• The Only Gold de Tamara Allen

    Une petite incursion dans l'historique avec The Only Gold de Tamara Allen paru chez Sidh Press en 2016

    The Only Gold de Tamara AllenLe pitch:
    La vie de Jonah Woolner est tout aussi prudemment régulée que la banque dans laquelle il travaille. Cette vie lui convient parfaitement, jusqu'à ce qu'une promotion lui passe sous le nez en faveur d'un nouvel arrivant, Reid Hylliard. Effronté et entreprenant, Reid ensorcelle tout le monde sauf Jonah, qui est convaincu que ses idées progressistes conduiront la banque à la ruine. Quand Jonah commence à découvrir que Reid est plus complexe qu'il n'y paraît, il prend le risque de succomber à ses charmes ? cependant, déverrouiller la porte de la chambre forte des secrets de Reid pourrait le mener sur un sentier dangereux. Perdre sa promotion ? et peut-être son c?ur ? est le dernier de ses problèmes. Alors que le blizzard le plus mortel à avoir jamais balayé New York fait rage, le fils revanchard d'un vétéran de l'Armée de l'Union débarque à la banque pour voler un dépôt gouvernemental d'un demi-million de dollars. Jonah et Reid se retrouvent piégés et divisés, et surtout, doivent se battre pour leurs vies.

    The Only Gold de Tamara Allen


       Dès le départ , tout se joue dans un affrontement a pas feutrés quand Jonah trésorier adjoint, se voit obligé de collaborer avec Reid son nouveau supérieur avec un jeu de taquineries assez pincé que j'ai trouvé délicieux. La tension entre les deux hommes, très professionnelle en première partie , monte crescendo tandis que les choses se mettent en place avec la précision d'une montre suisse dans un univers très formaté de la première moitié du siècle.

      Reid est sur de lui, franc , sincère; quelqu'un à qui il semble difficile de résister et c'est une véritable OPA de séduction que subissent tous les employés au grand dam de Jonah. Ce dernier passerait presque pour un goujat obsessionnel voulant nuire à tout pris à son supérieur et on a du mal à cautionner ces réticences d'homme trop professionnel face aux nouvelles idées progressistes de Reid . On sent bien le changement plus profond que cela provoque chez lui tant ces certitudes aux travail ont forgé ces habitudes routinières de vie. Jonah s’évertue a trouver des erreurs qui n'en sont pas et bloque ainsi une vision plus perspicace du jeune trésorier en chef ,fraîchement débarqué.
      On apprécie par ce biais de ne pas tomber dans une romance trop facilement annoncée et trop aisément acceptée. Le manque d'attraction immédiate habituelle entre deux héros nous fait grimper au rideau a attendre avec impatience les prémisses de leur histoire . C'est alors que Reid se lance petit à petit à faire une cour très discrète à Jonah et au moment ou je devrais déjà être endormie , je suis toujours les yeux grands ouverts à me mordiller la lèvre inférieure  (tadaaaaaam non mais c 'est pas réservé à la romance après tout !!) .

      Leurs scènes d'amour sont tout en romantisme puissant , en demi mots exaltants ou l'imagination et la suggestion font la part belle à des images trop suggestives .J'ai particulièrement adhéré aux petites marques d'affection de Reid envers Jonah. On tombe en amour avec leur relation , on y aime le coté suranné et pourtant si compliqué à vivre dans une époque ou les préjugés et les bien pensants peuvent détruire une vie en moins de temps qu'il ne faut pour le dire . On se demande d'ailleurs quel avenir sera possible pour leur couple.
      L'affection nouvelle qui se tisse entre ces deux hommes, qui essaient de construire une histoire discrète dans un contexte difficile et qui jonglent avec les attentes de leur société et de leur entourage ,est attendrissante à souhait .

      Les épisodes consacrés à la vie bancaire sont précis sans être rébarbatifs grâce a une écriture précise et très accessible. Le parler d’époque et les recherches faites pas l'auteur sur l'organisation d'un banque de cette période enrichissent le récit , on pense s'y perdre mais c'est loin d’être le cas ni même d'être ennuyeux. Quelques mélanges de prénoms ayant probablement échappé a une relecture ne dérangent absolument la compréhension et la fluidité de la lecture .
    On a même une intrigue qui s'intensifie et contrecarre leur amour avec un final en suspens très bien conçu façon Murdoch survolté (ben ouais je mate Murdoch mysteries et alors?) .
    Tamara Allen nous livre ici un roman qui ne se lâche pas avec un coté désuet présent a chaque page, une certaine poésie de l'ambiance , il m'aura juste manqué peut être un peu plus de passion dans leurs interactions même si la fusion entre les deux amoureux est bien plus forte qu'un simple attrait sexuel. Un m/m tout en douceur à lire en mode sépia avec une bonne tasse de thé. Yop.

     

    The Only Gold de Tamara Allen

     

    ***************************

     

    Un roman qui m'a donné une furieuse envie de retomber dans les affres du ship/slash avec ces deux gugusses qui n'ont pas quitté mon esprit tout au long du livre.

                                The Only Gold de Tamara Allen                             

     

     

     

    Vous le trouverez ici en VO. 

    https://amzn.to/2GMEuIu

     

    « Wanted doudou de Rose DarcyPour le meilleur et pour le pire de Tinnean »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :