour, de prémices, de touchers doux, de regards tendres qui met du baume au cœur. Rose Taylor

    Merci à Mix Éditions pour ce SP.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pour le touche # 4 de Lane Hayes

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 14 Janvier 2021

    Josh Sheehan est malchanceux en amour... et nouvellement sans emploi. Il ne sait pas trop quelle est la prochaine étape, mais il est sûr qu’il ferait mieux de laisser tomber les relations amoureuses. Surtout après la dernière fois. Ses amis l’avaient prévenu, tomber amoureux du bel irlandais était une mauvaise idée. Josh ne peut s’empêcher d’être partagé même s’il sait que le mieux serait pour lui de passer à autre chose. Mais quand une dose inattendue de drames familiaux le prend de court, Josh se retrouve à s’appuyer sur l’homme qu’il est supposé oublier.


    Finn Gallagher a pour objectif la réussite. Il ne cache pas que faire un nom pour sa société de technologie est son premier objectif. Finn a quitté le domicile familial dix ans plus tôt avec une tonne de regrets, le coeur lourd et le serment de ne jamais répéter deux fois les mêmes erreurs. Cependant, il y a quelque chose d’indéniablement attirant en cet homme adepte de l’autodérision et à l’humour léger qui fait s’interroger Finn, surtout lorsqu’il s’agit de se souvenir en quoi tomber amoureux de Josh est une mauvaise idée. Il devient rapidement clair qu’ils sont tous les deux bien plus attachés l’un à l’autre que ce qui était prévu. Ils pourraient ne pas en sortir indemnes. Pourtant, il y a tant à gagner, s’ils sont suffisamment braves pour se laisser aller.

     

    @@@@@

     

    Quatrième volet de cette série, nous sommes toujours avec le même groupe d'amis. Après Eric et Zane, Nick et Wes, c'est au tour de Josh notre fondu d'art de craquer corps et âme pour le beau Finn.

    Josh et Finn se connaissent depuis plus d'un an et ont eu un crush d'un soir lors d'une fête, suivi d'une nuit torride que ni Josh ni Finn n'ont vraiment pu oublier. Mais la vie et ses aléas les ont séparés. Ce sera de façon fortuite que leurs chemins vont se croiser à nouveau, pour le plus grand bonheur de Josh qui n'a jamais pu totalement oublier le bel irlandais. Dans une situation précaire niveau travail et sentimental, Josh ne sais plus quoi faire, il voudrait plus que tout renouer avec Finn même si il sent la réticence de ce dernier à nouer des liens. Une foule de non-dits, d'événements troublants et déstabilisants vont lui mettre la cervelle sans dessus dessous. Et notre mignon petit amateur d'art se retrouve à patauger entre des sentiments de plus en plus ambivalents.

    Certainement le plus abouti des quatre tomes pour moi personnellement, j'avais déjà apprécié tous les différents protagonistes mais j'ai vraiment senti un petit quelque chose en plus dans ce récit. L'auteure nous entraîne dans le monde de l'art, de la passion du côté de Josh mais aussi dans celui des affaires où naviguent les requins avec Finn. On a l'impression d'alterner entre deux mondes complètement différents, l'un semblant plus féroce que l'autre même si je doute que le monde de l'art soit aussi doux qu'il n'y parait!

    Franchement, les sentiment sont tout le long à fleur de peau pour Josh qui en ressort comme un protagoniste tendre, doux, aimant et plus que généreux, pour Finn mon ressenti est plus complexe. Il est évoqué par touche dans les romans précédents, mais il apparait peu fréquentable avec un drôle de caractère ce qui m'a fait me méfier de lui au départ. Mais plus je lisais son histoire, plus son caractère, son comportement, lui somme-toute se sont révélés bien plus complexes à appréhender.

    Le roman est plus long que les autres ce qui le rend plus complet, les personnages plus fouillés et certainement plus attachants, j'ai été conquise dés le départ par Josh et me suis de plus en pus attachée à lui au fil des pages. Même si Eric m'avait plus plu, il a été supplanté. Je ne peux que vous donner ce conseil, foncez, n'hésitez pas. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce chouette SP.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Maverick : le clan des Marian 4 de Lucy Lennox

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 09 Juillet 2020

     

    Te souviens-tu de ta promesse ?

    Maverick

    Je n’étais pas revenu à Rabbit Island en Caroline du Sud depuis la mort de mes parents et le rejet de Mimi, ma grand-mère. La seule raison de mon retour, c’est pour assister à ses funérailles et vendre une propriété dont je n’ai jamais voulu. Mais au moment où je pose le pied sur l’île et tombe dans les bras de Beau, je me rends compte que dire au revoir risque de ne pas être si facile.

    Que je reviendrai.

    Beau

    Il m’aura fallu un court été pour tomber amoureux de Maverick Mitchell et quinze longues années pour l’oublier après son départ. Je n’aurai jamais pensé le revoir, mais lorsqu’il se montre aux funérailles de Mimi, l’air perdu et solitaire, je ne peux résister à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le réconforter. Je sais que ce n’est pas malin. Je sais que ce n’est pas ce qu’il a prévu. Alors, comment diable faire pour qu’il reste ?

    Tu en as mis du temps.

     

    # # # # # 

     

    Ce que je kiffe dans cette famille un peu déjantée, c'est autant leur grain de folie que leurs liens indéfectibles. Ils sont comme les doigts de la main -voir plusieurs mains, vu leur nombre- et sont toujours là les uns pour les autres. L'amour les unit mais aussi le besoin de faire sentir à chaque membre qu'il est unique et qu'il sera toujours entouré quoiqu'il arrive.

    Dans ce tome, on s'intéresse à Maverick, l'un des fils adoptifs des Marian, il est vétérinaire de métier et bosse dans la clinique avec sa maman et sa sœur. Sa vie semble toute tracée sur la côte ouest jusqu'à ce qu'un coup de fil lui annonçant le décès de sa grand-mère l'oblige à replonger dans son passé. Il pense expédier cette besogne rapidement car il ne veut plus rien avoir affaire avec cette grand-mère qui n'a pas voulu de lui à la mort de ses parents. Mais voilà lorsqu'il débarque, il tombe nez à nez avec Beau, son ami de jeunesse, qui est devenu un homme sexy au possible, sincère et adorable. La tournure que vont prendre les événements ne correspondra pas au planning initial de Maverick .

    De son côté, Beau tombe aussi sous le charme de ce Marian tout trognon, il comprend surtout qu'il n'a jamais pu l'oublier depuis tout ce temps et qu'il est bien prêt de craquer à nouveau totalement et irrémédiablement pour lui. Son cœur risque d'en pâtir !

    Romance pleine de douceur, qui parle d'un amour non-dit de jeunesse, de souvenirs d'enfance partagés entre océan, crabe, douche et balade... Je suis absolument fan de tous les Marian, et cette histoire n'a fait pas exception, si ce n'est qu'elle m'a semblé encore plus dépaysante. La géographie doit y être pour quelque chose, on se balade le long de l'Atlantique, en région chaude, moite -promis rien qu'à la lecture, j'avais des suées- pour vivre par procuration le retour d'une inclination jamais oubliée entre les deux hommes. Ils se découvrent adultes, partagent leur histoire depuis leur dernière rencontre, se retrouvent avec passion et doivent affronter leur avenir qui normalement se déroule à chaque bout d'un énorme continent.

    Même si l'auteure aborde des sujets douloureux comme l'abandon, le désespoir et la rancœur, elle y insuffle aussi de la tendresse, beaucoup d'émotions, et finalement de la compréhension. Ce cinquième tome m'a complètement emporté, différent comme chacun des autres volumes, à découvrir une trame différents mais tout aussi addictive, passionnée et à dévorer vite, très vite. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Paris - Londres de Jeanne Malysa

    Éditions : Mix Editions

    Sortie : 26 Novembre 2020

     

    Quand Arthur, génial inventeur français, doit coopérer avec Charles, talentueux publiciste anglais, tout devrait se passer correctement. Entre hommes civilisés, c’est souvent le cas.

    Oui, mais pas dans cette histoire où se jettent pêle-mêle :

    1 – un des jeux les plus anciens du monde,

    2 – une patronne façon « Prada »,

    3 – un boss genre « obéis, tu n’as pas le choix »,

    4 – deux vikings et des lutins,

    5 – deux capitales et une ile.

    Sans oublier les amis compatissants et les drag-queens. Et les mésanges. Ah, et aussi un fauteuil. Très important, le fauteuil...

     

    @@@@

    Petite balade entre Angleterre et France, pour cette chouette romance entre un publicitaire anglais un peu réfractaire aux Français issu d'une joyeuse tribu et un inventeur visionnaire amoureux des arbres et de la nature.

    Premier roman de cette auteure que je découvre avec beaucoup de plaisir, sur le thème de l'amour : l'amour d'une famille avec des liens indestructibles, l'amour de la nature avec des paysages laissant rêveurs, l'amour du travail quelque soit le domaine mais surtout l'amour tout court, celui qu'on attend, qui fait battre le cœur, qui envoie des frissons partout et laisse notre cerveau tout chamboulé.

    Arthur est un doux géant dont le métier de créer de la magie, il invente ce que son esprit voit pour le plaisir du commun des mortels. Son truc : les jeux de société, son art : traduire en réalité toutes les fantaisies qu'il imagine. Il va se retrouver à devoir bosser avec Charles, un publiciste de talent sur son dernier projet, sa patronne l'exige car Charles est le meilleur, lui-aussi, dans son domaine. Ce dernier,  ayant eu des déboires avec un français, recule des quatre fers pour se lancer dans l'aventure mais son patron ne lui laissera pas le choix.

    Une aventure que les deux hommes vont devoir vivre ensemble, au départ comme collègues puis très vite l'attirance, le physique, les baisers brulants vont s'entremêler pour composer avec une relation longue distance. Ils vont devoir s'adapter, passer outre leurs histoires passées pour profiter l'un de l'autre.

    Une belle romance pour finir l'année en douceur, avec du cocooning dans un étrange fauteuil, de la neige dans un coin de jardin, de l'effervescence au cœur d'un hôtel familial ... L'auteure nous conte une histoire douce qui commence avec une mise en situation de chaque personnage assez longue et complète avant qu'ils ne se rencontrent. On y découvre le caractère, les pensées de Charles comme celles d'Arthur en imaginant leur enfance, leur vie, leur famille. J'ai adoré les descriptions des traditions, des relations au sein de leur entourage mêlant la folie, les rites, les liens avec leurs proches. J'ai aussi beaucoup ri à certains moments ce qui rend la lecture encore plus plaisante.

    Mon petit faible -oui j'ai souvent un petit chouchou- tend vers Arthur et son côté hors du temps, vivant dans le monde réel tout en naviguant dans celui de l'imaginaire, sa douceur, ses penchants, son univers m'ont fait rêver. Le caractère de Charles m'a semblé plus terre à terre, et tout en étant sympathique m'a un peu moins parlé ce qui n'enlève rien à leur fusion passionnée et passionnelle.

    Je ne peux que vous conseiller de le dévorer dans un canapé douillet, au coin d'un bon feu ou alors à bord d'un train entre Londres et Paris pour découvrir pleins de situations torrides ou rigolotes dont je n'ai pas voulu parler pour maintenir le suspens ! Rose Taylor.

    Merci à Mix Éditions pour cet SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mon boss, cet enfoiré de Marie HJ

     

    « Il m’a cherché. Il n’imagine pas à quel point il va me trouver »

    Quinze jours. C’est la durée du contrat que Ryan impose à Naël. Quinze jours durant lesquels il deviendra son boss. Quinze jours pour…
    Pour quoi d’ailleurs ? Ryan ne le sait même pas exactement lui-même. Mais cette ancienne connaissance de lycée l’agace tellement ! Il est temps de remettre les pendules à l’heure. Le boss, c’est lui. Même si ce type n’a pas l’air de vouloir le comprendre. Deux semaines sous ses ordres au cœur de New-York devraient suffire pour lui faire regretter l’affront du passé.
    Malheureusement, Naël n’est pas tout à fait l’employé modèle espéré.
    L’insolent rebelle beaucoup trop sexy. L’homme qu’il n’aurait jamais dû recroiser.
    Quand un tête à tête se transforme en bras de fer, l’un des deux doit forcément gagner.
    La partie vient de commencer.

     

    @@@@@

     

    Et encore une fois me voilà embarquée à bord du paquebot Marie HJ, à chaque nouveau livre, je tombe dans un univers différent qui me happe. Dans cette nouvelle histoire, on retrouve la même dynamique addictive pour moi, deux beaux gosses qui ne demandent qu'à s'aimer, qui nous entrainent dans les affres des sentiments, de la passion, de l'amour.

    Ryan vient d'une famille aisée où il aurait tout pour être heureux si ce n'est que les autres le voient comme un gros bourgeois, et le laisse de côté rendant son adolescence solitaire et triste à pleurer. Seul Naël, la coqueluche du lycée sera là pour l'aider à sortir de ce marasme. Mais voilà la vie, l'argent et les événements vont les séparer, les rendre amer chacun à leur façon.

    Leurs retrouvailles, quelques années plus tard, vont être houleuses et tendues mais ça n'arrêtera pas Ryan dans son projet de revoir le beau Naël. Chacun campe sur ses positions respectives au risque de passer à côté de l'autre.

    On peut dire qu'on passe par une tonne de sentiments contradictoires, l'auteure a utilisé une large palette, de la haine, de l'irrespect à l'amour absolu et la passion, mais aussi des aprioris, au jeu des apparences. Elle nous fait entrer dans un univers fait de superficialité  - enfin extérieurement - qui parait frivole et illusoire mais qui se révèle bien plus complexe que de prime - abord et nous pousse à remettre en question notre propre jugement.

    Je ne sais pas vraiment lequel des deux j'ai préféré car je suis passée par des phases: Ryan est mon préféré, non finalement c'est Naël et ainsi de suite au fil des pages pour finir par comprendre que je ne pouvais pas trop choisir, ni trop pencher vers Ryan !  Mince, je me suis finalement vendu. Il en a fait voir à mon petit cœur , même si le véritable héros n'est ni l'un ni l'autre mais ça, vous devrez le découvrir en lisant ce roman plein d'humour et d'amour. Rose taylor

    Merci à Marie HJ pour ce nouvel SP.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mariés pour un mois de Cate Ashwood

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 12 Novembre 2020

     

    Meilleurs amis depuis le lycée, Chase Bradley et Alec Montero sont des opposés sur presque tout. Une chose sur laquelle ils sont bien d’accord cependant, c’est que le mariage est pour les nuls.

    Tout se passe comme ils le souhaitent jusqu’à ce qu’un pari enivré mène Alec et Chase jusqu’à l’autel. Leur « Je le veux » temporaire n’est pas aussi drôle une fois sobre à la lumière du lendemain quand ils se retrouvent propulsés dans la vie maritale et tout ce qui va avec.

    La question qu’ils doivent maintenant se poser est, s’ils sont mariés pendant un mois, leur amitié va-t-elle y survivre ?

     

    @@@@@

     

    Premier roman de cette auteure que je découvre avec grand plaisir. Partant d'un pari relativement aviné, Alec et Chase se retrouvent embringués dans un faux mariage d'un mois afin de "voir" et surtout de comprendre les inconvénients et peut-être bien les avantages de partager son quotidien avec un conjoint. Et si les deux zigotos ont pris ça à la légère au départ, ils se retrouvent pris dans les méandres des concessions.

    Alec et Chase sont meilleurs amis depuis l'adolescence, ils sont tous les deux gays et l'assument depuis longtemps. Rien ne laissait à penser que ce stupide pari allait autant bouleverser leur vie. Le départ de leur vie commune se révélera compliqué, intense et sans trop de compromis. Ensuite, les choses vont évoluer, prendre une autre perspective quand le sexe et la passion vont s'inviter dans leur faux couple enclenchant des sentiments qu'ils ne vont pas trop maitriser.

    Bien qu'on sache dés le départ l'issue de cette jolie histoire -et c'est ça que j'adore : les happy end - tout le déroulement de l'intrigue est amusant, rempli de tendresse, de délires entre potes, de câlins, de sexe chaud et émoustillant sans en faire trop. Tous les sentiments sont racontés avec douceur sans exagération ni trop lentement. J'ai aimé l'alternance de la narration entre les deux héros Chase et Alec, me faisant découvrir leurs défauts tout comme leurs points forts. J'ai vraiment dévoré leur rencontre avec tout ce qu'implique un mariage.

    J'ai passé un très bon moment de lecture, sans angoisse, sans agressivité, sans larme, que du bonheur, de l'amour, des gros délires et des moments d'amitié intenses, donc romance parfaite pour cette époque de l'année un peu difficile et troublée. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP remonte-moral.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 12 Novembre 2020

     

    Deux ans auparavant, Logan Ward a eu la surprise de sa vie quand il a découvert qu’il était le père d’un garçon de deux ans. À la dérive professionnelle et romantique, il a consacré tout son temps et son énergie à prendre soin de son fils. Mais maintenant, il cherche quelque chose de plus, et lui et Justin se dirigent vers le nord en Alaska pour essayer la vie dont son meilleur ami Quinn raffole.

    Kyle Shaw a vécu de la terre toute sa vie, à l’aise avec la nature et les défis de survie dans la nature sauvage de l’Alaska. Il aime son travail saisonnier au centre d’aventure O’Connor et se réjouit de la mission de cette année. Il ne recherche rien d’autre qu’un travail acharné, de bons amis et du lait à un prix raisonnable.

    Le travail a amené Logan en Alaska, mais une rencontre un soir avec Kyle lui ouvre l’esprit sur les possibilités d’un avenir plus riche que n’importe quel salaire.

     

    @@@@@

     

    Après avoir suivi les turpitudes de Quinn venant de Floride et Declan d'Alaska dans le premier roman, on poursuit avec Kyle et Logan. Dans ce second volet, on retrouve le dépaysement de cet état des USA bien froid, enneigé à souhait au cœur de l'hiver pour suivre un nouveau couple se former.

    Logan est le meilleur ami de Quinn, il vient donc aussi de Floride et est tout aussi réfractaire au climat polaire que Quinn l'était au départ. Il vient passer une saison avec son fils de quatre ans en Alaska pour y travailler, gagner assez d'argent pour se sortir d'une situation familiale et professionnelle compliquée. La proposition de Quinn est arrivée au bon moment sauf qu'il va retrouver Kyle rencontré quelques années auparavant . Ce dernier ne l'a pas laissé insensible, malgré le fait que ce soit un homme. Son cerveau ne veut pas encore accepter la possibilité d'être attiré par un homme, voir d'avoir une aventure avec lui, d'où un début de relation assez délicat entre eux.

    Mais très vite, l'alchimie va s'en mêler pour les deux hommes qui sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Une femme, une piscine et des hormones en folie vont les plonger dans la passion. Mais pleins de questions restent en suspens, que ressentent-ils l'un pour l'autre, comment faire face avec des enfants dont ils ont la charge, et surtout comment concilier leurs différents univers de vie ?

    J'avais déjà beaucoup aimé le premier volet mais là je suis encore plus sous le charme, j'ai adoré leur histoire, par seulement la passion, le sexe mais surtout la façon dont ils vont arriver à créer des liens. A la base, Logan n'aime pas les hommes, mais il est attiré d’emblée par Kyle, au point de le perturber et de remettre ses sentiments, sa vie en question. Il n'est pas non plus  seul, son enfant passe avant tout et doit aussi être inclus dans l'équation, rien n'est simple. Pour Kyle, pareil, il a un nièce à s'occuper et surtout un pays, un mode de vie dont il ne veut jamais changer. Toutes ces interrogations vont les tourmenter un petit moment.

    Dans ce second tome, on découvre un peu plus le mode de vie de l'Alaska, pays froid et rude dont les traditions peuvent échapper à le plupart des gens. Ce dépaysement a été un vraie découverte, les rudesses du climat, les adaptations qu'il est nécessaire de faire pour survivre, les us et coutumes des Alaskiens ont été une révélation. C'est pas une grande nouvelle mais je suis fan des climats froids, de la neige et ça m'a donné encore plus envie de partir à la découverte de ce genre de contrées. L'auteure a su insuffler à son roman la chaleur de liens familiaux, amicaux, amoureux donc une ambiance polaire. Le seul point qui m'a laissé sur ma fin, c'est que ça se termine trop vite, attention il y a un épilogue, pas de cliffhanger mais j'aurai voulu rester en leur compagnie plus longtemps. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Premier pas : Coastal Carolina # 1 de Shira Anthony

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 30 Avril 2020

     

    Le premier pas est le plus difficile. Après un scandale, le journaliste politique New-Yorkais Reed Barfield se terre sur la côte de la Caroline du Nord, écrivant une histoire sur l’industrie des fruits de mer. Mais ce sont les pilotes du port de la rivière Cape Fear qui captent son intérêt – des hommes qui sautent par-dessus trois mètres de vide dans l’océan pour saisir une échelle de corde et guider d’énormes porte-conteneurs dans le port. Les hommes comme Justin Vance, sexy mais irritable.

    Après avoir survécu à une enfance violente et à un engagement dans la marine, Justin n’est pas perturbé par son travail dangereux – c’est certainement plus facile à affronter que les questions agaçantes de Reed. Il n’est pas sorti du placard au travail et il n’a pas besoin que Reed se penche sur sa vie personnelle ou son passé.

    Mais Reed est habitué à user de son charme considérable pour obtenir ce qu’il veut, et lorsqu’il a Justin à l’usure, ils se rendent compte qu’ils ont beaucoup en commun et qu’ils aiment passer du temps ensemble. Cependant, aller au-delà signifie que Justin avoue sa sexualité et fasse confiance à Reed pour garder ses secrets – si ce dernier décide de rester. Les deux hommes veulent un avenir ensemble, mais peuvent-ils trouver le courage de faire le premier pas ?

     

    &&&&

     

    Petite balade sur les côtes de Caroline du Nord aux USA autour de Wilmington pour approcher le monde des pilotes qui arriment les gros navires dans les ports. Découvrir ce monde pour le moins marin, dangereux a été une balade bien sympa entre cargo, chalutier et voilier... L'amour entre Reed journaliste sur la sellette dans le monde politique et Justin pilote de port, ancien militaire commençait mal mais l'honnêteté, la persévérance ont eu raison de leurs doutes.

    Reed est new-yorkais d'adoption, il le vit très bien et se retrouver à écrire un article de seconde zone pour lui représente un accro dans son parcours professionnel. Il s'attend à devoir pondre un article sans attrait ni âme dans un coin perdu au bord de la mer. Quelle n'est pas sa surprise lorsque l'aventure va le pousser à côtoyer les pilotes du port et les dangers attenants à leur métier. Pris de passion par ce nouveau sujet inédit, il se voit publier un nouvel article et rencontre un homme mystérieux, peu causant mais très à son gout physiquement.

    Justin, lui non plus, n'est pas insensible au charme du journaliste mais n'est pas encore prêt à assumer cette attirance et encore moins à l'exposer aux yeux de tous surtout ses collègues. Il vit dans la crainte de voir sa vie bouleversée et son avenir partir à vaux-l'eau. Il préfère s'abstenir de céder à l'amour et à la passion, jusqu'à ce que le romantisme, la gentillesse et le sex-appeal de Reed ne le fasse vraiment craquer.

    Ne connaissant rien à ce monde maritime, j'ai beaucoup aimé découvrir l'univers de Justin, le voir évolué lui et ses collègues dans des conditions quelques fois rudes et dangereuses. J'ai aussi apprécié le côté aventureux de Reed qui a aussi été embarqué dans ce monde et pas que par attirance pour le beau Justin.

    La lecture du roman se fait tout seule, elle m'a bien dépaysé par rapport à mes autres lectures. C'est le second roman que je lis d'elle et ça a confirmé le plaisir que j'ai eu à découvrir une nouvelle fois sa plume. Je ne peux que vous le conseiller. Rose taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Homoromance Editions

    Sortie : 31 Aout 2020

     

    Raphaël a tout pour être heureux. Il vit un vrai conte de fée... Grâce à son compagnon, il a une existence que beaucoup rêvent d’avoir. Mathieu lui a offert de vivre de sa passion, dans un cadre idyllique, dans un somptueux appartement avec vue sur la mer. Il lui a offert un environnement et un entourage qui le tirent vers le haut. Oui, selon les autres, Raphaël a une vie de rêve. Mais la réalité est bien différente. Quand les portes se ferment, qu’il n’y a plus de témoin, ce qui a débuté comme un rêve est devenu un cauchemar. Sans s’en rendre compte, Raphael est tombé dans le piège abyssal de son prédateur qui ne voyait à travers lui qu’une proie... Mais qui pourrait le croire, comprendre ce mal être qui le ronge ? Peut-être Michael... Cet ami perdu de vue il y a cinq ans qu’il recroise par hasard... Peut-être. Mais pour se sauver de cette relation qui le tue à petit feu, la seule personne qui pourrait sortir Raphaël des griffes de son compagnon, c’est lui-même. Raphaël sera-t-il capable de sortir de cette... Emprise ?

     

     

    @@@@

     

     

    Je dois avouer que j'ai eu peur d'ouvrir ce nouveau roman d'Emy Bloom, non pas qu'il soit mal écrit -bien au contraire- mais plutôt par peur de tous les sentiments que sa lecture risquait de provoquer en moi. Et ça n'a pas loupé, il y a bien des situations où j'ai du mal à m'exprimer, la maladie -et je ne parle pas de rhumes mais plutôt celles dont on ne sort pas indemne-, le deuil d'un proche, l'homophobie et la maltraitance envers un être vivant se rangent aussi dans cette catégorie.

    On suit le long calvaire de Raphaël, dés le départ, il nous apparait comme piégé dans une relation qui sur le papier avait tout pour être idyllique mais qui tourne au cauchemar au fil du temps. Oh oui, Mathieu a extrêmement charmant car en plus d'être beau, séducteur, intelligent, il a un métier qui lui plait, l'entourant d'une sorte d'aura qui va impressionner Raphaël. Il sait manier les mots pour attirer ce dernier avec de belles paroles et une assurance assise par quelques années de plus.  Et même si ce dernier n'a pourtant rien à lui envier, il se sent moins à l'aise dans ses ambitions professionnelles, il semble plus fragile, moins assuré et c'est là, la brèche que va utiliser le manipulateur pour mettre le jeune homme sous sa coupe.

    Ce sujet des violences conjugales est au cœur de cette année un peu particulière, on en parle beaucoup partout et c'est tant mieux. Ce roman apporte comme une sorte de témoignage du quotidien que doivent affronter les hommes et les femmes maltraités. Car bien qu'on parle beaucoup des femmes, le phénomène touche aussi les hommes et les enfants.

    L'auteure n'a tout de même pas fait dans l'acide, le morbide ou l'agressivité, elle a su manier les mots pour amener cette situation douloureuse de façon à nous faire comprendre les tenants et aboutissants d'une manipulation d'abord mentale puis de plus en plus physique, avec une certaine douceur. Oui ça semble contradictoire avec le thème, mais c'est ce parti-pris qui m'a  beaucoup plu. On suit bien le calvaire de cet homme face à son conjoint charmeur, charmant néanmoins moralisateur et malveillant, mais sans que le lecture n'en devienne agressive ni dérangeante.

    La construction du roman, alternant le présent dans lequel Raphaël se débat comme un être perpétuellement terrifié et le passé lors de sa rencontre avec son tortionnaire, est intéressante car elle amène insidieusement vers la situation violente. Tout au long des pages, on a envie d’arracher Raphaël à son prédateur en lui criant de ne pas faire cette bêtise, que c'est gros comme le nez au milieu de la figure, mais l'amour étant ce qu'il est, les yeux se remplissent d'étoiles et on plonge direct dans les tourments des premiers émois, des premiers baisers et déclarations même lorsque notre cerveau pourrait vouloir le contraire. Une situation qui, somme toute, pourrait arriver à tout un chacun surtout lors d'un premier amour, d'une phase de mal-être ou toute période où la vie est un peu moins clémente. Dans un couple, tout peut arriver en fonction des circonstances de la vie. Le vivre est un calvaire, le savoir est un objectif et le prévenir une nécessité.

    Je ne peux que le conseiller sa lecture, mais soyez dans une période paisible pour affronter cette histoire difficile. Rose Taylor

    Merci à Emy Bloom pour son SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique