• Si tu aimes les bears et que t'es pas encore prêt psychologiquement pour Kelex alors tu peux te lancer dans Mon ouvrier de Rob Colton sorti en 2015 chez Sidh Press.

     

    Mon ouvrier de Rob Colton

     
     Le pitch:


    Quand la rencontre torride de Cliff et son ouvrier Kent se transforme en relation, il n’y a pas de fin heureuse immédiate pour les deux hommes qui viennent de mondes différents.

    Kent est profondément dans le placard et le fier Cliff n’est pas prêt à être le secret de qui que ce soit.
    Note : Cliff et Kent vivent dans un monde imaginaire où les MST n’existent pas.

     

    Mon ouvrier de Rob Colton

    Kent et Cliff, une histoire qui ,contre toute attente, a su me garder à son chevet jusqu'au bout avec un récit très classique sur un gay made in "j'm'assume" et un autre "viens dans mon placard on va jouer". Un Cliff sensible,bien dans sa peau, un gars discret et romantique qui mène allègrement sa vie entre soirées avec les amis, boulot et études.

    Lorsque sa maison à rénover lui demande de prendre enfin les choses en main, Cliff fait appel à Kent entrepreneur en bâtiment, bear à souhait, homo dans le placard, bourru, confiant et avec une ascendance sensuelle totale sur ce pauvre Cliffy. Kent est séducteur, sûr de lui mais n'affronte toutefois pas son entourage quand à sa sexualité.
    Une histoire sans rien de neuf sans magie particulière mais qui, allez savoir pourquoi, fonctionne plutôt bien.
    De la virilité, des poils, un gentil garçon complètement subjugué et très vite amoureux qui va rapidement déchanter face à la peur viscérale de Kent d'un éventuel coming out.

    Une romance douce entre deux hommes dont l'alchimie est tout de suite évidente avec son lot de déception puis de very happy end. Une nouvelle qui se lit facilement,qui n'est pas parfaite et encore moins innovante mais qui te donne juste l'impression de replonger dans tes vieux cartons de livres et de retrouver un vieux classique, un poil désuet mais qui a su conserver sa petite touche de piquant pour être encore apprécié des années après. Yop.

                                                                                  

    Mon ouvrier de Rob Colton

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Du coté de chez Mia de Mia Downing publié chez Juno Publishing en 2017.
    Deux nouvelles regroupées en un livre, avec la première un peu plus courte, abordant le thème du premier amour perdu et .....ouiiiiii, bien joué, vous avez deviné ....retrouvé quelques années plus tard.


    Du coté de chez Mia de Mia DowningLe pitch:
    Fantôme du passé :
    Gregg et Jase étaient des amis d’enfance puis des amoureux, dont les propriétés étaient l’une à côté de l’autre. Il y a dix ans, Jase est parti et a rejoint les Marines sans dire au revoir, et n’a jamais contacté Gregg. Puis, un jour, il réapparait, nageant dans le lac situé entre leurs terres familiales comme si les choses n’avaient jamais changé.
    Changer de rênes :
    Le coach John Graham a besoin d’un nouvel assistant pour l’équipe équestre de l’Université de Cathia. La dernière personne qu’il s’attend à voir obtenir le poste met le pied dans son écurie et fait arrêter son cœur de battre. Comment est-il censé se concentrer sur l’équipe quand son ex-amant – le sexy entraîneur de chevaux Finn Parker – veut revenir dans sa vie ?
    Finn vient de passer une année horrible, qui s’est terminée par un terrible accident d’équitation. Plutôt que de se réjouir à l’idée de passer l’hiver sous le soleil de Floride à entrainer des chevaux pour des spectacles équestres, il est de retour chez lui, dans la ville enneigée de Cathia, pour panser ses blessures, à la fois physiques et émotionnelles. Il supportera l’accueil glacial de John si cela signifie qu’il obtiendra ce qu’il désire le plus. Il est habitué à tenir les rênes... Pour l’amour inversera-t-il les rôles ?

    Du coté de chez Mia de Mia Downing


    Deux nouvelles très romantiques sur l'amour de jeunesse retrouvé qui font leur petit effet grâce à une écriture claire et souple au bénéfice d'une lecture pas trop exigeante! La thématique du premier amour abandonné est souvent très forte même si cela reste une ficelle facile à exploiter la plupart du temps.
    La première nous présente donc Jase, de retour dans sa ville natale après une absence de dix ans et Gregg, son ancien premier amant, qui lui a fait le choix de rester pour sa famille. Une nouvelle de bonne qualité stylistique, trop courte pour aborder les choses avec plus de circonspection, où l'on découvre l'amertume d'un Gregg abandonné sans un mot dix ans auparavant par un Jase qui s'est engagé dans l'armée. Une souffrance bien exprimée, sans trop en faire, ou l'on sent aisément cette douleur lancinante de la perte, sans aucune explication, d'un Jase parti pour cause de "bonnes raisons morales" qui le dédouanent de toute rancœur de la part du lecteur. Des retrouvailles forcement trop rapides et faciles vu la longueur du récit. Le tout étant suffisamment bien écrit pour que l'on s'y attache tout de même en regrettant de ne pas en avoir plus.

    La seconde un peu plus fournie, sera pour les retrouvailles de John et Finn, également amants dans leur jeunesse. Finn est parti un beau jour pour sa carrière laissant derrière lui un John désemparé, amoureux, qui depuis mène une vie pas facile entre regrets et obligations familiales. Les scènes du quotidien avec sa mère sont à la fois tendres et douloureuses face à une vie où l'on voit un être cher décliner malgré lui. On aimera son coté revanchard (qui bien sur ne durera que très peu) car on sait déjà que le fait de voir Finn ramer pour le reconquérir sera une des clauses addictives de la nouvelle.
    Cette collaboration forcée donne à chacun l'occasion de découvrir ce nouvel autre qui a su mûrir à l'ombre de ses propres épreuves personnelles. Un nouvel homme qui se profile et qui donne un tournant différent à la relation qui s’était naturellement instaurée des années plus tôt. Quelques passages bien construits, d'autres plutôt étranges, un final tout en sensualité très masculin sans passer par la case superorgasmen et un coté résolument hypraromantique (parfait pour les trauma de Barbara Cartland ) qui pourront en ravir certains et en irriter d'autres .
    On ne peut pas dire que tout se passe trop vite, contrairement à la première, car la notion du temps écoulé est bien présente même si le format, lui, donne une sensation de rapidité aux événements. J’ai donc préféré cette deuxième nouvelle mais je ne peux nier que les personnages de la précédente sont tout autant attachants, ils sont juste sous exploités comme souvent dans les récits trop courts. Du classique de bon gout et de qualité plus qu'honorable mais classique! Yop.

    Citation: En embrassant son épaule, John passa un bras autour de sa taille, serrant la base de son sexe tandis que l'autre guidait le sien pour rentrer à la maison.

     

    Du coté de chez Mia de Mia Downing

     

    Vous le trouverez ici:

     https://amzn.to/2IKPmZl

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'entretien de Lee Brazil publié en 2014 par Lime Time Press


    L'entretien de Lee Brazil

    Le pitch:

    Lorsque Ben apprend que le voyage d'affaires de Cris signifie qu’il ne sera pas là pour les fêtes de fin d'année, il commence à réfléchir à leur relation. Bien sûr, la famille de Ben vient lui tenir compagnie, mais osera-t-il demander à Cris de le faire passer avant son travail ?
                       
                         

    Une petite nouvelle de facture classique par son sujet mais tout de même bien écrite, assez en tout cas pour ne pas bouder un petit moment de lecture rapide.

    Ben se retrouve à vivre un noël tout en mélancolie a cause de l'absence de son partenaire Cris; au delà de cette tristesse ce sont les non-dits sur la pérennité de leur relation que l'auteur évoque à demi mots avec une plume agréable et relativement plaisante.
    On ne s'emballe sur une tension explosive ,du sexe a outrance mais plutôt sur le quotidien d'un Ben qui se remet en question sur son avenir amoureux. Cette séparation en des jours synonymes de fête est douloureuse pour lui et l'amène à faire une mise une point sur ses sentiments et sur ce qu'il attends vraiment de Cris.
    Si vous avez peu de temps à consacrer à de la lecture en fin de journée , c'est le type de nouvelle parfaite pour vous octroyer un espace de tendresse et de simplicité. Yop.

    L'entretien de Lee Brazil

     

    Vous le trouverez ici:
    https://amzn.to/2KSO7rl

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé:

    Mark O’Brien a enfin décidé d’être honnête envers lui-même. Entre lui et Rachel, c’est terminé, et il doit quitter la maison où ils vivent ensemble depuis six ans. Ils s’entendent bien, mais il ne peut pas régler ses problèmes de couple si la person ne avec qui il est n’a pas le bon équipement...

    Jamie Robertson, l’un des déménageurs, est une armoire à glace ridiculement beau gosse, et Mark se voit frappé par le coup de foudre. Quand l’un des cartons se brise, révélant aux yeux de tous des objets de nature personnelle qu’il n’aurait jamais voulu montrer à quelqu'un, Mark se voit pétrifié de honte. Pourtant cela déclenche le début d’une magnifique amitié, avec avantages en nature.

     

    Tandis que Jamie initie Mark aux plaisirs du sexe entre hommes, tous deux se rapprochent indéniablement, mais cette histoire qui n’a « rien de sérieux » pourra-t-elle le rester bien longtemps ?

    Date de parution: 2016   Publié par: Reines-Beaux

    Rien de sérieux  de Jay Northcote

     

    Une petite lecture simple et agréable qu m'a fait passer un bon moment sans prise de tête en ce dimanche après midi. N'en attendez pas une grosse impression mais mon côté lecteur l'a aimée. 

    Effectivement, rien de sérieux dans tout ça. Mark et Jamie se rencontrent et décident de se revoir. L'un vient juste de se déclarer ouvertement gay, l'autre le trouve bien à son goût. Ce qui n'aurait dû rester qu'une histoire sans contraintes entre amis se complique lorsque ces deux personnages se découvrent des sentiments amoureux. Sauf que personne ne dit rien à personne par peur de voir cette relation se terminer. 

    C'est ce côté fait d'incertitude qui m'a charmé. Tout semble confortable entre Mark et Jamie. Les sentiments amoureux sont un plus qui n'étaient pas prévus au programme de leur arrangement amical. Et là, il faut du courage pour se déclarer à la personne qu'on aime tout en gardant à l'esprit que cela peut changer bien des choses. 

    J'avoue que j'en aurais aimé d'avantage avec, probablement, moins de scènes chaudes. Pas qu'elles soient choquantes, juste un peu trop nombreuses à mon goût.

    Il n'empêche que cette lecture n'a été que pure détente et que c'est tout ce que je lui demandais .

                                                                                                                                                Manon

     

    Pour le trouver: https://amzn.to/2Lr1gZT

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Toi mon héros de BJ Arwen , une longue nouvelle ou un court roman, au choix, qui sans être le m/m du siècle mérite toutefois que l'on s'y attarde

     Le pitch (si on peut appeler ça un pitch c'est d'ailleurs bien dommage ce peu de mise en valeur !!)

    Excité, Cameron suit l'inconnu du métro. Il découvrira bien plus lors de cette rencontre.

    Toi, mon héros...B.J Arven

    Toi, mon héros...B.J Arven

     Voila on n'en sait pas plus , mais comme on est une vilaine curieuse , qu'il est tard et qu'on cherche une truc pas trop long et bien, on se lance !!

    Nous avons donc Cameron Simons, un auteur m/m de son état, plutôt à tendance lunaire, fervent adepte des soirées ou le sexe se partage et persuadé que sa vie suit un chemin parfait pour lui. Personnage charismatique et surprenant , il a tendance à se perdre dans les méandres de son esprit et à se passionner pour l'observation d'autrui. C'est lors d'un trajet en métro qu'il croise la route du sexy et craquant Jason Miller qui, d'emblée ,s'impose à son cerveau nébuleux comme le héros dont il est désesperement à la recherche.

    On peut aborder cette histoire de deux façons:

    - soit on la voit comme une nouvelle et on se contente de la juger en tant que telle en bonne lectrice bien dressée. On lui reprochera alors certains raccourcis , quelques fautes parsemées ici ou la , quelques répétitions dont on se passerait volontiers. L'arc narratif est cependant bien tenu , ne s’essouffle pas et parvient à nous propulser dans une jolie romance ou le format choisi impose malgré tout un dénouement rapide .Au final, on se dit qu'on a le résultat escompté ,c'est a dire une petite histoire douce, avec son ratio amour/jalousie/quiproquo, avant d'aller regarder ses paupières .Une lecture agréable qui remplacera aisément le quart d'heure de yoga détente avant d'aller plonger dans les bras de Morphée à défaut de pouvoir espérer ceux de Jason qui ,même s'il nous est peu décrit nous fait cependant craquer!!

    -soit on la voit comme un court roman et on y trouvera grosso modo les mêmes petits défauts cités précédemment. Mais à cela se rajoutera la frustration du trop court , trop vite car le sujet avait vraiment son potentiel: un auteur m/m déjà nous laissait présager une petite excursion dans le monde du genre littéraire que nous affectionnons, le rapport de l'auteur à sa muse , l’évolution de Cameron qui du coup nous parait presque trop facile et encore une fois trop rapide , la vie de Cameron avant sa rencontre chamboule-tout, le manque de développement autour de Jason (qui est quand même craquant je ne crois pas l'avoir déjà dit!!)

    Toi mon héros est donc une lecture qui nous fait passer un bon moment sans jamais vraiment nous agacer comme les ouvrages avec quelques défauts peuvent le faire et nous laisse un peu sur notre faim ; peut être qu'un épilogue remplaçant une fin un peu trop M/F a mon gout aurait été plus judicieuse pour notre plus grand plaisir/lubricité/satisfaction (barrez la mention inutile)! Yop.

    NB: j'ai oublié de préciser que si Cameron est franchement trognon avec sa faculté d'imagination, Jason lui a l'air carrément craquant!!

     

    Toi, mon héros...B.J Arven

     

     

    Pour le trouver: https://amzn.to/2IIHkUx

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • résumé:

    Après avoir été radié par sa fédération, l'ancienne star du hockey Linc Carpenter décide de prendre un nouveau départ en partant servir des verres à Tampa. Malheureusement il fait un barman aussi mauvais qu'incompétent. Alors, quand l'opportunité de suivre une formation pour devenir détective se présente, Linc n'hésite pas. Et même s'il n'est pas très doué, l'apprenti détective parvient à décrocher un contrat simple en apparence : suivre le magnat de la mode, Quentin Faulkner. Mais c'est sans compter sa maladresse légendaire, une affaire plus complexe qu'il n'y paraît et Brady William, le garde du corps - très sexy - de Faulkner.

    Barman, détective privé   de Ethan Stone

    Barman, détective privé est un court roman plein d'humour. Au fil de ma lecture, il m'est apparu comme une pièce de théâtre. une sorte de vaudeville avec ses personnages plus ou moins bien définis. L'un des héros principaux, Linc, me fait l'effet d'un grand benêt attendrissant qu'on a envie de câliner. C'est d'ailleurs ce que ressent son pendant, Brady, qui semble plus ... 'éveillé'. Il fait dire que Linc a tendance à confondre les mots entre eux. Les autres personnages finissent par nous apparaître théâtraux avec leurs côtés excessifs surtout lorsqu'on comprend enfin les tenants et aboutissants  de toutes l'intrigue. 

    On passe un très bon moment de lecture. Et si je peux vous donner un conseil : pas de télé ce soir, ce petit roman court vous fera passer une bonne soirée à lui tout seul!

                                                                                                                                     Manon


    Pour le trouver: https://amzn.to/2KW4HqD

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Baisers et Maquillages de Shira Anthony sorti en 2013


    Baisers et Maquillages de Shira Anthony

     

    Le pitch: Ted est un artiste spécialisé dans les effets spéciaux et le maquillage qui espère remporter un Oscar pour son travail sur un film de science-fiction à gros budget. Il passe quatre heures chaque matin à transformer la superstar des films d’action Lenny Golden en un seigneur de guerre alien. Sa plus grande réussite serait de transformer Lenny en son amant avant que le tournage ne se termine.

    Court résumé pour une courte nouvelle qui offre tout de même son petit moment de lecture agréable. Un sujet sur le monde du cinéma , certes a peine abordé, qui nous sort des trames un peu plus habituelles au genre en nous comptant d'une façon très succincte l'histoire de Ted et Lenny. Deux personnages qui remplissent complètement leur rôle, le plus timoré qui se pâme secrètement devant le plus mis en lumière, se trouvant peu a peu, et en même temps assez vite, une attraction mutuelle. Deux personnalités relativement bien esquissées pour un court récit ou le but était clairement d'aller a l'essentiel, sans trop d'incohérence de comportement ce qui accroche notre satisfaction jusqu'au dernier mot.
    L'histoire est courte, se lit bien sur, très facilement avec une narration simple et concise, encombrée parfois de locutions un peu plus malheureuses dont on se serait passé. Le fil conducteur se tient , assurant même son petit effet jusqu'au happy end que l'on sent arriver et que finalement on attend tel quel. .Le synopsis était cependant largement assez porteur pour que cette nouvelle soit un vrai roman sur le monde des effets spéciaux du cinéma avec tout ce que l'on peut imaginer sur  l'envers du décor.


    Pas vraiment de surprise , ni d'emballement mais une lecture plaisante a laquelle s'adonner quand on a peu de temps et qu'on veut son cota de m/m dans la journée .De l'amour, du romantisme on en a jamais assez !! Une couverture, même si on peut comprendre qu'il ne s'agisse que d'une nouvelle, qu'on aurait souhaité plus "spéciale" pour le coup. Yop.

    Baisers et Maquillages de Shira Anthony

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Parce que j'estime qu' il faut savoir parler de tout, il faut également savoir lire de tout; du pire jusqu'au meilleur.
    Je suis tombée sur deux petites nouvelles de K.S Angvert plus ou moins "trash" on va dire, mais la deuxième contient une fin très violente !

    Voleur 

     2 nouvelles de K.S Angvert 

    Le pitch: 

    Lansselo est un homme comblé : il est jeune, ambitieux, athlétique et brillant. Dario travaille pour lui, en silence. Lorsqu'il découvre un nouveau vol de sa part, Lansselo, bien que flatté par ce qu'il prend pour des marques d'admiration, décide de réagir. Mais Dario ne se laissera peut-être pas faire, cette fois.

    Attention, récit impudique pour un public averti.Cet ouvrage contient des descriptions de scènes de relations homosexuelles des plus explicites.

     

     

    Clairement pas dans mes goûts habituels, cette nouvelle très courte , qui se lit en 5 minutes, nous présente plus une situation qu'une histoire. Un patron hétéro, a qui tout réussi qui se retrouve à recevoir une "punition" par un de ses domestiques qu'il soupçonne de vol. Voila ni plus ni moins, on ne cherchera pas dans ce genre d’écrit le prologue d'une histoire possible car il n' a vraiment pas lieu d'être. On pourrait comparer ca a un sketch d'impro au théatre, c'est court, c'est pas forcément plus mal écrit qu'un autre roman (mais faut pas compter non plus passer un bon moment ce serait largement exagéré), la relation dominant/dominé est le but de l'affaire et la dite affaire s’arrête ici .Le genre de lecture qu'on valide a condition de déjà plus ou moins adhérer au genre un peu trash, même si cette nouvelle reste encore dans un style bdsm relativement soft.Le style est plutôt flou surfant entre le coté acceptable de l'écriture, si on est pas trop difficile, et un vocable  parfois bancal. Bref, dans mon cas , on ne peut pas dire que j'aime ou pas , ca ne me touche tout simplement pas . Une nouvelle surement aussi vite oubliée qu'elle aura été lue.

     

    Pascal au skatepark

     2 nouvelles de K.S AngvertLe pitch:

    Pascal, un homme mûr, quitte son bureau pour un dîner tardif.Ses pas le conduisent jusqu'à un skatepark arboré, où des jeunes sont regroupés. Pensif, il les observe, jusqu'à l'arrivée de Toma, de loin le plus doué de la bande. Pascal se sent alors irrésistiblement attiré par le garçon et demeure interdit, fasciné...

    Attention, récit impudique pour un public averti.Cet ouvrage présente des actes de violence physique et contient des descriptions de scènes de relations homosexuelles explicites.

     

    Alors pour celle ci, attention registre nettement plus dérangeant!
    C'est ici qu'on aborde le cote trash de l'auteur: une fin carrément malsaine farcie de violence gratuite a tendance psychopathe sévère. C'est la première fois que je lis ce style de nouvelle dans le genre M/M , ce sera peut être pas la dernière je n'en sais rien (on lui fera grosso modo les mêmes reproches qu'à la nouvelle précédente) mais une chose est sure, c'est que je ne la conseillerai pas . A part peut être a mon voisin que je pourrais soupçonner de meurtre ou autre activité joyeuse du genre. C'est quand même perturbant pour ma zone de confort d'utiliser cette thématique violente a finalité érotique mais je tenais cependant a en parler.

    Je reste intimement persuadée qu'en matière de lecture , tout est à découvrir comme il est possible dans l'absolu de tout écrire. Je ne ferai certes pas une promo positive de ces deux opus (heureusement très courts), mais je ne vois pas pourquoi je n'en parlerai pas , débattrai pas ou jetterai aux oubliettes cet aspect plus sombre et glauque de la littérature. C'est aussi une des facettes (certes pas la plus représentative ni la plus exemplaire) du genre érotique quand il flirte avec plus ou moins de bon gout avec un style porn/trash. Il existe et semble correspondre à son public  (averti c'est mieux) je ne regrette pas de l'avoir lu mais  je n'en ferai certainement pas une habitude .

    Yop

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2GU8nGL

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique