• Teamplay de Rohan Lockhart

    Une intéressante virée dans le monde du Gaming et de l'esport avec Rohan Lockhart et son Teamplay publié par MXMBookmark en Août 2018.



    Teamplay de Rohan LockhartLe pitch:

    On ne devient pas champion dans un gymnase. On devient champion grâce à ce qu'on ressent ; un désir, un rêve, une vision. On doit avoir du talent et de la technique. Mais le talent doit être plus fort que la technique." - Mohammed Ali
    Les Desperado de Chicago est l’une des meilleures équipes d’Esport de la WO ligue. Aslan y joue depuis maintenant plusieurs mois. Ses journées sont rythmées entre musculation, entraînements et matchs. Ses nuits, il les passe à streamer sur sa chaîne pour ses fans. Et si parfois la France et sa famille lui manquent, cette vie est un rêve auquel il ne renoncerait pour rien, ni personne.
    Mais l’arrivée chez les Desperado d'un coach et de Minho va tout faire basculer. Déjà double champion du monde, le nouveau joueur n’aura aucun mal à s’imposer dans l’équipe. Pour faire ses preuves, Aslan devra apprendre à s’associer à son nouveau coéquipier.
    De victoires en défaites, dans l’arène Californienne, Minho et Aslan apprendront à se connaître. Il se pourrait même que le jeu tisse d’autres vérités...

    C'est une vraie plongée dans le monde de l'esport que nous propose l'auteur par une immersion totale dans un monde professionnel, peu connu chez nous, avec ses règles et ses parcours. Un monde qui est une totale inconnue pour moi, je ne m'en cache pas, et que j'ai eu plaisir à découvrir dans une ambiance chaleureuse et bon enfant avec un groupe de jeunes joueurs pro et plus particulièrement Aslan et Minho. Avec une démarche résolue que l'on sent a chaque page, Rohan Lockhart revient avec talent sur cette idée toute faite que le sport ça n'est que mouvement et sueur et que le Gaming est aussi victime du regard désinformé que l'on pose sur lui .

    On découvre donc en première partie un Aslan, joueur français acheté par une équipe américaine, qui nous présente son monde et ses lois. Une partie consacrée à la vie en groupe dans un certain luxe dont les jeunes semblent à peine profiter et une autre à l'entrainement intensif en vue de leurs futurs championnats. C'est parfois un peu répétitif car on a bien compris les règles et l’état d'esprit du sport (en gros, quasi la même chose que dans les autres sports) et si ça éclaire énormément des lecteurs, comme moi complètement novices dans le domaine, se les voir répéter, à force, ça casse un peu le rythme. L'impact et l'obsession des réseaux sociaux sont par contre très bien mis en avant et on y retrouve pas mal ce que l'on côtoie tous, plus ou moins à notre façon, avec ces fameuses plateformes.
    Aslan est le type très cool, très avenant et sympa avec tout le monde, le copain qu'on aime tous avoir près de nous, parfois un peu trop lisse dans cette partie mais qui va plus se révéler dans la suite grâce à sa rencontre avec Minho.
    Quand moi je découvre ce nouveau monde, Aslan lui découvre par le biais de son entourage et notamment son coach, Milo, la possibilité que deux hommes puissent s'aimer.Et si d'une certaine façon, il prend conscience que lui et Minho sont déjà presque une dualité, une sorte de couple amical tant ils sont proches et importants l'un pour l'autre, il ne réalise pas encore la portée de ses sentiments ce qui le laisse assez souvent déstabilisé face aux bouderies ou au comportement du beau coréen.

    Pour moi, un des enjeux majeurs de ce livre était de restituer les perceptions d'un jeune français d'origine marocaine et d’obédience musulmane face aux questions de l'homosexualité. Et bien, l'auteur s'en sort plutôt bien, grâce à un personnage, certes peu pratiquant et assez ouvert d'esprit, qu'il a su rendre très proche du comportement que l'on attend d'un type piégé dans une culture et ses traditions peu enclines à ce type de découverte. Le fait  qu' Aslan ne tombe ni dans une acceptation facile et immédiate due à l'empire des sens, ni à un rejet obtus et sans appel, prouve qu'il a su faire montre d'une connaissance intelligente du problème. C'est aussi une preuve de respect des cultures et de leur différence de perceptions d'accepter de montrer que même baignés dans un monde fermé, les hommes ne sont pas tous des sauvages abrutis par la religion et sont encore capable de libre arbitre.
    Aslan et Minho sont l'image même du dilemme entre deux mondes: celui ancré dans leurs cellules par des gênes leur imposant l’idée de la tradition familiale et celui d'un monde déjà préparé à d'autres idées dans lequel ils sont nés et ont grandi.

    Minho, champion reconnu et adulé, poussé à se cacher aussi bien de son pays que de ses jeunes collègues, qui parait si détaché et sûr de lui est en fait un gros angoissé. Ce joueur charismatique qui sait doucement amené Aslan à accepter que cette attirance ne peut être que de l’amitié, combat ses propres démons et ses attaques de panique. Une fois de plus, on remarquera que Rohan Lockhart a su maîtriser son sujet ici aussi en nous décrivant ce que je n’espérais plus, une vraie définition de l'attaque de panique et pas une simple comparaison avec la crise d'angoisse. C'est un détail je vous le concède mais c'est surtout la preuve que quand on connait son sujet on écrit beaucoup moins de ces niaiseries qui me font si souvent lever les yeux au ciel.

    On ne pourra bien sur pas ignorer le côté homophobe du monde sportif et les implications dans les vies que cela suppose grâce à leur coach Milo dont on meurt d'envie de connaitre l’histoire avec le jeune capitaine de l’équipe championne de Séoul, Jun. Car leur histoire se greffe directement en filigrane sur l'attirance de Minho et Aslan, distillant parfois de l'espoir et l'envie de se lancer mais aussi la peur d’être découvert et ses terribles conséquences.
    Milo c'est aussi une leçon de vie sur l'amour, le pardon et le sens du sacrifice, une projection de l'acceptation de soi et de la conviction en ses choix qu 'Aslan observe et mûrit doucement le faisant grandir peu à peu.

    Bien sûr, le roman n'est pas parfait, il y reste quelques lourdeurs de textes malvenues, les attitudes de ces jeunes hommes sont parfois assez puériles (plus proches d'ado en colo que de jeunes champions) et il y a une attraction sentimentale qui, en ce qui me concerne, m'a plus attirée vers Milo et Jun que vers Aslan et Minho , même s'ils sont très mignons tous les deux.

    Teamplay a le mérite d'aborder avec précision un monde spécifique , un univers encore flou dans notre pays bien que visiblement bien établi, et de parler en parallèle de sujets assez tendancieux avec finesse, sans tomber dans les facilités du genre ou les codes rédhibitoires du jugement simpliste. Yop.

    Merci à MxMBookmark pour ce sp!

                                                                                 

    Teamplay de Rohan Lockhart

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2AYhUie
        

    « Chassé-Croisé de LilithielLe Malamour d' Alec Nortan »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :