• Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Éditions : Manga Taifu

    Sortie : 25 Octobre 2018

    Le clan des Ôyamato est le plus important de toute la région du Kanto. À la suite d’une déception amoureuse, le quatrième descendant de la famille, Tatsuyuki, passe ses journées à se lamenter sur son sort. Son homme de main décide donc de l’envoyer à Fukuoka en tant que responsable d’un des groupes du clan pour lui permettre de gagner un peu d’expérience dans le milieu. Cependant, déprimé et ne parvenant pas à trouver la motivation nécessaire, il finit par boire plus que de raison et s’endort au beau milieu d’un parc public dès sa première nuit… C’est alors qu’il se fait enlever par un mystérieux garçon…

     

    £££££

     

    Tatsuyuki Ôyamato est le quatrième fils du clan du même nom qui sévit sur la région du Kanto. Éperdu d'amour pour un homme qu'il ne fréquente plus, Tatsuyuki se retrouve envoyé au loin pour gérer les affaires familiales par Asoda, sa nounou, major d'homme, secrétaire, homme de main..., décidé de le sortir de ce marasme en l'éloignant.

    Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Tatsuyuki  se retrouve à errer comme une âme en peine dans cette ville qu'il ne connait pas. IL va même jusqu'à l'ivresse pour s'abrutir, ne plus réfléchir et s'endort sur un banc public. Il est récupéré par Nozomi Koga, un charmant jeune homme qui dit l'avoir connu quand ils étaient gamins tous les deux.

    Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Nozomi travaille dans une maternelle dont la plupart des enfants sont filles ou fils de truands. Malgré son passé plus que douloureux, c'est un garçon gentil, charmant et attirant bien des convoitises féminines comme masculines. 

    Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Un jour pas fait comme un autre, Tatsuyuki met à mal le business d'un certain Eo Rogi -un gros malfrat de la région- et se voit contraint d'accéder à tous les désirs de ce dernier. Rogi amorce un chantage honteux qui entraîne Tatsuyuki sur une pente qu'il déteste mais accepte afin de protéger Nozomi.

    Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Entre les deux garçons, des sentiments de plus en plus forts se développent malgré l'odieux Rogi. Tatsuyuki et Nozomi finiront par se comprendre et créer des liens.

    Yondaime Ôyamato Tatsuyuki de Scarlett Beriko

    Scarlett Beriko est une mangaka de grand talent, l'histoire est implacable, pas de faux-fuyants, les dettes doivent être réglées dans le monde impitoyable des yakuzas. Des personnes au passé lourd comme Nozomi dont on apprend l'enfance et même l'adolescence faites de traumatismes qui auraient pu l'engloutir mais dont il tire toute sa force, comme Tatsuyuki né dans une famille cernée de violence mais dont il ne tire aucune gloire, ni plaisir.

    La lecture de certains passages sont pesants, dérangeants car il dévoile la noirceur de certains êtres humains qui s'en prennent aux plus vulnérables  pour les assujettir, les soumettre à leurs  plus noirs dessins sans imaginer l'impact que cela pourra avoir sur eux et leur avenir... Les graphismes sont beaux , explicites, un régal à découvrir à chaque page surtout quand les personnages oscillent entre leur côté doux et leur côté ferme...Les scènes sont prenantes  dans la violence comme dans l'amour ou le sexe. Ce one-shot est une réussite à tout point de vue. A bouquiner d'urgence.... Rose Taylor


    Vous le trouverez ici : Yondaime Ooyamato Tatsuyuki
      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'antiquaire et son appétit débordant de Morry Kuroi

    Mangaka : Morry Kuroi

    Éditions : Hana Collection / Boy's Love

    Sortie : 05 Novembre 2018

    Naoto Sagara est un yakuza  vendant des imitations dans le quartier des antiquaires. Un jour, il essaye d'arnaquer Kazuyuki Minato, le jeune propriétaire d'un magasin d'antiquités établit depuis très longtemps et qui s'avère être aussi son ancien camarade de classe. Face à ce grand professionnel, Naoto se sent obligé de se faire pardonner et Minato lui déclare alors " Je voudrais que tu payes tes erreurs...avec ton corps". Ce dernier le conduit dans son magasin et commence soudainement à le toucher....?! L'histoire d'un yakuza en proie à un antiquaire malicieux, ainsi que la romance d'un peintre et son modèle, dans ce manga plein d'humour et d'amour !

     

    &&&

     

    Petit one-shot comprenant deux histoires. La première entre un antiquaire jeune et beau, ayant pignon sur rue dans son domaine et un yakuza, jeune et beau aussi mais recéleur à la petite semaine d'objets trouvés dans les poubelles.

    L'antiquaire et son appétit débordant de Morry Kuroi

    Naoto Sagara se fait alpaguer en pleine rue par Kazuyuki Minato, en train de vendre des contrefaçons. Ce dernier, plutôt que de le dénoncer à la police, lui propose un marché, il veut profiter de son corps.

    L'antiquaire et son appétit débordant de Morry Kuroi

    On finit par découvrir que Minato n'a pas fait ce marché à l'aveuglette, il avait une idée derrière la tête et cherchait un bon prétexte pour aborder Sagara. Une petite romance toute douce va finalement naître entre les deux jeunes hommes.

     

    La seconde histoire : La Vénus des Bains Fuji conte la rencontre entre un étudiant en arts bourré de talent, très extraverti et un jeune homme tenant des bains publics au pied du mont Fuji.

    L'antiquaire et son appétit débordant de Morry Kuroi

    Yamato Natsume vit et travaille dans les bains familiaux, avec sa grand-mère depuis le décès de ses parents. Il est mignon, calme, peu à l'aise avec la foule et il va voir son quotidien bouleversé lorsque Rio Oyamada déboule dans sa vie en criant haut et fort que Natsume est sa muse.Le jeune peintre va tout faire pour attirer Natsume dans ses filets.

    L'antiquaire et son appétit débordant de Morry Kuroi

    L'exubérance d'Oyamada va finir par percer la carapace de Natsume et apporter un peu de joie dans leur quotidien à tous les deux.

     

    Petit manga sans prétention, mignon mais pas non plus super original, le fait qu'il y ait deux histoires dans le même volume rend chacune d'elle trop rapide à se dénouer et pas assez aboutie malgré les graphismes clairs et vraiment sympas comme j'aime. Les personnages auraient au moins mérité d'être plus étoffés, plus développés, leur vie plus construite pour rendre leur rencontre plus attractive et ne pas être oubliés sitôt le livre refermé. Rose Taylor

     

    Vous le trouverez ici :  L'antiquaire et son appétit débordant !

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Gift 1 d'Ichinose Yuma

    Mangaka :  Ichinose Yuma

    Editions : Hana Collection / Boy's Love

    Sortie : 05 Novembre 2018

    Yutaka, entraîneur de boxe, fait un jour la rencontre de Kei, un jeune homme étrange aux cheveux blancs et aux yeux clairs, lors d'une bagarre de rue. Sur un coup de tête, il lui donne la carte de visite de son club de boxe, espérant que Kei vienne y participer; mais lorsque  celui-ci débarque quelques jours plus tard, il menace de révéler l'homosexualité de Yutaka au père de celui-ci, un ancien boxeur renommé. En échange de son silence, Kei demande à être logé à l'internat du club jusqu'à sa majorité dans quelques mois; Yutaka, obligé d'accepter, lui fait tout de même promettre de suivre ses entraînements de boxe. Toutefois, malgré son désintérêt pour le sport, Kei se révèle très vite doté d'un talent naturel impressionnant....

     

    @@@@

     

    Dans ce premier tome, on fait la rencontre de Yutaka qui est boxeur professionnel mais dont le talent est loin d'égaler celui de son père. Il préfère entraîner les membres du club qu'il tient avec son père, ce boxeur champion olympique à la carrière exceptionnelle. Yutaka pense être une grande déception pour son père car il ne boxe pas aussi bien qu'il l'aimerait, c'est aussi pour ça qu'il lui cache son homosexualité. Sa rencontre avec Kei, un jeune homme dont l'allure interpelle tout le monde, va bouleverser son quotidien.

    Gift 1 d'Ichinose Yuma

    Suite à une rencontre fortuite lors d'unebigarre, Yutaka décèle en Kei un potentiel champion, il lui propose de venir s'entraîner à son club. Kei, pas particulièrement attiré par la boxe accepte à la condition d'être hébergé.

    Gift 1 d'Ichinose Yuma

    Un odieux chantage commence pour Yutaka qui n'a d'autre choix que d'accéder aux demandes de Kei plus particulièrement de jouir de son corps contre son silence sur sa sexualité. Yutaka cède car il voit en Kei un futur grand champion qui pourrait faire la fierté de son père mais aussi la renommée de leur club.

    Gift 1 d'Ichinose Yuma

    S'en suit de drôles de situations entre les deux jeunes hommes. Pour Yutaka, il sera soumis régulièrement aux désirs sexuels de Kei, et bien qu'il le fasse par "devoir" ou plutôt obligation au départ, il finira par  ressentir de la tendresse, de l'affection et même de l'amour pour Kei. De même qu'il fait tout pour se cacher de lui-même et de son père.

    Pour Kei, par contre on va plonger dans son passé plus que sordide. Son physique dû à son métissage ne lui a apporté qu'ennui au cours de sa jeune vie et son absence d'éducation, d'amour filial, l'abandon de ses propres parents l'a entraîné dans la délinquance, la luxure, l'isolement complet. 

    Gift 1 d'Ichinose Yuma

    L'histoire est plutôt sympa et on suit les méandres du monde impitoyable la boxe, les dessous des clubs pour tirer leur épingle du jeu et se faire reconnaître, les batailles pour dénicher / voler / conserver les boxeurs de talent. Les combattants les moins bons essayent de mettre des bâtons dans les roues des plus prometteurs, ce qui montre des dessous pas très reluisant du monde sportif et de la compétition qui y règne.Cette facette-là est bien structurée, claire et compréhensible.

    Ce qui m'a beaucoup moins plu, c'est la façon dont est construit le yaoi, ça m'a semblé très cafouillis quand on commence à s'intéresser au passé de Kei. On découvre des brides de son enfance, de son adolescence qui s’intègrent dans le récit très aléatoirement, ça saute du coq à l'âne pour revenir au coq sans que ce soit clair. On finit par ne plus comprendre de quelle époque on parle, c'est très perturbant et ça a rendu ma compréhension de la construction mentale de Kei  très difficile -une relecture ne sera pas de trop je pense- et une certaine envie de très vite finir ce manga pour passer à un autre. Le fonctionnement du cerveau de Kei m'a un peu fait penser à la schizophrénie de Gollum dans le Seigneur des Anneaux, ça m'a rendu un peu mal à l'aise à la lecture. J'espère que le second et dernier tome sera un peu plus léger. Rose Taylor.

     

     Vous le trouverez ici : Gift - Tome 01
      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Mangaka : Fumino Yuki

    Éditions : Hana Collection / Boy's Love

    Parution : Mai 2017

    Atteint de surdité et souvent incompris par son entourage, Kôhei a préféré prendre ses distances avec les autres. Grâce à Taichi, un étudiant de la même université que lui, le jeune homme apprend à s'ouvrir au monde et à être plus optimiste. Les sentiments que Kôhei éprouve pour son nouvel ami vont évoluer au fil du temps et devenir si forts qu'il ne pourra plus les garder pour lui....Un malaise s'installe alors petit à petit entre les deux jeunes hommes, mais il semblerait que le destin n'en ait pas terminé avec eux.

     

    *****

    On retrouve Taichi : notre petit feu-follet preneur de notes, vrai gouffre à nourriture et Kôhei : notre grand timide, malentendant, introverti pour ce second volet d'une romance mêlant amitié / amour / handicap. Taichi et Kôhei sont devenus amis un peu par hasard, mais cette amitié va bouleverser leur vie et celle de leur entourage.

    Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Taichi et Kôhei poursuivent toujours leurs études dans la même fac. Kôhei, grâce à la pugnacité de Taichi s'ouvre de plus en plus et se fait des amis. L'apparition de Maya, jeune étudiante ayant le même handicap va bouleverser ce petit monde bien ordonné. Elle ne comprend pas l'intérêt de Kôhei pour Taichi, qu'elle juge immature, trop déluré, fonceur et mauvais preneur de notes. Elle et Taichi vont même développer une relation conflictuelle qui va s'amplifier de plus en plus.

    Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Maya prend en grippe Taichi, parce qu'il représente tout ce qu'elle n'est pas et aussi parce qu'elle comprend que Kôhei est fou amoureux de lui. Tous ces petits tracas occasionnés par les uns et les autres vont créer des tensions, des remises en question pour Taichi et Kôhei qui vont finir par un peu s'éloigner l'un de l'autre au grand désespoir de Kôhei.

    Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Taichi grandit -surtout dans sa tête - il prend conscience qu'il peut changer le regards des gens par rapport au handicap de son ami. Une rencontre fortuite, une proposition de travail vont le faire entrer dans le monde actif au sein d'une entreprise œuvrant sur la surdité. Il quitte la fac pour entamer sa quête personnelle, son regard s'aiguise sur les problèmes d'intégration que rencontrent les handicapés.

    Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Sans le savoir vraiment, il fait ça en partie pour Kôhei. Mais ce projet va l'éloigner de ce dernier jusqu'à ce qu'un de ses amis lui confie que Kôhei avait une petite amie. Là, son monde s’effondre, il comprend alors qu'il n'a qu'un seul choix s' il ne veut pas perdre celui qu'il a fini par aimer aussi .

    Hidamari ga kikoeru : A la poursuite du bonheur de Fumino Yuki

    Ce second volume est tout aussi prenant que le premier, on regarde les personnages prendre la mesure de leur sexualité sans toujours vraiment l'accepter au départ. On souffre avec Kôhei qui se retient clairement un bon moment de, ne serait-ce que, toucher du bout des doigts Taichi, cet électron libre si éclatant pour lui. Fumino Yuki est une merveilleuse mangaka, elle retranscrit les émotions avec finesse et un coup de crayon qui me vont droit au coeur. Je suis particulièrement fan de Kôhei, il est tellement expressif, malgré ses problèmes, c'est lui qui a le plus "grandi" , lutté pour remettre sa vie sur les bons rails. Je suis sensible, par expérience personnelle, à toutes ces discriminations, donc je lis beaucoup sur le sujet, je ne peux que conseiller encore une fois cette jolie histoire d'amitié / amour tendre et poétique... Rose Taylor

     

    Vous le trouverez ici : Hidamari ga Kikoeru - Tome 02
      

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un si joli mensonge de Kei Kanai

    Mangaka : Kei Kanai

    Editions : Manga Taifu

    Sortie : Novembre 2013

    "Alors que sa présence à mes côtés était censée me combler..."  Keiichirô Kurosu, un étudiant à l’université des beaux-arts, se retrouve à la rue après une soirée un peu trop arrosée pour avoir voulu rendre son parapluie à Yohito Yukari, un étudiant de la même fac. Yukari est un jeune artiste peintre à la carrière prometteuse et propose à Kurosu de rester chez lui pour dormir. C'est le début d'une amitié qui va se transformer petit à petit en un relation irrépressible entre les deux garçons.....

     

    ******

    Kurosu s'est inscrit dans une faculté d'art sans vraiment avoir de talent pour ça. Il ne regrette aucunement sa décision, malgré la désapprobation de son entourage, car il sent que tout peut arriver. Il mène une vie normale d'étudiant en compagnie de ses amis, de ses cours, mais il a juste une étrange fascination pour une peinture exposée dans sa fac qui l'interpelle à chaque fois qu'il passe devant.

    Un si joli mensonge de Kei Kanai

    En rentrant chez lui, très tard un soir, il se retrouve à descendre du wagon pour rendre son parapluie à un  étudiant et loupe son train. Le jeune homme reconnaissant propose à Kurosu de l'héberger pour la nuit.

    Un si joli mensonge de Kei Kanai

    Kurosu fait alors la connaissance de Yukari qui se révèle être un peintre de talent  et l'auteur du tableau trônant à la fac qu'il ne cesse d'admirer. Une belle amitié va naître entre les deux garçons aux caractères opposés, Kurosu étant plutôt populaire, toujours entouré d'amis et Yukari, solitaire, introverti et totalement tourné vers son art.

    Un si joli mensonge de Kei Kanai

    Kurosu est de plus en plus fasciné par la personnalité mais aussi le physique de Yukari, et il s'investit d'une mission : prendre soin du peintre, et lentement développer des sentiments allant au-delà de l'amitié. Petit à petit, les confidences se multiplient jusqu'à ce que leurs vies s'imbriquent l'une dans l'autre.

    Un si joli mensonge de Kei Kanai

    Petit one-shot tout doux, conseillé par la gentille vendeuse de Manga Taifu / OTOTO (merci beaucoup ), on découvre l'intensité de la passion de Yukari pour son art, la fragilité et l'isolement auxquels il est contraint car pour lui , rien n'est plus important que de créer, de passer ses émotions sur la toile. Par le regard admiratif qu'il pose sur le jeune artiste, on voit Kurosu ressentir de plus en plus ces émotions nées avec ses toiles,  puis avec la lumière émanant de Yukari lorsqu'il se plonge totalement dans sa peinture. La façon dont Kurosu le voit va permettre à Yukari de tout de même plus s'ouvrir au monde et à la vraie vie pour profiter de toutes les beautés qui existent .... Quand on parle d'art, les sensations se font plus poétiques, plus douces-amères que pour tout autre manga du monde estudiantin, même si les sujets de base - l'amour, les sentiments, la sexualité - restent les mêmes. Ce manga  se laisse savourer tranquillement, il est plein de tendresse, les graphismes sont beaux, on a envie de poursuivre leur histoire, et clore la dernière page de cette jolie romance.... Rose Taylor



    Vous le trouverez ici :Un si joli mensonge

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • D.S.P Roméo tome 1 d'Asia Watanabe

    Mangaka : Asia Watanabe

    Éditions : Manga Taifu

    Sortie : 22 novembre 2018

    Les Lycans sont des créatures presque invulnérables, mi-hommes, mi-félins. Parmi eux, Kôyô appartient à une espèce rare, et ses phéromones  le rendent irrésistible aux yeux des autres Lycans. Pourtant, Jade, dont Kôyô est amoureux, refuse catégoriquement ses avances... Alors que leur quotidien de soldat les oblige parfois à entrer physiquement en contact. Comment parviendra-t-il à convaincre Jade de céder à l'attirance animale qui les lie malgré tout?

     

    ********

    D.S.P Roméo tome 1 d'Asia Watanabe

    Les slayers sont des troupes d'élite de Lycans qui protègent les trois châteaux de la capitale. Ils sont forts de part leur nature génétiquement modifiée mi-homme, mi-bête  et quasiment immortels. Ils forment des équipes de choc qui protègent les populations de maints dangers et créatures.

    D.S.P Roméo tome 1 d'Asia Watanabe

    La patrouille de chasse de gargouilles " Balte Roméo " est celle de Kôyô, le capitaine. Il est un  Luna Starla de 112 ans, ce qui fait de lui un soldat d'élite au patrimoine exceptionnel, attirant tous ceux de son entourage à cause de ses hormones particulièrement ensorcelantes lors de ses chaleurs. Mais lui, il ne voit que par Jade, le chien de garde de la patrouille, Jade qu'il a vu grandir, mûrir, le rendant dingue en ne répondant pas à ses avances plus qu'insistantes.

    Au cours d'une chasse contre un basilic, Kôyô se retrouve à devoir se doper pour affronter efficacement la bête, les forces que ce fluide lui donne, vont le rendre pratiquement invincible mais il se retrouve moitié transformé.

    D.S.P Roméo tome 1 d'Asia Watanabe

    Un état qui va déclencher une folie sexuelle dans sa troupe et le force à s'isoler pour calmer tout ça. Jade va l'aider à passer ce cap sans toutefois lui donner ce que Kôyô désire vraiment c'est-à-dire lui et son corps. Il lui faudra alors trouver ailleurs des palliatifs...

    D.S.P Roméo tome 1 d'Asia Watanabe

    Premier volume d'une série en cours, que dire à part que ça commence fort. Le scénario est vraiment fouillé, très soigné dans la mise en place de l'univers, du statut des Lycans, des slayers. Chacun des personnages de la patrouille des Gargouilles est décrit précisément  : leur physique, leurs caractéristiques génétiques,  leur potentialité. Évidemment, l'accent est mis sur Kôyô, capitaine de cette équipe, qui en a pris les rênes après la mise en retraite de son compagnon pour blessure grave. Il doit aussi assumer son statut de Luna Starla qui fait de lui un aimant sexuel car il vient d'une caste extrêmement rare et pleine de sex-appeal déchaînant les hormones et les passions de ses congénères quand vient la pleine lune et les chaleurs de chacun. Kôyô lutte souvent contre ses instincts, mais les phéromones qu'il dégage lui valent souvent de se retrouver dans des situations sexuelles intenses qui lui compliquent la vie et mettent ses sentiments à rude épreuve.

    On découvre donc un monde riche mais un peu amoindri par les graphismes quelques fois  confus, certaines cases m'ont posées souci dans leur compréhension individuelle, l'histoire en elle-même n'en étant pas vraiment impactée et c'est tant mieux. Mon personnage principal Kôyô reste mon préféré et de loin, pas par son statut de capitaine mais plutôt par  sa lutte permanente contre son corps et sa production hormonale qui pousse beaucoup de monde à vouloir lui grimper dessus. Je suis  impatiente de découvrir la suite, de voir Kôyô aboutir à ses rêves.... Rose Taylor

     

    Vous le trouverez ici :  D.S.P Romeo T01

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Kichiku Encount d'Owal....

    Mangaka :  Owal

    Éditions : Hana Collection / Boy's Love

    Hajime Satô, 25 ans, fait de son mieux chaque jour pour survivre dans une entreprise qui ne se gêne pas pour l'exploiter. Alors qu'il rentre chez lui avec le premier train du matin, exténué par plusieurs jours de travail sans repos, il entend une vidéo porno résonner dans le wagon où il se trouve (ce qui ne manque pas de provoquer une certaine réaction entre ses jambes)!

    Tandis qu'il cherche d'où proviennent ces sons, son regard se pose sur une espèce de beau gosse aux allures de play-boy.... Ce dernier, pour se faire pardonner (!?) d'avoir mis Hajime dans cette malencontreuse situation, décide de l'emmener dans les toilettes publiques pour s'occuper de lui. Comment réagira le pauvre jeune homme dont la virginité est grandement menacée ....!?

    ********

    Dans ce one-shot, on suit Hajime, jeune homme frêle, naïf, vierge, coincé et vivant ses fantasmes sur une actrice porno dont il  fait sa déesse, au sein de son entreprise. Il se fait souvent avoir par ses collègues qui l'exploitent tout le temps, se retrouvant à faire des heures sup à n'en plus finir ....Un jour, il rencontre, dans un train, Chihiro, jeune homme au physique complètement opposé à lui : grand, baraqué, bourré de sex-appeal.

    Kichiku Encount d'Owal....

    Cette rencontre va l'entraîner dans une aventure un peu folle sexuellement - surtout pour lui qui est puceau- d'où il va essayer coût que coût de se sortir. Mais c'est sans compter sur Chihiro qui va tout faire pour profiter du corps d'Hajime.

    Kichiku Encount d'Owal....

    Bien qu' Hajime s'insurge  contre les pratiques peu orthodoxes de Chihiro, il finit par découvrir que ce dernier est un jeune homme sensible, avec des tas de soucis - bien qu'il ne veuille pas les montrer- et petit à petit, sa carapace va se fendiller .

    Ce qui débute comme une histoire d'attraction physique - très physique- avec du sexe, des gadgets, et des tas de positions scabreuses finit en jolie histoire d'amour.

    Kichiku Encount d'Owal....

    C'est le second manga de cette auteure que je vous fais découvrir parce que je suis fan ....Fan de son travail graphique avec des personnages que j'adore, un certain humour dans les situations qu'elle décrit. Le scénario de celui-ci, est un cran en dessous du précédent (Hang Out Crisis ), il est plus commun et sans vraiment de suspense même il se révèle efficace.Ce qui est sympa, c'est que l'amoureux transi n'est pas celui qu'on croit et qu'on en vient à espérer que la situation se débloque en sa faveur. Par contre, les scènes sexuelles sont nombreuses - c'est chaud, très chaud -  et explicites mais censurées ce qui est vraiment dommage car ça rend certaines cases confuses et moins sympa à dévorer du regard... Pourquoi faut-il que la plupart des yaois soient censurés ????

    Il y a une petite histoire courte : Please!! One-night stand !! à la fin du livre sur la fin de scolarité d'un étudiant russe Adam et Mr Fûma, son patron.

    Kichiku Encount d'Owal....

    Encore une fois, ce manga fut un régal mais pas un gros coup de cœur .... Rose Taylor



    Vous le trouverez ici : Kichiku Encount
       

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Hidamari ga kikoeru de Fumino Yuki ( Entends-tu le chant du soleil? ) ....

    Mangaka : Fumino Yuki

    Éditions : Hana collection / Boy's Love

     

    Atteint de problèmes d'audition, Kôhei est souvent incompris par son entourage, ce qui l'a amené à prendre ses distances petit à petit. Mais un beau jour, il va faire la rencontre de Taichi, un garçon jovial et franc qui étudie dans la même université que lui. "Ce n'est pas de ta faute si tu n'entends pas bien!" C'est avec ces quelques mots, pourtant si naturels, que cet étrange garçon, va bouleverser Kôhei au plus profond de son cœur, et lui permettre de changer.

     

    **********

     

    Hidamari ga kikoeru de Fumino Yuki ( Entends-tu le chant du soleil? ) ....

    Premier tome d'une série en cours, qui m'a particulièrement touchée car on y parle de handicap, de harcèlements, des premiers émois dans le monde universitaire mais aussi dans la vie... Taichi est un étudiant un peu fou fou, entouré de pleins d'amis, ayant un trou noir - hyper actif - à la place de l'estomac. Vivant avec son grand-père suite au divorce de ses parents, il navigue entre ses études à la fac et des tas de petits boulots -dont il se fait souvent virer- pour pouvoir survivre et manger à sa faim. Un jour, il tombe sur Kôhei, un étudiant, lui-aussi, qu'il trouve bizarre de part son comportement, même s'il se rend vite compte que ce dernier est atteint de surdité.

    Hidamari ga kikoeru de Fumino Yuki ( Entends-tu le chant du soleil? )

    Entre Taichi et Kôhei va alors se créer une entente: l'un prend les cours pour aider le malentendant et l'autre le nourrit. Il va ainsi se développer une amitié entre les deux garçons voir même un sentiment amoureux de la part de Kôhei dont l'horizon jusque là bouché et triste, s'en trouve de plus en plus éclairci. Kôhei s'ouvre de nouveau au monde, et se sociabilise de plus en plus au contact de Taichi.

    Hidamari ga kikoeru de Fumino Yuki ( Entends-tu le chant du soleil? )

    Dans ce premier tome, on suit Taichi et Kôhei dans leur environnement, puis Kôhei au départ de sa surdité. On découvre le pourquoi de son handicap, sa difficulté à s'intégrer, le rejet des autres qui ne comprennent -ne veulent pas comprendre- ce qu'il doit subir tout le temps,ainsi que les reproches pour ses réactions que les autres trouvent déplacés. 

    La mangaka parle de ce handicap invisible, au premier abord, avec émotion, on suit le cheminement de Kôhei  dans l'acceptation de l’inéluctabilité de sa situation ( il sait qu'il ne pourra jamais en guérir ), la poursuite de sa vie le plus normalement possible pour lui. Il affronte le regard des autres qui, finalement, ne lui font aucun cadeau, comme si c'était sa faute. C'est la partie très dure du manga, car on a envie de se révolter contre tant d'injuste avec lui contre le monde entier. Petit à petit, on le sent perdre pied dans sa vie, se reclure dans un environnement qui le protège et le fragilise à la fois. L'histoire est telle qu'elle soulève, de façon douce mais efficace, tous les problèmes que rencontrent les personnes handicapées dans un monde encore trop peu adapté pour eux hélas. Elle apporte une note d'optimisme grâce à Taichi qui va illuminer Kôhei sans même sans rendre compte. La réouverture "au monde " de Kôhei sera assez spectaculaire pour que ses proches le remarquent et s'en trouvent plus qu'heureux.

    Hidamari ga kikoeru de Fumino Yuki ( Entends-tu le chant du soleil? )

    Ce manga, même si il se classe parmi les yaois, parle plutôt d'amitié entre deux garçons qui vont se sauver mutuellement. L'amour est plus présent chez Kôhei qui voit Taichi comme un phare dans sa tourmente personnelle, parce qu'il l'a accepté sans voir son handicap ....Véritable coup de coeur pour moi...Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...

    Mangaka: Ranmaru Zariya

    Éditions: Collection Hana / Boy's Love

     

    Coyote, alias Lili, est un loup-garou : c'est un secret qu'il cache soigneusement à tout le monde, y compris à Marlène, un beau pianiste de bar qui lui fait du charme. De peur que Marlène ne découvre la vérité sur lui, Coyote préfère prendre ses distances; mais lors de sa toute première période rut, Marlène le surprend par hasard avec les crocs et les griffes sortis, et le secret de Coyote se retrouve éventé...

    Pourtant, Marlène n'a pas l'air d'avoir peur de lui : il propose même à Coyote d'être son partenaire le temps que son état se calme, mais entre les meurtres récents dans la ville et les tensions qui grimpent entre les loups-garous et les humains, il serait dangereux pour Coyote d'entamer une relation avec quelqu'un comme Marlène... D'autant que celui-ci a ses propres secrets à cacher.

     

    *********

    Cette histoire se déroule au sein d'un monde mêlant humains et loups-garous. Ces derniers vivent cachés  aux yeux des autres jusqu'au moment où la famille Garland - sorte de mafia locale - en décide autrement afin d'éradiquer les loups-garous. On a l'impression d'être dans un Londres d'une autre époque.


    Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...



    On vit au rythme de Coyote dont le pseudo est Lili qui passe beaucoup de son temps libre dans le bar où joue Marlène - on note la référence évidente à Lili Marlène dont Marlène le pianiste en fait son archange. Marlène aime Lili, mais Lili lui cachant sa vraie nature, comme au reste du monde, le fuit le plus possible.


    Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...



    L'arrivée de la pleine lune va entraîner la première période de rut de Coyote qui va se retrouver dans un état pas possible. C'est Marlène qui va le tirer de ce mauvais pas. Il finit par découvrir son secret et l'aider à passer cette période intense. Autant dire que Marlène a tout de même bien profité de l'état de Lili pour assouvir ses fantasmes sans être surpris, ni apeuré, il semble connaître bien plus de choses qu'il n'y paraît à première vue.


    Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...



    Dés les premières pages du manga, j'ai accroché sévère car on a déjà la chance d'avoir six planches en couleur - ce qui est très rare - d'un graphisme à tomber , avec une histoire complexe et complètement dans l'air du temps, bien sombre avec des rivalités de pouvoir, de richesse dans les bas-fonds de Londres. La mangaka ne censure pas ses œuvres donc les scènes sont explicites que ce soient celles sur la violence, les meurtres et même sur le sexe - ce qui est préférable aux petits rectangles blancs qu'on voit fleurir sur la plupart des yaoi. L'utilisation de pseudo pour ces personnages m'a aussi plus qu'émoustillé, car les deux jeunes hommes se retrouvent affublés de pseudo féminin en total contradiction avec leur physique.

    Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...


    Lili et Marlène restent au centre de ce premier volume d'une série en cours. On suit chacun des personnages dans leur "famille" respective ainsi que l'attirance quasi inéluctable qu'ils ont l'un pour l'autre. On peut sentir une ambiance digne du parrain de Corleone, avec leurs prises de pouvoir de gangs....

    Tout comme VOID, une découverte magnifique, je suis vraiment impressionnée par la qualité de l’œuvre dans sa globalité tant graphique que scénaristique. C'est un vrai bijou que je recommande et dont j'attends la suite avec une impatience de plus en plus grande....Rose Taylor


    Coyote : tome 1 de Ranmaru Zariya...

    C'était une petite dernière pour vous donner envie , vraiment envie !


    Vous le trouverez ici: Coyote - Tome 01
        

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Neon Amber Sign d' Ogeretsu Tanaka...

    Mangaka: Ogeretsu Tanaka

    Editions: Yaoi Taifu

    Souvent incompris à cause de son visage inexpressif, Ogata n'en reste pas moins un beau jeune homme qui travaille comme hôte de salle dans une boîte de nuit. C'est dans cette dernière qu'il fait la connaissance de Saya, un Gyaru-o - homme aux cheveux blonds et à la peau bronzée - connu pour enchaîner les conquêtes féminines. Malgré des caractères diamétralement opposés, les deux hommes vont pourtant tisser des liens et se rapprocher peu à peu. L'issue de leur relation dépendra cependant d'une chose essentielle: leur capacité à faire face à leurs sentiments ....

     

    *********

    Comme à mon habitude, le charme a commencé avec la couverture qui est d'une beauté (en vrai encore plus qu'en photo), je crois que j'aurais craqué rien qu'avec elle .... Et puis le résumé m'a intrigué aussi, mon naturel curieux a fait le reste ...Et ma faiblesse aussi ...Enfin tout quoi ! C'est le premier manga de cette mangaka que je lis mais ce ne sera pas le dernier puisque j'ai déjà craqué et lu Yarichin Bitch Club tome un -ce sera pour une prochaine chronique- mais revenons à nos moutons ...

     Ogata est un jeune homme qui bosse dans une boîte de nuit mais dont le visage ne laisse transparaître aucune émotion, à son grand regret. Ça lui vaut un bon nombre de râteaux auprès de la gente féminine sans qu'il ne puisse y faire grand chose...

    Neon Amber Sign d' Ogeretsu Tanaka...

    Mais cela change quand il rencontre Saya qui passe ses soirées à avoir des déboires avec des filles. Très vite, Ogata est intrigué par Saya de part son physique particulier mais aussi de part son aptitude à décrypter toutes les nuances de son visage. Ogata se retrouve, un jour à aider Saya et ce dernier, en échange, lui concocte des petits plats après son service de nuit, dans son restaurant familial. Petit à petit, Ogata va prendre de plus en plus de plaisir à ces petits moments partagés auprès d'un Saya qui sait parler à son estomac. Ils vont partager de plus en plus de temps ensemble, ce qui trouble profondément Ogata mais aussi Saya : Ogata parce qu'il est hétéro et qu'il trouve Saya du tonnerre et Saya parce qu'il ne s'accepte pas comme il le devrait.

    Neon Amber Sign d' Ogeretsu Tanaka...

    On suit donc l'histoire de ces deux jeunes hommes face à leurs dilemmes internes. L'un essaye de comprendre pourquoi son corps réagit à celui d'un homme et il a bien du mal à s'y faire. L'autre qui se rejette lui-même en pensant qu'il n'est pas "normal" et qu'il est dégoûtant. On souffre beaucoup de la manière de pensée de Saya car il se dévalorise tellement qu'on a de la peine pour lui, qu'on voudrait le secouer pour lui dire qu'il est beau, qu'il est gentil et surtout qu'il mérite le bonheur quelque soit le chemin qu'il prend.

    Neon Amber Sign d' Ogeretsu Tanaka...

    Après maints petits tourments qu'ils s'infligent tous les deux , ils finiront sur la même longueur d'onde  et trouveront le bonheur ...

    Finalement, le thème est bateau mais les dessins sont magnifiques et rendent tellement bien les émotions qu'on craque pour Ogata et Saya. Saya reste mon personnage préféré pour sa fragilité et son parcours personnel, il arrive à ce dépassement de soi qu'on espère tous avoir quelque soient nos obsessions, nos complexes .... Donc un vrai coup de cœur à dévorer...vite... Rose Taylor

    Vous le trouverez ici : Neon Sign Amber

        

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique