• Résumé;

    L’US Marshal adjoint Miro Jones a la réputation d’être calme et serein sous la pression. Ce qui lui est particulièrement utile avec son partenaire, Ian Doyle, capable de commencer un combat dans une pièce vide. Au cours des trois dernières années, ils sont passés d’étrangers à collègues, de coéquipiers dévoués et meilleurs amis. Miro a développé une foi aveugle en l’homme qui le couvre... sa foi et quelque chose de plus.

    Comme marshal et soldat, il est attendu de Ian qu’il dirige. Mais le pouvoir et le contrôle qui apportent à Ian succès et accomplissement dans son travail ne fonctionnent nulle part ailleurs. Ian a résisté à toutes sortes de chaînes, mais ne pas avoir de foyer — et personne à retrouver le soir — est en train de le dévorer lentement de l’intérieur. Au fil du temps, Ian a fini par accepter l'idée qu'il ne peut pas vivre sans son partenaire.

    Miro doit maintenant le convaincre que se laisser porter par leurs sentiments ne revient pas à s’enchaîner.

    Date de parution : 2017          Publié par : MxM Bookmark

    Ces liens qui nous unissent     Marshals - 1      de Mary Calmes

     

    Un peu compliqué pour moi de vous parler de ce premier tome car tout ce qui me vient à l'esprit donne : "Lis-le, tu vas voir c'est génial!". 

    Voila un vrai livre d'action. Et on y plonge dès les premières lignes. Le ton est donné et nous sautons à pieds joints dans le monde de ces marshals. J'ai beaucoup aimé la manière dont sont écrites ces scènes. Elles ont ce côté si réel qu'on ne peut que les vivre de l'intérieur. Pas de difficultés d'imagination, on est happé par les descriptions. Action, vie quotidienne et sentiments sont savamment dosés et distillés en un juste équilibre tout au long de la lecture. 

    On découvre nos personnages d'abord dans le cadre de leur fonction et des différentes missions qu'ils accomplissent au cours  de leur travail. Et comme l'histoire ne se cantonne pas à "un" gros cas et bien on apprécie la variété des affaires traitées. Et cela enrichit aussi le roman de personnages secondaires, pas qu'il n'y en ait pas dans le récit au contraire. Mais cette sensation de foule valorise encore plus ce que partage Miro et Ian en le renforçant d'avantages. Parce que si le béret vert est plus prompte à l'action et à se fier à ses instincts d'un point de vue professionnel, Miro lui est plus posé. L'intimité de leur couple inverse cette tendance et nous offre l'opportunité de voir leur partenariat d'un oeil nouveau. Ne pas se fier aux apparences.                                                                                                                          Cette lecture m'a fait penser à une série télévisée. Mais une bonne série télé. Vraiment addictive. De celle dont on attend la suite avec impatience pour en connaître le dénouement final.On a l'impression d'avoir différents épisodes avec une trame propre et le fil conducteur de toute la série.

    Quant au quotidien de nos héros, il est tout aussi important car il nous permet d'observer nos héros dans un autre cadre que professionnel. Avoir un autre aperçu des vies que mènent Miro et Ian est intéressant. Ils restent toujours en alerte et demeurent des marshals même en repos. On aime les voir interagir, se taquiner et découvrir les connections familiales de chacun. Bref, les observer vivre. 

    Ce roman est fantastique! 

                                                                                                                                               Manon

     

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2J5s6ob

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Glauque, haletant et torride tels sont les trois mots à retenir de Rancune tenace de TA Moore sorti chez Dreamspinner Press en Mai 2018.

     

    Rancune tenace de T.A MooreLe pitch:
    Cloister Witte est un homme au sombre passé. Il possède une adorable chienne, et il est toujours heureux quand il peut en parler. Par contre, après avoir grandi dans l’ombre d’un frère disparu, d’un bon à rien de père et d’un beau-père criminel, il préfère laisser le passé dans le Montana. Il est à présent officier de la brigade canine dans le département du shérif du comté de San Diego, où il paye un tribut à ses fantômes en faisant ce que personne n’a pu faire pour son frère : retrouver des personnes disparues pour les ramener chez elles.
    Il excelle à résoudre les énigmes complexes. Sa chienne est encore meilleure que lui.
    Cette fois, la personne disparue est un garçon de dix ans qui est entré dans les bois au milieu de la nuit et n’en est jamais revenu. Malgré l’aide hostile et distrayante du magnifique agent du FBI Javi Merlo, il devient vite évident que Drew Hartley n’a pas fait une fugue. Il a été enlevé et les preuves indiquent qu’il n’est pas la première victime du kidnappeur. Alors que les recherches s’intensifient, de vieilles rancunes et des tragédies sont ramenées à la surface. Malheureusement, à chaque nouvel indice découvert, les probabilités de retrouver Drew en vie diminuent.

     

    Un roman qui me faisait de l’œil depuis quelques semaines déjà dans ma Pal, dont la couv m'a de suite caressée les rétines .
    Un récit à l'ambiance directement moite et angoissante, une histoire où hommes et enfants sortent meurtris et victimes des actes les plus sordides et où les familles cachent leurs espoirs, leurs secrets et leurs échecs au cours d'une enquête très prenante .C'est pas si souvent que le côté sombre du polar prenne le pas sur la romance alors quand on tombe dedans et bien, on se laisse immerger avec plaisir.
    Un vrai film noir où l’atmosphère de l’Amérique profonde côtoie allègrement celle des citadins de San Diego sous une chaleur caniculaire.Une ambiance où riches et pauvres fond le jeu de l’évolution d'une petite ville avec ce qu'il peut y avoir de pire comme de meilleurs dans les aspirations de chacun.

    Bienvenu donc à Plenty, ville croupie sous les trafics de drogues et les inégalités sociales, où l'on sent d'emblée crépiter l'attraction entre un adjoint K-9 et un agent fédéral du FBI autant que l'on pourrait sentir la sueur sous le soleil de Californie.
    On suit donc (et si on transpire, c'est pas juste à cause de l'idée du soleil, soyons clair la dessus!!) Cloister Witte, associé malgré lui à l'agent spécial Javi Merlo, dans une enquête concernant plusieurs enlèvements d'enfants actuels puis plus anciens. Un Cloister  (non mais c'est quoi ce nom!!) qui me parait plus humain, moins froid et probablement plus fleur bleue que son collègue Javi qui se montre très souvent directif et méprisant. Un Javi qui semble uniquement guidé par ses aspirations professionnelles et sa libido, alors que notre k-9 m'a l'air d'avoir déjà bien souffert pour avoir à subir cette froideur et cette distance émotionnelle qu'on a du mal à cautionner et  à comprendre. Javi est un type plus complexe dans son détachement car il est peu expliqué par l'auteur, mais mettez le dans une pièce avec Cloister et vous aurez un bref aperçu des raisons du réchauffement climatique. Son mépris n'a d’égal que son attirance (que, pour une fois le héros semble parfaitement contrôler) pour son partenaire momentané et les deux combinés instaurent un rapport dominant/dominé très chaud.
    Un rapport paradoxale entre eux, qui parait vouloir sauter de l'un à l'autre au fur et a mesure de leur enquête, sans que les personnages n'osent vraiment changer les rôles malgré leur envie de le faire, malgré leurs désirs non exprimés. Deux hommes, auxquels on s'attache sans même s'en rendre compte, qui ne cassent pas la barrière de leurs émotions rigides et qui ne s'avoue pratiquement pas les choses: c'est chaud au début et ça reste chaud jusqu'au bout !

    Le personnage supplémentaire de cette histoire est bien évidemment Bourneville, dite Bon-Bon, la véritable partenaire de Cloister aussi bien dans le privé qu'au boulot. Une chienne qui apporte la dimension sensible, humaine  (oui je sais ça parait étrange ) et complètement émotionnelle dans la vie de l'agent Witte  dévoré par un passé douloureux et des relations familiales malsaines qui ,paradoxalement, le rapprochent ,plus que tout autre, des victimes qu'il recherche.

    Les autres perso, tous secondaires et tertiaires, sont très justement exploités, tous assignés à un rôle bien précis et parfaitement mis en scène; une vraie réussite de ce point de vue!
    La ville de Plenty en elle même est un personnage silencieux, observateur, catalyseur des événements qui se produisent comme  des comportements qu'elle a induit chez les habitants. Un de ces lieux qui font que les bourreaux ne sont pas toujours ceux qu'on croit, qui rend difficile de juger les actes des victimes du passé et d'accepter les mécanismes retors d'une communauté plus intéressée par son intérêt que par la justice.

    Une narration  sobre et très polar, qui sait distiller le suspens et les ambiances sonores à la perfection, qui crée un visuel plus retenu (mais tout aussi efficace) et laisse une belle liberté à l'imaginaire du lecteur qui peut se contenter de suivre les guides réguliers des mots. Une violence exacerbée s’échappe de chaque chapitre, cette violence des sentiments refoulés de deux hommes en conflit interne, la violence entre des familles qui se déchirent sous le poids des doutes et des rancœurs du passé, cette même violence qui frappe chaque jour hommes et femmes en charge d'un travail difficile, voués à essayer, de façon plus ou moins honnête ou corrompue, d'enrayer les séquelles d'une criminalité domestique aussi bien que professionnelle. (Vas-y, souffle , j'ai fini ma phrase !!)

    Le seul bémol pour moi dans ce roman sont certains problèmes de compréhension du texte, que je pense être un souci de traduction. Plusieurs passages sont clairement embrouillés, pas clairs, voir bancals dans le choix des mots et ce, surtout dans la première partie du livre, ça ne gêne pas pour saisir la portée du récit mais c'est suffisamment pesant parfois pour être signalé. Le titre même me parait éloigné de l'originel Bone to pick (compte à régler) qui traduisait mieux l'ensemble de l'intrigue que Rancune tenace.


    Une fin à se taper la tête contre un mur (j'ai quand même passé les deux tiers du bouquin à me demander comment l'auteur allait nous les caler dans un pieu pour un happy end hypersexué !) avec un très court épilogue. L’enquête était passionnante et glauque comme un bon thriller norvégien à la couverture mega trash et le non couple formé par nos deux acolytes super torride; donc si j'ai pas droit à ma super fin qui fait valser les boxers et les slips dans une danse  anatomique gymnique ben, je peux cracher du feu (ok je postillonne en m'égosillant surtout, mais l'autre image ça le fait plus je trouve !).
    Un roman qu'au final j'aime beaucoup et auquel, j'imaginerai, avec beaucoup de facilité, une suite qui nous en dirait plus sur les passés respectifs de nos deux hommes de lois ainsi que sur leur avenir. Traduisez par Je veux une suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite! Yop.


    Rancune tenace de T.A Moore

     

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2MMMPPN

        

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Résumé :

    Six mois après avoir presque perdu la vie face à un tueur en série à New York, les Agents Spéciaux du FBI Ty Grady et Zane Garrett souffrent de quelque chose de presque aussi effrayant : la monotonie du travail de bureau. Quand ils reçoivent l’ordre de prendre des vacances pour le bien de la santé mentale de tous, Ty encaisse le coup et amène Zane avec lui en Virginie-Occidentale, en espérant que la paix et le calme de la montagne leur donneront l’occasion d’explorer l’attraction explosive qu’ils n’étaient pas en mesure pour l’instant de concilier avec leur association professionnelle.

    Ty et Zane, accompagnés du père et du frère de Ty, se dirigent dans les montagnes des Appalaches pour une belle randonnée de détente dans la profondeur des bois... où personne ne les entendra crier. Ils se retrouvent face à des dangers venant de toutes parts : une météo imprévisible, la montagne qui n’en finit pas, des animaux sauvages, des randonneurs qui n’ont rien à perdre. Et le défi le plus terrifiant de tous : se retrouver l’un en face de l’autre.

    Date de parution : Mars 2015                         Publié par : Dreamspinner press                          (pour la version papier que j'ai lue...)  

    Break en montagne  -Ty et Zane tome 2-   de Madeleine Urban et Abigail Roux

     

    J'ai retrouvé avec plaisir Ty et Zane dans ce second volume de leurs aventures. Un tome dans lequel nous apprenons à connaître un peu plus ces personnages qui, jusqu'ici, se livrent au compte-gouttes. On s'insinue d'avantage dans le fonctionnement psychologique de ce duo dans lequel la place de chacun n'est pas figée. L'aventure ou les méchants n'ont, ici, pas un grand intérêt. Ce qui compte est d'observer la dynamique des relations. Et on s'aperçoit que ce qu'ont vécu Ty et Zane dans "Traque à New-York" ne les a pas laissés indemnes. Aucun d'eux. Les vacances forcées et imposées par leur patron se révèlent nécessaires pour nos deux protagonistes. Ty se voit contraint de rendre visite à sa famille et décide d'entraîner son coéquipier avec lui.

    Zane semble celui qui a été le plus touché et le plus affaibli par les événements alors que Ty semblait avoir été épargné. Je dis "semblait" parce que tout bascule à un moment. A mon sens, il y a comme un rééquilibrage dans les blessures émotionnelles de nos agents fédéraux. Des liens s’approfondissent tandis que des vérités se voient accepter par certains. 

    Autre point intéressant de ce roman : la famille Grady. Le personnage de Ty rentre dans sa famille accompagné de Zane. On a  un aperçu de ce qui a forgé l'homme que Ty est devenu. On rencontre donc sa mère, son père, son grand-père et son frère Deuce. Celui-ci est une véritable aubaine puisqu'en tant que réducteur de tête, il aide son frère et le coéquipier de ce dernier à se remettre sur les rails. Au lieu d'avoir un tome où l'intrigue se déroule dans un espace clos avec un bureau et une blouse blanche, on a un décor de montagne, le bon air et la personne parfaite à qui parler. Bien sûr, on est bien loin d'une randonnée sympathique.        Cette famille est loin d'être ordinaire. Ses membres ont tous une grande force de caractère. S'ils se doivent d'agir alors ils n'hésiteront pas à faire ce qui doit être fait. Un grand sens du devoir transparaît chez les Grady.

    Bref, une plongée un peu plus intime dans la vie de ces deux personnages aux très forts tempéraments qui aiguise de plus en plus mon appétit d'en savoir encore et toujours plus sur Ty Grady et Zane Garrett.

                                                                                                                                               Manon



    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2z5DcJQ

      

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Apres Un mal entendu d'Huguette Conilh et le Joli monstre de Pa Farouche , le premier roman de Lorys V Tous derriere Hector me laisse vraiment l'impression joyeuse qu'une nouvelle génération ( et je ne parle pas d'age bien sur) est en train de mettre une petite claque derrière les oreilles du monde M/M classique.


    Tous derrière Hector de Lorys V.Le pitch:
    Eduardo, jeune homosexuel barcelonais romantique et rêveur, passe un entretien d’embauche pour un poste de détective privé, métier qui l’a toujours fasciné. L’agence, convaincue par son sens de l’intuition, décide de l’engager et lui confie sa première mission : retrouver la trace d’Hector, un garçon vénézuélien qui vient de fuir sa famille et son pays.
    Sans expérience mais guidé par son collègue Alberto, homosexuel comme lui mais à la vie sentimentale débridée et décomplexée, Eduardo entame ses recherches. Très vite, c’est vers le milieu gay barcelonais qu’il les dirige, et cela lui occasionne des rencontres imprévues et parfois hautes en couleurs… Son enquête, de plus en plus, prend des détours pour le moins inattendus…
    Une enquête qui se complique, de l’amour, du sexe… Eduardo et les autres se retrouvent bientôt Tous derrière Hector…

     

    Tous derrière Hector de Lorys V.


      Une courte histoire autour d'une enquête et d'une nouvelle vie pour Eduardo tout juste promu détective dans la belle ville de Barcelone. Un jeune homme ,à peine décrit ,que l'on suit dans sa première investigation pour débusquer un jeune Venezuelien disparu , mandaté par l'agence qui vient tout juste de l'embaucher .
      Un Eduardo plutôt affable que l'on imagine au fil de sa recherche, que l'on devine un peu réservé mais ouvert à toutes les découvertes , un sens aigu de l'observation qui lui promet un avenir réussi à son poste d'enqueteur privé. Rencontres, questionnements personnels et professionnels ,intrigue discrète (mais bien présente puisqu'elle est l'alibi à tout ce qui se passe) , sont au rendez vous dans cepremier tome que nous offre Lorys V.

      Un premier opus dont l’écriture me laisse à peine le temps de la scruter  tant on y plonge rapidement et sans ambages .Des parties de sexe enflammées se partagent le récit avec l’enquête d'Eduardo, du sexe pour du sexe, parfaitement décrit avec toutes les règles de l'art de l’érotisme et complètement désinhibé de romance sirupeuse, de lobes d'oreilles suçotés et de clavicules léchouillées au cm prêt avec vénération. Des parties de jambes en l'air où les hommes s'offrent les uns aux autres sans rien se promettre et encore plus important , sans nous promettre, à nous lecteurs, ce package usé d'amour sexuel hyperidealisé (oui bon! moi aussi je craque la dessus aussi rassurez vous ) et complètement sorti d'une réalité qui devrait pourtant être plus souvent suffisante pour nous faire décoller.
     
      L'auteur nous livre au fil de ses lignes une lente exploration méticuleuse et géographique des corps masculins en fonction de leur nationalité; un procédé assez attrayant et réussi, nous exposant une sorte de guide touristique charnel.
    Le fil de l'ntrigue sans être palpitant suit son cours en toute logique sans rebondissement incroyables ou énormités d’incohérences,on est donc plutôt dans une sorte de tranche de vie professionnelle agrémentée à la sauce piquante .     Parfois il suffit d'un personnage et d'un seul pour jeter de l'huile sur le feu et attiser un attrait particulier pour un livre ,ici ce sera Alberto , une espèce de Berurier homo des temps modernes qui se lance dans des tirades ahurissantes d'humour, de préjugés, de déconvenue et de bon sens à la fois .Un personnage qui mériterait une présence beaucoup plus importante et qui permet à l'auteur de laisser son cote Mr hyde s'exprimer en toute liberté .

      Un livre qui nous emporte dans une capitale phare aujourd'hui et pleine de promesse pour une jeunesse gay qui ne demande qu'à pouvoir vivre à l'air libre, qui nous offre une vision de la recherche de l'autre, ou de l'amour, plus réelle que ce à quoi on est habitue dans un mm et certainement plus proche de la perception que les gays ont de la romance ou de leurs rencontres . Une plume pas forcement plus masculine (ce n'est pas vraiment ce qui ressort le plus de ce livre ) mais certainement plus coquine et plus directe et assurément très érotique.
    Un regard porte sur le monde m/m toujours accompagné d'une sensation de sourire , Eduardo est en effet toujours positif, toujours heureux de vivre et toujours enclin à partager .Un état d'esprit plutôt communicatif qui nous laisse avec l'impression d'une lecture pas parfaite (puisque le roman aurait supporté une dernière relecture afin de l'en débarrasser des dernières erreurs qui restent) mais résolument jeune et rafraîchissante et qui nous poussera sans aucun doute à lire la suite.
    Une question plane cependant , le titre? 1er ou 2nd degré? Yop.


    Tous derrière Hector de Lorys V.

     

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2tfCt2B

      

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé:

    Duncan Andrews, détective privé, a un avantage de poids quand il s’agit de résoudre des crimes d’origine paranormale : sa meilleure amie, Gina, est une sorcière de plusieurs centaines d’années. Son chien est un zombie. Et son petit ami, Robbie, est un fantôme.

    Il a désormais du pain sur la planche avec sa nouvelle affaire. Quelqu’un utilise le crâne d’un puissant sorcier pour contrôler les animaux, et qui que soit cette personne, elle ne l’utilise pas pour faire une ferme éducative. Pour Gina, cette affaire la touche personnellement : elle sait à quel point cela est dangereux, car ce sorcier était son père.

    Alors même qu’il pense se rapprocher de la vérité, la tragédie frappe et Gina se retrouve dans le coma. Puis, après dix ans sous forme de fantôme, Robbie décide qu’il est temps de passer dans l’au-delà, laissant Duncan seul pour protéger Ashton Marsh, victime d’étranges attaques animales. Tout à coup, Duncan se retrouve à travailler sans son filet de sécurité surnaturel. Sans ses amis, Duncan pourra-t-il vaincre le pouvoir du crâne d’Eleazar et garder Ashton en vie ? Ou sa lutte pour la survie finira-t-elle avec des os aussi brisés que son cœur ?

    Date de parution: Mai 2017     Publié par: Sidhpress

    Instinct animal   -Duncan Andrews-   de Stephen Osborne

    On se replonge avec plaisir dans l'univers du détective privé Duncan Andrews. Et ça commence bien puisque, dès le début du livre, on atterrit directement au cœur de l'action et des bizarreries qui font le monde du privé. Créatures étranges et autres phénomènes surnaturels. 

    On retrouve également presque tous les personnages du tome un. Quelque part, ils apparaissent encore plus humains. Duncan et Robbie font face à une réalité que ni l'un ni l'autre ne souhaite affronter mais il leur faut faire un choix. Gina ne peut aider son ami puisqu'elle se voit forcer de se maintenir dans un état proche du coma. Nick, homme parfait du premier tome, nous apparaît plus humain. On retrouve même le lieutenant Carson qui commence à se rapprocher d'un ami pour Duncan. 

    Les bonnes répliques et l'humour sont toujours présents. Ça tombe bien parce que certains passages m'ont paru bien ... écœurants. Ces répliques légères ont fait passer l'image de certaines scènes. Oui, je ne regarderai plus jamais les écureuils comme de mignonne petites créatures, type Tic et Tac. 

    Le petit plus: j'ai lu le tome précédent il y a quelques mois, me lancer dans la lecture du deux ne m'a posé aucun problème quant à la compréhension de l'univers de la série. J'attends patiemment la suite des aventures de notre héros et de son entourage.  

                                                                                                                                     Manon

    Vous le trouverez ici.

    https://amzn.to/2GKYvPK

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé:

    Une série de meurtres à New York met en échec la police et le FBI qui soupçonnent que le coupable est un tueur qui envoie des messages indéchiffrables. Mais lorsque deux agents fédéraux affectés à cette enquête sont assassinés, le FBI accorde un intérêt plus personnel à l’affaire.

    On retire l’Agent Spécial Ty Grady de sa mission d’infiltration après l’échec de celle-ci. Il est arrogant, abrasif, mais aussi indiscutablement le meilleur dans sa branche. Mais quand on l’associe à l’Agent Spécial Zane Garrett, c’est la haine au premier coup d’œil. Garrett est la parfaite image d’un agent : sérieux, sobre et concentré, ce qui fait de leur partenariat un cliché parfait ; totalement opposés, le bon et le mauvais flic, le couple improbable. Ils se rendent compte d’emblée que leur partenariat leur causera plus de problèmes que le manque de preuves laissées par le meurtrier.

    Pratiquement avant que leur affectation ne commence, le meurtrier frappe à nouveau – s’en prenant cette fois à eux. Maintenant en cavale, essayant d’attraper un homme qui fera tout pour tuer ses poursuivants, Grady et Garrett devront apprendre à travailler ensemble avant qu’ils ne deviennent deux encoches de plus sur le couteau du meurtrier.

    Date de parution: Octobre 2013     Publié par: Dreamspinner Press

     

     

    Un premier tome haut en couleur, dans lequel Ty et Zane font connaissance et où l'action est présente. La rencontre des agents fédéraux peut être qualifiée d'explosive. On leur impose un partenaire qui à première vue sera un problème plus qu'autre chose.  Convaincus que cette situation ne perdurera pas, ils essaient tant bien que mal de travailler ensemble pour résoudre cette affaire complexe qu'on leur confie. D'ailleurs, je reste bluffée de l'inventivité des auteures quant au mode opératoire de ces crimes et le choix du coupable. Je ne m'y attendais absolument pas. 

    Les personnages principaux sont complexes. Une première rencontre qui fait des étincelles, puis ils commencent à s’apprécier, cèdent à l'attraction commune qu'ils ressentent l'un envers l'autre. Ils se dévoilent peu à peu au grès de leur enquête. Les agents Garrett et Grady, même si ils possèdent un caractère indépendant, se soucient de l'autre. L'enquête leur apporte nombre de blessures plus ou moins graves qui les forcent à baisser leurs gardes. Ces moments les poussent à se parler. Ils ne se dévoilent pas totalement. Ces instants permettent juste d'en apprendre un peu plus sur chacun.

    Quant à leurs personnalités... le champs des possibles est ouvert. J'ai personnellement beaucoup aimé cette sorte d'échange d'attitude entre ces deux hommes après qu'ils se soient vus obligés de se retirer de cette enquête. Je trouve ça fascinant. On sent des failles chez chacun d'eux. Ils sont loin d'être parfaits. Que ce soient les addictions de Zane ou les secrets de Ty, tout cela les rend plus humains à nos yeux. 

                                                                                                                                     Manon

    https://amzn.to/2J5p5rQ

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • Un silence forcé : Heure H tome 1 de Cate Ashwood publié chez Juno Publishing en 2017

     

    Un silence forcé : Heure H tome 1 de Cate AshwoodLe pitch:

    Pour l'infirmier Adam Carson, son monde est fait de lumières, de sirènes et se résume à essayer de sauver des vies. Les pressions au travail le maintiennent fermement dans le placard, et sa vie est trop animée pour faire face aux complications qui accompagnent les rencontres et les relations. Lorsqu'un visage familier de son passé se retrouve là où il l'attend le moins, Adam commence à se demander s'il y a ou non de la place dans sa vie pour ces complications. La dernière personne que le médecin légiste Sam McKenna s'attend à voir un soir au pub est Adam, le type qui a fait de sa vie un enfer au lycée. L'attirance est instantanée, mais Adam n'est pas gay et Sam n'a aucun intérêt à le poursuivre. Pourtant, l'animosité restante de leur adolescence n'est pas suffisante pour éteindre le désir croissant entre eux. Après avoir été tous les deux appelés sur la scène d'un meurtre horrible, Adam admet qu'il n'est pas aussi hétéro qu'il a amené Sam à le croire et ils recherchent du réconfort et une distraction dans les bras l'un de l'autre. Une nuit se transforme en plusieurs alors que l'enquête sur les meurtres s'intensifie, mais lorsqu'Adam est sur le point de perdre Sam, il est forcé de faire un choix : rompre son silence ou tout abandonner pour le métier qu'il aime.

                                                 Un silence forcé : Heure H tome 1 de Cate Ashwood


    Un roman à intrigue policière assez légère sans être non plus seulement un prétexte, plutôt un fil narratif permettant à d'autres personnages secondaires d’être mis en valeur. Le roman démarre en effet sur un meurtre avec option serial killer. Une écriture bien fournie et que j'ai, pour ma part, trouvée très plaisante avec une romance toujours sous tension qui reste toutefois assez classique dans son traitement et son déroulement.

    On s'amuse beaucoup les premiers temps du jeu du chat et de la souris qu'instaure Adam, avec des le premier chapitre une rencontre (pour ne pas dire des retrouvailles) perturbante pour notre  médico légiste . Des lors c'est toute une tension entre les deux protagonistes qui va peu à peu se muer en une histoire plus profonde pour chambouler les souvenirs et rancœurs de Sam .Les sentiments décrits exultent avec bonheur une certaine crédibilité si l'on retire nos éternels papillons que l'on retrouve des les cinq premières minutes (je sais, je sais, les papillons gastriques sont mes ennemis à jamais, me faisant encore et encore lever les yeux au ciel). Très vite on réalise que cette rencontre avec Adam, est surtout pour Sam un retour sur son propre passé, sur l'image qu'il a de lui même, de sa réussite et de son évolution.
    La partie médico-légale et ambulancière du livre est très bien étudiée, et donc bien retranscrite, on y trouve au moins autant de qualité que dans une bonne série TV consacrée au genre.
    On ne reste pas insensible à l'alchimie nouvelle, bâtie sur des années de non dits d'Adam, qui se construit sous nos yeux entre nos deux héros et les scènes sensuelles sont ce qu'elles sont : très sensuelles!
    Quelques petits détails m'ont, dirais-je, surprise comme la présence de Fébreze dans le texte me créant un doute sur la géolocalisation de l'histoire et quelques paragraphes qui se ressemblent jusqu’à me donner une légère impression de répétition.
    Dans l'ensemble, on a une intrigue amoureuse qui tient bien la route, assez bien écrite (j'aime particulièrement les menaces sexuelles proférées par Adam envers Sam) , on se pose quelques petites questions (mais qui est donc le méchanttoutvilainpasbeau de l'histoire ) comme sur le mystérieux amoureux de Ford l'ami de Sam.
    Une lecture très sympa (qui au final m'a beaucoup plue puisque je l'ai lu au moins deux fois) qui s’enchaîne après d'autres qui l’étaient moins je n'ai donc pas boudé ma facilité à craquer sur ce genre de M/M avec une fin comme on les aime et qui nous laisse déjà supposer le tome 2. Yop

    Citation:
    -Je vais t'ouvrir et te lécher jusqu'à ce que tu sois à bout de souffle et incohérent, puis je vais te baiser à en défoncer le matelas. Si tu sais toujours comment tu t'appelles quand j'en aurais terminé, alors je recommencerai depuis le début.

    Si là je vous ai pas motivé....

     

    Un silence forcé : Heure H tome 1 de Cate Ashwood

     

    Vous le trouverez là:
    https://amzn.to/2s4Mfoy

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Et plane la mort de David Lange sorti en 2016 chez Mix Editions, avec une couverture clinquante qui me faisait de l'oeil depuis un petit moment : de la paillette, des etoiles de boulevard et un skull forcement j'ai craqué!


    Le pitch:

    Cole et Steve n'auraient jamais dû se rencontrer. Après tout, qu'ont en commun un juriste au chômage, contraint au porte-à-porte, et un détective privé à la dérive ? Pas grand-chose. Le destin les réunit pourtant lorsque Benjamin Everett demande à Steve d'enquêter sur la mort de son meilleur ami, Dan Halden, ex-star montante du show-biz.
    Luttant contre cette attraction aussi soudaine qu’inattendue, les deux hommes devront se frotter au passé sulfureux de Dan. Drogue, porno, chantage, ce dernier ne semblait pas près de s'acheter une conduite. S'agit-il alors d'un suicide, ainsi qu'en a conclu l'enquête de police, ou Dan cachait-il d'autres secrets ? De mortels secrets ?

     

     

    Un roman qui fut fort plaisant de par son sujet ,une enquête menée par un détective et acolyte temporaire mais surtout par la richesse et la complémentarité travaillées sur les deux personnages principaux.
    Nous avons donc à ma droite Steve Marshall , flic reconverti en détective suite à une douloureuse perte ,sexy et tout en masculinité bien affirmée; à ma gauche le séduisant et touchant Cole Davano, fiscaliste de formation et désespérément a la recherche d'un emploi.
    Deux hommes qui ,bien sur , n'auraient pas forcement dû se rencontrer mais que les aléas de la vie poussent à se côtoyer au milieu d'une enquête à la sauce Magnum (relax et sous le soleil). Jusqu'ici rien que nous n'ayons déjà lu je vous l'accorde.

    Je dois dire que j'ai bien aimé ce style de plume et cette narration à deux voix qui surfe entre du très bon et du moins bon , et ce, malgré les quelques répétitions qui empèsent parfois le rythme . Les nombreuses trouvailles d’écriture bien pondues, ponctuent le récit d'originalité et suffisent à oublier ces petits défauts dans la foulée.Les fins de chapitres particulièrement accrocheuses, courtes, efficaces accomplissent à merveille et avec talent leur objectif: nous enchaîner à cette foutue histoire et encore plus, à ces deux hommes!!

    Des dialogues très bien orchestrés , emplis d'humour tendre et percutant font que l'on a aucun mal a se projeter et a visualiser alors même que l'auteur ne nous noie pas sous les descriptions, bien au contraire.
    Certaines scènes , comme celles de la visite de studios de tournages très particuliers sont savoureuses à souhait et garnies de ce même humour sensible si bien amené. D'autres sont habillées d'une charge émotionnelle sensuelle toujours en subtilité et délicatesse a l'image de ses deux protagonistes. Si quelques petits moments furent laborieux au départ a cause des quelques répétitions croisées ça et la, le roman prends très vite son essor acte après acte laissant grandir l'attraction entre les deux hommes en même temps que l’enquête suit  tranquillement son cours.Aucune scène de sexe tapageuse ne vient entacher l’écriture, c'est un vrai plaisir de les suivre tant on s'attache à ce couple , et dans mon cas , particulièrement à Cole.

    Un Cole timide mais toujours très subtil, légèrement empêtré dans son conflit personnel lié à son respect  a l'autorité hiérarchique. Un intellect fin et observateur qui croise la route de celui plus brut et douloureux de Steve nous livrant des échanges tour à tour drôles, surprenants, attendrissants sous un angle déguisé de maître a élève , de Batman a Robin...
    Cole nous touche avec ses peurs et sa réserve toujours bienveillante quand Steve semble plus froid, mais pas moins heurté par la vie, manifestement plus habitué à ravaler ses sentiments .Leurs mécaniques psychologiques sont intéressantes: Steve érige des murs quand Cole compartimente sa vie, chacun à leur façon menant le combat contre leurs propres démons .Le jeune fiscaliste sait qu'il doit oser dépasser ses limites et le détective qu'il doit accomplir un retour à sa relation aux autres : on pourrait dire d'ailleurs que c'est le seul vrai but de cette enquête , se croiser, se jauger, s’épauler dans sa quête du changement nécessaire, le tout saupoudré de beaucoup de sensualité .

    Je termine ce livre avec un réel plaisir, une lecture "doudou" comme on les appelle, et me dis que David Lange a su me gagner à  sa cause  juste par la tendresse qui émane de ses mots du début à la fin. Alors oui, je le dis clairement l’enquête n'est pas le sujet captivant en soit même si elle tient plus qu'honorablement la route ,ce n'est pas le coup de cœur du siècle , mais la construction du couple et cette délicatesse qui déborde de leurs rapports a été une très belle arythmie dans mes dernières lectures on dira !

     

    "-C'est aussi simple que ça.Et puis, tu n'auras qu'à dire "oui" a tout ce que je que je dirais.
    -La mécanique de notre couple?
    - Le secret de sa longévité.Tu dis "oui" à toutes mes exigences.
    - J'ai tout l'air d'un lobotomisé qui vénère le gourou d'une secte.
    -Je dirais que tu es amoureux et que tu t'inclines devant mon bon sens général.
    - Ca me fait l'effet d'être un esclave.
    -L'amour est le plus bel esclave qui soit.
     Son rôle lui montait déjà à la tête."

    YOP

     

     

    Pour le trouver: https://amzn.to/2kqSEpQ

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Il m'arrive parfois (bon d'accord souvent en fait) de choisir mes lectures en fonction des couvertures quelles soient belles, intrigantes ou même très moches. C'est donc l'illustration, pas forcement magnifique mais au combien romanesque , qui m'a poussée a me lancer dans Harper & Hicks ,l'ombre de Gilgamesh de Cyriane Delanghe publié aux éditions Voy'el en 2016.

     Harper & Hicks, tome 1 : L'ombre de Gilgamesh de Cyriane DelangheLe pitch: David Harper, lieutenant à la brigade criminelle de la police de Pennsylvanie, poursuit sans relâche les malfaiteurs et les meurtriers. Il adore son job. Pour lui, les règles sont les règles et jeter les assassins en prison obéit à son sens de la justice. Quand un tueur mystérieux sème la terreur à Philadelphie en reproduisant sur ses victimes d'antiques rites funéraires, il n'a d'autre choix que de se tourner vers la victime survivante d'une agression identique. Depuis trois ans, Morgan Hicks est interné en hôpital psychiatrique pour avoir voulu agresser l'un de ses étudiants qu'il soupçonne d'avoir momifié sa petite amie. Pour les besoins de son enquête, Harper obtient de ses supérieurs qu'il soit provisoirement relâché. S'engageant dans une véritable course contre la montre, les deux hommes se lancent à la poursuite du serial killer, lequel semble bien décidé à semer la Mort sur la ville pour s'ouvrir ainsi les portes de l'au-delà... à moins qu'il ne s'agisse d'assouvir une terrible vengeance.

     

    Harper & Hicks  de Cyriane Delanghe

    Je suis une grande fan de polar m/m c'est donc avec une précipitation frénétique que je me suis immergée dans cette enquête . Roman policier bénéficiant d'un découpage astucieux en deux parties nous présentant chacune tour a tour la vision de chaque partenaire.

    Nous suivons pour commencer Harper un vrai flic ,issu de l'armée , sombre mais suffisamment aimé de ses coéquipiers pour en faire des le départ un personnage charismatique . L'auteur nous entraîne, des le début de l’enquête dans le vif du sujet , au cœur de l'action a laquelle on assiste captivé comme un bon polar de cinéma (tu sais quand tu restes scotché , avec ton pop corn dans la main, bloqué a 2 cm de la bouche parce que ton esprit ne sait plus voir et mâchouiller en même temps). L'intrigue est palpitante et défile a une vitesse folle ,enchaînant les événements avec une dextérité certaine. Policiers, témoins, famille, meurtriers le casting s'expose aussi doucement que l'action ,elle, prends une accélération que tes rétines lectrices ont du mal a transmettre a ton cerveau déjà en ébullition.
    La deuxième partie nous présente le point de vue de Hicks de même que la suite et la fin de l’enquête menée pat notre policier et notre anthropologue. Le ressort dramatique s’étire avec toujours autant de plaisir et de suspens, rien n'est convenu, rien n'est facile d'emblée .Une partie nous permettant de découvrir un Hicks qui prends un peu plus les choses en mains et confirmant notre première impression sur ce couple parfaitement en adéquation. On est a la croisée des chemins de deux personnes victimes de traumas qui, a force d'empathie pour ne pas parler d'amour , vont mutuellement s'aider a retrouver une certaine lumière sur leur vie .
    Ce roman m'a captivée mais ,chose plus rare dans un polar, il m'a aussi émue par la douceur des sentiments de ces deux hommes qui apprennent a se connaitre au détour d'une aventure périlleuse. Deux figures que l'on rencontre souvent dans le m/m mais qui par bonheur ( mais surtout grâce au talent de l'auteur il est vrai ) échappent au traitement un peu trop habituel de la romance. Ici pas d’émotionnel a rallonge sur les palpitations cardiaques, sur les lèvres que l'on mordille ou les papillons (encore eux!!) qui vous infestent l'estomac , pas de descriptions exacerbées sur l'indescriptible ( j'adore quand on me décrit l'indescriptible ) frisson qui s'empare de notre héros des qu'on lui touche le pied. Ces deux hommes et leur amour naissant sont traites tout en subtilité et finesse , laissant la relation, d'abords professionnelle, s’épanouir aussi doucement que l’enquête file a vive allure et ce malgré un contexte particulièrement choquant au départ .

    Un polar qui une fois de plus ne fait que confirmer mes préférences vers ce genre; c'est simple j'etais tellement dedans que j'ai même eu du mal a prendre des notes en cours de route (c'est un peu comme si , la bavarde que je suis, disait qu'elle ne sait pas quoi dire ..). Un vrai bonheur . Je reprendrai bien d'un tome 2 moi!!! Yop

    Extrait:
    - Vous vous rendez compte que confier une arme à a un homme qui sort de l'hopital psychiatrique risque de vous attirer des ennuis, lui fit-il remarquer.
    - Je préfère avoir des ennuis que des remords. Les ennuis on peut dormir avec.

     

    Harper & Hicks  de Cyriane Delanghe

     

    Pour le trouver: https://amzn.to/2Lxd7We

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé:

    La meilleure amie du détective privé Duncan Andrews, Gina, est une sorcière. Son chien, un zombie. Et son défunt petit ami, Robbie, est un fantôme. Ce n’est donc pas une bien grande surprise qu’il se serve de ses connexions avec le surnaturel pour résoudre ses enquêtes. D’ailleurs, c’est une bonne chose, car Duncan est débordé. Janice Sanderson, la femme la plus riche d’Indianapolis, veut qu’il retrouve sa stripteaseuse de fille, Brenda, et une autre cliente connaît quelques ennuis à cause d’un spectre hantant la demeure familiale. Pour couronner le tout, Duncan a décidé de se remettre à fréquenter, bien qu’il ne soit pas certain d’être prêt après la mort de Robbie.

    En suivant une piste menant au petit ami de Brenda, Duncan rencontre Nick ; mettant ses doutes de côté, il accepte de sortir avec lui. Robbie ne lui facilite pas la tâche, se pointant lors du rencard pour ruiner ses chances, mais c’est bien là le dernier des soucis de Duncan : car le mari d’une de ses clientes a disparu et un tueur en série rôde dans les parages… un meurtrier qui pourrait ne pas être humain.

    Année de parution: 2015             Publié par: Sidh Press

    Aussi pâle qu'un mort  de Stephen Osborne

     

    Que dire de cette lecture, sinon que je prends toujours autant de plaisir à m'y plonger. Il y a de l'humour, de l'action, des personnages hauts en couleurs qui gravitent autour de Duncan Andrews. Ce personnage dont l'entourage est loin d'être ordinaire. Il fallait penser à une telle distribution des rôles. Le tout offre tant de possibilités. Je ne saurais pas dire qui m'a le plus séduite parmi ces différents personnages car chacun apparaît différent. Sans compter ceux qui sont liés aux deux enquêtes que mène Duncan Andrews. 

    Le couple Duncan/Robbie n'occupe pas ici tout le devant de la scène. Pour ce premier tome, c'est intéressant puisqu'on 'voit' ce qui entoure ces personnages, de quoi leur quotidien est fait. 

    L'humour est présent tout au long des pages. Je ne sais pas comment vous le décrire autrement que par 'humour de privé'. C'est l'idée que je m'en fais. Et j'avoue que j'y ai trouvé quelques bons mots.

    C'est un petit roman. Petit mais très bien nourri. Entre la profusion de personnages, les enquêtes, la vie privée de notre détective, pas de quoi s’ennuyer!

                                                                                                                                   MAN-on

    Pour le trouver: https://amzn.to/2KTRVIV

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique