• Retour de bâton : Harrisburgs Railers # 5 de RJ Scott et VL Locey

    Éditions : Love Lane Books Ltd

    Sortie  : 04 Janvier 2021

    Un été torride dans les bras l’un de l’autre ne saurait suffire.

    Stanislav « Stan » Lyamin est heureux de jouer pour les Railers. Le gardien de but imposant est bien aimé et respecté. Il s’est bâti une maison, même si celle-ci ne contient que lui, son chat et sa collection grandissante de cartes de Pokémon. Il préfère vivre ainsi. Il a donné son cœur à un homme l’été dernier, lors d’une relation secrète et celui-ci s’est éloigné, le laissant brisé. Maintenant, Erik est de retour dans sa vie, et il a toujours le même effet dévastateur sur son cœur. Cette fois, ce n’est pas que des lèvres attirantes et de belles boucles blondes qu’Erik a amenées avec lui à Harrisburg : il y a aussi une future ex-femme et un précieux bébé. En dépit du vœu de Stan de haïr Erik pour l’éternité, il a désormais de plus en plus de mal à s’en détourner.

    Erik Gunnarsson rêve depuis toujours de jouer à la LNH. Il n’aurait jamais imaginé décrocher un contrat avec les Railers. Qui aurait pensé que le destin le mettrait dans la même équipe que Stanislav Lyamin, l’homme dont il a brisé le cœur ? Les secrets et les mensonges avaient défini leur relation estivale, et le choix d’Erik d’y mettre un terme le hante depuis. Pris au milieu d’un divorce pitoyable, avec un bébé, Erik réapparaît dans la vie de Stan. Désormais, tout ce qu’il a à faire c’est devenir le meilleur père possible, prouver à son équipe qu’il mérite une chance de rester sur leur liste et faire de son mieux pour que Stan lui pardonne. Est-ce impossible de persuader un homme qui vous déteste de laisser une seconde chance à l’amour?

     

    &&&&&

     

    Pour ce quatrième volet, on découvre l'histoire de Stan et Erik. Je ne peux vous dire qu'une chose, je l'attendais avec impatience cette histoire avec Stan. Et bien ça n'a pas loupé, il a drôlement fait battre mon petit cœur. Je crois que je l'ai élu comme mon personnage préféré.

    Plus léger que le roman précédent, on y parle d'enfant, de rupture, d'amour de vacances. Il y a tout de même des sujets compliqués comme le passage à l'ouest qui reste bien d'actualité malgré la fin de la guerre froide.

    Stan et Erik ont vécu un intermède amoureux passionnel lors d'un camp d'été sportif . Personne n'était au courant car l'homophobie est toujours mal vue dans le monde du hockey. Ils se sont cachés pendant deux mois. Deux mois au cours desquels la passion et le sexe étaient au paroxysme. Stan avait  même imaginé son avenir avec Erik. Mais voilà qu'Erik le quitte brutalement du jour au lendemain sans vraiment d'explication valable et qu'il se marie avec une femme de surcroit.

    La désillusion et l'amertume rongent Stan qui décide de clore ce chapitre au plus vite, de tourner la page et de chercher l'amour de sa vie. Mais son esprit reste hélas focalisé sur Erik et ses boucles blondes. Quelle n'est pas sa surprise lorsque ce dernier débarque sur la glace de sa patinoire, au sein de son équipe pour y jouer en tant que coéquipier. Le coup est dur pour Stan . La rancœur fait un retour fulgurant dans son sang car devoir côtoyer tous les jours, cet homme qu'il pensait être l'homme de sa vie, le rend nerveux, agressif  tout autant que malheureux comme les pierres.

    L'hostilité qu'il affiche ne passe pas inaperçu au sein des Railers qui ont bien du mal à comprendre son comportement. D'autant qu'Erik semble adorable, beau gosse et habile sur la glace. Seul ce dernier sait et surtout accepte les ressentiments de Stan. Pourtant, il donnerait tout pour effacer le mal qu'il lui a fait. Finalement son caractère posé et plus doux vont finir par amadouer le gardien de but. Se parler pour se comprendre devient vital pour que l'avenir s’éclaircisse entre eux.

    Volume qui a ma préférence pour le moment. Pas pour une question de style, d'écriture, de tournure puisque les auteures sont restées dans le même registre. Mais bien dans l'histoire en elle-même. Stan est russe, sa famille y vit encore, il doit absolument taire son homosexualité sous peine de subir et faire subir de lourds tourments à ses proches. C'est bien le point le plus dur du roman. Être lui-même ne lui pose aucun problème tant que ce n'est pas étalé au grand jour. De son côté, Erik fait aussi tout pour retrouver les bonnes grâces de l'homme fort qui hante ses rêves, qu'il a dû laisser sur le bord de la route par droiture et devoir.

    L'histoire est bien amenée, on y revoit tous les Railers, leurs différentes interactions communes. Les rires, les blessures, les retrouvailles, les surprises se mêlent et forment un roman très divertissant. Je n'ai d'ailleurs pas pu le lâcher avant l'épilogue. Rose Taylor

    Merci à RJ Scott pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Spirale infernale : Harrisburg Railers # 3 de RJ Scott et VL Locey

    Éditions : Love Lane Books Ltd

    Sortie : 18 Juin 2019

     

    La passion d’un homme, les mensonges d’un autre. L’amour pourra-t-il même réparer le plus sombre des cœurs ?

    Trent Hanson est un phénomène du patinage artistique, adoré par des millions de personnes à travers le monde. Toute sa vie a été consacrée au sport qu’il aime, alors même que ledit sport – et sa propre famille – lui tourne le dos. Depuis la patinoire d’entraînement jusqu’aux Jeux Olympiques et au salon de ses parents, Trent se bat contre les intimidateurs et les homophobes pour devenir l’homme gay et fier qu’il est. Toutefois, les combats incessants le laissent fatigué, solitaire et nerveux. Ses craintes devront être mises de côté lorsqu’il est embauché pour passer l’été à travailler avec l’équipe de hockey sur glace des Harrisburg Railers. Qui aurait pu deviner que l’homme à qui le destin a décidé de le jumeler n’est autre que Dieter Lehmann, autoproclamé dieu du sexe, un homme qui semble avoir tout à prouver, sans oublier de mentionner qu’il ne se soucie pas de savoir qui il blesse pour parvenir à ses fins.

    Dieter a passé bien trop d’années à croupir dans les ligues mineures et a une addiction secrète aux médicaments, ce qui signifie que sa carrière se retrouve prise dans une spirale infernale. Son ex le fait chanter et il est sur le point de renoncer à tout cela. Cependant, quand il est appelé en renfort lors d’un match pour la Coupe Stanley, il doit dissimuler ses blessures, obtient un avant-goût de ce que c’est de jouer dans la LNH et il réalise qu’une place sur la liste des remplaçants des Railers est ce qu’il désire avant tout. Bien plus que d’écouter son cœur, que d’avoir à se soucier de ce patineur artistique exaspérant qui s’immisce sous sa peau. Lorsqu’il franchit les limites pour obtenir ce qu’il veut, il comprend qu’il s’est égaré. Il doit changer, mais n’est-il pas déjà trop tard pour sa carrière et ses chances de pouvoir aimer ?

     

    @@@@

     

    On repart pour un troisième volet à Harrisburg au sein de Railers. Pour améliorer leurs performances sur la glace, ils se retrouvent à devoir suivre les conseils avisés de Trent Hanson. Ce dernier est patineur artistique de haut niveau, au tempérament flamboyant, aux tenues excentriques. Il ne passe pas inaperçu.

    Trent se retrouve, par la force des choses, la star d'une téléréalité. Non pas qu'il est l'ait vraiment désiré, mais sa situation financière ne lui en a pas vraiment laissé le choix. C'est ça ou le désespoir, la désolation et la perte de son avenir. Devoir affronter les géants baraqués de l'équipe de hockey ne le rend pas très à l'aise. Son intégration auprès d'eux va finalement le surprendre et lui montrer que tous les sportifs ne sont pas idiots et bornés.

    Une rencontre va tout de même le titiller, celle de Dieter. Dieter est le petit nouveau de l'équipe mais il traine quelques casseroles qui pourraient lui porter préjudice. Il doit absolument s'en défaire avant tout autre chose et surtout avant d'entreprendre quoique ce soit avec le patineur.

    Quatrième volet sur l'histoire des Railers. Les auteures nous parlent de hockey mais aussi de patinage artistique. On entre dans le monde de la danse sur glace, des sauts, des chorégraphies alliés à la vitesse. Elles nous permettent de comprendre les différences qu'il y a entre les deux activités sportives. Bien qu'elles soient dissemblables, la force, la rapidité, l’excellence sont de mise dans les deux cas. Elles introduisent avec simplicité et efficacité la notion de partage, de compréhension.

    Des sujets tout de même plus lourds sont abordés, les blessures, l'addiction, l'homophobie, le non-respect des différences. Ces sujets sont bien plus présents dans ce volume , il est en quelque sorte plus pesant comme ambiance. Malgré cela, l'enthousiasme et le charisme de Trent sont contés avec brio. On arrive à imaginer très nettement le tempérament de feu de ce dernier. Il est franc, direct et lui-même en toute circonstance. C'est bien ce qui le différencie de Dieter, plus secret, introverti et borderline. Les deux personnages ne pouvaient être plus éloignés l'un de l'autre. Mais l'attirance fait son œuvre, ça matche entre eux. On en vient à  désirer que tout se passe bien entre eux malgré leurs différences.

    Le dernier point à soulever est la présence de Lola, la petite mamie de Trent, personnage haute en couleur, qui ne mâche pas ses mots et envoie du lourd en toutes circonstances. Elle m'a beaucoup plu.

    Dans la même veine que les précédents volumes, ça se lit tout seul avec beaucoup de plaisir. J'aurai presque envie de tenter d'approcher des patins à glace. Rose Taylor

    Merci à RJ Scott et Lily Rose pour ce SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Première saison : Harrisburg Railers # 2 de RJ Scott et VL Locey

    Éditions : Love Lane Books Ltd

    Sortie : 13 Février 2019

     

    Layton veut le succès, Adler désire une famille. Comment l’amour pourra-t-il rendre ces deux choses possibles ?

    Layton Foxx travaille dur pour obtenir ce qu’il possède : son appartement, sa carrière, une chance de laisser une trace, tout cela est dû aux sacrifices qu’il a dû consentir. Suite à un évènement tragique de son passé, il ne veut pas et n’a pas besoin d’amour. Puis il rencontre Adler Lockhart, l’ailier sexy et extraverti des Harrisburg Railers. Brusquement, il lui est impossible d’éviter l’amour, même s’il le veut.

    Adler Lockhart a toujours tout obtenu dans sa vie : voitures, villas, argent, études dans les meilleures écoles de l’Ivy League. Les seules choses qu’il ne peut pas acquérir : des parents se souciant sincèrement de lui, et l’amour d’un homme bon. Soudain, Layton s’insinue dans sa vie privilégiée et lui montre ce à quoi un véritable amour peut ressembler.

     

    @@@@@

     

    Second volet de la série des hockeyeurs de Railers avec Adler et Layton.

    Adler est la nouvelle recrue de Railers, il arrive après Ten et intègre une jeune équipe qui se forme et commence à développer des liens amicaux très forts. Il a un tempérament de feu, il parle plus vite que son cerveau ne pense , cumule les blagues à deux balles mais c'est un joueur au top. Sa vie familiale est un vrai désastre, ses parents l'ignorent la plupart du temps. S'amuser de presque tout est son système de défense face au manque flagrant d'amour dans sa vie.

    A côté de lui, il y a Layton, le chargé de communication de l'équipe sur lequel il craque totalement. Mais Layton ne vit que pour bien faire son boulot, que cache-t-il? Il semble très introverti malgré un rôle qui l'amène à être en première ligne devant les médias, à réagir très vite sur les réseaux sociaux.

    L'attirance se forge entre les deux hommes, avec prudence pour Layton  mais passion pour Adler.

    Bien que le premier roman m'ait beaucoup plu, celui-ci m'a encore plus ému. La complexité des personnages, leurs atouts, leur passé les ont façonné de façon à ce que les fêlures de l'un soient apaisées par la fougue de l'autre. Leur construction, leur caractère dissemblable mais tellement complémentaire font que le roman reste digeste malgré les thèmes douloureux abordés. On ressent les manques, les blessures encore à vif chez chacun des protagonistes.

    Dans tous les romans, j'ai souvent un personnage qui m'intrigue, me parle, me touche plus que l'autre. Dans celui-là, j'ai craqué sur Adler, à mon grand étonnement! Non pas qu'il soit mieux ou moins bien que Layton. Mais j'ai aimé sa sensibilité, son compréhension, sa douceur , son empathie qu'il sait utiliser aux moments opportuns et importants tout autant que son humour pas toujours approprié. On le ressent comme un ado prêt à se donner, à aimer vite, bien et fort. Bref il est adorable et touchant. Je pense que c'est cette facette de lui que Layton a perçu et qui a réussi à percer sa carapace.

    Donc une seconde histoire de sportifs qui permet un bon moment de lecture et d'émotions. Rose Taylor

    Merci à RJ Scott et Lily Rose pour ce chouette SP.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Changer les limites :

    Éditions : Love Lane Books Ltd

    Sortie : 23 Juillet 2018

     

    Tennant peut-il prouver à Jared que l’âge ne représente qu’un chiffre et que l’amour est tout ce qui compte ?

    Les frères Rowe sont de célèbres têtes brûlées du hockey, mais en tant que le plus jeune du trio, Tennant a toujours dû jouer contre les réputations de ses frères. Afin de sortir de leurs ombres et refusant de tenir compte de leurs conseils, il accepte un transfert dans l’équipe des Harrisburg Railers, où il se retrouve face à Jared Madsen. Mads, un vieil ami de la famille et ancien coéquipier de son frère. Il se trouve être aussi le nouvel entraîneur de Tennant, et l’homme le plus sexy sur lequel il ait posé les yeux.

    La carrière de Jared Madsen a tourné court à cause d’une défaillance de son cœur, et être coach lui permet de rester proche du jeu. Lorsque Ten intègre l’équipe, son monde soigneusement organisé se retrouve en plein chaos. De neuf ans son cadet et frère de son meilleur ami, il sait que Ten est totalement hors limites, pourtant dès qu’il voit ses mouvements, sur et hors de la glace, il sent que son cœur pourrait lui causer de nouveaux problèmes.

     

    &&&&&

     

    Nouvelle incursion pour moi dans le monde des sportifs et plus particulièrement celui des hockeyeurs. Et ça m'a beaucoup plu.

    Tennant Rowe est le benjamin d'une famille de hockeyeurs pro. Dans son entourage, tout le monde vit, respire, transpire pour le palet et la glace. Ten suit les traces de ses frères, il devient l'étoile montante de l'équipe des Railers. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il retrouve Jared Madsen " Mads" , autrefois coéquipier de son grand frère, devenu maintenant entraineur de son équipe.

    De son côté, Mads est lui aussi très heureux de revoir le petit frère de Brady. Mais il a bien grandi, il est devenu sexy et patine comme un dieu. Ten et Mads vont tout de suite se plaire mais les obstacles sont nombreux sur leur chemin. Leur différence d'âge n'est que le moindre mal qu'ils vont devoir affronter. Être homosexuel dans le monde du sport de haut niveau est encore très mal perçu. Ten est-il prêt à être le premier à se dévoiler au public, à devoir faire face à la critique qui arrivera immanquablement? Et que dire de ses amis et sa famille qui ne sont pas non plus au courant?

    Pas une minute on ne s'ennuie sur ce roman, l'action, le sport, les interrogations, tout est y savamment imbriqué. Tout au long des pages, on jongle entre la vision des deux protagonistes. On assiste à la naissance de leurs sentiments tout autant qu'aux difficultés qu'ils affrontent. C'est rythmé et très bien amené, agréable à bouquiner et très addictif.

    Les auteures nous entraînent dans les coulisses de ce sport qui n'est pas le plus répandu chez nous. Les termes techniques sont simples à comprendre et on arrive à ressentir l'adrénaline que provoque le rythme, l'intensité du hockey. En parallèle, on suit les interrogations de Ten, ses hésitations à être vraiment lui-même dans un monde intolérant mais aussi ses sentiments grandissant pour son coach. Pour Mads qui a plus de vécu, on apprend son parcours, on comprend ses angoisses et on voit l'apaisement qu'il finit par ressentir auprès de Ten.

    C'est une  belle histoire d'amour, de famille, de fraternité, de soutien moral et d'acceptation de soi. J'ai beaucoup aimé la fin qui ouvre sur le second volet de la série et qui promet autant d'intensité. Rose Taylor

    Merci à RJ Scott et Lily Rose pour ce chouette SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Menteur : Faux petit-ami # 1 de Eden Finley

    Éditons  : MxMBookmark

    Sortie : 28 Octobre 2020

     

    Maddox
    La raison pour laquelle je rentre rarement chez moi se résume en quatre mots : je suis un menteur.
    Ai-je (faussement) avoué être gay et fui à New York comme si j’avais le feu aux fesses pour éviter d’épouser mon amour de jeunesse ? Oui.

    Cinq ans plus tard – après une rencontre arrosée – me voilà invité à son mariage ! Foutu karma... Et bien sûr, je suis censé venir avec mon petit ami. Petit ami qui n’existe pas, soit dit en passant. Parce que je suis hétéro (vous suivez ?). Mais ça... je n’en suis plus si sûr...

    Damon
    Quand ma sœur me demande de jouer au faux petit ami d’un hétéro, ma réponse est simple : hors de question ! C’est à cause de mecs comme lui que personne ne me croit lorsque je dis que je suis gay. Mais ma sœur est diabolique.
    Après une blessure qui m’a coûté ma carrière au baseball, j’essaie de devenir la crème des agents sportifs. Quarante-huit heures avec le meilleur ami de ma sœur en échange d’une rencontre avec un client potentiel qui pourrait changer ma vie ? Je suis preneur !
    Si seulement il n’était pas si séduisant... Et qu’il n’embrassait pas comme un dieu !
    Mais attendez... Pourquoi donc ce mec hétéro m’embrasse-t-il ?

     

    @@@@

     

    Pour échapper à une petite amie trop pressante, Maddox a inventé un énorme mensonge. Il a déclaré être gay, il s'est fait outé aux yeux de tout le monde. Et si pour le moment, cet événement n'avait pas vraiment d'impact sur sa vie, mais devoir affronter le mariage de son ex lui remet les pendules à l'heure et le confronte aux mensonges qu'il alimente depuis longtemps .

    Et si c'est sa meilleure amie ou plutôt le frère de cette dernière : Damon qui l'aide pour le temps d'un week-end à sortir de la panade. Son corps le conçoit autrement. Si au début, tout ressemblait à un jeu pour Maddox, les sentiments ambivalents vont naître. Et pour cet allergique à l'engagement, le terrain devient drôlement miné.

    Dans ce roman, on oscille entre un menteur qui s'assume et la présence de Damon, son aura, sa gentillesse, son physique de sportif. Damon va le perturber, le chambouler et lui faire revoir ses priorités. De son côté, Damon est gay, il s'assume. Ce qui le trouble c'est qu'il lutte contre cette attirance pour Maddox, avoir déjà joué avec le feu avec un hétéro lui a valu des bleus au cœur, impossible de réitérer l'expérience. Mais le cœur a ses raisons...

    L'auteure nous conte une jolie romance entre deux hommes qui vont se découvrir, et toucher du doigt la passion.Le roman suit alternativement le point de vue des deux personnages ce qui nous amène à appréhender le caractère de chacun, tout autant que leurs peurs.

    Et si pour Damon, la vie est tracée, assumée, il est prêt à se lancer dans le grand amour avec tout ce qui va avec : l'appartenance, la fidélité voir plus ... Mais pour Maddox, le chemin est lent. il est allergique à tout type d'engagement et s'imaginer en couple est pour lui impensable. Son attirance pour Damon le prend par surprise, mais l'attachement qui va en découler sera réel et le fera grandir.

    Plus qu'une histoire d'amour, de relation, de famille et d'amis, c'est avant tout une histoire de passage à l'âge adulte pour Maddox. Son parcours au fil des pages le rend de plus en plus sympathique, empathique et attachant. Finalement si Damon est naturellement agréable, posé, charmant ce qui fait qu'on l'aime dés le départ, Maddox lui doit bosser bien plus dur pour parvenir au même résultat. Le compromis fonctionne tout de même très bien. Je pense que vous aurez tout de suite compris que Damon était mon chouchou. Même si Maddox finit par le rejoindre à la fin.

    Je ne regrette pas d'avoir craqué sur ce roman lors de l'opération All Star 2021. Rose taylor

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sortie de zone : Game Changer #  de Rachel Reid

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 11 Mars 2021

     

    Le capitaine des New York Admirals, Scott Hunter, prend très au sérieux ses rituels d’avant-match. Et dans ce cas particulier, ce n’est pas seulement de son smoothie fétiche qu’il a envie, mais de l’homme qui l’a fait.

    Star du hockey professionnel, Scott Hunter sait reconnaître une bonne chose quand il la voit. Alors, quand un smoothie préparé par Kip Grady, barista du bar à smoothies, semble permettre à Scott de mettre un terme à sa chute libre sur la glace, il est prêt à tout pour recréer cette magie... et faire connaissance avec l’homme sexy et drôle qui se tient derrière le comptoir.

    Kip savait qu’il y avait plus derrière les visites fréquentes de Scott que des fruits mixés, mais il n’avait jamais imaginé être invité à revenir dans le penthouse de ce dernier. Ou être embrassé avec un abandon téméraire, sans parler d’être touché de plus d’une façon. Quand cela arrive, c’est torride et incroyable, mais toujours selon les conditions de Scott et caché derrière les portes de son appartement.

    Scott a besoin de Kip dans sa vie, mais à l’approche de la saison des séries éliminatoires, les projecteurs sur lui sont soudainement plus brillants que jamais. Il ne fera rien qui pourrait faire dérailler sa carrière... comme présenter son petit ami au monde entier. Kip est prêt à s’engager avec Scott - mais combien de temps encore il devra rester secret ?

     

    @@@@@

     

    Bien qu'à première vue, on pourrait croire que ce livre regorge de testostérone, d'orgueil, de mâles en sueur bourrés de préjugés, je vais vite démentir toutes ces assertions. Scott, bien qu'il soit le capitaine de son équipe de hockey et vedette dans sa catégorie, n'a rien d'un macho, d'un flambeur ni même d'un vantard. Il est discret sur sa vie car il abrite un secret qu'il est encore difficile d'afficher dans le monde du sport. Il est gay, il ne le vit pas mal mais il le cache car il sait que ça pourrait provoquer sa chute sportive.

    Jusqu'à maintenant, il arrivait parfaitement à tenir sa libido, ses envies de sentiments, voir d'intimité. Jusqu'à Kip. Kip fait des smoothies au Straw+Berry en attendant de trouver le job de ses rêves. Voir cet athlète débouler dans la boutique où Kip travaille, lui confectionner le meilleur smoothie aux myrtilles du monde, lui retourne les sangs. Sans le savoir les deux hommes se sont trouvés.

    A la lecture du résumé qui a attiré tout de suite mes yeux, je me suis dite que l'intrigue allait se dérouler comme ci ou comme ça. Mais non, la personnalité de Scott, sa frayeur de perdre sa vie, son avenir au point d'en être malheureux m'ont beaucoup plu. Pas dans le sens, ouah j'aime qu'il soit malheureux. Non. J'ai tout de suite apprécié, son caractère, sa façon de penser. Il ne rejette jamais ce qu'il est, ce qu'il aime, il assume pleinement sa personnalité. Mais le monde du sport à haut niveau - même à l'heure actuelle, c'en est très triste-  reste encore intolérant aux différences. Il le sait, le vit et se cache parce qu'il pense qu'il n'y a que ça dans sa vie.

    La tornade Kip va changer la donne. Le jeune homme dans sa fragilité, a une famille aimante, des amis avec qui ils partagent ses joies et ses peines. Il lui manque l'amour, le grand. Et penser que Scott Hunter puisse oser poser les yeux sur lui le chamboule des pieds à la tête. Va suivre une romance douce , passionnée, bouillante et fusionnelle.

    L'auteure a su m'embarquer dans un voyage dans le monde du hockey professionnel, du smoothie à la myrtille -fruit dont je raffole, serait-ce un signe- pour passer un moment doux et torride à la fois. Elle y parle des remarques homophobes que peuvent subir les joueurs, même si ces derniers ne sont pas concernés. Tous les ingrédients d'un roman addictif y sont : la famille ou son absence, les amis soutien indéfectible quelques soient les situations, et l'amour, la passion, l'union de deux êtres qui se sont trouvés.

    Et pour une fois, j'ai adoré d'emblée les deux héros de la même manière. Souvent l'un impressionne plus mais là non, tous les deux au même niveau. Je ne peux que vous conseiller de foncer. Moi j'attends la suite avec impatience. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sortie : 19 Mars 2021

     

    Comment réussir à survivre lorsque l’on ne croit même plus en sa propre existence ?

    Vaincre ses adversaires aux combats clandestins de MMA. Lutter contre ses démons. Rester l’ombre invincible que personne ne connaît réellement. Alors qu’il ne tente plus de trouver un sens à sa vie, Shawn ne sait respirer qu’en relevant les défis que lui impose le quartier insalubre dans lequel il a toujours vécu.
    Lenno n’appartient plus à ce monde de misère. Chef et gérant du Resto, établissement huppé du centre-ville, il a oublié depuis longtemps ses origines, à force de travail et d’abnégation.
    L’un est gay, l’autre non. Mais ce n’est qu’un détail.
    Parfois l’attirance ne s’embarrasse ni des plans ni des préférences pour placer deux hommes face à leur destin.
    Passion, déraison et sensualité. Sauront-ils relever cet ultime défi qui risque de ne pas les laisser indemnes ?

     

    &&&&&

     

    Encore un couple qui a fait battre mon cœur. Et même si Shawn avec son jeune âge, son expérience de vie déjà bien marquée, sa famille en souffrance, m'a émue, c'est devant Lenno que mon cerveau s'est complètement pâmé.

    Détroit, une ville des USA en perdition qui a du mal à renaître de ses cendres depuis pas mal de temps où la vie est une galère constante, est le siège de violences, des trafics en tout genre, de meurtres. Shawn vivote dans un de ces quartiers où le quotidien est sombre le jour comme la nuit et pour essayer de sortir de cet enfer, il se bat. Clandestinement, il organise des combats de MMA afin de récupérer le plus d'argent possible. Cet argent ne lui sert qu'à rendre meilleur la vie des gens qui l'entourent, rien n'est pour lui. Mais un flic le piste et pour lui éviter pire que ce qu'il vit, l'oblige à bosser dans la brigade du chef Lenno Kayne.

    De son côté, Lenno dont le passé ressemble bien à celui de Shawn, prend sous son aile le jeune homme. L'attirance immédiate qu'il éprouve pour ce dernier le déstabilise, il essaie de lutter contre afin de ne pas rouvrir de vielles blessures. Mais le destin est manipulateur, les hormones et l'attraction plus fortes, la passion et l'envie de vivre quelque chose de grand plus intenses, vont se mêler à l'équation de base. Plus rien ne va filer droit dans cette histoire.

    Je suis toujours curieuse et impatiente de découvrir dans quels univers l'auteure va m'embarquer. Et là entre le fonctionnement interne d'une cuisine de restaurant et l'octogone d'un combat de MMA, j'ai encore fait de nombreuses découvertes. Bien que je n'y connaisse rien dans ces deux domaines, j'ai appris beaucoup de choses, surtout sur l'organisation d'une brigade, avec les grades du personnel, les postes de chacun. C'était impressionnant de voir l'orchestration qui existe au sein de cette routine quasi quotidienne, de la pluche aux plats devant le client. Ça donne très envie de plonger dans l'envers du décor.

    Et puis il y a tous les autres personnages qu'elle peint avec talent, aux caractères bien trempés, aux fêlures plus ou moins profondes, mais qui ont toujours cette petite étincelle qui fait renaître l'espoir, l'envie de plus au fond de leurs yeux. On a Shawn avec sa fougue due à l'âge qui pense qu'il est le seul à pouvoir régler tous les problèmes du monde et Lenno, à l'expérience un peu plus pointue qui ne demande qu'à aider encore plus son prochain. Un duo qui matche, qui envoie du lourd, qui m'a plu du début à la fin -surtout à la fin.

    Rien n'est simple ou facile dans ce livre sauf la lecture. Elle rend encore une fois addict, tourner les pages devient nécessaire pour connaitre la suite. Les heures défilent sans qu'on s'en rendent compte. Je n'ai qu'une seule envie, replonger dans cet univers ou relire les précédents. Rose Taylor

    Merci à Marie HJ pour son SP.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Voir la lumière : safe Harbor # 1 de Cassandra Carr

    Éditions :  Juno Publishing

    Sortie : 03 Octobre 2019

    Le joueur de hockey Jason Monroe mène une double vie – défenseur star et futur olympien sur la glace, et homosexuel dans le placard hors de la patinoire. Une relation sérieuse est hors de question, et il se contente de relations sexuelles anonymes dans les arrière-salles des bars, ne voulant pas prendre le risque de faire son coming-out dans un sport résolument machiste.

    Patrick Parker, conseiller auprès de l’équipe olympique américaine de hockey, sait très bien ce que c’est d’être un joueur de hockey professionnel dans le placard. Il a quinze ans de plus que Jason et lorsqu’il sent que le jeune homme sexy est intéressé, il sait qu’il ne devrait pas céder à cette attirance.

    Cependant, les deux hommes ne peuvent pas s’empêcher de se toucher, et à chaque rencontre brûlante, il devient de plus en plus difficile de cacher leur relation.

     

    §§§

     

    Petite balade américaine au sein du monde du hockey se préparant pour les jeux olympiques. D'un côté, il y a Jason, jeune joueur prometteur dont c'est la première participation et Patrick, le conseiller technique qui a plus de bouteille et qui connait très bien les mécanismes de ces grandes compétitions.

    Tous deux sont ou ont été de grands sportifs, l'un en plein essor et l'autre ne jouant plus suite à des blessures. Excepté le hockey, ils ont aussi en commun le placard dans lequel ils se sont enfouis volontairement par peur des réactions extérieures, ne s'autorisant pas à vivre au grand jour ni l'un ni l'autre. Mais ça, c'était jusqu'à ce qu'ils se rencontrent et que le désir flambe immédiatement entre eux. Ils vont lutter contre cette attirance aussi fort qu'ils le peuvent, mettant en avant leur carrière, leur différence d'âge pour Patrick, leurs coéquipiers jusqu'à ce que le désir devienne plus fort que le reste. Va s'en suivre des rendez-vous clandestins, des caresses cachées, des baisers furtifs mais des événements tragiques vont bousculer tout ça .

    Romance typique dans le monde sportif qui se déroule sans trop de heurts, ni trop de violence. Je n'ai pas grand chose à reprocher à l'évolution de l'histoire qui se met plutôt bien en place, ni trop lente, ni trop rapide. Par contre,là où j'ai eu plus de mal c'est avec l'écriture ou la traduction elle-même. En tant normal, je ne m'y attache pas forcément mais quand ma lecture s'en trouve gênée, ça me devient moins plaisant. Il y a beaucoup de passages où le rythme semble haché et prêt un peu à confusion dans la compréhension notamment dans certains dialogues ou situations des personnages, des temps qui ne collent pas avec la phrase et une connotation un peu enfantine du style plus présente au début du roman qu'à la fin. J'ai plus souligné ce genre de désagrément que l'histoire elle-même, ce qui est un peu dommage.

    Ça reste une lecture plaisante et légère, sans prise de tête qui finit aussi un peu vite, j'aurai aimé un petit épilogue sur nos deux beaux gosses. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une chance de marquer: le défi des coachs,sorti le 4 juillet 2019, un cinquième  opus de la série d'Avon Gale qui a nouveau nous présente un  nouveau couple aussi bourrin que sexy.


    Le Défi des coachs: une chance de marquer 5 d'Avon GaleLe pitch: 

    Cela fait des décennies qu’un chantage a forcé Troy Callahan à se retirer du hockey professionnel, et il s’est construit une carrière couronnée de succès derrière le banc. Lorsqu’on lui offre la possibilité d’entraîner les Ravens d’Asheville – l’équipe la plus détestée de la ECHL –, il est convaincu que son attitude pragmatique est précisément ce qu’il faut pour que l’équipe se concentre à nouveau sur le hockey. Mais Troy est découragé quand il découvre que les Ravens ont fait appel à Shane North, un joueur connu pour son agressivité – en particulier lorsque la beauté sauvage de Shane lui donne des pensées inappropriées envers un joueur, même si ce dernier est décidé à prendre sa retraite à la fin de la saison.

    La carrière de Shane dans les majors n’a jamais vraiment décollé. Voulant se retirer selon ses propres termes, il accepte de signer un contrat d’un an avec les Ravens et se retrouve avec un entraîneur qui pense qu’il est une brute vieillissante et une équipe qui ne fait confiance ni à lui ni à Troy. Malgré sa détermination à ne pas s’impliquer, Shane devient à contrecœur une partie intégrante de l’équipe... et est tout aussi involontairement attiré par l’entraîneur bourru, assumé et fier. Alors que les Ravens luttent pour se construire une nouvelle identité, Shane et Troy succombent devant la passion qui pourrait tout leur coûter.  

                                                                           ****


    Un roman à la hauteur des autres avec une plongée dans le monde du hockey toujours aussi bien menée, on sent réellement la passion de l'auteur pour ce sport et ses pratiquants. On a toujours droit à notre petit laïus d'explications nous permettant de ne pas être trop perdu dans ces arcanes de glace.

    Donc le coach Cally, nouvellement embauché pour remonter une équipe plus que sur la pente glissante, se retrouve face à Shane fraîchement acquis pour sa dernière année de jeu. Un entraîneur bourru qui sait ce qu'il veut et un joueur pugnace qui lui aussi sait aussi  ce qu'il veut. Et croyez moi nous aussi on sait très vite ce qu'ils veulent  (en passant comme ca c'est pas comme si c'était aussi ce qu'on voulait nous on est là pour le sport rien d'autre !!).
    ,
    Beaucoup d'étincelles pour deux hommes en plein tournant, deux hommes abruptes mais sympas au sein d'une équipe qui a tout à reconstruire de sa gloire à  son public. Rien n'est facile pour personne, il est toujours compliqué de se sentir à l'aise dans un bourbier puant qui a laissé derrière lui bien des séquelles (rappelez vous Saint et Drake du tome 4). On prend donc beaucoup de plaisir à découvrir une team que l'on avait appris à detester cordialement. J'ai crains un moment le côté rédempteur trop facile pour passer du jour à la nuit mais l'auteure avec logique, et certainement un plan bien calibré, parvient parfaitement à équilibrer tout cela, à nous présenter les joueurs sous un jour meilleur comme des enfants effarouchés sortis d'un long tunnel.

    L'histoire reste très prenante, la romance étant complètement mêlée une fois de plus à ces grands hommes sur patins et leur monde de crosses.  La relation de Shane et de Troy est hyper mature, faite de moments hots, sincères, abruptes, hots, très masculins mais très hots (mais comme nous on ne s'interresse qu'au sport on ne le remarque pas trop en fait ! ) et de dialogues pleins d'humour qui m'ont vraiment beaucoup plus. Leurs joutes restent un vrai plaisir à suivre ( je ne verrai assurément plus jamais les puzzles de la même façon) et c'est probablement le tome le plus drôle de la série même s'il traite pourtant de l'équipe la plus difficile. Troy et Shane c'est une formule de jeu qui marche vraiment bien, aussi bien sur la glace, dans les vestiaires, dans les bureaux sans portes que dans nos coeurs de midinettes. C'est de la braise dans un bac à glaçons et en cette période de chaleur je ne sais si c'est vraiment sympa de ma part de vous le conseiller (pour le sport toujours hein soyons claires la-dessus une bonne fois pour toutes!).

    C'est un tome qui parle beaucoup du coming out mais au-delà  aussi des rêves que l'on avait, des espoirs que l'on parvient à faire passer de craintes, regrets et déceptions à la possibilité de les voir évoluer en quelque chose de moins individuel et de plus communautaire.
    Le seul bémol c'est le texte qui est, par moment, un peu étrange: des expressions comme "chaussures de costume" ou "bon dieu sur une tartine" m'ont un peu laissé perplexe  je dois dire.

    Dans tous les cas c'est à nouveau un tome très efficace (pas loin d'être mon préféré) où les hommes font fondre la glace aussi sûrement que nos coeurs pour une série que j'avoue apprécier de plus en plus .  Yop


                                                                      
                                                                            

    Le Défi des coachs: une chance de marquer 5 d'Avon Gale




    Vous le trouverez ici : Le défi des coachs: Une chance de marquer #5

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une jolie bluette au parfum des greens fraîchement tondus proposée par Cristina Bruni et son Sept jours publié  en 2017  chez Juno Publishing.

     

    Sept jours de Cristina Bruni Le pitch : Lors d'un tournoi de golf en Virginie, le golfeur américain Reggie Weston rencontre Russell Lee, britannique et ancien champion du monde de golf. Les deux hommes se lient d'amitié lorsque Russell prend Reggie sous son aile, lui enseignant les astuces du jeu. Au fur et à mesure que leur amitié se consolide, Reggie se voit tomber amoureux de l'Anglais, bien qu'il sache que Russell ne ressent pas la même chose. Il est douloureusement conscient du fait que Russell n'est pas gay. Mais Russell est bien plus que ce qu'il laisse paraître. C'est une âme troublée, en proie aux monstres dans sa tête qui lui disent qui il devrait être. Il a passé la plus grande partie de sa vie à cacher sa sexualité au monde entier, ne voulant pas décevoir sa mère homophobe. Sept jours suffiront-ils pour que Russel oublie des années de blessures et accepte la nouvelle direction que le destin leur a réservé, à lui et Reggie ?

                                                                          ℘ ℘ ℘

     

    Reginald, jeune outsider au golf, dispute un de ses premiers tournois importants. Jeune, plein de vie et à la sexualité affirmée, c'est un jeune homme timide et encore perdu dans les nimbes des passions et des réactions adolescentes.

    Sa rencontre sur le green avec Lee, l'un de ses sportifs favoris et grand champion du moment, va alors transformer sa vie beaucoup plus qu'une coupe gagnée. Ce roman est une jolie histoire d'amour assez feelgood dans son genre et qui ne lésine pas trop sur les fleurs bleues et le sucre saupoudré au fil des pages. Ça a le mérite de ne point etre indigeste mais plutôt plaisant comme une comptine familière. Les deux personnages sont assez sympathiques, et on craque vite sur la timidité rougissante et maladroite de Reggie. Les petits travers de ce dernier font de lui un homme amusant dont il serait facile de se moquer mais aussi très attendrissant par son côté midinette baveuse.
    La relation se construit assez rapidement, les sentiments sont très clairement exprimés sans laisser le lecteur se perdre dans les dédales de la complexité amoureuse. On a une bonne petite dose de tout, de tension, de passion, de découverte et surtout un bel aperçu d'un tournoi de golf même si le sujet est évoqué plus par sa technicité que par une vraie présentation de ce monde où l'on passe presque d'un statut de smicard à celui de milliardaire en quelques coups.
    On a droit à quelques personnages mordants comme la mère de Lee qui viennent compléter un tableau romanesque certes un peu guimauve mais il n'y a pas de raison de toujours bouder la douceur ! 

    Un bon moment à passer entre deux lectures plus percutantes, qui donne une petite bouffée de chlorophylle et un imaginaire directement plongé sur les swings de quelques beaux fessiers !  Yop

      

                                                                             

    Sept jours de Cristina Bruni

     

     


    Vous le trouverez ici :Sept jours
     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique