• Sauvage d'Adrienne Wilder

    La couverture de Sauvage d'Adrienne Wilder (sorti en 2018) me titillait depuis un moment (des beaux yeux et du poil, tu penses!!!) ; son résumé à tendance "deja vu" me retenait jusqu'à ce qu'un dimanche pluvieux m'ait donné l'occasion de tomber dedans à bras raccourci !

     

     

    Sauvage d'Adrienne WilderLe pitch:
    August Vallory possédait tout : une carrière de mannequin, un homme qu’il aimait et une famille étendue qu’il s’était construite au sein de sa profession. Puis le monde tel qu’il le connaissait lui a été arraché, lorsque l’avion dans lequel il se trouvait s’est crashé alors qu’il était en route pour un photo-shooting. Perdu dans l’étendue sauvage de l’Alaska, August n’a pas la moindre chance.

    Aucun homme sain d’esprit ne choisirait de vivre sur ces terres, à moins d’avoir quelque chose à cacher. Et Keegan Brooks renferme des secrets plus sombres que la nuit, plus dangereux que les loups, plus brutaux qu’un hiver en Alaska. Chaque jour est un combat pour sa vie, jusqu’à ce qu’il tombe sur un avion écrasé avec un seul survivant : August.
    Désormais, ce n’est plus seulement la vie de Keegan qui vacille pour sa survie. C’est aussi son cœur.

                        Sauvage d'Adrienne Wilder

      Et c'est finalement sur un très bon roman à tendance "survie" que j'ai passé ce fameux dimanche humide, un livre qui a été une très bonne surprise entre The revenant et Séraphim Falls avec bien sur ,notre petite touche de romance gay.

     Un récit nourri d'un style dynamique, clair et succinct qui ne s’étouffe pas de fioritures, qui plonge son lecteur dans une ambiance à la fois soutenue et sombre tout en laissant de véritables espaces de tendresses et d'intimité.
      La narration nous porte entre un présent morne mais plein de dangers et un passé sous formes de souvenirs incisifs pour nos deux héros, deux espaces dans le temps qui s’enchevêtrent et nous permettent de mieux cerner Keegan et August.

      L'auteur nous plonge dans un monde glacé et difficile ,un univers où la nature fait loi et où l'homme doit s'y soumettre pour survivre.Un paysage âpre et féroce où Keegan trouve l’échappée dont il a besoin pour oublier .Un monde inconnu et totalement aux antipodes du confort et du luxe habituels qu'August côtoie au quotidien.Un monde froid et blanc ,exempt de toute vie humaine ,dans lequel Keegan essaie de fuir les horreurs commises dans une vie passée sans jamais vraiment en oublier les images.Un monde où la neige et la glace règnent, où la présence accidentelle du jeune mannequin laisse apparaître peu à peu les fissures d'un homme devenu sauvage, martyrisé par la vie et un destin déjà tout tracé par son père.

      Des personnages très bien construits qui, même si l'auteure nous les expose  à la loi (immuable??) de la Magik Prostate,sont malgré tout loin des cliches et des attitudes codifiées de la romance M/M. Un August qui reste logique bien que perdu , qui ne tombe jamais dans les aléas faciles du citadin capricieux et qui semble découvrir son sauveur en même temps qu'un autre mode de vie et sa faculté à s'y adapter.
    Face à lui, Keegan semble renaître dans son amour pour Vallory, se servant de ces gestes et de ces connaissances qui ont tant fait souffrir pour sauver enfin une vie et laisser sortir de lui des sentiments qui n'avaient jamais pu naître vraiment. Keegan ,un être meurtri aussi bien par les autres que par lui même, qui ,outre son aspect sauvage, est la vraie touche de tendresse de ce roman dans chacun de ses mots et de ses sentiments .


     Les scènes d'amour (parce que malgré le sexe c'est bien d'amour et de besoin réciproque qu'il s'agit) sont particulièrement intenses ,sans vulgarité, parfois crues parfois sensuelles mais toujours judicieusement placées dans le contexte (quota scenes de sexe :check) ; certaines d'entre elles permettent également d’établir comme un état des lieux de la vie et du passé sentimental d'August.
      Les petites touches d'humour de ce même August sèment ici et là de petits moments qui assouplissent la dureté de l'histoire, et créent de vrais petits îlots de souffle frais au milieu d'une ambiance pesante, froide, solitaire et pourtant sensuelle.

      Un des plus gros points forts de ce roman est sans équivoque la restitution de cette nature figée et dangereuse , cette immensité loin de tout et ces décors que l'on visualise autant qu'on les imagine .Un vent glacial que l'on sent presque nous frôler , une ourse acharnée (et même si on sait que Maman Winnie a peu de chance de se la jouer vengeresse acharnée dans la réalité) qui fait frémir à chacune de ses interventions, une Daisy dont on pourrait presque sentir l'odeur (cœur cœur pour toi Daisy!!).L'ambiance d'un quotidien feutré dans une cabane de rondin d'ou s’échappe un fumet de ragoût et de fourrures mouillées.On y est carrément !

      Un récit qui n'est pas sans laisser penser à Protection rapprochée de Jane Séville par la psychologie de ses personnages, l'ambiance et l'amour qui règnent au milieu d'un bourbier violent.

     J'ai personnellement apprécié que l'auteure nous prévienne des libertés choisies pour écrire ce roman même si le coté hollywoodien est assez fort ,la structure du roman est assez efficace pour qu'on se laisse avoir comme on le fait avec n'importe quel blockbuster.
      Un M/M intriguant qui nous offre un final haletant ,bourré d'action et de suspens (et pourtant on la sentait  arriver cette fin hein ,on est pas des quiches non plus !) avec ce qu'il faut de justesse pour que ça glisse comme un traîneau sur la glace et un épilogue ,qui tout en faisant son boulot correctement , nous donne une curieuse envie de graver un cœur sur un rondin de bois et surtout d'en savoir plus sur leur nouvelle vie.
     Yop

     

    Sauvage d'Adrienne Wilder

     

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2smhTOL
            

     

     

    « Croire en Thomas -Colliers et Menottes tome 2- de K.C. WellsEthan qui aimait Carter de Ryan Loveless »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mai 2018 à 17:55

    Faut que j'arrête de venir sur votre blog, les filles, y a trop de tentations

      • Mardi 29 Mai 2018 à 20:00

        meuh non voyons !   y a pas de mal a se faire du bien lol!! et je suis sure que tu cedes aussi vite que nous à la tentation!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :