• Dear Santa de Marie HJ

     

    Sortie : 15 Novembre 2019

     

    « Dear Santa. Je sais que j’ai déjà envoyé ma lettre il y a beaucoup de semaines. J’espère que vous l’avez bien reçue.Bon, sinon, je ne voulais pas vous écrire pour ça, mais pour mon tonton Cole. C’est un militaire. Mon tonton préféré. Le pauvre, il n’a pas eu de papa ni de maman pour lui apprendre à aimer Noël. Il dit que Noël, ça ne sert à rien. Il dit qu’il ne veut pas de sapin. Il dit qu’il ne veut pas de cadeaux. Et aussi, il dort dans le canapé. Jamais dans sa chambre. Et il a perdu son amoureux depuis longtemps. Alors, je voudrais, pour lui, vous commander du bonheur. Je ne sais pas si ça coûte cher, je n’en ai pas trouvé dans le catalogue. J’espère que vous voudrez bien lui apporter ça. Je vous embrasse très fort.Et aussi la mère Noël. Et les Lutins, et les elfes, et surtout les Elfins. Et les rennes aussi. Bon courage pour la distribution. On se verra peut-être ? Gros bisous. Charlie

     

    §§§§§

     

    Quoi de meilleur pour commencer cette période festive qu'est Noël que de la débuter par une nouvelle pleine de guirlandes, de sapins, de lumières, d'amour, d'humour et de gourmandises. Oui oui, on trouve bien tout ça dans cette petite friandise qui se dévore avec bonheur.

    Cole, militaire de carrière, s'occupe de sa nièce pendant que sa sœur se trouve au chevet de son mari. Ce dernier - aussi le meilleur ami de Cole - est revenu blessé d'une mission et ne peut pas rentrer à la maison, c'est Cole qui est chargé de s'occuper et d'apporter le bonheur à sa nièce. Charlie est une petite fille pleine de joie et de sourires, elle croit aux fées, mais aussi au Père Noël et à ses elfins. Elle décide donc de mettre des paillettes dans la vie de son oncle en faisant un vœu qui sera exaucé sous la forme d'Elros, un elfin qui leur tombera du ciel.

    Mais voilà ce dernier vient d'un monde bien différent du notre, et les quiproquos et situations cocasses vont s'enchaîner. Charlie est tout de suite conquise par Elros et son bonne humeur, mais Cole reste plus réticent  vis-à-vis de cet homme qui le trouble bien plus qu'il ne l'aurait pensé.

    Marie HJ nous raconte là une histoire -non plutôt un conte- de Noël où se mêle l'amour bien sûr, mais aussi de l'humour, j'ai beaucoup ri. Toutes les situations et conversations d'Elros sont savoureuses et donnent envie de sourire; son enthousiasme, sa candeur sont rafraichissantes et tellement décalées qu'on se croirait vraiment transporté ailleurs tout comme l'ahurissement de Cole. Les légendes ont toujours fasciné les gens et là, on se plonge en plein dedans avec l'histoire du Père Noël devant se plier à la volonté de sa femme, aux elfins dont la vie semble mystérieuse, aux rennes dotés d’étranges pouvoirs...

    Je ne peux que vous conseiller de le dévorer en compagnie d'un bon feu de cheminée, d'un bon chocolat et avec des chants de Noël en musique de fond pour se mettre dans l'ambiance. Rose Taylor

    Merci à Marie HJ pour ce SP nowelesque.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé :

    Un virus, une contamination et plus de civilisation. Cela fait trois ans que le monde des hommes est tombé et que les morts se relèvent dans l'Après.

    Rien n'avait préparé Heath, Julian et Reed à partager ce voyage. Bien que tout les sépare, ensemble, ils affrontent cette nouvelle ère aux lois morales abrogées.

    De squares abandonnés en cours d’école vides de rires, leurs liens se renforcent au point que rester unis devient la principale raison de leur survie. Pour le meilleur... et pour le pire.

    Date de parution : 2019       Publié par  : MxM Bookmark

    Sans frontières 1 - HUMANITÉ   de Camille Jedel

     

    L'après et ses zombies... le combo ne partait pas gagnant en ce qui me concerne. Je ne suis pas fan des Zombies, trop salissants, sanguinolents, débraillés (les tripes à l'air ça fait mauvais genre)... enfin, vous voyez le tableau. Pourtant, j'ai a-do-ré ce premier tome. 

    Un monde dévasté où il faut survivre. Un monde plein de violences dont on se demande comment les survivants parviennent à seulement vivre un jour de plus. Puis, il y a ces trois hommes. Un trio avec une manière de fonctionner, des liens qui se fortifient, et ce "jamais sans vous". Impossible de choisir "le" personnage parmi ce trio où tous ont leur place. Ils sont différents les uns des autres et je ne peux que me demander si sans cet Après, ces homme se seraient rencontrées. Il y a quelque chose dans la mécanique de ces hommes qui passionne le lecteur. 

    L'histoire est juste addictive, fascinante, sans fausses notes. Le roman forme une sorte de tout très bien construit qui nous rend complètement accroc à l'histoire de Heath, Julian et Reed. J'ai tourné les pages en voulant toujours plus et jamais déçue de la qualité de la trame, de l'écriture et de ce que cette histoire nous fait ressentir. 

    Je ne sais pas ce que donnera la suite de "Sans frontières" mais je serai au rendez-vous à coup sûr !

    Manon

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Nuit magique de Laur'El

    Lorsqu’ils se sont rencontrés, il y a quelques années, Rémi et Dorian sont tout de suite devenus amis. Pourtant, au cours des derniers mois, Rémi s’est peu à peu éloigné.

    Un soir, alors qu’une nouvelle fois, Rémi s’enfuit, Dorian en a assez. Malgré ses maigres talents de détective, il décide de le suivre.
    Les deux hommes vivront une nuit étonnante qui les emportera dans une aventure étrange et effrayante, mais surtout magique.

     

    88888

     

    Dorian et Rémi sont passés de collègues à amis, ils ont partagé des tas de soirées, de bières, de pizzas, de séances vidéo et ont créé des liens amicaux très forts.Même si Dorian aimerait être bien plus pour lui, il se retient constamment de toucher son ami de peur de l'effrayer.

    Arrive une période où Rémi s'éloigne de Dorian ce qui lui est pénible et difficile. Dorian se refuse à laisser un fossé se créer entre eux et le piste jusqu'à découvrir le secret de Rémi et lui sauve la vie par la même occasion. S'en suit des aveux torrides, une découverte sur la vie étonnante de Rémi et surtout leur amour qui s'avère commun.

    Rémi, par une nuit particulière où il sera menacé, va devoir compter sur le soutien inconditionnel de Dorian mais aussi sur son amour à tout épreuve pour pouvoir affronter toutes les épreuves dont il sera victime.

    Une première découverte, pour moi, de cette auteure qui m'a vraiment bluffé quant au final de cette nouvelle. On est pris dans l'histoire, le suspens est à son comble et un énorme rebondissement bouleverse toutes les certitudes acquises auparavant, ce qui pimente le récit et rend la découverte de la fin encore plus intrigante. Sa plume m'a enthousiasmé, ses personnages sont très attachants, l'histoire mêle le fantastique à la romance avec un juste équilibre. On a autant hâte de suivre l’évolution de leur relation que de l'avenir de Rémi et Dorian.Je suis juste un peu restée sur ma faim car j'aurai aimé les découvrir un peu plus eux ainsi que leur environnement. Vraiment une lecture à découvrir et à dévorer. Rose Taylor

    Merci à Laur'El pour ce chouette SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ca y est, ca y est la voilà ...enfin !!! Cette suite qu'on attendait avec impatience nous replonge dans l'univers singulier, délicieux  et toujours épicé de nostalgie de Theodore Koshka.


    Le Vampire de Los Angeles: Candombe Tango T2 de Theodore KoshkaLe pitch: 

    La mort n’attend pas. C’est encore plus vrai quand on parle de Mercedes Muerte, LA grande patronne de ceux qui ont trépassé. Comme tous les grands de ce monde (et de l’autre), elle n’a que peu de patience quand on défie son autorité et ses lois.

    Que dire alors d’une querelle intestine entre vampires, ces irritantes créatures qui ont jadis osé briser les règles éternelles de la vie et de la mort ? Entre les vieilles chauves-souris conservatrices qui ne cherchent qu’à préserver le secret de leur existence et Lucio, acteur afro-américain qui a traversé toutes les décennies du septième art, la guerre est déclarée.

    Envoyés en terre mortelle pour protéger Lucio, Sebastián et Rafael, les agents intemporels, auront fort à faire. À commencer par se faire embaucher sur le tournage du blockbuster qui propulsera le vampire en pleine lumière. Et puisque rien n’est jamais simple, la Muerte leur demande également de collaborer avec la police locale... et Dad. Dad, le beau mortel dont l’ange et le démon se sont épris chacun à leur manière dix ans plus tôt, quand les morts se sont réveillés à Amarillo.

    Mais il peut s’en passer des choses en dix ans d’absence. Et ce n’est plus tout à fait le même homme que retrouvent Sebastián et Rafael. Ajoutez à cela les anciens et les nouveaux amants de Rafael, une petite crise de la quatre-centaine pour l’ange, une banshee rebelle, des sorcières groupies et vous obtenez un beau bordel que nos trois protagonistes vont devoir gérer. Cependant, plus que leur vie (avant et après la mort) ou même leur santé mentale, c’est peut-être bien leur cœur qu’il va leur falloir protéger. Paru chez Mix Editions le 12 Septembre 2019.

                                                                    *****

     
    Enfin!  Enfin ! Enfin ! Il est là, sous mes yeux avides de suite, déjà bouffé, lu et dévoré!
    Alors on va pas se faire attendre plus longtemps et entrer directement dans le vif du sujet de notre trinité préférée, Dad , Basti et Rafi!!   

    Nous les avions quitté sur un goût amer de séparation et d'amour contrarié laissant mon Basti dévasté (oui c'est définitivement MON Basti ce démon mais je peux partager rassure toi!! )  et encore plus sombre  qu'à son arrivée. 
    Nous les retrouvons dans un nouvel opus qui nous réserve beaucoup de joie et de surprise, pas dans le genre explosif et retournement de situation rocambolesque mais bien dans la teneur et l'évolution de chaque personnage. 

    Rafi et Basti sont à nouveau mandatés par La muerte pour une nouvelle mission, dix ans plus tard, leur donnant l'occasion de renouer avec Dad le policier maintenant aguerri à sa fonction. Dad est à présent père de la timide mais forte Ascension et compagnon de la charmante Lola. Il vit donc avec les trois femmes de sa vie puisque  Pilar la reine mère est toujours bien présente dans leur foyer comme dans leur coeur avec toutes les difficultés que ca engendre pour ce couple particulier. 
    On retrouve donc un trio de femmes sympas, humaines, réelles, faillibles par leurs défauts comme leurs qualités et c'est un grand plaisir parfois de lire du mm où la femme y tient une place entière sorti du contexte gayfriendly ou homophobe. Elles font partie intégrante de la vie du policier, de ses peurs et de ses espoirs. Elles sont aussi malgré elles la petite voix qui soulève les manquements et la lâcheté de Dad  sur sa capacité à assumer sans jamais vraiment lui jeter la pierre pour autant. 

    L'histoire? Et bien comme dans le premier tome on a droit à une histoire assez sombre bien qu' éclairée des paillettes du cinéma et des studios par le biais de Lucio un vampire acteur. Celui-ci ayant échappé au monde de la Muerte il y a déjà plusieurs siècles se désespère d'un rôle enfin à sa mesure. Quand ce fameux jour arrive c'est alors tout un monde de la nuit, du secret et de dimensions surnaturelles qui se heurte de plein fouet à ses projets. Envoyés sur terre pour le protéger, nos deux comparse auront vite fait de s'apercevoir que la tâche n'est pas si simple et qu'elle incombe beaucoup d'imprévus qui viendront diaboliquement changer la donne. 
    L'histoire est  aussi complexe que Les revenants de Brezo, peut-être pas aussi noire mais en tout cas tout aussi alambiquée de mondes oniriques divers qui viennent tour à tour jeter une vision nouvelle sur la raison de la présence de nos deux héros. Elle se suit facilement malgré la foule de détails précieux dispatchés ça et là et elle progresse peu à peu nous faisant découvrir en meme temps qu'eux les vrais objectifs de leur mission. Elle nous sert une  belle galerie de personnage tous très intéressants qui portent chacun à leur manière une part du synopsis en eux. 

    Lucio le vampire séducteur et charismatique se révèle être un leader portant en lui les désirs d'un monde obscur qui ne demande qu'à s'unir aux hommes pour vivre en harmonie. C'est aussi un lien direct à Rafi, tissé par leur passé respectif, qui nous incite à voir enfin un peu mieux  derrière le sourire affable de l'ange détaché de tout. Ce dernier en effet dévoile une personnalité plus douloureuse et moins évanescente qu'il nous paraissait, laissant le lecteur découvrir un coeur malgré lui bien attaché au sulfureux vampire. Cette affection, loin d'être anodine, pousse le personnage dans ses retranchements, une attitude nouvelle et fait basculer les repères préétablis dans le premier tome. On s'attache toujours autant à lui, sans doute encore plus même, et on le voit peu à peu quitter ses habitudes longuement moulées sur des décennies  de comportement désinvolte pour se laisser vivre enfin une relation forte et pleine de conséquences. C'est Le personnage incompris du roman, celui dont tout le monde semble tout savoir sans jamais vraiment percer la carapace. Celui qu'on pense incapable d'aimer, celui qui brille tant que tout lui semble acquis si facilement, celui qui encaisse les reproches des amours et des espoirs déçus, celui qui fait son vrai chemin de croix pour se révolter contre son propre statut. 

    Basti, à contrario, peut enfin, au contact de Dad, reveler sa propre lumière: par un sourire, une caresse, un baiser c'est un autre démon qui apparaît au fil des pages. L'amour fugace,  fragile mais salvateur l'emporte au delà de ses peurs, de ses craintes passées et de ses habitudes autoflagellantes. Sebastiàn se réveille  d'une  nuit éternelle aux côtés d'un Dad qui lui trouve enfin ce "compagnon" en parfaite adéquation avec ses désirs. Leur couple éphémère, si longtemps attendu par l'un et désespérément voulu par l'autre, s'épanouit comme il peut au milieu de contingences temporelles et d'obligations mortelles. Un amour d'une sensualité folle superbement décrit par des scenes de sexes peu nombreuses mais presque parfaites à mon sens entre étreintes torrides qui se devinent et langueur amoureuse qui se trace à coup de gestes tendres si familiers à tous les amants.
    La Muerte saura t-elle se montrer clémente pour mes chouchous? Pour le savoir il va falloir vous y plongez !   

    Alors au final quoi ?
    Et bien, pour moi c'est une franche réussite !
    Le style n'a presque pas d'importance ( ceci dit sans le dégommer bien sur) tant  Candombe tango  c'est avant tout un univers, un vrai et une ambiance qui ne faiblit jamais. Après les 70's ce sont les 80's que ce tome ci développe dans une dimension plus féminine que ce soit par ses humaines ou ses sorcières qui balaient un panel assez complet des genres et des âges. Cette échappée d'une dizaine d'année se profile avec une discrétion certaine et habilement calibrée au fil des mots et des événements  et on vit ce tome au même titre qu'une excellente saison 2 d'une série tv. Une de ses saisons qui vous apporte force de details plus intimistes, plus ancrés dans l'histoire qui se dessine elle-même plus nettement  au fur et à mesure de son évolution. Ce que je pensais être au tout début un triangle amoureux devient en fait une figure ou chaque angle semble avoir pris sa tangente personnelle comme pour reconstruire une nouvelle géométrie pipée par les dés de cette satané Muerte.
     Au cours de chaque tome et de son scénario c'est l'histoire propre de nos héros que l'on démasque un peu mieux. Des personnalités qui se complexifient pour notre plus grand bonheur, des destins amoureux qui se tissent entre Paradis et Enfer comme une toile  tourmentée dont on ne veut, à l'instar de Rafi,  définitivement pas lâcher le fil. De la couverture aussi belle que la précédente au point final qui nous rend aussi languide qu'un apilado tout est à lire, voir, découvrir, ressentir. Fermez les yeux et laissez vous porter par  la musique du Candombe Tango de Theodore koshka! Yop. 

                                                                                

    Le Vampire de Los Angeles: Candombe Tango T2 de Theodore Koshka

     


    Vous le trouverez ici:   Le Vampire de Los Angeles: Candombe Tango T2 
                                                                               

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé :

    Rien ne peut arrêter un véritable amour. Ni le temps. Ni même le diable en personne.

    1805. Laurent : Serviteur sous contrat. Désespéré d’échapper à une vie sur le point de s’effondrer.

    2017. Beast : Vice-Président des Kings of Hell MC. Ses poings parlent pour lui.

    Beast a été défiguré lors d’un incendie. Depuis, il a recouvert sa peau de tatouages afin de s’assurer que personne ne prenne ses cicatrices pour une faiblesse. L’accident a non seulement blessé son corps, mais également son âme et son estime de soi. Il s’est donc replié dans un cocon de violence et de chaos où personne ne peut l’atteindre.

    Jusqu’à ce qu’une nuit, il trouve un jeune homme couvert de sang dans leur club-house.

    Doux, innocent et aussi beau qu’un ange tombé du ciel, Laurent touche toutes les cordes sensibles du cœur de Beast. Il est tellement perdu dans le monde qui l’entoure, représentant un mystère tellement enchevêtré que Beast ne peut s’empêcher de laisser le jeune homme se frayer un chemin dans la pierre qui constitue son cœur.

    En 1805, Laurent n’a ni famille, ni moyens et sa vue est défaillante. Afin d’échapper à une vie de pauvreté, il utilise sa beauté, cependant cela se retourne contre lui et le mène vers une catastrophe qui change sa vie pour toujours. Il fait un pas vers l’abîme et se retrouve transporté dans le futur, prêt à se battre pour une vie digne d’être vécue.

    Ce à quoi il ne s’attend pas en chemin, c’est au mur brutal et bourru de muscles tatoués avec un côté tendre que seul Laurent est autorisé à toucher. Et pourtant, s’il veut gagner sa liberté, il pourrait avoir à déchirer le cœur de l’homme qui prend soin de lui quand il en a le plus besoin.

    Date de parution : 2019

    Laurent et la Bête de  K.A. Merikan

    Ce qui est sûr c'est que l'histoire est moins sombre que ce à quoi le lecteur peut s'attendre en regardant la couverture. Au final, c'est l'histoire d'amoureux qui se sont trouvés à travers le temps et grâce à un soupçon de magie. 

    Ces amoureux sont loin des cadres établis tels que nous les connaissons. Laurent est un jeune homme de 1805 avec des rêves et des désirs inavouables pour son époque. Il ne cherche qu'à être heureux, sa vie pouvant nous sembler quelque peu difficile dans les débuts. Mais au final n'était-ce pas là le lot de beaucoup de gens de son époque ? Laurent est un personnage travaillé dans la façon dont il aborde notre époque moderne. Les différentes découvertes, sa façon de décrire ce qu'il voit ou bien sa fierté à apprivoiser toutes ces choses qu'il ne connait pas nous rendent fiers de lui. De même que sa façon de parler, à la fois charmante et désuète, nous fait craquer pour ce jeune homme ayant vécu de sombres expériences. Un passé qui ne le laisse pas indemne tout comme Beast. A l'image de ce surnom, le motard a tout d'une bête. Il est effrayant aux yeux de tout étranger. Pourtant lorsqu'on le connait un peu mieux, ce à quoi il aspire, le pourquoi de ses agissements, on sent un homme qui a de l'honneur, qui fera son devoir tant vers le club qu'envers Laurent (pour qui il ressent ce besoin d'apporter sa protection). Les deux hommes ne sont pas totalement sur la même longueur d'ondes. Leurs idées sont les mêmes en ce qui concernent l'autre, cependant 200 ans de manière de voir les choses engendrent quelque clivages. Des dissensions légères qui font que ces deux hommes s'interrogent sur leur avenir commun. 

    On a ici une belle histoire, un peu violente (presque justifiée sur ce thème), de compréhension, d'abnégation et d'amour. On se laisse volontiers porter par cette lecture qui nous parle de devoirs, trahison, sang, choix et amour.

    Manon



    Vous le trouverez ici : Laurent et la Bête (Kings of Hell MC t. 1)

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • HERO 3: Derrière le masque de Victoria Sue

    Editions : MxM Bookmark

    Sortie : 10 Juillet 2019

    Même si Gael Peterson est un membre important et sûr de lui de l’équipe H.E.R.O. du FBI, il a passé des années à se cacher derrière les capacités augmentées qu’il porte comme un masque.
    La blessure et la trahison causées par l’abandon de sa mère et les coups de poing de son père sont des secrets qu’il a profondément enfouis sous les horribles cicatrices de son visage et il n’a pas confiance en Jake, son nouveau partenaire humain ordinaire, pour les lui confier. Dans un monde où ceux qui possèdent des capacités spéciales comme celles de Gael sont considérés comme des bêtes curieuses et des monstres, il ne sera pas facile pour lui de compter sur Jake pour protéger ses arrières, en particulier lorsque les capacités d'un enfant amélioré vulnérable et muet font de cet enfant le suspect d’un meurtre.

    Les esprits s’échauffent et les loyautés sont mises à l'épreuve, et lorsque le tueur en série visant les augmentés jette finalement son dévolu sur Gael, ce dernier devra non seulement faire confiance à Jake pour protéger ses secrets, mais il pourrait devoir lui faire confiance pour lui sauver la vie.

     

    @@@@@

     

    Après les tribulations de Talon et Finn, c'est au tour de Gaël de découvrir son coéquipier Jake. Si ce dernier trouve sa place très vite au sein du groupe, Gaël, lui, a plus de mal à lui faire vraiment confiance surtout à cause de sa précédente affectation. Les deux hommes vont devoir très vite, avec leurs collègues, affronter un tueur en série particulièrement vicieux envers les augmentés.

    Comme dans les tomes précédents, l'auteure nous concocte une enquête policière bien ficelée, assez bluffante, apportant son lot de sueurs froides, de meurtres et tortures alambiqués mêlée avec une histoire d'amour entre un augmenté et un non-augmenté. Tous deux sont bourrés de testostérone, au physique badass mais avec un grand cœur qui nous les font kiffer dés le départ, un peu moins tête-à-claque que Talon (même si je l'aime aussi ).

    Gaël était l'un de mes persos coup de cœur et il l'est resté, le découvrir, lui, son passé, son parcours, ses forces, ses faiblesses a été un super moment de lecture qui s'est révélé une fois de plus totalement addictive. Faire la connaissance de Jake, dont on effleure la personnalité dans le tome deux, a été tout aussi sympa, il est drôle, attachant, sans apriori, il ne s'en laisse pas compter par les méga-capacités des ses coéquipiers tout en gardant un petit côté fleur bleue  bien mignon. Leur attirance qui est presque immédiate, même si ils luttent tous les deux contre au départ, ne fera que se développer, s'intensifier, le ton se met en place doucement et ce jusqu'à la fin avec un grand final très émouvant.

    Comme c'était à prévoir, j'ai vraiment adoré ce nouveau volume qui nous entraîne dans un monde où certains humains subissent une mutation à l'entrée de l'adolescence leurs donnant des pouvoirs et capacités incroyables mais provoquant la peur du reste de l'humanité. Sous couvert d'être des histoires policières et d'amour, on y trouve aussi tout un tas de problématiques allant de l'enfance mal-traitée, au racisme, en passant par la pauvreté et le handicap. Tout le beau vernis qu'une société peut se targuer d'avoir n'est en fait  qu'un calfeutrage cachant la misère qu'on trouve pratiquement partout. Je ne pense pas que le but premier de ces livres est de donner des leçons de tolérance, d'acceptation... mais en tout cas, ils y contribuent de belle façon. Vivement le prochain dont l'ébauche est déjà donné dans celui-ci. Rose Taylor

     

    Derrière le masque: H.E.R.O, T3

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé : 

    L’amour n’est pas toujours comme au cinéma… parfois c’est encore mieux !

    Jamie est un romantique dans l’âme. Il veut trouver l’amour, comme ces gens au cinéma, mais il est trop timide et étrange pour y arriver. Puis il voit un homme sexy avec une caravane fooding pour la restauration rapide. Sous les encouragements de son ami, il drague avec lui en donnant un nom coquin à l’une de ses tartes.

    Bryce est un séduisant Alpha qui sort à peine d’une mauvaise relation amoureuse. Son ex l’a trompé, est tombé enceinte et l’a fait chanter, le laissant avec une caravane fooding et tout juste assez d’argent pour vivre. Bryce n’est pas intéressé par une nouvelle relation amoureuse, encore moins avec quelqu’un qui travaille dans le même édifice que lui. Or, quand Bryce remarque le mignon mec et sa tarte, il ne pense pas pouvoir résister très longtemps à l’envie de se retrouver dans ses bras.

    Un Oméga enrobé de sucre est une adorable, romantique et torride histoire d’amour. Si vous aimez les histoires avec beaucoup de nourriture, des scènes sexy entre deux hommes, des grossesses et de mignons bébés, sans oublier une fin heureuse et classique. Un oméga enrobé est le livre pour vous !

    Date de parution : 2018             Publié par : Surrendered Press

     

    Et si nous commencions par parler du titre ? A chaque fois que j'ai vu passé ce titre, qu'ils soit cité ou bien mentionné sur une quelconque plateforme, il était précédé de l'article "un". Alors que non, le titre est bien : Oméga enrobé de sucre. Et ce titre me semble être un clin d’œil à la profession de nos héros qui travaillent chacun dans leur food truck, l'un étant plus spécialisé dans le sucré. On a donc l'impression d'avoir l'intitulé d'un menu. Et laissez moi vous dire que c'est un régal.

    Ne cherchez pas une histoire prise de tête ou au goût trop prononcé de Bisounours. Non, c'est juste ce qu'il faut pour faire rêver le lecteur et lui promettre un très bon moment de détente. On assiste à la rencontre de deux hommes, qui ont chacun quelques réticences, qui s'effacent bien vite, puis à leur abandon rapide l'un envers l'autre. 

    Cela reste une histoire assez simple. Le petit plus reste cette touche de réalisme dans le déroulé de l'action. Bien sûr il faut passer au-dessus de la touche mpreg. Il n'en demeure pas moins que le récit est attachant, romantique (sans en faire trop), et laisse son lecteur rêveur.

    Un petit mot sur le format broché que je trouve plus que bien adapté à son contenu. Quelques petites erreurs dans le texte, à l'intérieur, en seconde partie mais rien de bien méchant qui viendrait gâcher la lecture. 

    Une chose est certaine : cette histoire devient l'un de mes livres doudous. 

    Manon





    Vous le trouverez ici: Un Oméga enrobé de sucre

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Toon's king tome 3 - avant que la dernière étoile ne tombe - Nadeim de M.G.H.

     Sortie prévue : Novembre/ décembre 2019 (en attendant les deux premiers volumes font une nouvelle apparition pour notre plus grand plaisir)

    Edité par : Le Lys Bleu

     

    Ce troisième volet s’avère être encore meilleur que les deux volumes précédents. On sent bien qu'une étape est franchie et que la barre s'est encore élevée d'un cran tant en ce qui concerne les personnages eux-même que l'histoire dans laquelle ils évoluent. 

    Si l'on en revient aux deux personnages que nous suivons depuis le début, Damien nous montre un aspect plus fort et volontaire de sa personne. Solah, lui, laisse se fissurer sa belle apparence pour nous laisser entrevoir une légère faiblesse. On voit donc ce petit roi se défaire, peu à peu, de ses croyances néfastes qui l'empêchent de devenir un acteur volontaire de la quête qui lui a été assignée. Sans compter un chevalier de la lumière, soufflant le chaud et le froid, qui a du mal à lâcher du leste quant il s'agit de Damien qu'il sert et protège. La relation des deux jeunes adultes est faite en dents de scies. Elle reste assez conflictuelle. Tout va pour le mieux, Damien et Solah s'entendent à merveilles, se chamaillent et, tout à coup, ce n'est plus que dispute aux mots blessants. Les liens qui unissent ces deux là prennent un tournant plus prononcé dans ce tome. Jusque là cet amour était non-dit comme si il devait être acceptés par ses protagonistes. Et le tome donne corps à ces sentiments. On y observe plus de descriptions, de moments qui viennent à souligner cet amour plus que naissant car déjà établi dans le cœur de Damien. 

    Les toons restent toujours aussi présents dans ce nouveau dans ces nouvelles aventures. On prend véritablement conscience qu'ils se révèlent être une lueur de joie et de rire tant pour les personnages que pour le lecteur. Ils sont le parfait contrepoids pour permettre une qualité de récit amenant le lecteur à souffler. Il y a un très bon dosage d'actions, d'humour face à ce côté sombre omniprésent. Le narrateur-auteur de cette histoire n'est pas en reste. Il conte son histoire en y insufflant des petits intermèdes pour nous permettre de plonger encore plus dans ce voyage. Il nous emmène à sa suite, nous fait rire et nous met dans la confidence de certains éléments. 

    L'intrigue de ce roman, et je devrais dire de toute cette histoire, est un vrai régal. On ne peut que souligner le talent de conteur, plus qu'évident, de son auteur. Les fils de la toile, qui tissent le récit, sont si bien entrelacés que cela en est époustouflant. Les choses semblent au premier abord sans aucun lien entre elles jusqu'à ce qu'on comprennent ce qui les lie. Les révélations exposées dans ce nouveau roman de Toon's King sont admirablement maîtrisées et surprennent son lecteur qui en reste pantois.

    C'est un tome 3 beaucoup moins innocent que les autres, avec un langage légèrement plus cru que ses prédécesseurs, mais toujours avec cette pointe d'humour qui permet au lecteur de traverser les pages les plus sombres. 

    Ce roman (autant que les précédents) est tout simplement passionnant. Il y aurait tellement plus à dire sur cette lecture que la tête me tourne. Entre un Damien qui progresse à sa façon, des personnages qui nous intrigue au plus haut point, des révélations parfaitement amenées, des batailles loufoques, graphiques et réalistes dans leur dureté : on ne peut que sombrer de plaisir dans cette lecture. Il faut le reconnaître, c'est un univers unique en son genre qui gagne à être connu. Plonger sans retenue dans ces lignes est fortement conseillé. 

    Un énorme merci à l'auteur pour cette lecture en avant-première qui, j'espère, saura ravir d'autres lecteurs comme je l'ai été et plus encore. 

    Manon

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé : 

    Vincent Hudson est un chasseur de vampires et sa vie se trouve sur le point d’être anéantie lorsqu’une chasse se termine en tragédie. Il est forcé d’accepter l’impensable : se réfugier au Sanctuaire de Hope, où chaque famille doit nommer un membre afin qu’il fasse partie du conseil de la ville. C’est apparemment un prix infime à payer en échange d’une aide médicale et d’un abri. C’est aussi un piège dangereux et, inconscient de la triste réalité, Vincent se porte volontaire afin de sauver ses compagnons.

    Désormais, une vie de guerre l’attend… et de captivité auprès d’un maître vampire connu sous le nom de Maddox Caine.

     

    AVERTISSEMENT : Ce roman fait partie de notre collection DARK, il n'est donc pas à mettre entre toutes les mains. Âmes sensibles s'abstenir !

    Date de parution : Avril 2019       Publié par : Men over the Rainbow

    Faim funeste   -Bloodstream- Tome 1  de Katze Snow   (second avis)

     

    Un récit qui se déroule dans un monde post apocalyptique. Des êtres ayant soufferts et qui tentent de survivre par tout les moyens. Mais l'humanité reste pourtant égale à elle-même puisqu'elle a son lot de détraqués et de criminels. Les vampires ont pourtant pris le dessus. Ce point n'est pas encore défini mais ce sont eux qui ont construits ces villes refuges qui accueillent les survivants,  ceux-ci devant faire face à un monde devenu plus que hostile. 

    Vincent incarne une sorte de justice pure qui vit pour soutenir au mieux les individus de son groupe et leur assurer un avenir même si pour cela il doit sacrifier le sien. Ce leader doit faire face à son "parrain" qui se révèle être un vampire et pas n'importe lequel. Maddox, en charge de la ville. Le vampire est très puissant. Il est une menace mais au fil de la lecture le danger qu'il représente s'efface. Même si Vincent se méfie toujours de lui. En gros, on a cette sensation tenace que ce  n'est pas aussi simple qu'il y paraît. 

    Voila un récit prometteur dont le goût accompagne merveilleusement bien le cadre de son évolution. Il y a de la violence, du sang, des meurtres mais dans cette histoire : ça semble presque nécessaire. Ces événements ne tombent pas comme un cheveux sur la soupe. 

    Comme annoncé, il ne s'agit pas d'une histoire à mettre entre toutes les mains. La lecture de certains passages s'avèrent difficilement supportable que l'on soit ultra sensible ou non. Pourtant, l'auteur a su traiter ces scènes là presque de manière clinique et surtout rapide. Ce qui empêche le lecteur de s'empêtrer dans un ressenti qui pourrait lui faire abandonner sa lecture. Il faut juste retenir que tel fait se déroule, certes, mais il servira tôt ou tard l'histoire. Cette violence n'est pas gratuite. Lorsque Maddox s'adonne à des moments de cruauté, c'est en réaction à un événement perturbateur fort ou non. 

    Dire que j'ai aimé ou pas cette histoire est précoce. Le roman met à peine en place les situations, personnages et encore je n'ai presque rien perçu des buts de cette histoire. Je lirai la suite car elle m'intrigue. 

    Manon




    Vous le trouverez ici : Faim Funeste

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • A dévorer tout cru, la suite de P'tit loup, Les fils de Séléné, sorti en auto-édition le 5 Avril 2019  est un quatre mains particulièrement réussi et passionnant.


    Les fils de Séléné: P'tit loup T2 d'Alessia Dan et Paula StéfanLe pitch: 

    Jordan et Jayrel profitent de vacances bien méritées après une année difficile. Mandragore et d’Entremont sont loin derrière eux. Du moins le pensent-ils jusqu’à ce coup de fil de Darcy qui les oblige à regagner Fontainebleau suite à la visite inquiétante du capitaine Renard et de l’inspecteur Lavory. Seraient-ils toujours soupçonnés de meurtre ?! 
    Hélas, ils comprennent rapidement que cela va bien au-delà d’une simple enquête pour homicide. En effet, à leur grande surprise, ils apprennent que la région parisienne compte de nombreux loups-garous qui s’affrontent dans une guerre sans merci. Si les deux camps souhaitent recruter Jayrel, Jordan en revanche est une gêne et son existence même est remise en question. Les deux amants se retrouvent bien malgré eux mêlés à ce conflit « fratricide » qui s’insinuera au sein de leur couple de manière inattendue. Surmonteront-ils les épreuves à venir ? Leur amour résistera-t-il à cette nouvelle tempête ?

     

                                                                          + + + + +

     

     Nous retrouvons donc Jayrel ou P'tit Loup (devenu grand loup) avec son désormais compagnon Jordan dans la suite de leurs aventures en pleine chaleur de la capitale.

    Pensant prendre mon temps a lire ce roman je l'ai finalement dévoré d'une traite comme une goulue. On y retrouve avec un grand bonheur cette ambiance parisienne  toute particulière que Alessia Dan avait deja donné à son Midnight Détective. Là ou il y avait la nuit et la pluie on retrouve ici le jour et la canicule, paradoxalement, pour une histoire de garous et, vous savez quoi, ca fonctionne aussi très bien. Pêle mêle vous allez retrouver de gentils poilus cachés au milieu des hommes, de méchants griffus qui veulent tout dominer et surtout tout éradiquer, de simples mortels un peu perdus qui découvrent avec, au choix, horreur ou soulagement la nature de leurs proches, du sang, des crocs (trés gros), des meutes, du sang, du sexe, du sang, de l'horreur (qu'on saura vous restituer sans vous degouter pour autant) et quand même de beaux moment d'amour...bref il y a tout ce qu'il faut pour ce genre de roman. Le seul et unique bémol sera pour moi la couv qui aurait pu largement se passer du djeunss en basket en premier plan, le pauvre semble s'être perdu là on ne sait pas trop pourquoi.

    Le moins que l'on puisse dire que ces deux auteures ont l'art de véritablement vous emporter dans une  aventure aux scènes très cinématographiques. On suit les héros et leur déboires avec beaucoup de plaisir comme happé par un écran scriptural qui distribuerait avec beaucoup de légèreté et de finesse tout un tas d'émotions plus ou moins agréables. L'écriture est un vrai régal. On a presque l'impression qu'elle coule de source entre les deux auteurs, entre simplicité littéraire qui va toujours justement à l'essentiel et un degré très maîtrisé de la scénographie qui vous permet à tout moment de visualiser les choses  sans étouffer sous trois tonnes de descriptions ou de détails. Elles font un parfait usage du mélange de leurs mots et de la liberté laissée au lecteur de s'imager l'histoire sans pour autant nous laisser voix à quelques questions que ce soit. Tout est parfaitement évoqué, calibré, reflechi. Rien ne reste en suspens, aucune incohérence de récit ou de psychologie de personnage: bref c'est pas loin d'être parfait pour moi.

    A la base je ne suis pas forcément ultra versée sur le monde lupin mais là, le récit est tellement bien agencé, surfant toujours entre angoisse sourde et action efficace mais limitée, que l'on suit le tout avec un naturel désarmant. Je parlais de simplicité plus haut et je l'évoquais vraiment dans sa sémantique de précision comme un coup de griffe féroce: nette et tranchante. Elles sont parvenues à créer en moi des emotions aussi variées que la colère, l'enthousiasme ou le frisson et surtout ce qui m'arrive plus rarement, à faire en sorte que je m'attache à chaque personnage. Non mais franchement, même leurs méchants sont tops, grincants, vicelards, retors et égocentriques comme j'aime. de ceux qu'on aime détester et comprendre en meme temps leur motivation aussi pourries soient elles.
    Les gentils? Ben pas si parfaits que ca au bout du compte et c'est ca qui est bien aussi, des hommes ou des loups tantôt fiables et sincères, tantôt un peu lâches et convenus.

    Jayrel qui avait tout pour être la victime vengeresse est aussi un homme en pleine évolution qui se dépatouille comme il peut avec une double nature impliquant des devoirs là où des instincts priment parfois. Une dualité qui en font un personnage aussi charismatique que parfois immature et peut etre même égoïste face à un Jordan qui n'a jamais pu jusqu'à maintenant quitter son role d'éducateur. L'amour chamboule beaucoup de choses dans leur psyché individuelle et demande à chacun d'eux d'avoir à prendre de nouvelles décisions et surtout de savoir s'y tenir ..ou pas. Une histoire de couple plus profonde que le simple côté fantastique de leur rencontre ou la différence d'âge, la pérennité des sentiments, le deuil de la famille, de ses souvenirs mais aussi de la recherche de ce qu'on désire vraiment, le sens de la fidélité, le rôle de chacun dans un couple se côtoient avec subtilité et presque un peu de mélancolie. Il est difficile de ne pas se sentir en osmose avec Jordan qui est plein de patience, d'amour éperdu et éternellement dévoué, de ne pas ressentir son questionnement quant a sa position face à son P'tit Loup et ses agissement pas toujours sympas. Mais en meme temps on comprends tout à fait la pleine énergie qui dévore Jayrel et ses actes souvent irréfléchis. L'un ne peut réellement fonctionner sans l'autre mais est- ce forcément pour leur bien?  Ca je vous laisse le découvrir ! 

    Les personnages secondaires constitués par les amis du présent et du passé et surtout des méchants et des "neutres" un peu troubles, offre une palette richement travaillée, elle aussi pas si binaire que ca. Le couple Adam/Lobo mérite à lui seul de s'y pencher sérieusement (mesdames les auteures, j'dis ca j'dis rien hien!). La relation de Jayrel et Bastien était elle aussi très intéressante ne faisant pour une fois pas simplement basculer un personnage d'un extrême à un autre pour une facilité de scénario. Les choses ne sont jamais aussi nettement définies qu'elles le paraissent et c'est toute la délicatesse de cette ironie de la vie qui rend ici chaque personnage humain et proche de nos propres incertitudes. Tout un monde surnaturel qui évoque en reflet toute la condescendance et les travers du notre: le racisme, la difference, l'indifference, le copinage et les abus des pouvoirs en place.

    Les fils de Séléné c'est une belle histoire, une belle legende, un moment de lecture ultra prenant qui laisse un arrière gout doux-amer sur ce que peut être l'amour et ses concessions et surtout un excellent moment d'évasion. Je vous le recommande chaudement!! Yop.

    Note aux auteures: je veuuuuux que Jordan se venge, je veuuuuuuuuux !! 
                                                                           

    Les fils de Séléné: P'tit loup T2 d'Alessia Dan et Paula Stéfan


     

     

    Vous le trouverez ici : Les fils de Séléné: P'tit loup T2

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique