• Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 14 Janvier 2021

     

    La vie n’a pas toujours été tendre avec Shannon Dupree. De l’extérieur, il semble aimer s’amuser et ne pas avoir de soucis, mais lorsqu’il s’agit de son passé, il devient évasif et secret. Fuyant des parents émotionnellement défaillants à tout juste quinze ans, Shannon réussit à s’échapper de cette vie, mais il tombe dans les bras accueillants du diable.


    Rory Landers est une étoile montante du Bureau. Côté vie privée, il ne s’y passe rien d’exceptionnel. Il espère passer à l’étape supérieure dans sa relation jusque-là superficielle avec Frank Moore alors qu’ils résolvent le cas Langford, une sordide affaire de meurtre qui ne se passe pas comme prévu. Sur le plan positif, il rencontre le jeune diplômé Shannon Dupree, un esprit libre.


    Rand Davis se retrouve célibataire à la quarantaine quand son partenaire de plus de dix ans se révèle infidèle. Reprendre l’équipe qui gère les affaires classées libère une partie de son emploi du temps, et Rand accueille à bras ouverts de nouveaux amis dans le cercle formé par les familles Langford et Moore. Il ne se pense pas fait pour les relations amoureuses jusqu’à ce qu’il rencontre un agent au caractère bien trempé, à la crinière blonde qui lui donne envie de bien plus.


    Passé, présent, douleurs et souffrances entrent en collision, murmurant une vie potentielle d’amour qui vaudrait la peine de se battre.

     

    &&&&&

     

    Ce second volume nous conte l'histoire ou plutôt la romance de Shannon, le meilleur ami de Taylor, que l'on a découvert dans le tome précédent et qui est maintenant en couple avec Frank. Shannon a fui Washington à cause d'un compagnon violent et manipulateur. Ayant trouvé la force de lutter contre toutes les tortures physiques et morales qu'il subissait, il parvient à sortir de cet enfer, à fuir loin pour se reconstruire, pour ne plus avoir peur de regarder derrière lui et mener sa vie comme il l'entendait.

    Après quelques années difficiles, il parvient, enfin, à trouver un équilibre et même à retrouver l'amour auprès de Rory un policier qu'il a connu grâce à Taylor et Frank. Entre eux, la passion est là, l'entente, la compréhension  tout comme la gentillesse, l'écoute, ce qui rend les deux hommes très vite heureux, comblés et surtout amoureux.

    Une affaire de disparitions tragiques, de meurtres va amener Rory à bosser avec Rand, flic dans la quarantaine sexy à souhait, exsudant de charisme. Jusque là, tout se déroulait normalement et professionnnellement mais Rand et son physique addictif vont chambouler les sens de Rory mais aussi ceux de Shannon. Les trois hommes vont tout faire pour lutter comme cette attraction  qu'ils jugent inappropriée, mais leurs corps puis leurs cœurs vont en décider autrement!

    J'ai trouvé que ce volume est plus accès sur le côté enquête policière que le précédent. On y découvre des horreurs que Rand et Rory mettent au jour. Très vite, ils se rendent compte que les ramifications de leurs recherches s'étendent bien au-delà de ce qu'ils pensaient. Ils doivent démêler des écheveaux bien plus emberlificotés qu'ils ne le pensaient. L'auteure nous a ficelé une bien belle enquête, dont on suit le déroulement avec la pointe de suspense qu'il faut. Même si on arrive à vite comprendre vers où se tendent les tenants et aboutissants des crimes, l'histoire est vraiment très agréable à lire. 

    Se rajoute le côté romance, à savoir un trouple, un duo déjà très amoureux sur lequel se greffe un homme au cœur un peu brisé, sur la réserve quant à retrouver l'amour pour finir par succomber à la passion, aux caresses, aux baisers fiévreux finissant en chaudes parties de jambes en l'air. Tout est présent pour en faire une lecture attractive.

    Taylor et Franck étaient déjà attirant dans le premier tome, et même si je ne comprends pas ce qu'on ressent en tant que trouple, j'ai trouvé cette seconde histoire plus développée, plus construite côté polar, plus abouti dans le cheminement des sentiments amenant à aimer deux hommes de façon identique. La lecture est super agréable et on a très envie de savoir qui est le grand méchant de l'histoire. A découvrir dans la foulée du premier. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 14 Janvier 2021

     

    Eduardo « Lucky » Morales est un combattant, depuis son enfance à Cuba jusqu’au Béret Vert dans les Forces Spéciales. Marqué par les guerres de son passé, Lucky a appris que rien ne dure pour toujours. Protéger son coeur est une seconde nature, et s’impliquer émotionnellement n’est pas envisageable. En tant qu’associé fondateur de Four Kings Sécurité, Lucky travaille dur avec ses anciens frères d’armes, les trois autres rois de Four Kings, mais cela ne l’empêche pas de profiter à fond de la vie nocturne. Flirter avec le Texan Mason Cooper, flic et cowboy, est bien trop amusant pour que Lucky résiste à la tentation, jusqu’à ce que Mason prenne l’avantage.


    Mason Cooper n’est peut-être pas un soldat, mais il a mené son lot de batailles en tant que policier et maintenant inspecteur ouvertement homosexuel au sein du département des Crimes majeurs. Mason ne saurait pas dire quand les choses ont changé entre Lucky et lui, mais le magnifique et enflammé Cubain donne de nouvelles couleurs à son monde. Lorsqu’une erreur conduit à une suspension des forces de l’ordre, Mason se tourne vers une personne inattendue pour obtenir de l’aide : Ward Kingston.


    Déterminé à ne pas se rapprocher davantage de Mason, Lucky est surpris lorsqu’il trouve l’homme à Four Kings Sécurité. Travailler dans le domaine de la sécurité privée peut s’avérer dangereux et imprévisible, mais c’est aussi le cas lorsqu’on tombe amoureux.

     

    &&&&&

     

    Définitivement, je deviens fan de cette auteure, je ne me lasse pas de la série Thirds et je deviens plus qu'adepte de cette série très "sécurisante" !!

    Après Ace et Colton, puis Red et Laz, c'est au tour du troisième king : Lucky d'avoir son histoire bien à lui. Cousin d'Ace par les liens du sang, ce cubain sexy folâtre sans se poser entre homme et femme aux grès de ses envies. Et même si il ne veut pas se poser et papillonne à droite ou à gauche, il reste très pro dans son boulot qui passe avant tout le reste. Son passé compliqué et douloureux lui a appris à être tenace, à aller au bout de ses défis jusqu’à ce qu'il percute Mason, Mason qui le chamboule de part son physique de cow-boy, son sex-appeal et sa gentillesse.

    De son côté, Mason est flic, un sacré bon flic qui, malgré les préjugés autour de son homosexualité, réussit à monter en grade jusqu'à ce qu'un petit grain de sable enraye la machine et le fasse bosser, pour un temps avec les Kings, et principalement avec Lucky.

    A partir de là, tout va bouillonner dans leurs veines, la chaleur, la soif de l'autre va commencer à se faire sentir à chaque page. L'auteure a le talent de les rendre dingues l'un de l'autre mais aussi de nous rendre addictif de leurs rapprochements, leurs contacts, leur passion. Les dialogues tout comme la traduction transpirent la sueur, la chaleur, le sexe tout autant que les sentiments, les peurs, la confiance et l'humour.

    Dans tous les volumes, j'ai beaucoup ri des situations -un grand merci à Ace- , des dialogues qui sont pleins de gaieté lorsque tous les comparses sont réunis ensemble. La dynamique familiale par le sang ou par l'amitié, une fois de plus, fonctionne à plein régime, le passé se collisionne avec le présent pour aider les protagonistes à avancer vers leur avenir malgré les traumatismes. Chacun des romans raconte des histoires différentes, avec des univers variés créant un mélange passant de la mer, à la mode en passant par la police sans que ça choque, tout s'imbrique parfaitement. C'est attrayant, addictif et on en redemande encore et encore.

    Un seul truc m'a laissé sur ma faim -et pas une faim négative- c'est l'épilogue qui embraye un peu sur King, le grand King dont on attend les péripéties avec impatience enfin surtout moi, même si je ne suis pas sûre d'être la seule à piaffer de devoir attendre. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 27 Aout 2019

     

    À ces quatre mots, un frisson glacé dévala le long de la colonne vertébrale de Miki St John, surtout quand ils émanaient avec une ferveur presque religieuse de son frère en tout, sauf par le sang, Damien Mitchell. Cependant, ces mots n'étaient rien, comparés à ce qu'il ajouta.

    Et nous partons en tournée.

    Quand Crossroads Gin prend la route, Damien espère que cela les rapprochera. Il y a quelque chose de magique dans le fait d'être en tournée, surtout lorsque vous voyagez dans une fourgonnette où il n'y a pas de roadies, de gérants ou d'amants pour servir de tampon. Le groupe est déjà proche, mais Damien sait qu'ils peuvent l'être davantage... des sortes de frères, pas uniquement liés par des liens familiaux, mais aussi par leur intense amour de la musique.

    Tandis qu'ils voyagent d'un concert à l'autre, le groupe est hanté par des erreurs du passé et des démons personnels, mais ils continuent. Pour Miki, Damie, Forest et Rafe, la scène est l'endroit où ils prennent véritablement vie et la musique qu'ils jouent est aussi importante pour eux que l'air qu'ils respirent.

    Mais les démons et les problèmes ne les laisseront pas tranquilles, au cours des kilomètres parcourus, le groupe fera face à ses plus grands défis: dépasser ses défauts les plus profonds et ne pas s'entre-tuer les uns les autres.

     

    &&&&

     

     Miki, Damien, Forest et Rafe ont mis tous leurs différents de côté, intégré toutes leurs diverses fragilités pour faire fonctionner le nouveau groupe : Crossroad 's Gin, leur rêve à tous pour attaquer d'un bon pied une tournée aux travers les USA.

    Autant dire que se séparer de leurs amoureux est dur pour le groupe mais encore plus pour le clan Morgan dont la trouille devient de plus en plus forte au gré d'événements qui jalonnent immanquablement le parcours des musiciens. C'est à croire que malgré un présent plus serein pour chacun d'eux, le quatuor attire la poisse.

    Cinquième roman de la série plus paisible car pas vraiment d'enquête sanglante, explosive ou  limite un peu gore mais plus des petits aléas de la vie -plus ou moins - qui suivent Miki, Damien, Forest et Rafe sur le chemin des hôtels un peu miteux, des scènes délabrées, des parkings sombres , des gens limite louches... Leur tournée se fait à la dure car il leurs faut remettre le pied à l'étrier mais chacun d'eux ressent ce besoin d'aller au delà de leur zone de confort et de se confronter enfin à la vraie vie.

    Un à un chacun des protagonistes va connaitre, va confronter à sa plus grande peur et grâce à leurs conjoints qui ne seront jamais bien loin, affrontera cette angoisse sachant qu'il est aimé, chéri et qu'il fait partie d'une grande famille où l'on se sert les coudes.

    Un volet où l'accent est vraiment posé sur cette notion de tribu Morgan, indéfectible, l'appartenance farouche avec un amour allant au-delà de tout. C'est ce côté matriarcat / patriarcat que j'ai vraiment apprécié, le couple Brigid / Donal fait front envers et contre tout, pour entourer leurs enfants d'un cocon douillet de protection mais aussi d'interdépendances, de liens entrelacés entre tous les membres de ce clan irlandais.

    La lecture est moins prenante puisqu'il n'y a pas vraiment d'enquêtes, de découvertes amoureuses mais elle permet de mettre en place une autre facette des personnages et leur amour commun, leur passion vitale pour la musique. C'est plus doux , moins de tensions mais on s'y plonge toujours avec autant de plaisir. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 10 Septembre 2020

     

    Ceci est le commencement de l’histoire de Josh et Gabe de la série "Teinté de mystères".

    Venez découvrir où tout a commencé !

     

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 10 Septembre 2020

     

    Gabriel Wyatt est un inspecteur de la grande ville vivant dans une bourgade de l’Ohio. Il s’attend à une existence paisible lorsqu’il déménage de Miami, Floride, mais ce sera bien la dernière chose qu’il trouvera. À la place, Gabe découvre un meurtre, le chaos et un coiffeur à la langue bien pendue qu’il ne peut se sortir de la tête.

    Josh « Jazz » Roman est propriétaire d’un salon de coiffure dans une petite ville, avec des rêves aussi grands qu’il a de caractère. Lorsqu’il se retrouve au milieu d’une enquête qui mène l’inspecteur rêveur sur le pas de sa porte, Josh se rend compte que la plus grande menace qui pèse sur lui n’est pas un meurtrier qui rôde, mais un homme qui veut ce qu’il a juré de ne jamais donner à nouveau : son coeur.

    Les deux hommes nient qu’il y ait quoi que soit entre eux bien que l’attirance soit magnétique. Gabe peut-il convaincre Josh de baisser sa garde ou celui-ci laissera-t-il les douleurs de son passé détruire ses chances de trouver le bonheur ?

     

    @@@@@

     

    J'ai fait le choix de chroniquer les deux volumes ensemble car d'un c'est une suite et de deux la préquelle est plus de la taille d'une nouvelle que d'un roman. Bien que cette préquelle soit petite, elle est géniale à découvrir avant de se plonger dans l'univers du roman et la "grosse enquête" car oui dans les deux, il y a du meurtre, du sang -un tout petit peu seulement- du flic adorable, du salon de coiffure où tout le monde veut aller. Un univers bien ordonné qui sera vite bouleversé, trop bouleversé pour cette petite ville bien tranquille et tout ça, deux fois de suite ! Pour le moment ...

    Josh est coiffeur, il a réussi à créer son propre salon, son univers avec deux de ses amis d'enfance, la clientèle est au rendez-vous avec tous les potins du coin. C'est dans une ambiance agréable, heureuse et paisible que tout va partir en cacahouètes. D'abord, sa voisine dans le premier roman, puis sa première cliente dans le second, l'horreur pour Josh qui va affronter ses pertes difficilement mais aussi le séduisant Gabe dont le premier contact l’horripile pas mal.

    Gabe est policier et avec son collègue, ils vont poursuivre les enquêtes bon train même si les soupçons vont vite s’orienter vers Josh. Mener de front ses investigations et lutter contre son attirance magnétique envers Josh ne se révélera une mince affaire pour le stoïcisme de Gabe.

    Ce sont les premières écritures que je découvre de cette auteure, et son style m'a beaucoup plu, tout est rondement manœuvré pour détendre le lecteur, il y a une bonne dose de polar, pas trop sanglant mais avec suffisamment de suspense pour que ça soit cohérent et qu'on ait envie de savoir qui est responsable de quoi. Il y a des événements qui surviennent qui m'ont laissé comme surprise dans le bon sens,  qui ont stimulé mon intellect à la recherche du coupable et m'ont passionné autant que pour les auteurs de polars purs.

    D'autre part, la rencontre entre Josh et Gabe est explosive, ils luttent l'un contre l'autre mais le désir sexuel est intense, ça se sent à toutes les pages ou presque. Lire alternativement leurs pensées, c'est vraiment un truc que j'adore dans les bouquins, ça pose les deux personnages sur un plan d'égalité. On en arrive à les aimer autant l'un que l'autre, ce qui est souvent un peu plus difficile comme exercice pour moi lorsqu'il n'y a qu'un seul narrateur ou un seul point de vue. Là, je dois bien dire que je n'ai pas su pencher vers l'un ou l'autre, ils m'ont tous les deux séduits.

    J'ai passé un super moment en leur compagnie, j'ai d'ailleurs hâte de connaitre la suite. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sloe Ride : # 4 de Rhys Ford

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 24 Juillet 2018

     

    Ce n’est pas facile d’être un Morgan. Surtout quand les cadavres commencent à s’accumuler et qu’il n’y a rien que vous puissiez faire pour l’empêcher. 

    Quinn Morgan n’a jamais vraiment correspondu au moule familial. Il rêvait d’une vie avec des livres au lieu de badges et de connaissances au lieu de loi… et d’une vie avec Rafe Andrade, le bad boy, ami de ses frères aînés et l’homme qui a brisé son très jeune cœur.
    Rafe Andrade est revenu chez lui pour lécher ses blessures suite à son éjection du groupe qu’il avait aidé à créer. Toxicomane en voie de guérison, Rafe passe son temps à se complaire dans la culpabilité, jusqu’à ce qu’il se retrouve face à sa dépendance initiale : Quinn Morgan… la raison pour laquelle il a fui la ville en premier lieu. 

    Quand Rafe entend dire que les Sinners sont à lau démarrage.a recherche d’un bassiste, c’est une chance de se racheter, cependant qu’un meurtrier fou se rapproche de Quinn et Rafe est prêt à tout sacrifier – y compris lui-même – pour garder son idéaliste Morgan sain et sauf.

     

    ****

     

    Après les tribulations de Kane / Miki, de Sionn / Damien et de Connor / Forest, c'est au tour de Quinn Morgan de rentrer dans le jeu des amours inatteignables. Depuis qu'il est gamin, il n'a d'yeux que pour Rafe Andrade, le meilleur ami de Sionn et de ses grands frères. Rafe est un bad boy qui a connu maints déboires dans sa vie,  il a été adulé au sein de son groupe au succès mondial, il a eu de nombreux coups d'un soir, il a sillonné les routes pour ses tournées, a pris la grosse tête jusqu'au retour de bâton et sa descente aux enfers accompagnée par la drogue. Ce rappel brutal à la réalité, le rejet de presque tout le monde autour de lui a été l'électro-choc qui lui fait reprendre sa vie en main, se sevrer, et regarder à nouveau vers Quinn, le petit frère très protégé du clan Morgan.

    Quinn est le seul de la famille à s'être éloigné du côté policier du clan pour devenir un professeur universitaire reconnu, apprécié malgré une façon de pensée un peu lunaire. C'est un jeune introverti, qui pense être incompris de sa famille et dont le fonctionnement diffère tellement de ses proches qu'il se sent à l'étroit dans sa tête, seul Rafe semble le comprendre, l'accepter sans vouloir le changer ou le sauver de lui-même.

    Des événements troublants et de plus en plus sanglants viennent à joncher les pas de Quinn au grand désarroi de son entourage et surtout de Rafe qui ne peut supporter que Quinn soit en danger. Les sentiments vont s'épanouir au rythme de l'enquête pour se faire inévitables, forts et addictifs.

    Quatrième tome de cette série addictive tournant  toujours d'une enquête aux méandres glauques mais extrêmement bien ficelée. Savoir Quinn en danger alors que rien ne présageait ce genre de chose au sein de sa vie pépère a été une agréable surprise, j'ai fait beaucoup de spéculations sur l’identité du méchant. De même que voir Rafe se débattre contre ses addictions pour reprendre sa vie en main, choisir d'aimer Quinn envers et contre tous, pour leur propre bien a été tout aussi jubilatoire que l'enquête en elle-même.

    L'auteure nous attrape avec le côté polar mais nous retient nettement avec le côté psychologique, le mode de fonctionnement de Quinn, ayant toujours été vu comme atteint d'un pseudo-handicap pour sa famille plutôt que comme sa nature profonde pour Rafe, est différent de la plupart des gens mais ça n'en fait pas quelqu'un d'à part niveau comportement, juste un être à la sensibilité exacerbée.

    Tout est encore une fois, bien agencé, un brin de suspens, un brin de psychanalyse, un brin de sexe chaud, un brin de famille à la générosité attendrissante, un brin de passion, le tout saupoudré de beaucoup d'amour, de revendication, d'appartenance. Le cocktail est au poil et incite à se plonger dans la suite. Rose Taylor

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Tequila Mockingbird : # 3 de Rhys Ford

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 25 Avril 2017

     

    Le lieutenant Connor Morgan, du SWAT de la police de San Francisco, ne cherchait pas l’amour. Surtout pas avec un homme. Ses projets d’avenir n’incluaient pas Forest Ackerman, un batteur blond aux yeux bruns, aussi sexy que noyé sous les problèmes. Sa famille compte sur lui pour être comme son père : un solide pilier central qui, un jour, guidera le clan Morgan.

    Non, Connor a déjà tout prévu : une carrière dans les forces de l’ordre, une belle maison et une famille. Cependant, lors d’une descente pour une affaire de drogue, il trouve un homme assassiné et perd son cœur en réconfortant son fils adoptif. Ce n’est pas comme s’il n’avait jamais ressenti d’attirance pour les hommes… c’est juste qu’en aimer un ne rentre pas dans ses plans.

    Forest Ackerman n’a vraiment pas besoin de convoiter un flic hétéro, même si celui-ci est partout où il pose les yeux, surtout après la mort de Frank. Il vient juste de se dissuader de continuer à désirer le flic baraqué quand son salon de café devient un champ de tir et que Connor intervient pour le sauver.

    Celui qui a tué son père semble vouloir envoyer Forest le rejoindre dans l’au-delà. Alors que le tueur se rapproche de son objectif, Forest apprend à connaître Connor et se demande ce qu’il va perdre en premier : sa vie ou son cœur.

     

    @@@@@

     

     

    Eheheh avec ce nouveau volume, cette nouvelle histoire, on attaque du lourd avec le superbe et imposant Connor, ainé de la fratrie Morgan qui va se retrouver chambouler lorsqu'il va percuter -dans tous les sens du terme- Forest  lors d'une descente du SWAT.

    On va dire que les embrouilles, les ennuis collent aux fesses de Forest depuis sa naissance, mais trouver son père adoptif puis le perdre aussi violemment remue les sangs de Forest, il est déboussolé, apeuré et noyé dans ses angoisses face à tout ça. Tomber dans les bras d'un géant irlandais n'était pas dans ses intentions mais le destin a encore décidé de lui jouer ce tour. Lui qui s'assume, perdre pieds pour un hétéro n'était pas dans ses projets d'avenir.

    Pour Connor non plus, les sensations qu'a éveillé Forest le perturbent, il fait tout pour éteindre ce feu qui a débuté dans son cœur et qui s'attise de plus en plus à chaque fois qu'il le dévore des yeux. Parce que oui sous couvert d'une enquête qu'il ne peut pas mener, il se surprend à rôder autour du jeune homme et à avoir des palpitations inappropriées.

    Toujours sur la base d'une enquête troublante, un peu terrifiante, de sang qui gicle, de murs qui s’effondrent, le clan Morgan est de nouveau au cœur de la tourmente. C'est ça faire partie des forces de l'ordre de père en fille et fils. Sauf pour Connor qui, lui, ronge son frein, il n'est pas un enquêteur en tant que tel donc devrait se tenir à l'écart de tout ça. Mais le voir aller et venir, luttant à la fois contre sa propre nature, ses sentiments, ses interrogations  et contre les troubles, les tensions que son corps exprime, a été assez intense, plus ou moins émoustillant aussi pour moi. Dans ma tête, je l'ai  quelques fois comparé à une midinette qui se dit "j 'y vais, j'y vais pas, il m'aime, il m'aime pas" donc ça m'a fait souvent sourire.

    Depuis le début de cette série, je me suis attachée aux personnages mais là avec Connor et Forest, j'ai complètement craqué. Leur duo -au départ aussi improbable- m'a rendu encore plus addictive des Morgan, des irlandais et leur voix remplie de whisky et de miel. Connor est devenu mon chouchou en un rien de temps.

    Donc je ne dirais qu'une chose, la série reste addictive au possible avec une tite préférence pour ce tome plein à la fois de violence mais aussi de douceur, d'amour et de passion, n'hésitez plus ! Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Whiskey and Wry : # 2 de Rhys Ford

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 08 Novembre 2016

     

    Il était mort. Et c’était le plus odieux des meurtres. Si effacer l’existence d’un homme pouvait être considéré comme un meurtre.

    Lorsque Damien Mitchell reprend connaissance, il n’a plus de vie, plus de nom. Les médecins de l’asile du Montana lui affirment qu’il est délirant et que ses souvenirs ne sont que des mensonges : il est vraiment Stephen Thompson et il a basculé dans la folie, obsédé par une rock star morte dans un violent accident. Sa chance de pouvoir s’échapper pour retrouver sa vie survient quand sa prison brûle, mais un homme armé l’attend, déterminé à ce que, ni Stephen Thompson, ni Damien Mitchell n’y survivent.

    Avec un assassin sur les talons, Damien s’enfuit jusqu’à la Ville sur la baie, où il fait profil bas, seule façon pour lui de survivre pendant qu’il cherche son meilleur ami, Miki St John, dans les rues de San Francisco. Retournant à ce qui lui permettait de se nourrir avant qu’il ne devienne connu, Damien chante devant le Finnegan, un pub irlandais sur la jetée, pour avoir de quoi manger, et il tombe bientôt sur le propriétaire, Sionn Murphy. Damien n’a pas besoin d’une complication tel que Sionn et, pour aggraver les choses, le tireur – qui ne se soucie pas de faire face à Sionn, ou à n’importe qui d’autre, si cela lui permet de tuer Damien – resurgit pour finir ce qu’il a commencé.

     

    @@@@

     

    Complètement à l'ouest, perdu et pas sûr de son cerveau et ses pensées, Damien le guitariste de Sinner's Gin parvient à s'échapper de l'asile dans lequel il se sent prisonnier à la suite d'un violant incendie et d'un meurtre. Il ne sait plus en qui et en quoi avoir confiance, ne comprend pas ce qui lui arrive et surtout qui il est et où il est. Va commencer pour lui une longue route pour reprendre sa vie en main et retrouver les brides de conscience qui commencent à effleurer son esprit. 

    Ce qu'il est sur de savoir, c'est gratter sa guitare, chanter, le reste est un énorme mystère qu'il tente de percer. Sa rencontre avec Sionn, le patron du bar où il squatte pour exercer son art, le trouble. Pourtant, il refuse de se laisser aller à la facilité, surtout tant qu'il aura des trous de gruyère à la place du cerveau.

    De son côté, Sionn -cousin du clan Morgan- a le cœur qui s'affole à la vue, à l'odeur, à la détresse et au charisme que dégage le beau guitariste. Ce dernier hante son bar et par extension son cœur. Il veut tout faire pour le protéger surtout lorsque un triste individu décide d'anéantir tout ce qui touche à Damien et à sa vie passée.

    Second volet de la série Sinner's Gin où l'on découvre ce qui est réellement arrivé à l'un des membres fondateurs du groupe, le meilleur ami -presque frère - de Miki St John, l’emblématique chanteur. L'auteure nous déroule une histoire policière avec une traine que l'on suit en parallèle par les yeux du tueur et de sa folie et par le duo Damien- Sionn. Voir au-travers les yeux du méchant, de sa folie a été un peu troublant mais j'ai adoré ce contre-pied pris par l'auteure pour intriguer encore plus la lectrice que je suis. C'est intense avec beaucoup de ficelles qui se dévoilent petit à petit, avec des intrigues familiales tordues qui vont profondément atteindre Damien.

    Retrouver Miki, entrer encore plus dans la sphère privé des Morgan, renouer avec sa vie sera le chemin de croix qu'affronte Damien tout en se soignant physiquement. On ressent à chaque page, sa souffrance due aux pertes qu'affichent sa mémoire, le maëlstrom de pensées qui n'arrête pas de traverser son cerveau et ses désirs de plus en plus forts, chauds et excitants pour Sionn.

    L'auteure est sur la même dynamique, la même équipe qui prend juste un peu plus d'ampleur avec des nouveaux personnages venant s'y greffer, on commence à voir comme la trame d'une renaissance pour Damien, mais aussi Miki d'où l'urgence de découvrir les suites.

    Je fonce de suite sur le roman suivant. Rose Taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le petit génie, Pierre dit Pi de Nathalie Marie

    Éditions : Mix éditions

    Sortie : 12 Décembre 2019

    Pierre est un petit génie de l'informatique. Élève précoce, au physique quelconque et à l'allure improbable, il a longtemps subi les brimades de ses « camarades ». Très proche de sa mère et de sa grand-mère, il peut aussi compter sur sa meilleure amie Pascaline. Son seul ami, c'est 3.14, son ordinateur. Sa langue acérée et son intelligence lui ont permis d’affuter son humour : il s’en sert comme d’une arme de pointe et l'utilise sur tous les tons.

    Recruté pour ses talents de hacker, il se retrouve à travailler dans la lutte antiterrorisme. Sa rencontre avec Léo va bouleverser sa vie, et réciproquement. Ce dernier, flic dans le même service, va craquer pour l'original Pierre, dit Pi.

    Leur attirance les surprend autant l'un que l'autre, mais sera-t-elle suffisante pour résister à leurs différences ?

     

    @@@@@

     

    Premier roman de cette auteure dont je découvre la plume avec bonheur par l'histoire de Pi et Léo.

    Pierre aussi appelé Pi est un jeune surdoué, ayant des grands talents de hacker ce qui lui vaut d'être repéré par une unité spéciale de la police pour infiltrer des réseaux terroristes par l'intermédiaire de son PC. Son comportement, son tempérament en font un inadapté social qui craint beaucoup la foule depuis toujours, les gens inconnus mais qui va devoir se retrouver à bosser avec deux flics au physique athlétique, grand sportif et plutôt canon, le mettant super mal à l'aise. Ses deux collègues, bien que surpris par son apparence, son caractère timide et très introverti vont vite se rendre compte de sa perspicacité et de ses capacités mais aussi de sa langue acérée surtout Léonard -Léo- qui va vite craquer pour ses beaux yeux.

    Leur équipe de choc va s'avérer efficace et rendre Pi populaire au sein de la brigade et encore plus auprès de Léo. L'attirance de ce dernier pour Pi va se transformer en coup de cœur, puis coup de foudre mais il va devoir percer la carapace protectrice de Pi pour lui montrer qu'il peut être aimé pour lui, son intelligence et malgré le tumulte permanent de son cerveau qui en fait un être différent, plus ou moins tourmenté et peu sur de lui.

    Bien que le roman tourne autour du monde policier, il s'oriente tout de même plus sur l'acceptation des différences, le fonctionnement cérébrale de chaque être humain et de la tolérance. On suit à la fois l'esprit tortueux de Pi, son conditionnement, son adaptation à la vie qu'il a du appliquer depuis son enfance pour s'en sortir mais aussi la bulle d'incertitude que Léo va faire éclater chez lui en le remarquant et en l'aimant.

    L'histoire n'est ni triste, ni fataliste, malgré des sujets lourds et pesants concernant notamment tout ce qui a attrait avec le harcèlement scolaire, sexuel... J'ai beaucoup aimé  chacun des personnages comme Pi et ses relations particulières avec sa maman, sa mamie,  comme Léo et sa propre tribu familiale. Les relations qu'ils vont consolider au boulot comme en dehors vont apporter la stabilité dont avait besoin Pi pour grandir dans ce monde de "brutes" et s'autoriser à être comblé dans sa vie.

    Un roman qui se lit tout seul et qui ne laisse pas indifférant. Rose Taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sinner's Gin : # 1 de Rhys Ford

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 26 Juillet 2016

     

    Il y a un homme mort dans la Pontiac GTO Vintage de Miki St John et ce dernier n’a aucune idée de la manière dont il a pu arriver là.

    Après avoir survécu au tragique accident qui a tué son meilleur ami et les autres membres de leur groupe Sinner’s Gin, tout ce que Miki veut, c’est se cacher du monde dans l’entrepôt rénové qu’il a acheté avant leur dernière tournée. Mais quand l’homme qui l’a agressé sexuellement dans son enfance est tué, et que son corps est retrouvé dans sa voiture, il redoute que la mort n’en ait pas encore fini avec lui.

    Kane Morgan, un inspecteur de la police départementale de San Francisco qui loue un atelier à la coopérative d’art à côté, suspecte tout d’abord Miki d’être impliqué dans l’assassinat, mais il se rend vite compte que ce dernier est autant une victime que l’homme écorché vif à l’intérieur de la GTO. Alors que le nombre de corps imputable à l’assassin augmente, l’attirance entre Miki et Kane s’enflamme. Aucun d’eux ne sait si une relation entre eux a la moindre chance de réussir, mais en dépit des traumatismes émotionnels de Miki, Kane est déterminé à lui apprendre à aimer et à être aimé… à condition, bien sûr, que Kane puisse attraper le tueur avant que Miki ne devienne sa prochaine victime.

     

    &&&&

     

    Miki Saint Johns est le rescapé d'un tragique accident dans lequel son groupe de musique a péri, seul lui et ses blessures survivent bon gré mal gré depuis ce triste événement qui a détruit une partie de la vie de Miki. Il vit reclus dans son entrepôt qui devrait ressembler à un appartement jusqu'à ce qu'un cadavre soit découvert dans sa belle bagnole et qu'entre en scène le flic badass Kane Morgan. Ce descendant d'irlandais fait partie d'une grande tribu dont beaucoup sont flics, fort de tempérament comme de physique et il va mener l'enquête sur ce corps mutilé. Leur rencontre ne va finalement pas se dérouler comme la plupart des enquêtes car Kane va très vite craquer pour le jeune homme qui semble sujet à beaucoup de casseroles, à attirer les ennuis par paquets sans même sans rendre compte.

    C'est mon premier livre découverte de cette auteure, j'y suis venue par curiosité. Je vous explique, depuis longtemps je suis fan -méga fan voir méga méga fan- de Miro Jones un des personnages de l'auteure Mary Calmes et dans l'un des romans de cette quadrilogie Kane Morgan apparait pour filer un coup de main à Miro lors d'une de ses enquêtes. Elle y parle de Kane et de Miki, ce qui a éveillé mon imagination et ni une ni deux, je me suis lancée dans leur histoire et je n'ai pas été déçue.

    On se retrouve dans un monde fait de policiers, sur une enquête violente visant finalement Miki. Les indices s'accumulent et semblent se diriger vers le lourd passé de Miki. Il patauge dans les souffrances que lui ont fait subir des gens qui auraient du le protéger, le faire grandir et non pas l'angoisser encore plus. Les douleurs mentales mais aussi physiques l'empêchent d'être proches des autres, le cantonnent à s'isoler pour survivre plutôt que vivre. C'est un côté très sombre du roman qui appuie là où ça fait mal, sur les maltraitances sur les enfants, mais aussi sur leurs capacités à rebondir et à grandir malgré ça.

    La lecture de certains passages est difficile tant on peut imaginer la dureté des actes. Mais heureusement, ce livre n'est pas que ça, il est aussi la compassion d'un homme -Kane- qui va trouer la carapace de Miki pour l'aimer, le faire s'aimer et surtout lui permettre de connaitre  les bons côtés de la vie.

    Un bon moment avec une enquête bien ficelée, prenante, haletante mais aussi de la romance, le retour à la vie, avec le droit au bonheur et à la famille. A ne pas rater, je file découvrir la suite. Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Prison Putsch

    Auteure : Ophélie Louvet 

    Editeur : Mix Éditions

    Sortie : 16/04/2020

    Pitch : Alessio a dévoué sa vie à son clan. Et si protéger sa famille signifie passer plusieurs années derrière les barreaux, c’est un sacrifice auquel il consent. Pour assurer ses arrières une fois en prison et mettre son neveu à l’abri de sa pire ennemie, l’héroïne, Alessio a tout prévu. Il sait comment placer ses pions entre les murs opaques du pénitencier, quelles alliances nouer et qui éviter de contrarier. Après tout, ce n’est pas son premier séjour à l’ombre... 

    Toute cette mécanique bien huilée vole en éclats quand Alessio rencontre PA, son codétenu. PA, ouvertement gay, putain attitrée du parrain, est tout ce qu’Alessio n’est pas. Ou tout ce qu’il n’a jamais pu s’avouer être. 

    Bientôt, son neveu n’est plus le seul qu’Alessio veut protéger même si, pour cela, il faut parfois tout risquer et se dresser contre ceux qui détiennent le pouvoir : devenir parrain à la place du parrain pour rafler la mise. Une entreprise dont Alessio risque de ne pas ressortir indemne. Ou vivant. 

    Et si c’était derrière les barreaux, à l’abri des regards et du monde extérieur, qu’Alessio était le plus libre ? 

     

    "PRISON PUTSCH" d'Ophélie LOUVET

    Un pitch alléchant : une rencontre en milieu carcéral entre un mafieux entré là pour servir son clan et protéger son neveu drogué, et un jeune homosexuel, PA, propriété du Caïd de la prison. 

    Mais un pari difficile : envisager une romance entre un mafieux attaché à son clan et un codétenu propriété exclusive du maître des lieux… dans un milieu réputé sombre, ultra- violent et sans règles… De quoi très vite sombrer dans l’insupportable.

    Des fictions célèbres illustrent bien l’ambiance et les mœurs qui s’épanouissent dans cet univers confiné où règne la loi du plus fort, du plus vicieux, du plus sadique… 

    Certaines situations sont bien présentes, sinon omniprésentes, comme se prostituer pour survivre, appartenir à un gang ethnique ou un autre, être au service d’un leader, trafic avec l’aval du caïd, passage à tabac, viol, etc. Si les ingrédients classiques qui balisent l’univers de la prison sont bien là, le ressenti apparaît un peu « aseptisé » et on est loin de l’atmosphère oppressante et le réalisme parfois insupportable renvoyés par d’autres fictions.

    Alors, le choix peut être fait d’évoquer sans détailler, de conserver une distance avec le réel pour ne pas plonger dans le plus sombre, le plus odieux. Cela offre une histoire moins sordide, permet aussi d’alléger le récit et d’envisager une romance avec la note d’espoir indispensable entre nos codétenus, malgré des évènements dramatiques et, en soutien, une écriture pas désagréable. 

    Cependant, ce choix fragilise un scénario émaillé de péripéties qui manquent alors de crédibilité : tel un passage à tabac avec seulement une cheville brisée et une blessure au dos, des procédures carcérales élastiques, et des personnages principaux, bien sympathiques, mais dont le caractère offre une mosaïque souvent improbable.

     

    Parmi eux, Alessio Ricci qui entre en prison en mafieux intraitable, tueur impitoyable, bouledogue viril dévoué à son clan, mais dont la personnalité paraît se désagréger à trop grande vitesse… Le découvrir très rapidement homo refoulé, limite fleur bleue, ne cadre pas vraiment avec la vision du stratège froid et implacable qui nous est vendu au démarrage, sans compter d’autres « détails » qui ne peuvent être dévoilés. 

     

    PA – Pierre-Alexandre, son codétenu : ce personnage oscille entre le jeune homosexuel provocateur qu’on imaginerait manipulateur, déluré, et le détenu fragile, terrifié, shooté aux médocs pour parvenir à résister… qui pourtant sait ce qu’il veut, donc un individu pas si paumé que présenté avec régularité.

     

    Le Caïd dit le « Parrain » : maître absolu de la prison avec droit de vie, de mort et de trafic, propriétaire de PA, mais qui ignore tout de la famille Ricci (le clan auquel appartient Alessio et son neveu), un des clans les plus puissants et dangereux…  Caïd dont le manque d’autorité et de réactivité est assez étonnant pour un individu arrivé tout en haut de la chaîne alimentaire… dans les faits, tel que décrit, un esprit de petit chef, qui ne possède pas l’envergure nécessaire pour endosser le costume du « Parrain ». 

     

    Autour d’eux, une galerie de personnages, dont certains plus convaincants que d’autres, gratifiés parfois de surnoms assez « couleurs locales ».

     

    En conclusion : un roman destiné à un lectorat qui ne cherchera pas un récit qui colle à la réalité, mais davantage une romance, délocalisée en milieu « hostile », environnement à ne pas trop approfondir, le tout présenté dans un style confortable.


    ClaireGMB
      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique