• Fight to survive de Kaya C.

    Editions :

    Sortie : 12 Juillet 2019

    Je m’appelle Sullivan Chapman, je suis le photographe le plus poissard de New York. Après avoir été trompé par mon ex, j’ai été foudroyé par des yeux bleu lagon, qui m’obsèdent. Je suis irrésistiblement attiré par Amaury, forcément il est marié, et son mari est un mec adorable, par contre lui, quel abruti ! Aussi beau qu’imbuvable, à chaque fois que je le croise on se saute à la gorge. Pourtant il est là qui me hante, je suis perdu, je l’ai dans la peau. Je dois quitter New York, m’éloigner de lui pour l’oublier. Je vais reprendre mon premier métier de reporter-photographe de guerre, partir au bout du monde, et essayer de reconstruire ma vie sans lui. Je n’imaginais pas que j’allais mettre directement les pieds en enfer. Comment supporter l’indicible, quand tout est chaos ? Quand l’horreur se déchaîne, quand les ténèbres menacent de m’engloutir, il ne me reste que son regard pour seul espoir...

     

    @@@@@

     

    C'était avec une certaine impatience et émotion que j'attendais la sortie de ce volume, l'histoire de Sullivan et Amaury vu par Sullivan, sa vie, son parcours, ses sentiments, ses tourments, ses calvaires et son amour. J'ai dévoré le livre à vitesse grand V, tellement j'étais impatiente de découvrir le point de vue de Sullivan.

    Commencé par une douche froide voir glacée, la rencontre d'Amaury et Sullivan reste, pour ce dernier, le coup de foudre immédiat et irrémédiable qui va très vite balayer tout ce qu'il a ressenti auparavant. Mais avant que ces deux-là ne se retrouvent et s'ouvrent l'un à l'autre, bien de l'eau aura coulé sous les ponts avec des hauts, et des bas surtout des bas assez violents et intenses pour les deux hommes.

    Dans Without you, c'est Amaury notre héros de cœur, un homme bon et doux qui va sombrer suite au décès de son mari bien-aimé et va tenter de remonter la pente comme il peut afin de tenir sa promesse à Eden. Dans ce volume, c'est au tour de Sullivan, mon petit photographe de guerre d'affronter son crush pour un homme marié sans y succomber et par conséquent s'éloigner pour reprendre la main sur ses sentiments. Il va se retrouver aux prises avec la misère que des gens peuvent infliger à d'autres au nom du pouvoir, de l'argent et de la drogue. Il va subir le pire du pire de l'humiliation, des tortures et des sévices avant de tenter de reprendre le fil de son destin.

    La plume de Kaya m'a autant ému que dans le précédent tome, on ne vit pas les mêmes tourments, j'ai beaucoup moins versé de larmes, par contre mon cœur a subi et vécu beaucoup plus de pressions, des tensions, de détresses face au destin de Sullivan. Elle nous emporte dans l'univers de ce photographe de guerre mais aussi urbain,dont les deux facettes se complètent parfaitement. On se voit presque parcourir les endroits où il va faire ses reportages, prendre ses photos, voir par son regard le monde extérieur, un geste, une posture, un être humain, un événement à un instant T. On vit vraiment avec lui tous ses élans de cœur, son amour familial, ses passions, son travail... Rien n'est oublié, le livre est assez conséquent mais à aucun moment on ne s'ennuie, les épreuves se succèdent de moments drôles, savoureux à d'autres prenant vraiment aux tripes. Dés le premier tiers, j'ai su que Sullivan allait supplanter Eden et Amaury, il est tellement lumineux, entier avec des sentiments intenses, immédiats et flamboyants, il est cash et ne s'en cache à personne . D'un bout à l'autre de son histoire, il reste constant et honnête avec lui même, sa personnalité m'a séduite irrémédiablement. Le voir se débattre nous rend triste, le voir aimer nous émeut, le voir rire, et enfin revivre nous comble de bonheur et de soulagement.

    Et pour parfaire le tout, il est entouré d'une ribambelle d'amis truculents qui prennent des places énormes dans sa vie et qu'on apprend à aimer, à attendre leurs réparties, leurs remarques acerbes ou sarcastiques, à espérer le meilleur pour eux aussi tellement qu'on finit par les adorer. Les suivre donne le sourire -voir des rires- de part leur personnalité mais aussi leur fidélité à tout épreuve. L'amitié prend alors tout son sens et pratiquement la même importance que l'amour dans les écrits de Kaya. Comme vous l'aurez compris, j'ai été conquise par la flamboyance de Sullivan, l'auteure arrive par ses mots à nous emporter dans une histoire d'amour hors du commun comme on aimerait tous en vivre. Merci à Kaya pour ce merveilleux SP qui m'a encore une fois bouleversé. A lire, relire et re-relire. Rose Taylor


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un titre clinquant plutôt cliché, une couv presque trop évidente (pas forcément attrayante à mon gout) et pourtant une excellente surprise avec ce roman de Wade Kelly paru chez Dreamspinner Press en Mai 2019.

    Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1) de Wade KellyLe pitch: 
    Il est facile de devenir cynique quand la vie ne va pas comme on veut.

    Cole Reid mène une vie de reclus depuis ses quinze ans, âge auquel son homosexualité a été révélée au grand jour par son équipe de baseball. Depuis, son comportement obsessionnel compulsif et sa nature sarcastique ont fait fuir une bonne partie de la population. Quant aux autres, ils le détestent parce qu’il est homosexuel. Selon lui, il est voué à faire fuir n’importe quel ami potentiel – ne parlons même pas d’un petit ami –, alors à quoi bon faire des efforts ?

    Quand Cole entre à l’université, il est devenu un homme solitaire et maniaque. Cela ne lui cause aucun problème jusqu’au jour où son colocataire décroche son diplôme et que le service des logements annonce à Ellis Montgomery qu’il peut prendre sa place. Ellis est bordélique, magnifique, hétérosexuel et encore pire : un sportif !

    Pendant une année universitaire où se côtoient les amis bruyants, les mésaventures en camping et les parents intrusifs, Cole et Ellis développent un lien amical qui change la vision de Cole sur la vie. Ellis est bien plus qu’un sportif qui aime s’amuser – et l’attirance que Cole ressent pour lui ravive son espoir de trouver chaussure à son pied.

                                                                         ⇑ ⇑ ⇑ ⇑ 


    Deux étudiants, la fac, du sport et un geek ...on pensait de suite savoir à quoi s'attendre et de quoi s'émouvoir ! Et bien non, raté ! Il s'agit ici d'une de ces romances au double effet KissKool ( désolée pour toi, le ou la djeunss, mes références datent un peu je le concède!). 
    ,
    Premier effet: une lovestory feelgood qui passe drôlement bien, toute en douceur et sans heurts entre deux jeunes gens plutôt bien dans leurs baskets et leur mental. Un récit tranquillou mais pas planplan (vous noterez, j'en suis sure , la puissance de mon vocabulaire littéraire) qui nous présente Cole et sa maniaquerie du contrôle, de la propreté et de ses habitudes, un psychorigide qui s'assume pleinement dans ses "phobies" comme dans sa sexualité. Un Geek, allergique aux sportifs à cause de son passé,  qui se voit contraint de partager son appartement universitaire avec un nouveau colocataire. Nouveau colocataire qui, bien sur, déboule sous la charmante forme d' Ellis, un joueur de foot très sympathique et encore plus charmant: le drame! 

    On passe donc un très bon moment de lecture à découvrir en meme temps qu'Ellis les joies d'un partage des communs avec un obsédé du ménage et de l'ordre, à suivre leurs interactions assez savoureuses et surtout à lire une histoire pleine de positif ! 
    Le roman est en effet bourré de charge joyeuse, que l'on pourrait presque trouver naïve d'un premier abord, qui donne une vraie bouffée d'air frais face à tous ces romans concentrés sur la souffrance d’être gay. Certes, Cole a eu son lot de déconvenues mais l'auteur fait clairement le choix de nous présenter son histoire et ses personnages sous un jour optimiste. Là où tout parait parfois facile, elle sait nous embobiner avec des amis et une famille aussi attrayants que dynamiques qui occupent une place très importante dans le livre comme dans l'histoire de ce couple. Elle manie les petites ficelles des codes avec justesse, sans en abuser, et les situations s’enchaînent avec beaucoup de naturel pour nous garder captifs jusqu'au bout.
    En gros, une vraie romance comme on les aime avec de l'amuuuur du vrai, de la complicité et de la joie de vivre.

    Le deuxième effet serait qu'elle y aborde beaucoup de sujets qui, la plupart du temps, sont exposés sous un jour assez négatif. La jeunesse et son approche de l'autre quand il est gay, la religion et ses adeptes qui, ici, se montrent sous le visage de l'ouverture et de la tolérance, la réaction des autres face à la bêtise et la violence subie, la maternité trop tôt arrivée, la part accordée aux personnages féminins, le monde des étudiants sportifs pas si brutus que ça, ... Un vrai panel redistribué sous un jour plus favorable qui va a l'encontre totale de nos cliches habituels et change totalement la donne sur nos personnages. Cole se révèle être la victime c'est vrai mais aussi le grand gars qui dépasse les bornes, celui qui juge et se méprend avec ses certitudes quand Ellis et ses amis sont tout en ouverture d'esprit et gentillesse. Et cette nouvelle donne fait un bien fou, elle nous rafraîchit et nous réconcilie avec une idée de la vie qui peut parfois aussi simplement bien se passer parce que les gens ne sont pas tous des abrutis de base. Elle nous démontre avec brio que l'on peut aborder bien des thèmes difficiles sans pour autant tomber dans le pathos meme si cela ne reste qu'une exposition légère des faits.
     
    L'approche d'une première sexualité et de la virginité (c'est pas si courant que ce soit aussi exposé et revendiqué après tout) est elle aussi toute en sensibilité et ne tombe pas dans les écueils de la surperformance de harder et rien que ça, ça en dit long ! Le lecteur a droit à son quota de petites scènes épicées qui titillent sans en faire de trop, le tout habilement mêlé à un déroulement amoureux qui de toute évidence n’était pas si assuré que ca.
    J'ai personnellement (en tant que femme, maman et gayfriendly) beaucoup apprécié les personnages féminins que l'auteur a crée. La maman dans son rôle de femme imparfaite, parfois agaçante, mais toujours pleine de sensibilité qui doute énormément ; la soeur et sa copine qui exposent une autre vision d'un couple amoureux et de femmes compréhensives qui tentent comme elles peuvent d'aider un jeune frère qui se découvre. Pour une fois on nous épargne la "salope" qui détruit tout et surtout cette image de femme presque génératrice de retournement de genre chez nos chers héros de MM.

    L'histoire en elle même, se tient bien, elle se suit avec beaucoup de plaisir dans sa simplicité et sa bonhomie. On devine bien sur le happy-end à la clé et on se réjouit comme des midinettes de ces quelques moment chauds qui éclosent au milieu du tumulte de leur découverte mutuelle. L’écriture est très agréable, pleine d'humour et de raillerie affective et surtout servie par une excellente traduction qui je pense rend une parfaite justice à la plume et au style de l'auteur.
    Un roman donc qui assure plaisir, surprise et gaieté avec deux jeunes hommes auquel on s'attache à la vitesse de l’éclair et qui nous font naviguer entre les sarcasmes de Cole que l'on adore résolument et la douceur bienveillante d'un Ellis sexy et émouvant. A lire absolument pour se sortir des ornières du MM trop préformaté sans en quitter ce qui nous y attire tant! Yop.

    Merci à Dreamspinner Press pour ce SP.

    Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1) de Wade Kelly


                                                                            

    Vous le trouverez ici : Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1)


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un roman sorti chez Juno Publishing qui offre un clin d’œil à la "Julia Roberts" accompagné d'une plume soignée et mordante !!



    Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami de  Jacques Fortin-PayenLe pitch: 

    La perspective d’un chaud weekend au mariage de son meilleur ami, puis d’une semaine à courir le gay sur la côte ensoleillée du mois de juin, tout y était ! Mais les doutes d’une fiancée, la défiance des belles-mères, la cuite du meilleur ami, un DJ qui en a vu d’autres et une danse sur table effrénée en chantant Kalinka... le weekend bascule, la semaine est compromise... la vie gay ne serait-elle donc pas un chemin jonché de ces pétales de roses qui fanent sur le lit de noces ?

                                       ^ ^ ^


    Samuel  est le garçon d'honneur de son meilleur ami Julius, le même Julius qu'il désire depuis des années mais qu'il laisse s'envoler dans les bras de son autre meilleure amie, Mélinda. Dilemme, espoir, rancœur mais bon gré mal gré Sam sera présent du pire au meilleur des moments ou inversement selon  le point de vue où il se place. 

    Un roman au sujet pas forcement neuf mais servi en revanche par une excellente plume qui réserve autant de verve que de visions caustiques sur notre monde. Visions que l'on trouvera plus ou moins pertinentes selon que l'on soit ou non d'accords avec les points de vue de l'auteur. Une chose est sure c'est bourré d'humour, d'une certaine clairvoyance et une désillusion pleine d’empathie sur beaucoup de nos travers si ce n'est d'habitudes et codes sociaux. Chaque paragraphe comprend son lot de petites phrases assassines, drôles ou presque pittoresques, de l'évolution de notre société, du combat contre les normes et bien entendu des aspirations des différents courants du monde gay.

    Sam, le narrateur, semble presque par moment, par son propos constant, être le digne représentant de tout ce petit monde qui pourrait osciller de la licorne à paillette au gay discret qui se fond dans le moule. C'est  un vrai délice à lire, un vrai changement dans la routine MM avec une écriture portée sur l'amour du verbe à coup sûr, sur une certaine maîtrise de l'humour travaillé à plusieurs sauces  et sur un plaisir évident à se raconter tout court.
    Si cette plume exerce une véritable séduction au départ,  il n'en  reste pas moins que son poids sur le récit qui comporte très peu de dialogue est parfois assez lourd, tout du moins dans la continuité. On rit, on est assez conquis, c'est vrai, mais à la longue l'effet tend à s'étioler malheureusement, un peu trop gavé de phrases à rallonge et de circonvolutions pas toujours utiles, placées au bon moment et parfois répétitives. Et je dois dire que ce poids, sans sous estimer le talent de l'auteur, est pour beaucoup dans la rupture de l'entrain que l'on peut ressentir en cours de lecture.

    Entendons nous bien, on ne pourrait dire que ce n'est pas bon ou ennuyeux mais à trop en faire cette romance entre deux personnes finit plus par être LE moment du narrateur. On y oublie assez vite le second personnage, laissé dans un second rôle accessoire alors qu'il est la source de tous les espoirs de Sam. On a même du mal à lui définir une personnalité un tant soit peu intéressante tant visiblement son passage du soleil à la lune semble le laisser de marbre et l'absoudre de toute émotion. On a donc un duo exclusivement vu sous l'angle d'une narration qui tend à mettre en valeur le témoin plus que le couple ce qui, ici, rompt tout de même pas mal l'impact romanesque du récit. L'auteur, ou Sam, prend le parti d'exprimer et d'imager lui-même chaque protagoniste les emprisonnant un peu dans une vision binaire

    Certains personnages féminins en prennent pour leur grade à travers sa vision ce qui est paradoxale puisqu'en court de récit l'auteur nous livre un mode de pensée plutôt ouvert sur les genres et leurs clichés habituels. C'est un peu le contraste/emblème de ce roman, une plume fournie de qualité qui finit  par moment par s'étouffer  elle-même. Un contenu qui nous sort de la traditionnelle romance par son procédé plutôt original mais qui pèche par un manque d'investissement dans les autres personnages et du coup dégage un petit cote mégalo qui a oublié qu'une romance ça se vivait à minima à deux. Ce qui est encore un paradoxe puisque le héros principal n'a de cesse d'être au service, d'être concentré avec un réel sens du sacrifice sur l'objet de son amour depuis des années.
    C'est donc assez curieux et déroutant, même si ça ne gâche en rien les péripéties de ce mariage. Cela fait aussi probablement le charme propre de cette romance autocentrée par la  vision d'un seul sur les autres.

    Un roman donc qu'il faut à coup sûr découvrir car il est sans nul doute très original et fort bien écrit, plein d'humour et de clins d’œil très contemporains sur nos comparses aussi bien hétéro que gay d'ailleurs. Un roman qui aurait pourtant grandement gagné à donner un peu plus de vie et de sens  aux autres personnages pour ne pas se contenter d'être un long monologue. Yop.

     

               

    Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami de  Jacques Fortin-Payen



    Merci à Juno Publishing pour ce sp.                                                           

    Vous le trouverez ici: Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mon Héros: tomes 1 et 2 de Max Vos

    Sortie : 22 Novembre 2013

    Quand il avait seize ans, Rich Miller a sauvé un jeune homme de la noyade dans sa piscine locale. Il ne savait pas que des années plus tard, en tant qu'étudiant et espoir olympique de plongeon, Rich se retrouverait une fois de plus face à Johnny Milloway, maintenant un grand joueur de football - et quand Rich dit grand, il veut vraiment dire dans le genre «ours». Le timide sportif se souvient de son sauveteur, et les deux hommes deviennent amis.

    Johnny n'est pas rebuté par le fait que Rich est gay. En fait, plus il passe de temps avec Rich, plus il devient curieux. Johnny veut connaître toutes sortes de choses - ce que c'est que d'embrasser un gars, par exemple. Seulement, il ne s'arrête pas là...

    Rich a du mal à croire que cette relation peut mener quelque part. Johnny est hétéro, et Rich n'est pas prêt à accepter le chagrin qu'il se doute avoir à éprouver suite à sa rencontre dans un avenir plus ou moins proche. Il a déjà suffisamment de problèmes à traiter comme ça - son père préférant regarder un match de football que de perdre du temps à aller voir son fils plonger... La seule chose à laquelle il ne s'attendait pas, c'était Johnny, qui peut se montrer très déterminé. Et avoir la star de football dans sa vie peut se révéler être un catalyseur pour des changements assez fracassantes.

     

    Mon Héros: tomes 1 et 2 de Max Vos

    Sortie : 05 Juin 2016

    Après une soirée romantique, Rich et Johnny sortent à la lumière du jour en tant que couple. Le comming out de Johnny les oblige à faire face à de graves répercussions tandis que l'équipe de football du lycée s'ajuste à son premier joueur ouvertement gay.
    Rich travaille toujours en vue des Championnats du Monde de plongée, bien que ses espoirs et ses rêves restent fixés sur les Jeux Olympiques de Londres de 2012, mais leur couple doit lutter contre des préoccupations plus proches de chez eux.
    Avec le soutien de leurs amis et familles, le jeune couple se rapproche, mais avec les préjugés et l'adversité qui les attendent à chaque tournant, Johnny et Rich seront-ils capables d'affronter le monde ensemble ?
    Peu importe le reste, Rich sera toujours le héros de Johnny.

     

    @@@@@

     

    Ce qui pourrait s'apparenter à une banale - si on peut affirmer que c'est banal- histoire d'amour entre deux adolescents est en fait bien plus que ça, on va faire face à un aspect peu reluisant de notre société: le rejet, la non-acceptation, l'homophobie et surtout les pseudo-moules dans lesquels il faut rentrer pour être "bien vus".

    Dans le premier volume, l'auteur nous conte la rencontre de deux sportifs universitaires : l'un gay affiché, plongeur de talent : Rich et l'autre star du football américain, hétéro : Johnny. Une certaine alchimie amicale nait entre les deux jeunes hommes qui va tournée à l'attraction sexuelle pour les deux mais aussi à une profonde introspection pour l'autre. Un tome léger sur l'apprentissage de l'amour, des blessures qu'il peut causer mais pas que, car on y découvre aussi le deuil, l'éloignement, et les dessous du monde sportif pas encore professionnel.

    Dans le second volume, c'est plus rude pour nos deux protagonistes, Johnny va devoir surmonter ses craintes, et faire front avec Rich, leurs amis et leurs familles aimantes à des attaques homophobes tout en assurant leur avenir de sportifs en passe de devenir du haut niveau. On plonge dans un univers un peu moins reluisant et romantique pour affronter les blessures physiques et mentales des agressions, comment ils vont devoir passer outre pour simplement vivre leur amour comme ils l'entendent.

    Depuis que j'ai découvert l'auteur dans Souvenirs de Noël 1 et 2 -que j'avais beaucoup aimé- j'ai décidé de retente le coup avec des sportifs testostéronés  mais tellement mignons, addictifs que j'ai replongé à pieds joints dans l'histoire. Il nous fait craquer sur Rich qui s'entraîne à fond pour les jeux olympiques et qui fédère tout le monde autour de lui, il est adorable, on ne peut que l'aimer, c'est la vraie star de ces deux romans. Et après on découvre Johnny, la grand nounours qui ne fait que manger, penser et vivre en compagnie de ses hormones bouillonnantes, si charmant, désarmant et qui, une fois lâché par ses inhibitions, va devenir le fan numéro un de Rich....

    Une lecture bien plus complexe qu'il n'y parait au départ, avec son lot de rebondissements pas toujours attendus mais encore tellement dans l'air du temps hélas. Le second tome enrichit vraiment l'histoire par plus de réflexions autour de l'homophobie dans le sport, de la célébrité.  

    J'ai vraiment accroché ces deux gars sympas, leur découverte de l'amour et du sexe, de leurs attitudes décomplexées au sein de leur famille, le tout saupoudré d'une sacrée dose d'humour qui fait souvent sourire voir rire. Un super moment de détente à découvrir ou redécouvrir très vite. Rose Taylor


    Vous le trouverez ici : Mon Héros

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Rêve : A fleurs de peau : tome 1 de Garrett Leigh

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 28 Mars 2019

    Je ne peux pas dormir...

    Lorsqu’un amour non partagé laisse Dylan Hart insomniaque et pensant ses blessures, son instinct l’attire vers le seul endroit où il a trouvé du répit dans le passé : le Lovato. C’est l’endroit de tous les fantasmes – et des rencontres brûlantes – où une nuit intense de sexe sans attaches soulage ses sentiments fragilisés.

    Cela aurait dû être une évasion parfaite, et pour une nuit magique, cela semble être le cas, mais deux mondes entrent en collision et la réalité reprend ses droits lorsque son partenaire sexuel a désespérément besoin d’un ami. Dylan peut-il faire confiance à son instinct alors que son coeur a déjà été brisé par une amitié auparavant ?

    Cela me tue à petit feu...

    Les dés sont pipés pour l’ancien danseur de ballet Angelo Giordano qui ne trouvera jamais le véritable amour. Au moins, se rendre au Lovato lui offre un répit dans une vie définie par la maladie ; un soupçon de lumière dans le gris terne de sa soi-disant vie sans la danse. Puis il rencontre Dylan – un véritable rayon de soleil des plus brillants – qui fait une fois de plus battre son cœur avec un but.

    Angelo est subjugué par cet homme, mais la maladie qui a mis fin à sa carrière ne le laissera pas profiter de ce nouvel amour. Il se noie et Dylan ne peut pas le sauver alors que des insécurités les submergent tous les deux. Le seul moyen de s’en sortir est de confronter leurs démons.

    Si Dylan peut tourner le dos au passé et Angelo peut faire face à son avenir incertain, ils pourront peut-être poursuivre leurs rêves ensemble.

     

    &&&&&

     

    L'histoire d'un amour fou qui débute par une passion sexuelle :  celle de Dylan et Angelo. D’univers totalement différents mais qui vont se collisionner à merveille, l'amour finit par abattre tous les murs.

    Angelo a toujours été danseur classique dans l'âme et dans la vie jusqu'à ce que son corps le trahisse par la faute d'une maladie le privant par phase de tout son maintien voir son intellect. Il se retrouve donc à enfouir ces rêves de grandes scènes mondiales pour vivre auprès de sa mère et de son commerce familial. Ce dernier battant de plus en plus de l'aile, Angelo tente d'enrayer la spirale infernale de la banqueroute et va demander de l'aide auprès d'un conseiller financier se trouvant être le même Dylan que son coup d'un soir au Lovato, un club libertin. Le bel imbroglio partant d'une attirance physique forte va petit à petit s'accompagner de sentiments de plus en plus forts.

    Tout était réuni pour être prometteur, l'un comme l'autre doivent affronter les rouages de la bureaucratie mais pas du même côté de la barrière. Angelo est confronté à la faillite; la perte de son revenu, celui de sa mère, et les remboursements monstrueux des dettes de son père l'entraînent vers le fond. Sa maladie non soignée faute de temps, d'argent mais aussi de déni vont le plonger dans une situation  encore plus précaire. Et de l'autre, on a Dylan, le fonctionnaire qui tente d'aider tout le monde à s'en sortir,  qui se retrouve lui-aussi face la lenteur du système, aux arcanes bureautiques incompréhensibles et complexes et qui voit sa vie seule et triste le submerger. Cette rencontre improbable va les sauver l'un comme l'autre en prouvant que l'amour triomphe de presque tout.

    Le récit, les situations, les chouettes personnages même avec leurs galères avaient tout pour me plaire, la situation d'Angelo et Dylan me parlait tellement que j'appréhendais plus cette lecture comme un témoignage que comme une fiction. Mon expérience personnelle de la maladie,du handicap, des gestions de crise, des hauts et bas en ressortant, de la dépression en ont font une lecture bouleversante qui m'a pris aux tripes. En plus du côté handicap, les méandres bureaucratiques de notre société ont ajouté une nouvelle source de souffrances qui incombent aux personnes en situation précaire, c'est un livre qui ressemble à la vraie vie. Une belle histoire à ne pas manquer. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP. 


    Vous le trouverez ici: Rêve: Á fleur de peau

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Obsession : Preslocke tome 2 d'Ella Frank et Brooke Blaine

    Éditions : MxM Bookmark

    Sortie : 29 Mai 2019

    Désolé, mesdames – et messieurs – la star de films d’action la plus canon d’Hollywood, Ace Locke, n’est officiellement plus sur le marché !

    L’homme dans les bras de Locke a été identifié comme étant Dylan Prescott, le nouveau mannequin à la mode, qui apparaît actuellement dans les dernières campagnes de pub Calvin Klein. Des sources ont révélé à TNZ que les deux hommes se sont rencontrés sur le tournage d’Insurrection 2, le prochain film d’action de Locke, et qu’ils « n’avaient d’yeux que pour l’autre ». C’est la première relation homosexuelle de Locke, qui a fait son coming out l’année dernière, et beaucoup avaient spéculé sur la personne qui attirerait enfin son attention.

    D’après plusieurs témoins oculaires, Locke a emmené Prescott dans son jet privé pour un week-end romantique au Syn, l’hôtel le plus sélect du Las Vegas Strip. Sur les photos du jeune couple, surnommé affectueusement PresLocke, qui sont apparues récemment, on dirait que ça chauffe entre eux, si on en croit la manière possessive qu’a Locke de s’accrocher à son nouvel amant.

     

    @@@@@

     

    A la fin du premier tome, Ace et Dylan se faisaient piéger par un paparazzi dans leur propre chambre d'hôtel. Suite à acte malveillant, les deux hommes se retrouvent face à un choix cornélien : mentir et rompre ou assumer. Ni Ace, ni Dylan n'ont envie de se séparer, ils touchent enfin du doigt tout ce qu'ils désirent donc hors de question de tout perdre. Mais le statut de star internationale de l'un, le passé douloureux et peu commun de l'autre vont les amener à être très prudents, à se protéger pour préserver leur relation naissante même si elle est pleinement assumée.

    Oh là là, ce second tome tant attendu où l'on retrouve Ace l'acteur torride des films d'action et Dylan le mannequin au corps de rêve est tout aussi ouah que le précédent.... Je l'ai adopté, adoré et redemandé : vivement la suite !! L'approche de leur relation est différente du premier volume car ils s'aiment, se connaissent, partagent pratiquement tout leur temps ensemble sans se lasser. Là, ils affrontent la folie de la célébrité, des fans, des paparazzis qui ne recherchent que des scoops croustillants; déchaînent les foules, les passions mais aussi la réprobation, les coups bas des pseudo bien pensants.

    L'écriture à quatre mains est juste pile dans ce que j'aime, pas de temps morts, les situations sont soient torrides comme leur parties de jambes en l'air, soient tendres et aimantes dans les moments de doutes, de remises en question. On entre dans le star-système et l'envers du décor de la célébrité avec les bons côtés mais aussi et surtout les mauvais qui nous montrent que finalement les stars sont avant des êtres humains. Ils y font face tant bien que mal avec tous les ragots qui ne vont pas manquer d'être déterrés par des individus sans scrupule. La fin est comme on l'attendait avec de l'amour, une bonne dose de suspense et une situation délicate en suspend ....ce qui fait que maintenant on demande la suite et vite. Rose Taylor

     

    Vous le trouverez ici : Obsession: PresLocke, T2


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les secrets du Docteur Wu : Hôpital de Copper Point 1 de Heidi Cullinan

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 04 Juin 2019

    Le nouveau docteur, brillant, renfermé et secret, rencontre un infirmier au grand cœur… et leur couple est de nature à renverser tous les obstacles.

    Après un burn-out, le Dr Hong-Wei Wu, Taïwanais naturalisé Américain, s’installe à Copper Point, Wisconsin. La belle carrière qui lui était promise semble avoir sombré avant même de démarrer. Alors qu’il envisage une vie effacée et tranquille, son jeune assistant a sur lui un impact inattendu.
    Quant à Simon Lane, il ne s’attendait pas au charme irrésistible de son nouveau patron. Le chirurgien accepte son aide pour emménager et l’en remercie par de délicieux plats taïwanais. Malheureusement, le règlement de l’hôpital Ste Anne interdit les relations entre le personnel, aussi leur amour est-il condamné… à moins que le couple soit prêt à tout risquer.

    Simon souffre de cacher leur relation et Hong-Wei n’envisage pas de renoncer à lui. Pour vivre ensemble, ils vont devoir affronter l’administration de l’hôpital et la communauté de Copper Point. Ce faisant, quels autres secrets risquent d’être révélés ?

    Et que vont découvrir Hong-Wei et Simon sur eux-mêmes ?

     

    @@@@@

     

    En arrivant à Copper Point, Hong-Wei ne pensait pas y trouver le bonheur, ni l'amour, ni l'acceptation. Au départ, c'était juste une fuite en avant face à la pression tant professionnelle que familiale qu'il s'était imposé. De jeune chirurgien de talent à l'avenir prometteur au sein d'un grand hôpital, il opte pour une carrière dans un petit établissement provincial dans lequel il rencontre Simon, jeune infirmier avec qui il doit collaborer au bloc.

    L'attirance est immédiate entre les deux hommes mais un décret de la direction va leur mettre des bâtons dans les roues. Obligés d'user de maints stratagèmes pour se voir, se découvrir et laisser cours à leur passion, cela va être un défi de tous les jours pour eux.

    Un chouette récit dans le monde hospitalier, dans le monde rural, dans la vie de tous les jours. En plus de nous faire découvrir les rouages du fonctionnement médical, l'auteure pointe aussi du doigt tous les problèmes très actuels comme le manque de personnel, les pressions budgétaires, les difficultés de recrutement. Totalement contemporain avec l'actualité, le livre nous donne un aperçu sincère de la vie du personnel soignant, de la hiérarchie, des échelons de considération en fonction du poste occupé, des horaires démesurés....On y apprend à vivre au rythme des gardes, des urgences, des rappels, mais pas que....on y découvre aussi la reconnaissance des patients soignés, la gratitude du temps pris pour leur parler, des traitements adaptés...

    Mais malgré ce côté matériel, le récit reste un belle histoire d'amour. Simon et Hong-Wei sont issus de deux cultures différentes, de deux éducations différentes mais ces deux univers vont s'entrechoquer, se "collisionner" et finir par fusionner. La tendresse de la cour attentionnée de Hong-Wei va faire fondre le pauvre Simon comme la neige au soleil. On suit avec bonheur leurs premiers émois ensemble, leur parcours face à un conseil despote qui fait tout pour mettre leurs employés au pied du mur.

    Un premier volume -vivement la suite- plein de tendresse, d'amour, d'amitié, d'acceptation de soi au sein d'une petite ville qui, en grattant un peu la surface, devient un lieu où il fait bon vivre. On apprend pleins de choses sur la rigidité de la culture asiatique, la condition et l'intégration aux USA, la difficulté de vouloir dynamiser son lieu de vie, l'obstination des anciens à rester sur leurs positions. C'est un roman sur l'équilibre personnel, culturel et social à découvrir en sirotant un cocktail dans un transat cet été. Rose Taylor

     
    Vous le trouverez ici : Les secrets du Docteur Wu (L'hôpital de Copper Point t. 1)

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Perdus de vue : Ironie du sort 1 de

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 09 Mai 2019

    Il avait promis de ne jamais me quitter. Mais lorsque j’ai eu le plus besoin de lui, c’est exactement ce qu’il a fait...

    Le guide forestier, Xander Reed, a passé quinze ans à essayer d’oublier la nuit où il s’est tourné vers son meilleur ami aux heures les plus sombres de sa vie pour se rendre compte que le jeune homme qui avait juré de toujours être là pour lui, lui avait tourné le dos. Trois mille kilomètres et quinze années à reconstruire une nouvelle vie dans l’arrière-pays tranquille des montagnes Rocheuses auraient dû suffire à effacer à jamais de sa mémoire Bennett Crawford. Mais les vieilles blessures sont profondes et lorsque Bennett réapparaît brusquement dans sa vie comme membre d’une expédition guidée par Xander, les cicatrices qu’il croyait guéries depuis longtemps s’ouvrent à nouveau.

    Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est d’empêcher Xander d’être blessé à nouveau. Je n’ai jamais envisagé que celui dont il avait besoin d’être protégé, c’était moi...

    Bennett Crawford a été confronté à un choix impossible la nuit où son meilleur ami a eu besoin de lui.Il a fait le mauvais choix.Fils unique d’une des familles les plus riches de la Nouvelle-Angleterre, il aurait dû avoir le monde à ses pieds, mais perdre son meilleur ami à l’âge de quatorze ans a tout changé. Et même si Bennett a réussi à se cacher derrière un masque de satisfaction alors qu’il prend place aux côtés de son père dans l’entreprise familiale, intérieurement il cherche le morceau de lui-même qui lui manque depuis que Xander Reed a quitté sa vie. Le seul point positif pour Bennett est son travail avec un groupe d’enfants de quartiers défavorisés, et lorsque la chance lui est donnée de montrer à ces adolescents troublés qu’il y a un monde plus vaste qui les attend s’ils ont le courage de chercher à l’atteindre, il la saisit.

    Mais lorsqu’il descend de ce bus pour ce qui est supposé être une semaine d’amusements et d’aventures, il revient immédiatement dans le passé en découvrant que leur guide n’est autre que le garçon qu’il a laissé tomber si longtemps auparavant. Seulement, le petit garçon insouciant et au cœur tendre que Bennett a connu a disparu, et à sa place se trouve un homme sombre et amer qui n’est pas intéressé par une seconde chance.

     

    *****

    Pour changer les idées d'enfants défavorisés, affrontant des tas de difficultés dans leur vie quotidienne, Bennet Crawford en partenariat avec sa fondation, les entraîne dans une randonnée d'une semaine au cœur du Colorado. Il espère ainsi les sortir des rues bétonnées de New-York pour découvrir les merveilles de la nature. Mais ce qu'il ne sait pas encore, c'est qui il va retrouver au bout du chemin.

    Son guide dans cette aventure n'est autre que son ami d'enfance à qui il a du dire au revoir quinze ans plus tôt dans des conditions blessantes pour tous les deux. Les retrouvailles inopinées sont plus que tendues, mais Bennet veut et va tout faire pour reconquérir Xander Reed, le Xander de son enfance qui vit toujours dans le passé, renfermé sur lui-même, et agressif vis-à-vis de la situation. C'est en affrontant des dangers imprévus qu'ils vont enfin se parler et tenter de mettre à plat leur relation.

    Cette histoire à quatre mains commence comme une aventure au sein d'un environnement sauvage et beau, on suit la randonnée des ces garçons et de ces hommes dans un monde dépourvu de nuisances sonores, olfactives, visuelles... créant un environnement unique et apaisant. On sent même au-travers des mots le côté somptueux des lieux, la tranquillité des lacs, des clairières, des montagnes et de tout ce qui pourraient composer ce petit coin de paradis. L'envie de s'approprier cet endroit est présente dés le départ, les descriptions, sans lourdeur ni répétitions, donnent presque un besoin irrépressible de sauter dans le premier avion pour s'y perdre.

    Surviennent aussi les retrouvailles, douloureuses, pleines d'incompréhension suivies de désirs insurmontables entre deux hommes qui étaient destinés l'un à l'autre. Les auteures ne s'enferrent pas dans des longueurs interminables de rancunes, des non-je-ne-veux-plus-de-toi, un juste milieu entre les premières amertumes et les vraies premières discussions d'explications. On découvre deux hommes blessés, se voulant l'un l'autre, s'aimant l'un l'autre, un récit tout doux sur l'espoir d'une seconde chance qu'il ne faudrait pas laisser filer.

    C'est à la fois une histoire d'amitié, d'amour, de retrouvailles, de famille et surtout d'accomplissements personnels au cœur d'une belle nature apaisante qui m'a ému et beaucoup plu, l'ensemble se lit vraiment très bien. Un chouette moment de tendresse addictif. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.


     

    Vous le trouverez ici : Perdus de vue

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Composer des couples explosifs on peut dire que c'est un peu le savoir faire de Marie HJ et elle ne se fait pas défaut avec son dernier roman Turn me wild sorti ces jours ci.


    Turn me Wild de marie HJLe pitch: 
    Qui veut la peau de Kay Tardam ? 
    Figurez-vous que nous aimerions tous le savoir. C’est d’ailleurs un peu le sujet de ce roman… 
    Il s’agit d’une enquête. Mais pas uniquement. Vous y trouverez deux hommes (un garde du corps ultra intelligent et super sexy, et une Rockstar siphonnée), un mec qui cherche les noises, des jumeaux mercenaires, un agent suicidaire, un groupe hard métal Shock-rock un peu ravagé, une poupée en silicone nouvelle génération à bouche aspirante, des rats morts et deux chiens. On y parle d'hippopotames aussi, mais c'est un détail. 
    Pour le reste, à savoir, s’il y aura de la romance… La vraie question à se poser serait plutôt : est-il possible de rester indifférent face à Kay Tardam ? Et je répondrais… que le découvrir pourrait bien signifier ma perte…Quant aux questions subsidiaires, du genre : les deux héros vont-ils finir ensemble ? Y aura-t-il du sexe et de l'action ? J'ai envie de dire que le mieux c'est de lire. Désolé, mais tout ceci est classé confidentiel. 
    Bon, allez, un petit indice quand même... Je ne suis pas gay. Lui, par contre, il l’est... Voilà voilà... On dira que je n'ai rien dit... H. Meyer

     

    C'est cette fois-ci à travers une enquête que Marie HJ nous présente à nouveau deux personnages très singuliers. On explore le monde du Shock-rock et de la provocation musicale en tout genre par le biais du délicieux groupe Sublime Vomit (ca ouvre clairement l’appétit non?) et de son chanteur vedette Kay, un espèce d'Osborne croisé avec un Manson qui aurait piqué la torse-nu attitude et le futal d'Iggy Pop. Un type complètement barré et charismatique dont l'auteure saura une fois de plus nous faire tomber sous le charme. 

    Des tentatives de meurtres, des attaques diverses et voilà la raison principale de l'apparition de  notre ténébreux second héros, le garde du corps Hanno. Hanno est aussi taciturne et renfermé que Kay peut être exubérant et immature et seul le coté borderline de chacun aurait tendance a leur créer un point commun: un sombre dépressif d'un coté et un exalté incontrôlable de l'autre. Un espèce de coktail démoniaque où l'on aurait mis une dose de John McLane et une autre de Kurt Kobain, je vous laisse imaginez le topo !!
    Les deux se confrontent dès la première rencontre et ce tout au long d'une enquête qui est plutôt une recherche puisque la police n'intervient pas dans ce monde où sachets de coke, joints égarés et pilules rouges se promènent avec allégresse autour de tous les protagonistes. C'est donc plus une investigation interne et officieuse menée par les membres d'une agence de sécurité qui va dès les premiers instants nous emmener dans un monde de luxe, de provocations incessantes, d'une certaine futilité érigée comme art de vivre et de ce petit aperçu sur tout ceux qui travaillent dans l'ombre des stars explosives. L'intrigue se tient, le suspens est là et le final (qu'on le sente arriver ou pas) à la hauteur.

    Un roman au couple donc explosif et très exclusif, totalement axé sur la relation de ces deux hommes, relation qui se développe très vite d'ailleurs en une sorte d’introspection alternative entre les deux hommes. Beaucoup de questions, de remise en question d'Hanno (qui reviennent un peu trop souvent à mon goût) qui centrent totalement les sentiments, les événements et toutes les interactions autour de la fusion du couple car dans l'opposition comme dans l'acceptation c'est vraiment un couple exalté et fusionnel. Alors les amateurs de ce genre de passion volcanique seront aux anges quand ceux plus portés sur la nuance et une lente évolution des sentiments seront un peu plus décontenancés. Les deux personnalités restent fidèles à leur monde et cohérentes vis à vis de leur passé respectif, les actes correspondent bien  leur tempérament et on ne relève pas d’incohérence flagrante malgré un sujet choisi porteur de beaucoup de fantasmes (le thème garde du corps avec la star/politique/témoin étant reconnaissons-le un sujet assez souvent traité et pas toujours avec finesse). Plus personnellement cet aspect ultra fermé sur le couple et ses émotions m'a un peu frustrée sur l'absence de teneur des personnages secondaires ce qui est d'autant plus dommage qu'ils sont nombreux et présentaient une palette assez intéressante.

    C'est un roman plus trash, plus cash  (rassurez vous les deux loulous vous réservent beaucoup de tendresse très profondément enfouie tout de meme) où le choix délibéré est à la fois de lui conférer une tendance plus extrême dans sa narration et son écriture mais aussi de rendre un hommage certain à tous ces genres musicaux que l'auteure semble affectionner. Un hommage également par une façon de modeler son découpage et son écriture dans un style plus tapageur, d'inciser son texte de dialogues plus crus et potaches (mais au vu des gugusses du groupe une fois encore ça colle impeccable) et de faire montre d'un humour qui passe ou casse. Autant j'ai pu adorer le coup des jus de fruits, du timing du jogging ou des échanges savoureux entre Hanno et son boss, autant les surnoms à répétitions des jumeaux par exemple m'ont un peu semblé lourds à trop user du procédé (mais il est vrai que l'humour -tu sais ce truc impalpable qui fait tellement défaut par les temps qui courent ?- c'est une perception toute personnelle).

    Turn me wild est donc à prendre dans son jus, dans sa nature propre c'est à dire provocateur, délirant à l'image de l'univers qu'il aborde et probablement un gros plaisir pour l'auteure. Il est sans conteste à part dans sa production mm jusqu'à ce jour et si ce  n'est pas mon préféré (difficile de relever encore le niveau après sa série à succès With love) c'est en revanche un roman que l'on lira avec tout autant d'addiction que les autres ! So fuck'em all  et évitez le headbanging pendant la lecture, c'est vraiment pas pratique !! Yop!

                                                                          

    Turn me Wild de marie HJ



    Vous le trouverez ici :Turn me wild

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une bière, des mangas et un sourire charmant de Hope Tiefenbrunner

    Éditions : HQN /Harlequin

    Sortie : 09 Octobre 2015

    Quel gros lourd. Voilà ce que David a pensé lorsque Yohan est venu lui parler à cette soirée. Franchement, tout ce dont il avait envie, c’était de se barrer de cette fête pourrie où son frère l’avait traîné pour faire plaisir à sa stupide petite amie. Et puis Yohan a insisté, malgré les rembarrages en règle et les vannes bien senties, et David a commencé à se laisser séduire. Un sourire, puis deux. Une bière, puis… plein de bières. Une nuit, puis plein d’autres nuits. Un couple ? Peut-être. Mais David ne veut pas aller trop vite, l’essentiel c’est de passer des moments cool, d’être bien à deux. L’étiquette « casé », l’emménagement à deux, le mariage et tout le bordel, c’est clairement pas pour lui. Et ça risque pas de changer. Si ?

     

    @@@

     

    David est un jeune homme bien dans sa peau mais très réfractaire à deux choses : la chérie de son frère Nicolas qu'il ne peut pas encadrer et l'engagement au-delà de quelques nuits voir quelques jours. Quand Nicolas, ce frère avec qui il a une relation très forte et complice, lui impose plus ou moins une soirée chez sa copine, David décide de faire sa forte tête, de rester maussade et renfrogné jusqu'à ce qu'apparaisse Yohan qui creuse un peu de son flegme. Yohan est charmant, charmeur et possède des tas de points communs avec David si bien qu'il arrive à percer sa carapace pour l' entraîner dans une folle nuit d'amour.

    David se retrouve plongé dans une romance pour laquelle il prend bien le temps de réfléchir, d'analyser ses sentiments mais aussi d'étudier une possible relation avec Yohan. Mais voilà l'amour ne va pas forcément frapper les deux jeunes gens de la même façon et avec la même force.

    Court petit roman sur les affres de l'amour au premier regard pour l'un et aux sentiments plus tardifs à se mettre en place pour l'autre. On suit les deux protagonistes qui ne sont clairement pas sur la même longueur d'onde, ce qui nous fait pencher plus pour l'un que pour l'autre. Même si David est clairement le centre de cette histoire, et même si j'ai compati  à toutes ses interrogations, il m'est apparu comme une personne un peu autocentrée sur elle-même, quelques fois un peu mesquin et méchant, j'ai eu du mal à vraiment l'aimer lui. Il est vindicatif vis-à-vis de l'amie de son frère voir insultant et ça laisse presque Nicolas de marbre, limite le fait sourire. Il faut reconnaître à Nicolas son tempérament coulant et très arrangeant. Yohan, quant à lui, est resté mon petit chouchou du début à la fin, il est magique, il a un regard sur son entourage clair mais romantique, accommodant mais pas naïf et nous fait apprécier au final ce David pas très facile à contenter.

    Une jolie petite histoire que se lit toute seule dont on suit et comprend les tenants et aboutissants sans se prendre la tête, pour passer un bon moment avec Yohan -non je ne suis pas partiale- et vivre une belle histoire d'amour. Rose Taylor


     Vous le trouverez ici : Une bière, des mangas et un sourire charmant

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique