• Titre : Prison Putsch

    Auteure : Ophélie Louvet 

    Editeur : Mix Éditions

    Sortie : 16/04/2020

    Pitch : Alessio a dévoué sa vie à son clan. Et si protéger sa famille signifie passer plusieurs années derrière les barreaux, c’est un sacrifice auquel il consent. Pour assurer ses arrières une fois en prison et mettre son neveu à l’abri de sa pire ennemie, l’héroïne, Alessio a tout prévu. Il sait comment placer ses pions entre les murs opaques du pénitencier, quelles alliances nouer et qui éviter de contrarier. Après tout, ce n’est pas son premier séjour à l’ombre... 

    Toute cette mécanique bien huilée vole en éclats quand Alessio rencontre PA, son codétenu. PA, ouvertement gay, putain attitrée du parrain, est tout ce qu’Alessio n’est pas. Ou tout ce qu’il n’a jamais pu s’avouer être. 

    Bientôt, son neveu n’est plus le seul qu’Alessio veut protéger même si, pour cela, il faut parfois tout risquer et se dresser contre ceux qui détiennent le pouvoir : devenir parrain à la place du parrain pour rafler la mise. Une entreprise dont Alessio risque de ne pas ressortir indemne. Ou vivant. 

    Et si c’était derrière les barreaux, à l’abri des regards et du monde extérieur, qu’Alessio était le plus libre ? 

     

    "PRISON PUTSCH" d'Ophélie LOUVET

    Un pitch alléchant : une rencontre en milieu carcéral entre un mafieux entré là pour servir son clan et protéger son neveu drogué, et un jeune homosexuel, PA, propriété du Caïd de la prison. 

    Mais un pari difficile : envisager une romance entre un mafieux attaché à son clan et un codétenu propriété exclusive du maître des lieux… dans un milieu réputé sombre, ultra- violent et sans règles… De quoi très vite sombrer dans l’insupportable.

    Des fictions célèbres illustrent bien l’ambiance et les mœurs qui s’épanouissent dans cet univers confiné où règne la loi du plus fort, du plus vicieux, du plus sadique… 

    Certaines situations sont bien présentes, sinon omniprésentes, comme se prostituer pour survivre, appartenir à un gang ethnique ou un autre, être au service d’un leader, trafic avec l’aval du caïd, passage à tabac, viol, etc. Si les ingrédients classiques qui balisent l’univers de la prison sont bien là, le ressenti apparaît un peu « aseptisé » et on est loin de l’atmosphère oppressante et le réalisme parfois insupportable renvoyés par d’autres fictions.

    Alors, le choix peut être fait d’évoquer sans détailler, de conserver une distance avec le réel pour ne pas plonger dans le plus sombre, le plus odieux. Cela offre une histoire moins sordide, permet aussi d’alléger le récit et d’envisager une romance avec la note d’espoir indispensable entre nos codétenus, malgré des évènements dramatiques et, en soutien, une écriture pas désagréable. 

    Cependant, ce choix fragilise un scénario émaillé de péripéties qui manquent alors de crédibilité : tel un passage à tabac avec seulement une cheville brisée et une blessure au dos, des procédures carcérales élastiques, et des personnages principaux, bien sympathiques, mais dont le caractère offre une mosaïque souvent improbable.

     

    Parmi eux, Alessio Ricci qui entre en prison en mafieux intraitable, tueur impitoyable, bouledogue viril dévoué à son clan, mais dont la personnalité paraît se désagréger à trop grande vitesse… Le découvrir très rapidement homo refoulé, limite fleur bleue, ne cadre pas vraiment avec la vision du stratège froid et implacable qui nous est vendu au démarrage, sans compter d’autres « détails » qui ne peuvent être dévoilés. 

     

    PA – Pierre-Alexandre, son codétenu : ce personnage oscille entre le jeune homosexuel provocateur qu’on imaginerait manipulateur, déluré, et le détenu fragile, terrifié, shooté aux médocs pour parvenir à résister… qui pourtant sait ce qu’il veut, donc un individu pas si paumé que présenté avec régularité.

     

    Le Caïd dit le « Parrain » : maître absolu de la prison avec droit de vie, de mort et de trafic, propriétaire de PA, mais qui ignore tout de la famille Ricci (le clan auquel appartient Alessio et son neveu), un des clans les plus puissants et dangereux…  Caïd dont le manque d’autorité et de réactivité est assez étonnant pour un individu arrivé tout en haut de la chaîne alimentaire… dans les faits, tel que décrit, un esprit de petit chef, qui ne possède pas l’envergure nécessaire pour endosser le costume du « Parrain ». 

     

    Autour d’eux, une galerie de personnages, dont certains plus convaincants que d’autres, gratifiés parfois de surnoms assez « couleurs locales ».

     

    En conclusion : un roman destiné à un lectorat qui ne cherchera pas un récit qui colle à la réalité, mais davantage une romance, délocalisée en milieu « hostile », environnement à ne pas trop approfondir, le tout présenté dans un style confortable.


    ClaireGMB
      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La suite des aventures de Declan et Sam sort le 8 mai 2020 toujours en autoédition.



    Illuminer les ombres (Shatterproof bond #2) d'Isobel StarlingLe pitch: 
    Un Écossais et un Anglais tombent amoureux. . .
    Après la plus belle semaine de leur vie au château de Dunloch, sur les rives du Loch Ness, en Écosse. Le charmant et mystérieux Samuel Aiken a bouleversé la vie de Declan Ramsay. Declan a connu un changement remarquable. Il a compris qu'il était bisexuel et il est tombé amoureux du fils de son patron, Sam. Cependant, tomber pour le fils de son patron ne sera jamais une voie facile vers le bonheur, principalement parce que le patron en question est le magnat multimillionnaire et ancien agent du MI5, Sir James Aiken. Sir James est dégoûté par l'homosexualité de son fils, et découvrir que son employé Declan Ramsay – l'homme qu'il a installé pour diriger son empire de location de biens de luxe – est dans une relation avec Sam, ne se passe pas bien.Les amants ne peuvent pas se cacher longtemps de la présence imposante de Sir James Aiken ! Rapidement, James passe à l'action, et Declan découvre ce qu'il devra endurer pour rester avec Sam, et ce qu'il devra donner pour se sentir digne de son amour.

     

                                                                  ****

    Ce deuxième tome est pour ainsi dire une incursion dans la vie secrète de Sam mais surtout dans l'intimité de la personnalité de Declan qui se révèle de plus en plus.

    Si le premier nous présentait un Sam plaisantin bien que profond, on a ici une vision du personnage un peu plus ambiguë liée à ses secrets certe mais aussi à son attitude moins potache. 
    Les choses sont désormais posées, les secrets à peine avoués mais plus dans l'ombre pour autant et Sam observe Declan faire face à tout ca.

    Le roman commence directement, dans le vif de leurs retrouvailles et de leur nouvelle vie. Sam et Declan ont trouvé leur équilibre et leur amour fait plaisir à voir. Mais, et il y a toujours un mais caché derrière un point, les événements directement liés à la condition de Sam les ratrappent tres vite pour jeter nos deux hommes dans de nouveaux tourments. 
    Il est difficile de parler un peu plus de l'histoire sans en gâcher le plaisir de la découverte je vais donc m'en tenir à mes sensations. 

    Si j'avais une empathie égale pour les deux hommes dans le début de la série je dois dire qu'ici Sam me rebute un peu, pas qu'il en soit forcément responsable en plus. Ce deuxième volet consacre plus de temps à épanouir la personnalité de son partenaire Declan et cette "introspection" nous apprend à découvrir un homme sensible, romantique et profondément épris. Un homme prêt à beaucoup pour l'objet de son amour et peut-être meme encore plus. Declan déjà très honorable dans le tome un est ici le vrai héros d'une histoire entre deux hommes: celui qui encaisse, qui change, qui évolue, qui sacrifie et qui tolère. Toujours confiant, jamais exigeant et inlassablement présent pour son homme. J'ai complétement marché dans ce jeu, tellement qu'a force je me suis retrouvée à en vouloir à l'autre homme ( pourtant tout autant aimant on ne peut pas lui reprocher).

    Le Sam jovial, clairement rattrapé par sa vie et la puissance du lien paternel, semble ici loin de sa capacité de protection qu'il désire absolument générer autour de Declan. Manque de prévision d'un monde qu'il côtoie pourtant depuis des années, une soumission sans borne a son père pas totalement justifiée, une attitude totalement focalisée sur la satisfaction de son amour plus que sur le bien être de l'autre. Je trouve surprenant de tarder autant à révéler les choses à son compagnon sachant surtout le danger partout autour de lui. Alors oui le scénario nous explique tout et tout parait logique mais il n'en reste pas moins que du coup Sam m'a paru légèrement égoïste et froid, ca m'a gonflé à plusieurs reprise et du coup , ben forcément ca m'a accroché à fond ! Non non cherchez pas à comprendre je ne cherche plus moi-même !

    Tout ce que je sais, c'est que quand ça m'accroche comme ca, c'est que la recette fonctionne bien. Le jeu de soumission en alternance entre les deux hommes est très plaisant , la sensualité toujours très présente, de plus en plus même, et le besoin de reconnaissance qui semble naître chez Declan laisse deviner de nouvelles opportunités dans les scénarios à venir. Les secrets ne sont pas réservés à un seul homme, le plus froid n'est pas forcément celui que l'on pensait et de nouveaux mystères pointent le bout de leurs questions. 
    Je vais donc immanquablement  me précipiter sur la suite en espérant un petit contre coup, genre petite claque derrière les oreilles, pour ce cher Sam  et qu'il se remette à me séduire  sous peine de se faire dégommer dans la troisième chronique ( je sais je suis veule !!)

    Un deuxième volet donc qui lance vraiment la série sur les rails en créant à la fois suspens, torridité ( hé ho on est en confinement, j'écris ce que je veux ca passe pour de la créativité ou de l'humour décalé ) et une terrible envie de vérifier si t'as la suite dans ta liseuse...si c'est pas le cas la dernière scène va t'achever lectrice (mais je ne cesse de rappeler que je suis totalement corruptible ((et bavarde comme une pipelette))* aussi bien en chocolat qu'en mojito - idéalement en chocolat fourrés au mojito !) et oui je sais, comme toujours, mes phrases sont bien trop longues !!! Yop !!

    * ne cherche pas non plus le copyright de la double parenthèse  c'est ultra secret tu pourrais mourir tout ca tout ca....


    Il est ici 

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La série d'Isobel Starling en 4 tomes qui ressort au mois de Mai en autopublication est une très belle occasion de découvrir un de ses couples tout mignon : Declan et Sam.

    Comme Vous Voudrez (Shatterproof Bond t. 1)  d'Isobel StarlingLe pitch: Un mariage, deux meilleurs hommes et un enfer d'une histoire d'amour!
    Oliver, le frère de Declan Ramsay, va épouser Annabelle Aiken dans un château de contes de fées sur les rives du Loch Ness en Écosse. Les mariés ont décidé que Declan serait le témoin, et le frère cadet d'Annabelle, Sam, qui est gay, partagerait les devoirs du témoin. Declan n'a jamais rencontré le gamin qui va être son équipier. Sam Aiken est à l'étranger, terminant ses études. Il ne rencontrera Declan que quelques jours avant le mariage, alors les deux témoins vont communiquer par email et mettent tout en place pendant plus d'un an. Lorsqu'il rencontre enfin Sam Aiken, Declan est surpris de réaliser que le gamin n'en est pas un, mais un jeune homme grand, blond et athlétique. Declan est certain d'être hétéro, alors il est inquiet par l'attirance féroce qu'il ressent pour Sam. Et comme l'attirance est réciproque, les événements au Château Dunloch changent tout ce que Declan croyait savoir sur lui-même. Mais Samuel Aiken est-il vraiment ce qu'il semble être ?

         

                                                ************************************

    L'Ecosse, un gfy, un malentendu et une franche opposition de caractère  le tout saupoudré de mystère qui plane... qui c'est qui va se jeter dessus comme la sueur sur un bodybuilder? Bien entendu c'est moi !! 

    On a donc droit dans ce premier tome à la naissance du couple qui bien entendu ne se fait pas immédiatement sous les meilleurs augures. Quand Grincheux rencontre Toutsourire forcement ca fait des étincelles ! C'est un début de roman très drôle, assez tendre aussi car on est immédiatement immergé dans les pensées de chaque personnage. Et que celles-ci sont aussi savoureuses d'humour que troublantes de confidence sur l'état psychologique de nos deux hommes. 

    On est clairement dans une comédie sentimentale pour commencer mais l'auteur nous réserve cependant une bonne surprise avant la fin de cet opus. Vous allez naviguer dans les méandres d'un mariage luxueux et plein de surprise qui offre a Declan et Sam l'occasion de faire plus ample connaissance. 

    La bonne surprise pour moi est  l'approche du GFY qui pour une fois est envisagé comme quelque chose de simple même si troublant pour le héros. On a un Declan très respectueux et très en accord avec ses principes. Son processus d'évolution ne s'encombre pas de râles, de questionnement à répétition, il suit simplement ce qu'il ressent  et son instinct. Je dois dire que c'est agréable de montrer un hétéro pour une fois pas complètement noyé sous les doutes et les peurs. Un homme pour qui les vraies questions se situent à un autre niveau que sa sexualité. Les scènes de sexe s'en trouvent donc gagnantes avec une jolie sensualité assortie d'un petit piquant sur lequel on ne crache pas. Il y a meme une ou deux scènes assez cocasses vous verrez!

    L'alchimie des deux personnages est immédiate, spontanée passé les premiers heurts qui ne durent guère. C'est ensuite une jolie relation faite de respect mutuel et de douceur comme c'est souvent le cas chez Isobel (en tout cas sur ce que j'ai lu d'elle) qu'on prend beaucoup de plaisir a lire. Un Sam très séducteur tout en surprise (et ce jusqu'au bout) qui en plus d'être taquin nous montre un coté plus subtil et sensible qu'il n'y paraît au premier abord.

    Un premier tome qui met les choses en place doucement mais efficacement avec un texte particulièrement bien traduit de surcroît
    La cerise sur le gâteau c'est de nouvelles couverture très attractives quand on est sensible aux livres papiers.

    Une série rééditée donc qu'il ne faut pas hésiter à découvrir ou redécouvrir! Yop.

    Vous le trouverez ici : Comme Vous Voudrez (Shatterproof Bond t. 1)

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Roi de coeur : Four King Security #2 de Charlie Cochet

    Éditons : Juno Publishing

    Sortie : 04 Juin 2020

    L’ancien sergent médical des Forces spéciales, Russell « Red » McKinley, connaît une chose ou deux sur les blessures, comme le fait que certaines personnes peuvent mettre une vie à guérir, si elles guérissent. Les cicatrices que Red porte sont profondes et vivre avec le SSPT signifie souvent lutter contre les souvenirs de son passé. Les blessures qu’il a subies alors qu’il travaillait sur un dossier de protection d’un homme d’affaires avec ses collègues et copropriétaires de Four Kings Sécurité ont une fois de plus fait ressurgir les peines du passé, mais Red est déterminé à ne pas laisser dérailler sa romance florissante avec le séduisant photographe de mode Lazarus Galanos.

    Laz ne peut pas nier qu’il se passe quelque chose de spécial entre Red et lui, mais il a ses propres blessures. Il hésite à s’engager dans une nouvelle relation après sa récente rupture explosive. L’expérience lui a appris à douter de son jugement en ce qui concerne les hommes. Ceux qui semblent trop beaux pour être vrais le sont généralement, et personne ne semble plus parfait que Red.

    Lorsqu’on attente à la vie de Laz, Red est déterminé à le garder en sécurité. Laz n’est peut-être pas un client, et Red n’a toujours pas repris du service, mais Laz est l’un des leurs, et rien n’est plus important que la famille pour les Kings. Alors qu’une enquête est en cours, Red et Laz se rapprochent, mais peuvent-ils trouver un moyen de s’entraider et de se donner une chance, ou leurs craintes et insécurités vont-elles leur coûter plus cher que leur avenir ensemble ?

     

    # # # # #

     

    Après avoir vu Ace, le roi de Pique, succomber à Colton et vice-versa, c'est au tour de Red, le roi de Cœur de craquer complètement pour Lazarus. Dés que Red pose les yeux sur Laz lors d'une soirée chez Colton, il n'a qu'une envie, le secourir, l'aider et surtout se rapprocher du jeune photographe en le sortant des griffes d'un ex abusif.Le courant passe vraiment bien entre Laz et Red mais les insécurités de l'un et le syndrome de stress post-traumatique de l'autre vont, quelque peu, leur mettre des bâtons dans les roues.

    Laz n'a pas eu une vie facile, essayant de percer dans la photographie de mode, où coups et traitrises pleuvent à tous les coins de rue, il doit faire face à bien des déboires pour se faire connaître. Les manipulations de gens malhonnêtes lui promettant un coup de pouce pour sa carrière et les intrigues d'un ex voulant le modeler en étouffant sa personnalité propre l'ont rendu  méfiant et sur la retenue vis-à-vis des gens.

    Et c'est grâce à Red, ce doux géant roux et ultra -sexy au lourd passé militaire ayant côtoyé des atrocités, ayant perdus beaucoup de sa famille de cœur au combat qu'il va réussir à lui faire voir tous les atouts qu'il possède. Leur relation est tout de suite teintée de flirt, de regards langoureux, de tensions sexuelles contre lesquels ils vont tenter de lutter, sa cachant sous le couvert de leurs expérience passées. Mais  la passion, l'amour vont vite les pousser à se jeter l'un sur l'autre frénétiquement jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'ils sont bons l'un pour l'autre.

    J'attendais avec impatience ce second volet - tout comme je vais devoir attendre les prochains - pour appréhender un nouveau personnage de ce quatuor de choc, plus lié que des frères. Même si les Four Kings : King, Ace, Red et Lucky ont le même vécu sur le terrain, ils ne sont pas ressorti de cette expérience avec les mêmes traumas, et le lien indéfectible qu'ils ont crée leur permet de faire face à presque toutes les situations délicates qu'ils subissent.

    Découvrir chaque personnalité individuellement nous emporte dans un univers où le souffrance est le point de départ de leur "famille", pour Red, l'auteure appuie sur le SSPT -syndrome de stress post-traumatique- avec son lot de cauchemars, de rejet de soi et des autres. Un épisode dans le livre est particulièrement intense quant au ressenti pendant et après cette phase critique de souvenir, on se prend à souffrir avec Red, de son sentiment de peur qu'il a à éprouver des sentiments amoureux, à la crainte de blesser accidentellement son amoureux. On suit aussi son chemin de croix pour parvenir à se sortir de cet enfer intérieur pour reprendre pied dans sa vie et s'ouvrir, se donner le droit au bonheur.

    Des failles différentes pour Laz en font un personnage tout aussi sensible, son passé est totalement différent mais tout aussi douloureux. Sa guérison sera elle-aussi nécessaire pour retrouver confiance en soi, en ses capacités personnelles comme professionnelles.

    Ce volet pointe sur la rencontre; au bon moment; de deux êtres en souffrance, c'est l'histoire d'un coup de foudre guérisseur pour avance dans la vie sans voir tout en noir mais bien en rose. Et pour parfaire le tout, une enquête sur fond de contrat de meurtre sous-tend le roman apportant une touche de piment, d'inquiétude et mettant en avant les capacités badass de cette équipe de sécurité de choc.

    Je n'ai qu'une envie -et elle est énorme- c'est de découvrir lequel des kings sera le prochain à se faire prendre au piège de l'amour. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Kairos de Mary Calmes

    Éditions : Dreamspinner Press

    Sortie : 28 Mai 2019

    Parfois , les meilleurs moments de la vie sont ceux auxquels on s’attend le moins.
    Joe Cohen a consacré les deux dernières années de sa vie à une seule chose : prendre soin de Kade Bosa. Kade est son colocataire, son meilleur ami, et ensemble, ils tiennent une agence de détectives privés. Même si leur relation n’est pas exactement celle dont il rêverait, Joe se refuse à forcer les choses. Kade a déjà suffisamment souffert, et Joe est son seul soutien.
    Rejeté par sa famille, Joe connaît la peur de se retrouver seul au monde, mais il était loin d’imaginer qu’un jour son passé et celui de Kade entreraient en collision. Pourtant, l’affaire sur laquelle ils enquêtent les amène à découvrir des éléments qui pourraient bien mettre en péril leur relation, qu’elle soit privée ou professionnelle…

     

    &&&&&

     

    Rho retrouver la plume de Mary Calmes est toujours une aventure, qui se révèle souvent une très bonne aventure. J'adore tous ces écrits, ses personnages -surtout Miro- , je fonce les yeux fermés et encore une fois, celui-là n'a pas fait défaut. Bien que le roman soit à mon goût trop court -un one-shot-, j'ai adoré découvrir les aventures, les rapports de ces deux détectives amateurs mais tellement attachants.

    Joe et Kade ont été chargés de récupérer un témoin, un jeune qui a dû se débrouiller seul dans la vie et qui a été témoin de bien des choses depuis le décès de ses parents. Mais la rencontre de ces trois hommes vont les amener à se poser des tas de questions, questions qui vont permettre de résoudre bien des problèmes à différents niveaux, envoyer des gens à l'ombre mais pas ceux qu'on croit...

    Question feeling, sentiment, amour, Joe est à fond sur Kade mais préfère privilégier leur amitié  plutôt que de perdre Kade qui lui est devenu indispensable. Il lutte constamment contre ses hormones jusqu'à ce qu'un petit événement presque anodin vienne enflammer Kade, lui faire sortir la tête du sable et assumer à son tour ce qu'il ressent pour son partenaire. Une fois leur relation sur les rails, les échanges entre eux sont sulfureux, chauds comme l'auteure sait si bien les mener et nous faire adorer ses personnages (comme Miro).

    Une flopée de personnages plus ou moins secondaires se greffent à Joe et Kade, ils sont tous haut en couleur, ont un sacré franc-parler et leurs différentes interactions donnent des moments truculents entre eux. On adore suivre les méandres des pensées. Elle a vraiment un don pour rendre ces protagonistes irrésistibles -pour moi en tout cas- pas par leur physique uniquement, même si la beau gosse attitude est géniale à imaginer et à fantasmer mais par l'intensité des sentiments qu'elle arrive à faire passer dans leurs dialogues, leurs actes. On ne s'ennuie jamais en dévorant sa prose, les mots sonnent juste, les situations sont toujours parfaites sans être excessives, un régal.

    Donc rien à dire si ce n'est de foncer le découvrir, s'enflammer pour Joe et Kade et en redemander encore et encore. Rose Taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • En planque : Prêts à tout # 1  de Hawk Edwards

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 03 Octobre 2019

    L’agent spécial du FBI Aaron Pearce – grand, musclé, un loup solitaire avec un fort tempérament – est affecté à la protection de Mark Beecher, un témoin des plans d’une attaque terroriste. La découverte d’un informateur inconnu dans les rangs du FBI oblige les deux hommes à se terrer dans un loft avec seulement l’un l’autre comme compagnie.

    Après de longues conversations et leur tentative commune pour démêler le puzzle de la prochaine cible du groupe terroriste, Pearce et Mark se rendent compte qu’ils ne peuvent pas nier leur attirance mutuelle. Pearce cède à sa passion, couchant avec l’homme qu’il a juré de protéger et allant à l’encontre de sa formation tandis qu’il risque encore une fois d’avoir le cœur brisé. Lorsque la taupe se révèle à Pearce et le prend en otage, Mark découvre qu’il ne peut pas s’enfuir et laisser l’agent mourir. Au lieu de cela, leurs rôles sont inversés et il est maintenant la seule personne qui peut sauver l’agent spécial Pearce.

     

    # # # #

     

    Mark Beecher, au-travers les murs en feuilles de cigarettes de son appartement a entendu des choses, des plans incluant des explosions, des morts beaucoup de morts, et c'est à cause de tout ça qu'il se retrouve à devoir se cacher avec l'agent Aaron Pearce . L'agent du FBI l'éloigne de tout le monde car il s'avère que la police comme le FBI abritent des taupes non découvertes faisant parti de cette organisation.

    Les deux hommes se retrouveront à devoir cohabiter ensemble, seuls sans pouvoir avoir recours à aucune aide extérieure. Cette proximité va attiser le désir qu'ils commencent à ressentir l'un pour l'autre. Très vite, il vont s'enflammer, devenir  amants et développer un début de sentiments amoureux. Mais un événement violent va accélérer la situation, mettre en danger la vie de Mark et même celle d'Aaron.

    Petite nouvelle sur fond d'enquête, de protection de témoin, de terrorisme avec des ramifications même au sein d'organisations gouvernementales  qui tient en haleine, le suspens est bien ficelé, les situations palpitantes sans être totalement désespérées.

    Le seul bémol que j'aurai à émettre serait la longueur de l'histoire qui m'a laissé sur ma faim. Tout va trop vite, les actions, les rencontres, le déroulement des faits et la romance. Les ficelles des intrigues sont vraiment bien menées avec un dosage idéal entre le côté polar et le côté romance avec des personnages attachants. Mark comme Aaron se complètent parfaitement malgré leurs différences de métier, de physique, ils se rejoignent parfaitement dans l'amour. 

    Plus d'approfondissements de dialogues, de mises en place des situations en auraient un bouquin incontournable, je suis tout de même impatiente de découvrir la suite de l'histoire de Mark et Aaron. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour cet SP.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Chaque souffle que tu prends de Robert Winter

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 04 Juillet 2019

    Quelqu’un assassine de jeunes homosexuels à Washington, DC.

    Lorsque Zachary Hall quitte l’Utah pour un emploi à Washington, c’est enfin sa chance de vivre comme un homme gay et peut-être de trouver quelqu’un de spécial. Dans un bar, il rencontre Thomas Scarborough, un homme qui semble parfait dans et hors de la chambre. Mais Thomas ne fait jamais dans les rendez-vous. Il ne couche même jamais deux fois avec le même homme. Malgré leur connexion immédiate, il ne peut offrir à Zachary que son amitié, mais ce dernier cherche beaucoup plus.

    Thomas est tenté de rompre ses propres règles, mais des années auparavant, il a été victime d’un harceleur qui a presque détruit sa vie. Même si son harceleur est mort, Thomas tient obsessionnellement les autres à distance. Malgré sa fascination pour Zachary, il est incapable de baisser ses barrières. Frustré, Zachary accepte de ne jamais avoir ce qu’il veut avec Thomas et il trouve bientôt ce qu’il cherche auprès d’un autre homme.

    Mais les homosexuels morts ont tous un lien avec Thomas. Une fois encore, quelqu’un surveille chacun de ses mouvements. Cela peut-il être une coïncidence ? Lorsque le tueur dépravé reporte son attention sur Zachary, Thomas doit faire face aux démons de son passé – ou perdre pour toujours sa chance d’ouvrir son cœur à Zachary.

     

    *****

     

    Plongée au cœur de la folie humaine par amour.... L'histoire de Zachary et Thomas commence par du sexe, du sexe détonant pour une seule nuit selon les règles de Thomas. Ce dernier ne s'attache à personne et saute sur tout ce qui bouge mais pour une seule et unique fois même pas question d'une nuit. Jusqu'à ce que Zachary déboule dans sa vie apportant un petit truc de plus que les autres. Venant d'un endroit paumé où ses parents sont très conservateurs, Zachary a trouvé un second souffle et la liberté à Washington. Il s'épanouit dans son nouveau boulot et tente de s'ouvrir à la vie en passant les portes du Mata-Hari : un club gay tenu par un gars mystérieux mais sympa. C'est là-bas qu'il rencontrera Thomas, qu'il se fera de nouveaux amis et qu'il déclenchera - sans le vouloir- les foudres d'un tueur.

    L'auteur ne nous entraîne pas que dans une histoire d'amour mais aussi dans une histoire de meurtres, de folie et de jalousie. Cette dernière est rondement menée, haletante, avec des rebondissements un peu prévisibles quelques fois mais efficaces. On se laisse prendre au jeu tellement facilement, je peux dire que j'ai eu quelques sueurs froides pour les personnages. L'amour est aussi au rendez-vous, l'un tombe raide dingue de suite, l'autre freine des quatre fers par protection mais le duo fonctionne super bien, à tel point qu'on a envie de botter les fesses de celui, plus lent, qui se retient et de lui faire ouvrir les yeux sur le bonheur qu'il a à portée de mains.

    J'aime beaucoup lire des romances écrites par des hommes -qui sont plus rares- juste pour voir la différence d'approche des relations amoureuses, sexuelles, amicales...qu'il peut y avoir avec les auteures féminines. Il est tout de même vrai qu'un homme sait bien mieux ce qu'on ressent au titillage de prostate -élément totalement inconnu pour une femme- et qu'on ne pourra jamais connaitre, juste extrapoler. Parce qu'entre en entendre parler et le vivre, le fossé est énorme, ce qui fait appréhender la lecture un peu différemment.

    Ce livre est un bon mélange entre intrigues, enquête, amour, amitié, message communautaire, le tout bien emballé entre fiction et réalité. Plusieurs propos sont ainsi passés, et peuvent être utilisés à but préventifs: faire attention à ses relations, se protéger mais aussi accepter les gens comme ils sont sans les cataloguer, les rejeter ni les juger. L'auteur a trouvé un bon moyen de faire passer de la tolérance et différentes formes d'amour dans ce premier volume à découvrir très vite. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.


    Vous le trouverez ici : Chaque souffle que tu prends: Le Mata Hari #1




    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé : 

    Quand Sage rencontre Isaiah pour la première fois, il est intrigué par ce caractère étrange et ne serait pas contre le mettre dans son lit.

    Quand Isaiah rencontre Sage pour la première fois, il n’a qu’une envie : le torturer avant de le tuer et ainsi en faire sa quatorzième victime.

    Entre problèmes émotionnels, famille compliquée, mensonges et envies de meurtre, Sage et Isaiah vont devoir faire des compromis s’ils veulent arriver à faire de ce qui a commencé par un baiser suivi d’un coup de poing quelque chose de mieux.

    Visiblement, sortir avec le fils d’un des plus grands mafieux du pays quand on est soi-même un tueur en série, ce n’est pas si simple. Et inversement.

    Date de parution : 2019        Publié par : MxM Bookmark

    Rage au cœur   de Jeferly Dupont et Eireen Sergent

    Ce roman se démarque des autres, c'est certain. Déjà son thème et le choix de ses auteurs de prendre comme personnages principaux un tueur en série et un membre de famille mafieuse. Ne cherchez pas ce qui est beau ou romantique. Non, ces hommes dictent eux mêmes leur lois. 

    Il y a un côté fascinant à entrer dans la tête de Isaiah. Il nous apparaît d'abord comme un homme froid et calculateur avant de nous laisser voir et apprécier ce qu'il cache au fond de lui. Si dans les débuts le personnage de Sage nous laisse penser qu'il sera celui à se faire  mener par le bout du nez, on en revient tout aussi rapidement. Il est difficile de parler plus en détail de ces hommes qui portent ce roman et son histoire de par leurs essences mêmes. 

    Le récit nous laisse tour à tour captivé et songeur. Les atrocités sous entendues ou commises nous apparaissent acceptables tant l'immersion dans ce monde est réussie. Et pourtant, on n'en voit que peu mais on en ressent beaucoup. 

    "Rage au cœur" est un roman atypique qui vous atteint en pleine poitrine et, d'une certaine façon, fait fondre votre cœur.

    Manon





    Vous le trouverez ici :  Rage au coeur

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ren : Barretti Sécurité #3 de Sloane Kennedy

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 09 Mai 2019

    Trois hommes réunis par les circonstances qui ont trouvé quelque chose dont aucun d’eux ne savait qu’ils avaient besoin...

    Ren Barretti est enfin rentré à la maison après un an de captivité aux mains des terroristes qui ont massacré son équipe des Forces spéciales. Mais il ne peut pas échapper aux cauchemars qui le tourmentent ou à la culpabilité d’être le seul à s’en être sorti. La vie à laquelle ses frères aînés l’ont ramené n’existe plus pour lui et pour les protéger, ainsi que leurs proches, de la colère et de la douleur qui le rongent, Ren doit disparaître.

    L’inspecteur Declan Hale a ressenti une attirance indéniable pour le très hétéro Ren Barretti , douze ans plus tôt, lorsque son frère a épousé sa sœur. Mais bien que le Ren qui est rentré à la maison ne soit pas celui qui en est parti, tous les sentiments de Declan remontent à la surface et il intervient pour aider le seul homme qu’il a toujours voulu. Et même s’il n’y a pas d’avenir pour eux, assurer la sécurité de Ren est tout ce qui compte et Declan risquera tout afin que cela se produise.

    L’ancien soldat et mercenaire Jagger Varos est revenu à Seattle après des années à fuir son passé, et il espère que son arrivée dans le groupe Barretti Sécurité l’aidera à faire de cette ville qu’il a laissée derrière lui de nouveau son foyer. Mais au bout de quelques semaines, son nouveau départ est mis à l’épreuve après de multiples affrontements avec l’inspecteur Hale. Lorsqu’il découvre accidentellement que Declan cache Ren à ses frères, celui-ci se trouve déchiré entre sa loyauté envers Vin et Dom Barretti qui lui ont offert un nouveau départ, et la nécessité de protéger le jeune homme qu’il a lui-même aidé à sauver de ses ravisseurs.

    Pour Declan et Jagger, c’est la haine au premier regard, mais ils se rendent vite compte qu’ils auront besoin l’un de l’autre s’ils ont le moindre espoir de sauver Ren de lui-même. Et ni l’un ni l’autre ne s’attend à ce que leur méfiance réciproque se développe en quelque chose d’autre, ni à ce que Ren lui-même ne trouve dans chacun d’eux ce dont il a besoin pour reconstruire sa vie et se réconcilier avec qui il est vraiment..

     

    @@@@

     

    Avant-dernier de la fratrie Barretti, Lorenzo - Ren- a subi l' isolement, la torture, la malnutrition au fond d'une grotte à l'étranger pendant plus d'un an. Ses deux grands frères Vin et Dom tentent depuis tout ce temps de le retrouver et de le ramener au pays. Grâce à un tuyau anonyme, Vin réussit à lui remettre la main dessus. Affaibli, traumatisé, en proie à d'horribles cauchemars, Ren les fuit et trouve refuge auprès de Declan, un inspecteur de police ex-beau frère de Dom, le frère de Ren. Declan est un policier dans le placard, amoureux depuis tellement longtemps de Ren qu'il n'ose même pas en parler.

    Mais l'arrivée de Jagger qui bosse aussi pour Vin et Dom, va bouleverser le fragile équilibre mental de Declan. Il va se retrouver confronter à son attirance pour Jagger, son amour pour Ren et à son propre regard. Sa situation semble inextricable surtout que les deux hommes en face de lui, lui mettent des bâtons dans les roues chacun d'une façon différente.

    On a affaire à une plongée dans l'univers des syndromes post-traumatiques et surtout du comment se relever de l'enfermement, de la torture une fois rentré à la maison. L'auteure nous fait découvrir les tourments, les cauchemars, les visions et réactions de Ren suite à son isolement, sa captivité. Elle transmet explicitement la guerre interne qui se joue dans le cerveau de ce dernier avec une intensité qui ne laisse pas indifférent. La destruction de la psyché est implicite et la reconstruction est longue, douloureuse et compliquée. En plus de tout ça, Ren doit faire face à son attirance pour non pas un mais deux hommes alors qu'il avait toujours préféré les femmes.

    L'histoire de ce trio est passée au peigne fin du point de vue de chaque personnage dont on découvre pour chacun leurs tourments internes, leur passé, leur quotidien et l'évolution des sentiments qu'ils développent les uns pour les autres. L'acceptation de former un trouple va aussi leur rendre la vie un peu plus difficile, au départ pour eux-même et ensuite vis-à-vis des autres.

    Cette histoire d'amour s'imbrique parfaitement avec les deux premières, celle de Mia et Vin, celle de Cade et Rafe avec plus ou moins de simultanéité. D'un côté, on suit Ren, Jagger, Declan et de l'autre celle du clan Barretti qui est très soudé. Plus que des partenaires de boulot, ils forment une famille qui a subi bien des tourments pour arriver à trouver un équilibre, une certaine paix tous ensemble. Un chouette récit à découvrir même si on n'est pas très partenaires multiples. Rose Taylor

    Vous le trouverez ici: Ren: Barretti Sécurité 3

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un roman policier en deux tomes, parus chez Textes Gais en Juin 2019, qui mêle avec tout le savoir faire de la romance des moments aussi sensuels que sombres et deux personnages charismatiques.


    Manhattan District: Kelyos & Jared 1 et 2 de Onyx
    Tome 1 et 2 le pitch:
     
    Mis à pied pour violences, Jared Conrad n'imaginait pas, en acceptant ce poste au département de la police de New York, qu'il plongerait de nouveau dans les ennuis

    Désespérément attiré par le sublime lieutenant Kelyos Sullivan, il met tout en œuvre pour le soutenir dans sa mission d'infiltration du milieu mafieux. Et quand cette dernière tourne mal, il n'hésite pas à s'impliquer auprès du jeune homme.
    Kelyos est immédiatement captivé par le sombre personnage. Son aide est inespérée.
    Durement touché lors de l'infiltration, il trouve en Jared un soutien solide.
    L'affaire connaît un rebondissement inattendu et oblige le jeune lieutenant à accepter l’impensable. Jared doit alors braver tous les interdits.






    Edit: L'auteur nous a signalé que des modifications et réajustements ont été apportés sur une dernière version sortie il y a peu donc aucune raisons de bouder son plaisir.

    Un roman policier parfait pour une lecture d'été, c'est addictif, sombre et sensuel  et ça va droit à l'essentiel : l'intrigue, qu'elle soit policière ou amoureuse.

    Nos deux flics se croisent donc au cours d'une infiltration où Kelyos investit beaucoup de lui-même. Seul depuis un long moment parmi une tripotée de collègues homophobes ou simplement silencieux face à ses problèmes, Sullivan a pris l'habitude de se débrouiller seul et d'aller jusqu'au bout de ses convictions. C'est un homme doux qui s'assume au quotidien et qui ne lâche pas une affaire quand il la flaire dangereuse mais nécessaire.
    Jared arrive pile au bon moment pour l'aider à mener à bien ses projets, projets qui semblent en contrarier plus d'un et qui ont donc mené le jeune flic vers de sérieux ennuis.

    L'intrigue est fort bien menée, toujours trépidante et terriblement angoissante. Le récit se focalise sur le suspens, distille habilement, et justement, les instants d'horreur dans lesquels viennent se nicher des moments d'amour qui rendent respirable l'atmosphère très glauque de cette enquête. Le fil narratif tient vraiment bien la route, même s'il enfile comme une perle après l'autre des scènes évidentes, et il sait garder son lecteur en haleine ça c'est certain. Les sujets évoqués sont assez douloureux et le héros lumineux doit passer par un véritable parcours du survivant au milieu de types mafieux tous plus horribles les uns que les autres. L’histoire se déroule sur deux tomes prenant une dimension plus personnelle dans le second. Si le premier plante le décors, les personnages et l'ambiance, le deuxième volet, plus introspectif sur les conséquences de cette enquête, nous entraîne dans une lutte acharnée contre les hommes du mal et contre la perte de tout ce que Kelyos avait jusqu’à ce jour. Toute l'histoire ne souffre d'aucun temps morts, le timing semble avoir été parfaitement géré pour le déroulement des événements et chaque passage délivre son lot d'information ou de vérités. On a vraiment du mal à lâcher le fil, bien qu'il n'ait rien de transcendant, tant le rythme y est soutenu et tant la "présence" particulière de chaque personnage y est prépondérante.

    La relation amoureuse entre nos deux hommes occupe elle aussi un terrain très important dans l'histoire, elle en devient même le moteur principal très vite et ça n'est pas pour déplaire à une addict dans mon genre. Leur histoire, pour une fois, ne passe pas des retournements amoureux insensés  même si on a droit au petit "mais pourquoi moaaaaa je suis pas assez bien" "et "est-ce qu'il m'aime vraiment" alors que c'est évident même pour le chat de l'histoire !   Bon ce n'est pas bien grave je vous l'accorde. Je tique un peu plus quand nos deux hommes de l'ordre deviennent un peu trop fleur bleue dans leur dialogues et leur comportement au point que cela en devient parfois un peu surréaliste dans le contexte. Je n'ai rien contre la tendresse et l'amour mais les câlins dans le cou dans les couloirs du bureau et un peu partout sur leur lieu de travail ça rend le coming out automatique sans même qu'on nous l'annonce. 
    Les deux hommes sont de nature assez douce en fait et peuvent justifier ainsi ce romantisme un peu trop exacerbé qui me régale par moment mais me hérisse à d'autres. Leur relation se développe, il est vrai, sans autre heurts que les horreurs de leur métier et si j’apprécie cette langueur et cette douceur entre eux, j'aime moins la propension qu'elles occupent dans l'histoire reléguant les faits importants de l'intrigue au second plan. On ne peut s’empêcher cependant de craquer pour l'alchimie qui existe entre eux, d’apprécier le bien être que cela génère au milieu d'un parcours sombre et définitivement lié à la souffrance des héros comme des victimes.

    Heureusement toute une galerie, plus ou moins originale, complète le tableau policier  entre les collègues supermen de Jared et ceux plus "gays " de Kelyos. Chacun amène ainsi une petite part d'autre chose, de l'humour avec Shura, du mystère et de l’émotion avec Noah, de l'assurance avec Isahys et ... beaucoup d'autres choses très prometteuses avec les futurs couples qui se dessinent. Les méchants n'ont rien à envier à un bon psychopathe de base, un travail aussi sobre que sérieux est réellement présent sur eux ; les gentils sont vraiment des gentils comme on rêve d'en avoir autour de soi en cas de problème. J'ai beaucoup aimé la personnalité trouble de l'agent Filling et je suis assez pressée de le retrouver dans son histoire perso même si je sais que d'autres héros passeront en priorité sur lui bien sur. 

    Le point noir qui m'a réellement dérangé est le problème de compréhension sur certains passages. On a parfois du mal a distinguer qui parle dans les dialogues, il y a même je pense des inversions de prénoms par endroits qui font que l'on se sent vraiment perdu. Quelques passages semblent montrer un certain relâchement dans le texte tant au niveau de l'expression que de la clarté pour ensuite reprendre le rythme assez équilibré du roman. Cet aspect, combiné à plusieurs poncifs romanesques (beaucoup de sexe des fois ça nuit au sexe ...OMG et c'est moi qui dit ça !!) et scénaristiques un peu trop faciles, fait que l'ensemble perd un peu d'impact sans pour autant  vraiment nuire à son effet addictif.

    En conclusion, c'est une bonne lecture mm, le genre qu'on dévore très vite grâce à tous ces personnages choupinets vs vilains et une bonne dose de sexe sur laquelle on ne crache pas ... même en période de canicule !  A quand la suite, à qui le tour, on ouvre les paris ? Yop.

    Merci à Textes Gais pour ce sp.

     

    Manhattan District: Kelyos & Jared 1 et 2 de Onyx

     

    Vous les trouverez ici : Manhattan District: Kelyos & Jared #1   Manhattan District: Kelyos & Jared #2

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique