• Résumé :

    À trente-neuf ans, Nathanaël Dupuis, bibliothécaire débordé et hypocondriaque, est submergé par ses nombreuses responsabilités. Il préfère passer son temps à courir plutôt que porter un regard objectif sur le désert affectif de sa vie. Son existence est plutôt bien remplie entre une mère envahissante et Gidéon, son ami d’enfance atteint de trisomie dont il est le tuteur légal.

    Broni est un boulanger au caractère bourru et solitaire, héritage d’une enfance croate marquée par la guerre. Ses blessures restent secrètes et peu de choses suscitent encore son intérêt… hormis les étoiles et Nath.

    Troublés par leur attraction mutuelle, les deux hommes ne cessent de se tourner autour depuis l’adolescence sans jamais franchir le pas. Car Nath, gêné par son absence d’attirance sexuelle, est tiraillé entre ses doutes et les sentiments qu’il porte à Broni.

    En cette période de fêtes, un événement dramatique pousse les deux hommes à se rapprocher tandis qu’autour d’eux, Noël se prépare. Entre quiproquos, expériences culinaires et voyage dans les étoiles, la relation amoureuse de Nath et Broni pourrait bien prendre un tour exceptionnel et parvenir enfin à s’épanouir.

    Du sucre et des étoiles n’est pas un pur roman feel-good. C’est une histoire empreinte de mélancolie qui aborde des thématiques particulières telles que la guerre, l’asexualité et le handicap.

    Date de parution : Décembre 2019      Publié par : Auto-édité

    Du sucre et des étoiles     de Sully Holt (second avis)

    "Du sucre et des étoiles" n'est pas un roman bien épais pourtant il est un condensé de saveurs qui sait faire vibrer son lecteur à chacune de ses pages.

    Tant de personnages aux caractères et caractéristiques particulières se croisent dans cette histoire. Cette dernière se déroule peut être dans une petite commune mais la vie y fourmille : c'est certain. 

    L'action est toujours présente. Il se passe des choses qui prennent le lecteur aux tripes et le font passer par différents stades d'émotions. On se sent tour à tour charmé, triste, joyeux. Autant dire que ce roman comble son lecteur de par sa profusion d'éléments qui rend sa lecture vivante. 

    La construction du roman est très intéressante. On y trouve le point de vue de Broni et de Nathanaël. Mais aussi une façon de construire le récit avec cette narration au présent et ces quelques chapitres qui nous font remonter le temps pour fouiller le passé commun de ces deux hommes.

    Je ne peux pas dire qu'il s'agisse d'un roman très gai mais il a le mérite de montrer la Vie avec ses tourments, ses questionnements, ses liens parfois complexes qui unissent ces personnages. C'est un livre qu'on ne peut que qualifier de vrai. 

    J'ai énormément apprécié cette lecture toute en profondeur, riche tant dans sa rédaction que dans la création de ses personnages. L'auteur donne un superbe aperçu de sa maîtrise de l’écriture. On ressent toute la complexité d'un récit tout en simplicité. 

    Manon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pray for me de Marie HJ

    Sortie : 27 Novembre 2019

    Jude est membre de la fervente communauté religieuse de Littlewood, un petit village perdu dans la forêt. Saul, lui, vient de Boston, est issu de parents divorcés et ne connait que la liberté. Malgré leurs différences, le miracle se produit. Les deux enfants se découvrent complémentaires et liés par une étrange alchimie. Au fil des années qui passent, leurs liens se resserrent et se transforment. Arrivés à l’âge adulte, ils ne parlent plus d’amitié, mais d’amour… Et sans se poser de questions, ils se laissent glisser dans les sentiments les plus beaux et purs qu’ils n’ont jamais ressentis…Tout aurait pu se passer sans heurts ni troubles. Mais au cœur de LittleWood, il existe des règles. Des devoirs et des interdits… Une religion, un chef charismatique, des adeptes… Et beaucoup trop de certitudes. Dont une en particulier : L’homosexualité est une abomination. Une maladie qu’il faut à tout prix combattre.

     

    *****

    Ouahhhhhhhhhh, c'est le premier mot qui me vient après avoir lu la dernière page, Marie HJ a encore fait fort, très fort...Je me répète souvent sur cette auteure mais je n'ai plus besoin de lire les résumés pour savoir que je vais être touchée, émue, subjuguée. Mon cœur est passé par tous les tourments au fil des pages, l'histoire de Jude et Saul, qui débute au début de leur adolescence est vraiment celle d'un très grand premier amour.

     Jude et Saul se rencontrent lorsque ce dernier emménage dans la maison d'à côté et c'est le point de départ de leur amitié, une amitié solide et précieuse pour les deux garçons tant ils sont complémentaires malgré leur univers familial totalement différent. Jude a perdu sa petite sœur très tôt et il a du affronter le deuil en compagnie de ses parents qui se sont réfugiés dans la religion auprès d'un pasteur assez sectaire. Mais il le vit bien, trouve le réconfort dans la parole de Dieu, s’intègre de façon altruiste au sein de sa communauté, de l'église. Il n'est que bienveillance, don de soi et c'est tout naturellement qu'il intégrera Saul à sa vie et à son cercle d'ami.Un baiser entre eux va bouleverser chacun de leur monde, Saul  va très vite comprendre qu'il préfère les garçons alors que Jude aura bien du mal à concilier son homosexualité avec les prêches de son pasteur très homophobe.

    Au fil des ans, un amour va naître, se solidifier mais l'apanage de la jeunesse et un entourage rétrograde vont mettre à mal tous ces merveilleux sentiments. Saul va devoir, envers et contre tout, se battre pour son Jude, leur amour très fusionnel mais surtout pour  la possibilité d'un avenir ensemble.

    Plonger dans les tourments d'un premier amour est déjà compliqué, on l'a tous vécu, s'en remettre est très difficile alors si ce sont des croyances d'un autre âge -hélas encore très souvent présentes d'ailleurs -  des regards haineux  cumulés avec  la malveillance des gens qui l'entachent, ça devient  pour Jude un supplice de vie au quotidien. Il se retrouve totalement dépassé, trop perdu pour voir le bien du mal dans les paroles de sa communauté un peu trop extrémiste. Suivre son combat intérieur a laissé des bleus à mon petit cœur, le voir assouvir ses sens et enfin s'ouvrir à l'ouvrir l'a réchauffé à coup sûr.

    L'amour, la sexualité, l'ensemble des personnages de ce livre le rendent d'une douceur incroyable, contrairement à la religion qui le rend dur. Étant athée, issue d'une famille de croyants plus ou moins pratiquants mais loin d'être hermétique, je suis passée par bien des phases avec cette lecture. Mon esprit, bien trop cartésien, n' a jamais rien vu d'autre que le big bang et l'évolution mais lorsque j'y réfléchis, j'aurai aimé croire en une force supérieure comme Jude qui ne faiblit jamais devant son amour pour Dieu. Il n'en est que plus fort , déterminé, menant bien des luttes pour faire coïncider sa foi à sa vie, tout comme Saul dont la ténacité est tout aussi impressionnante dans les épreuves qu'il va vivre.

    Je ne peux que conseiller très fortement de plonger dans ce roman au combien  touchant, émouvant, éprouvant  mais irradiant d'amour. Rose Taylor

    Merci encore une fois Marie HJ pour ce merveilleux SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé : 

    L’élagueur Aidan Drummond se satisfait de sa propre compagnie. Il travaille seul, vit seul et il ne lui vient pas en tête de changer quoique ce soit jusqu’à ce qu’un accident mette sa vie sans dessus dessous et qu’il se retrouve à l’hôpital. Puis son regard se pose sur le beau garçon dans le lit d’en face et tout change.

    Ludo Giordano est coincé dans le service avec un groupe de vieux hommes. Son esprit lui joue des tours, le maintient éveillé. Puis tard un soir, un nouveau visage amène avec lui une distraction qui est la bienvenue. Leur amitié inattendue est addictive et comme la plupart des choses dans la vie de Ludo, temporaire.

    De retour dans la vie réelle, l’existence monochrome ne suffit plus. Il a besoin de la couleur que Ludo lui a apporté et lorsque le hasard les réunit une fois de plus, ils se retrouvent de nouveau inséparables.

    Mais le bonheur arrive avec des complications. Aidan est sur le chemin de la guérison mais Ludo a été malade toute sa vie et cela ne va pas changer. Aidan peut l’embrasser autant qu’il le souhaite, mais s’il ne peut pas aider Ludo lorsqu’il a le plus besoin de lui, ils n’ont aucune chance.

    Date de parution : 2019         Publié par : MxM Bookmark

    Embrasse moi encore   de Garrett Leigh

    Des personnages "vrais", une histoire pas si improbable que ça, et un chemin qu'on emprunte volontiers à la suite de l'auteur. 

    Il y a quelque chose d'authentique chez Aidan et Ludo qui fait qu'on s'attache à eux. Ils sont pétris d'imperfections qui rendent les deux hommes tellement réels aux yeux des lecteurs. C'est la beauté de l'être abîmé qui est mis en valeur. D'ailleurs, "abîmé" ne veut pas dire anormal. L'un des personnages le souligne par endroit : qu'est-ce qui est normal ?

    Aidan et Ludo forment à eux deux une sorte de bulle dans laquelle ils évoluent, se dévoilent et ne se cachent rien. C'est la vérité brute qui semble primer dans cette connexion profonde entre les deux hommes. L'un et l'autre se soutiennent et s'élèvent toujours ensemble. Aidan est le personnage réfléchi, peut-être sombre. Quant à Ludo, il est cette énergie débordante dont on ne sait que faire. 

    C'est une histoire où deux personnes trouvent en l'autre l'abri et le roc qui leur faisait défaut jusque là. C'est un nouveau départ qui, malgré les difficultés, apporte une paix relative, cicatrisante et apaisante à ces participants. 

    Manon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un Noël à la sauce Henry de N.R. Walker

    Éditions : Reines-Beaux

    Sortie : 11 Décembre 2019

    Une petite nouvelle de Noël traitant de nourriture, de câlins et de beaucoup d'amour.

    Henry, fiancé à Reed, veut passer son premier réveillon de Noël en organisant un dîner avec leurs plus proches amis. Il prévoit tout un menu et décore tant sa maison qu’elle pourrait rivaliser avec un grand magasin.

     

    &&&&&

     

    Un petite nouvelle complètement de saison où l'on retrouve avec bonheur Henry et Reed autour des fêtes de Noël. Ça flaire bon le sapin, les guirlandes mais surtout la bouffe. Henry décide de mettre les petits plats dans les grands pour leur premier réveillon de Noël en tant que fiancé.

    Franchement, c'était un régal de retrouver ce duo toujours dans la même dynamique avec des discussions comiques, Henry a un humour qui apporte le sourire presque à chaque page, des moments de tendresse, d'amour avec un Reed complètement accro physiquement -mais pas que- à son amoureux, tout y est pour donner la patate aux lecteurs. Succomber devient obligatoire.

    Tous les amis se retrouvent aussi à partager un peu de la vedette avec des situations marrantes, émouvantes ou sensuelles. Leur groupe a vraiment une dynamique sympa, et comme je le dis souvent, j'aime beaucoup retrouver dans mes lectures cet esprit de clan, de famille amicale où chacun comprend l'autre, interagit facilement avec l'autre sans se juger juste être.

    Donc mon conseil est de le dévorer oui carrément car on y parle beaucoup de délices gustatifs, de plaisirs gourmands comme souvent à cette période. Rose Taylor

    Un Noël à la sauce Henry de N.R. Walker

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Reines-Beaux

    Sortie : 16 Octobre 2019

    Après s’être fait larguer par son petit ami de longue date à cause de son surpoids, Henry Beckett décide de s’imposer des changements radicaux.
    Dans une vaine tentative pour récupérer son petit ami, il fait la chose la plus absurde et la plus effrayante qu’il puisse imaginer.Il s’inscrit dans une salle de sport.Reed Henske est un coach personnel qui n’est pas certain d’être prêt à se lancer dans une nouvelle histoire d’amour. Il en a marre des types qui ne s’intéressent qu’à l’image d’un corps parfait et qui ne le voient jamais tel qu’il est vraiment.Alors que Reed torture Henry à coups de régimes et d’exercice, celui-ci ravit son entraîneur grâce à ses recettes et ses éclats de rire.
    Mais tandis que les limites de l’amitié commencent à s’estomper, Henry est convaincu qu’il n’y a aucune chance que Reed, cette incarnation terrestre de Thor, puisse s’intéresser à un gars dans son genre.Reed doit convaincre Henry que la vie ne consiste pas à atteindre son poids idéal.
    Il s’agit de trouver son contrepoids idéal.

     

    @@@@@

     

    Henry est solitaire, malheureux et dépité lorsqu'il pousse, sur une impulsion, la porte d'un club de sport. Son ex vient de le larguer pour cause de surpoids et de vieillesse, ce qui a abattu son moral, ça et un passage sur la balance finissant de l'achever.

    Mais sa motivation pour ce club commençant par son désir de perte de kg, va se poursuivre aussi pour côtoyer Reed son coach personnel qui a un physique à tomber, des abdos en béton et surtout qui apprécie son humour décapant et sa logorrhée verbale. Au-delà de sa reprise en main physique, Henry accompagné de Reed, d'Anika sa meilleure amie et Sam le fiancé de cette dernière, va réapprendre à vivre socialement ailleurs que chez lui, à s'ouvrir aux autres notamment ses collègues, à reprendre confiance en lui et en son potentiel séduction.

    De son côté, Reed comprend bien mieux Henry qu'il n'y parait et va tout faire pour améliorer la mésestime qu' Henry a de lui-même, l'obligeant à sortir de sa zone de confort et à transformer ses faiblesses en points forts. Le lien qui va finir par se créer entre eux va leurs procurer à chacun ce qui leur manquait.

    Une petite pépite à déguster tant par l'humour et les envolées lyriques d' Henry qui ne sont pas sans rappeler le style de T.J. Klune avec son Paul, que par les messages qui y sont véhiculés. Le doigt est pointé sur un des fléaux actuels de la société : le paraître, on y parle de jugement à l'emporte-pièce , de l'intolérance et des stéréotypes qui sont associés à des groupes d'individus. Ce roman donne un vision de la tolérance qui serait idéale pour le bien-être mental des gens et donne aussi du baume au cœur quand on se sent différent des autres -si "autres" ne devraient pas vraiment exister.

    J'ai beaucoup aimé voir au-travers des yeux d' Henry dont le mal-être sous-jacent au début du roman finit par s'estomper au fil des pages, sans qu'il ne perde son humour, son côté épicurien qui est savoureux tout du long, et qu'il apprenne à s'aimer et ne pas juger lui-aussi les gens de part leur apparence. C'est une belle leçon de bienveillance sans être non plus trop mélodramatique, un bouquin qui donne à coup sûr la pêche ou la banane à presque toutes les pages.

    Idéal à déguster en cette période au coin du feu sous une couette bien chaude. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mr Frosty de Leta Blake

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Décembre 2019

    Le véritable amour peut-il réchauffer son cœur gelé ? Lorsque Casey Stevens est parti à l’université quatre ans auparavant, il a coupé les ponts avec son meilleur ami hétéro, Joel Vreeland. Il espérait que le temps et la distance diminueraient l’affection non partagée qu’il ressentait, mais il s’était langui de lui encore plus. De retour chez lui pour les vacances, il espère trouver un moyen pour qu’ils redeviennent amis. Mais la réception glaciale de Joel lui rappelle à quel point il avait dû se battre pour devenir son ami en premier lieu.

    Il faudra un miracle de Noël pour abattre à nouveau cette façade glaciale. Joel n’est pas aussi hétéro que Casey le croit, et ses années à souffrir de l’absence de Casey l’ont laissé seul et blessé, s’occupant de son père violent et s’efforçant de s’en sortir. Ne pouvant faire confiance à personne à l’exception de son chien – et sans aucune raison de croire que Casey s’intéresse à lui plus que pour les vacances – le cœur glacé de Joel pourrait se briser avant de pouvoir se décongeler.

    L’amour de Casey et Joel peut-il surmonter la méfiance, le rejet des parents, les différences de classes et quatre longues années de séparation ?

     

    XXXXX

     

    En pleine période de Noël, Casey  décide, pour la première fois en quatre ans, de rentrer chez ses parents pour y passer les fêtes. Étudiant à New York, il préférait vivre et affronter la solitude plutôt que rentrer dans la ville de son enfance et faire face à Joel. Joel qui a été son meilleur ami, son confident mais aussi son premier amour secret à qui il a toujours caché ses forts sentiments et son irrésistible attirance. Il a peur de sa réaction si il venait à se dévoiler.

    Après quatre ans, il pensait tout ça derrière lui, mais c'était sans compter sur son attachement qu'il pensait enfoui et par l'attitude froide de Joel. Ce dernier s'est toujours demandé pourquoi Casey l'avait laissé tomber et avait fui. Un imbroglio de quiproquos a été le point de départ de cette terrible séparation basé sur le fait qu'ils ne savaient ni l'un ni l'autre qu'ils s'aimaient en secret.  Mais leur jeunesse, la peur de se perdre l'un l'autre , les pressions familiales s'étaient chargées de les séparer...

    Mais là, le destin et surtout Casey ont décidé de remettre les pendules à l'heure et de changer la donne. Casey qui en a assez de faire plaisir à tout le monde, décide de prendre son bonheur en main et de se rabibocher envers et contre tout avec son amour. Mais Joel va lutter longtemps, la crainte d'exposer son homosexualité aux yeux de tous, de perdre son cœur si Casey décidait de lui échapper à nouveau.

    Douce romance de Noël au milieu des sapins qui sentent merveilleusement bons, des guirlandes lumineuses et des chocolats chauds mais surtout qui nous conte les tourments des premiers émois, les jugements sur les différences de classes sociales : l'un riche, l'autre tirant le moindre sou, et sur l'attraction plus forte que tout. Les deux jeunes hommes ont des caractères diamétralement opposés mais ça fonctionne , ça colle, ça fusionne entre eux, Casey pour sa gentillesse, son amour inconditionnel, sa persévérance et Joel pour sa fragilité cachée sous un air bourru, sa force face à un père intolérant et méchant, et sa sensibilité qu'il n'affiche que devant Casey.

    L'auteure nous fait passer par toutes les phases du retour, du reproche, et surtout de l'irrésistible attirance qu'ils ont depuis qu'ils sont enfants. L'amour est présent à chaque page, au départ surtout comme une souffrance puis petit à petit comme un renouveau et l'accomplissement. C'est l'histoire de grand amour , de survie et d'acceptation à découvrir absolument en cette période de fêtes propice à bouquiner sous un plaid au coin du feu. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Diego de Jérémy Henry

    Editions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Décembre 2019

    Diego Maillard est un soldat à la retraite, qui offre de temps en temps ses services à des groupes paramilitaires afin de ne pas perdre la main, ainsi que par goût à l’adrénaline. Le reste de son temps, il le partage entre sa famille, ses amis et le tourisme. Sa carrière ne lui a pas permis de trouver le grand amour, toutefois son célibat ne le dérange pas.

    Une rencontre fortuite à Chypre, vite suivie d’une proposition trop alléchante pour qu’il la refuse, va mettre sens dessus dessous sa petite existence bien réglée...

     

    @@@@@

     

    Diego est un militaire à la retraite mais qui exerce toujours pour des missions exceptionnelles et confidentielles pour l'armée. Au sortir de l'une d'elles, il prend quelques jours de vacances à Chypre pour un repos bien mérité. Mais une surprise de taille va se présenter à lui lorsqu'un soir, accoudé à un bar, il va se faire accoster par un homme qui va bouleverser son univers. De cette rencontre en découleront des tas de quiproquos, des situations où le malaise sera palpable mais où l'amour en sortira plus fort.

    Une jolie petite nouvelle tendre et un peu compliquée pour les protagonistes mais qui plaira totalement au lecteur. Diego a tout du héros comme on les aime fort, sexy, intelligent, altruiste avec cette pointe de solitude qui le rend adorable et qui donne envie qu'il trouve l'amour, le vrai.

    L'auteur nous conte l'histoire d'une rencontre, d'un coup de foudre d'abord physique puis sentimental qui changera la vie de Diego. On suit l'enchaînement des situations avidement pour savoir comment tous les nœuds vont se délier, si ils vont vraiment s'en dépêtrer et s'il y aura un happy-end pour nos deux amoureux transis. Pendant un moment, on se demande réellement comment va survenir le dénouement.

    Seconde nouvelle de Jérémy Henry que je dévore et qui m'a tout autant conquis que la première. Elle apporte tout un flot de sentiments, on se met à la place nos deux héros et on espère pendant un petit moment que le meilleur reste à venir.

    Un chouette moment de lecture à ne pas manquer autour de deux gars charmants et charmeurs, aux valeurs morales bien prononcées, aux personnalités différentes mais très attachantes et dont le but de leur vie finira par coïncider avec les souhaits réceptifs. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ducre et des étoiles de Sully Holt

    Sortie : 02 Décembre 2019

    À trente-neuf ans, Nathanaël Dupuis, bibliothécaire débordé et hypocondriaque, est submergé par ses nombreuses responsabilités. Il préfère passer son temps à courir plutôt que porter un regard objectif sur le désert affectif de sa vie. Son existence est plutôt bien remplie entre une mère envahissante et Gidéon, son ami d’enfance atteint de trisomie dont il est le tuteur légal.

    Broni est un boulanger au caractère bourru et solitaire, héritage d’une enfance croate marquée par la guerre. Ses blessures restent secrètes et peu de choses suscitent encore son intérêt… hormis les étoiles et Nath.

    Troublés par leur attraction mutuelle, les deux hommes ne cessent de se tourner autour depuis l’adolescence sans jamais franchir le pas. Car Nath, gêné par son absence d’attirance sexuelle, est tiraillé entre ses doutes et les sentiments qu’il porte à Broni.

    En cette période de fêtes, un événement dramatique pousse les deux hommes à se rapprocher tandis qu’autour d’eux, Noël se prépare. Entre quiproquos, expériences culinaires et voyage dans les étoiles, la relation amoureuse de Nath et Broni pourrait bien prendre un tour exceptionnel et parvenir enfin à s’épanouir.

     

    # # # # #

     

    Du sucre et des étoiles, quelques mots qui riment parfaitement avec Broni. Broni dont l'enfance est faite de guerre, de perte, de fuite, de déracinement, Broni qui rencontre un groupe de gamins qui vont devenir ses meilleurs amis et qui va tomber tout de suite en amour pour Nathanaël, Broni tellement généreux en sentiments.

    Même si le titre évoque la douceur et la passion qui finiront par arriver, le chemin de l'acceptation sera long et difficile à atteindre. Et cette étape, c'est à Nath qu'elle va énormément peser, il est conscient de sa différence due à son asexualité et dont il ne veut affliger personne , surtout pas à Broni pour lequel il a tellement de sentiments. Il s'isole, se caparaçonne de peur de s'imposer, d'infliger ses craintes et ses doutes, et de priver l'autre d'un épanouissement qu'il est incapable de fournir même avec toute la bonne volonté du monde. 

    En quelques pages intenses, Sully Holt nous conte une histoire de réfugiés, d’ handicap et d'asexualité mais aussi d'amour filial, familial, amical et sentimental, un beau mélange qui ne se fera pas sans heurt. Une histoire de réfugiés avec Goran et Broni, père et fils fuyant l'ex-Yougoslavie, pour tenter de s'enraciner ailleurs, loin de leur région natale, de leurs traditions, de leurs proches. Une histoire de handicap avec Gidéon, leur ami de toujours subissant lui-aussi le regard des autres qui n'est pas toujours bienveillant, et une histoire d'asexualité avec Nath qui en subit plus ou moins bien le poids depuis toujours, qui d'un côté le protège du monde, de la souffrance affective et d'un autre, l'esseule et l'éloigne du bonheur. 

    C'est une nouvelle émouvante, teintée d'une pointe de détresse, de mélancolie mais aussi d'une touche d'espoir. Tous les personnages sont touchants non pas que pour leurs douleurs, leurs traumatismes, mais aussi pour leur volonté de rebondir, leurs tentatives de sortir de leur zone de confort, chacun tentant à sa manière d'appréhender le bonheur.

    On est moins dans la mécanique standard des romances où tout se délie avec un regard, un baiser, ici on observe la lutte incessante de Nath pour s'affranchir de lui-même, la patience de Broni qui ne veut que Nath et seulement lui, la fragilité de Gidéon qui tente de s'adapter au monde qui l'entoure.

    Un beau roman pleins de gourmandises, de saveurs , d'odeurs, de souvenirs, mais aussi d'introspection, de lâcher-prise qui ne vous laissera pas indifférent. Rose Taylor

    Merci beaucoup à Sully Holt pour ce SP.

    Du sucre et des étoiles de Sully Holt

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Jude : le clan des Marian # 3 de Lucy Lennox

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 07 Novembre 2019

    Jude
    Atteindre le sommet du palmarès country attire les cinglés, et il n’y a pas plus cinglé que mon ex. Malheureusement, ses menaces contre moi s'intensifient. Entre alors en scène le garde du corps de mes rêves.
    Je devrais me sentir irrité par sa présence constante si son attention sur mon corps n’était pas si... ah... approfondie. Maintenant, je dois m'inquiéter de ne pas me dévoiler à des millions de fans si je ne peux pas garder mes mains loin de lui en public.

    Derek
    Maintenant, je suis un ex Marine devenu baby-sitter. Si je dois entendre Jude chanter encore une fois de plus son méga-hit Bluebells, je pourrais l'assassiner moi-même, et après six ans dans des opérations spéciales, je sais me débrouiller avec une arme. Malheureusement, lui aussi. Sauf que son arsenal comprend des abdominaux d’enfer et une bouche redoutable.J’ai affronté des armes à feu, des couteaux, des explosifs et pourtant, c’est Jude Marian qui risque de me mettre à genoux.

     

    @@@@@

     

     Après Blue au cœur des vignobles californiens, Teddy au fin fond de l'Alaska, voici Jude la star de la musique country. C'est un chanteur en plein essor, sous le feu constant des projecteurs mais dont la vie est on ne peut plus saine et tranquille voir triste pour cause de solitude.

    Malgré son tempérament calme, c'est une vrai bête de scène assaillie par un multitude de fans plus ou moins dingues. C'est la raison pour laquelle, il doit s'assurer d'être protégé en permanence. La société à qui il fait appel lui envoie Dereck, une vraie armoire à glace sexy, ancien militaire reconverti dans la protection rapprochée pour cause de blessures. Les deux hommes s'entendent super bien et deviennent très vite amis, la tension sexuelle est à son comble mais comme ils se pensent hétéro tous les deux, c'est le statut quo...Jusqu'au jour où le vernis craque et là, le désir flambe et les embrase de haut en bas.

    La carrière pour l'un, la famille pour l'autre les obligent à rester planqués dans leur profond placard et à vivre cette amitié sexuelle en mode cachée de tous. Sans heurt, ils vont passer du stade sex-friend à l'amour, leur routine est satisfaisante jusqu'à ce qu'un fou les menace et là va commencer leur introspection personnelle quant à ce qui vaut vraiment le coup d'être vécu dans la vie.

    Comme pour les précédents volets, le ton est donné dés le départ, on y retrouve le franc-parler, l'humour, les liens que se partagent le clan Marian dans sa totalité. Ils sont tous extrêmement soudés et tous les passages où ils sont ensemble sont très drôles, l'envie de faire parti d'un tout similaire est le rêve de beaucoup de gens. De leur côté, Jude et dereck sont tous aussi fascinants et addictifs, leur physique, leur personnalité sont diamétralement opposés mais la fusion de ces deux-là crée un duo lumineux, tendre, émouvant, touchant.

    L'auteure nous conte dans ce roman le côté à la fois paillettes, richesses, voyages du star-système... mais aussi tous les inconvénients et les méfaits de cette même célébrité, la perte de la vie privée lorsqu'on devient connu et adulé, les paparazzi fouillant chaque recoin de votre existence, sans une minute de paix. On en ressent bien le poids que porte Jude, lui qui aurait tendance à être introverti, timide et qui s'était isolé de l'amour de lui-même pour ne pas infliger ça à quiconque. Jusqu'à Dereck.

    Tout comme les autres volets, peut-être encore plus tendre, le mélange d'amour, de vie quotidienne, d'embrouilles, de parties de jambes en l'air émoustillantes rendent ce troisième volet incontournable. C'est que du bonheur en pages. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les écorchés de Jesse Devereau

    Éditions : Textes Gais

    Sortie : 21 Juin 2019

    2019, Anthonin, nageur professionnel de 24 ans est victime d’une agression en plein Paris. Il est secouru par un homme de dix ans son aîné, Bruce, médecin légiste de profession. Ironie du sort, ce dernier a plutôt l’habitude de s’occuper des morts. Mais ce ne sera pas la seule entorse à son « règlement intérieur » puisqu’il est hétéro et qu'il se découvre une attirance pour le garçon qu’il a sauvé...
    2010, une jeune orpheline prénommée Chloé a pour seule préoccupation de changer de sexe. Soutenue par son meilleur ami Gaétan, homo, elle doit combattre les préjugés et franchir les nombreuses étapes pour arriver à ses fins. Elle sera aussi aidée par l’infirmière du collège, une femme qui comptera pour Chloé.
    Quels liens unissent Anthonin et Chloé ? Et entre Bruce et Anthonin, l’amour sera au rendez-vous, mais pas celui qu’on attend...

     

    &&&&&

     

    Dés le départ, on est happé dans deux mondes différents dans le temps mais aussi par l'âge. L'un avec Anthonin, la vingtaine nageur professionnel, célibataire, vivant un peu comme un reclus, attendant de rencontrer l'homme dont il voudrait déjà partager la vie et de l'autre Chloé, une jeune adolescente, orpheline, seule elle-aussi et n'ayant qu'un seul ami Gaëtan.

    La découverte se fait donc en parallèle avec une tranche de vie de ces deux personnages, de leurs amitiés, de leurs rencontres. Anthonin  qui va subir une agression qui le fera rencontrer un homme qui l'émoustille et Chloé qui va chercher en elle la source de son mal-être afin d'y pallier. La succession de chapitres l'un sur Anthonin, l'autre sur Chloé est déstabilisante, au début, car on a du mal à voir où veut en venir l'auteur jusqu'au moment où tout s’enclenche et que le roman en devient encore plus attractif. 

    On suit le parcours d'une enfant qui finit par découvrir ce qui l'empêche d'être elle-même. Sa détermination, son courage, son meilleur ami Gaëtan la soutenant par dessus-tout et une infirmière scolaire hors-du-commun vont l'aider à rentrer dans tout le processus de changement de sexe, la soutenir dans les phases de doute pour enfin accéder au corps dont elle/il rêve. Cette longue initiation, ce parcours du combattant va apporter à Chloé une force, une présence qui montre combien l'acceptation de soi est indispensable pour affronter le monde lorsqu'on est prisonnier d'un corps qui n'est pas le sien.

    Pour Anthonin, on suit plutôt ses premiers émois d'adulte avec un homme plus âgé, qui se révèle être son sauveur lors d'une agression mais aussi celui qui va réveiller son corps à autre chose qu'à la nage dans laquelle il s'était enfermé jusque là. La sociabilisation est le pan de vie qu' Anthonin essaie de corriger car il sait au fond de lui qu'être seul ne lui convient pas. Il va petit à petit trouver lui-aussi un équilibre pour être encore plus heureux.

    Bien que le format du livre m'ait surpris au départ -surtout par sa façon d'être structuré-, j'ai vite plongé dans l'histoire qui m'a fait me poser beaucoup de questions quant à l'acceptation de soi, de son corps, de son intellec, de trouver son équilibre intérieur ... Au final, j'ai découvert un auteur avec un sacré talent, pouvant raconter des événements durs, pénibles mais aussi tendres, émouvants avec une certaine douceur, sans tomber dans le pessimisme, ni la violence. Le roman suit une trame poignante du début à la fin avec des rebondissements auxquels on ne s'attend pas et qui augmente le suspens.

    Un chouette moment de lecture pas forcément léger mais intense. Rose Taylor

    Merci à Textes Gais pour ce SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique