• 15/30/45 de Claire Some

    15/30/45 c'est pas une partie de tennis c'est l'excellent roman de Claire Some qui sort bientôt chez Mix Editions et qui est un vrai coup de cœur estival pour moi.

     

    15/30/45 de Claire SomeLe pitch:
    Jules a toujours aimé la maison de vacances de ses parents. La Provence y a un goût d’enfance avec sa cabane dans les arbres, le chant des cigales le soir au bord du lac et les souvenirs qu’on y dépoussière avec des sourires attendris.
    Mais cette année-là, tout est différent. Jules a trente ans et, dans deux semaines, il se mariera avec Marc, son compagnon. Il descend donc en Provence pour y préparer la cérémonie et retaper le vieux kiosque du jardin.
    Ses parents sont là, ainsi que les Delestre, des amis de la famille accompagnés de leur fils, Eric. Eric que Jules avait presque oublié, même si le revoir lui donne l’impression de retrouver l’insouciance de leur première rencontre. Entre souvenirs d’adolescence et bricolage, la vie leur offre quinze jours pour tenter de rattraper quinze années de silence. Un arrêt sur image avant le grand saut.
    Deux amis d’enfance, l’été en Provence, une famille, le cap de la trentaine, la vie qui s’écoule au rythme des ratés de deux cœurs qui se croisent et s’entrecroisent, se cherchent sans vraiment savoir quel sera le bon moment pour se trouver.

    15/30/45 de Claire Some

     

      La belle couv, avec son petit coté Marcel Marlier, m'avait déjà bien alléché il y a quelques temps et c'est donc avec joie que je me suis jetée sur ce sp de la maison d’édition MIX.

      Je dois dire que je suis tombée en pâmoison sur cette narration  instaurée comme un long plan séquence qu'on imagine facilement avec la douce voix de Dussolier sur un Amélie Poulain. Un récit d'une incroyable douceur, aux parfums d'une sieste dans le sud avec des rapports humains délicatement mis en valeur saupoudrés de dialogues fins et ciselés dignes de notre cinéma plus ou moins indépendant.
      Une histoire que Claire Some nous déroule comme les lentes caresses de deux amants qui se découvrent la première fois et une plume complètement contemporaine, complètement nouvelle vague et surtout complètement craquante . C'est un gros Wahou pour moi et je sais que j'ai carrément craqué comme on envoie péter son régime devant un chocolat liégeois. Il y a trop de bonnes choses dans ce livre pour ne pas tomber sous le charme: les mots choisis que l'on peut presque respirer , le style qui sait maintenir jusqu'au bout une fine tension , l’atmosphère d’été qui exsude une chaleur que l'on capte à chaque page...

      Claire Some où l'art de nous faire partager les émotions lentement dénouées de ses deux personnages, cette douce amitié d'autrefois qui se tisse à nouveau, pour n’être toujours qu'une amitié d'été plus adulte, mais encore baignée de leurs souvenirs. Ajoutez à cela les notes d'humour très subtiles qui ponctuent le récit par moment et on est pas loin de se faire emporter par un coup de chaud caniculaire .

      Un Jules ,trentenaire,un homme presque quelconque, ce bon pote qu'on aurait presque tous dans notre entourage, qui a réussit sa vie et  va bientôt se marier avec l'homme qu'il aime dans la propriété de ses parents . Un personnage qui semble cultiver sa nostalgie et son esprit de jeune homme avec bonheur. Jules  qui se pose beaucoup de questions et trouve des réponses (et un sentiment de sécurité) dans un ordre établi des choses toujours parfaitement cadré et ciblé à l'avance .
      Jules retrouve donc Eric, qu'il a connu 15 ans plus tôt au même endroit , le temps d'un été et le temps de la rénovation du vieux kiosque dans la jardin parental. Un Eric, plus héros dans le physique, qui redécouvre instinctivement cette amitié immédiate qui s’était créée entre eux dans leur jeunesse. Sortant  d'un douloureux divorce presque morne, un de ces divorces que la vie et ses embûches vous imposent malgré tous vos efforts,rejoindre Jules comme avant est une vraie plongée dans cette ligne fluctuante du champ des possibles.

      Une seconde rencontre poignante et bouleversante entre ces deux hommes qui se reconnaissent depuis toujours et qui approfondissent ce lien, déjà bien ancré, au cours de ces deux semaines de préparatifs des noces de Jules et Marc , son partenaire.
      Poignante car tout est tellement dans le vrai ,dans le sincère et dans la logique de la vie que l'on doit assumer ; ici point de mecs qui se sautent dessus, victimes de l'attraction plus forte que tout, point d'envolées sensuelles qui dévastent les corps et les esprits.
      Bouleversante car sans jamais avoir besoin de dresser des plans de tables dramatiques en guise de scénario, l'auteur dessine juste la douloureuse obligation des engagements et des choix déjà pris qui font que personne ne peut tout lâcher comme ça, sur un coup de tête incertain. Personne n'ose vraiment laisser derrière soit ,sur un coup de cœur, tous ces proches qui font partie de notre vie malgré toutes les envies de prises de risque.

      La légère ,et non moins appréciable ,trame de fond sur l'existentialisme de l'homme moderne est abordée avec un tact et une sensibilité pointues , par des mots qui glissent sur le conscient de chacun et nous font dire sobrement "punaise mais c'est trop ca!". Sauf que Claire Some, elle, elle te fait ça en arabesques de mots toutes plus harmonieuses les unes que les autres ,avec une aura de perfection qui plane sur chaque page et chaque sujet évoqués . Telle l’obsessionnelle compulsive de la faute de gout , tu cherches ce putain de défaut qu'il doit bien y avoir quelque part dans ce livre sans vraiment le trouver et tu finis par te dire que bordel, c'est pas possible d’écrire comme ça, tout en dévorant les dernières pages .

    Une histoire sur trois époques, divisées sur les 15 jours avant les noces,  qui à l'approche du 45 , te fait frémir d'angoisse sur l'issue finale (merci Claire d'avoir comblé mon cœur jusqu'au bout),qui te renvoie sur un Quand Harry rencontre Sally plus émouvant où en deux baisers l'auteur nous aura fait chavirer dans une atmosphère nostalgique où la sensibilité et l'amour se disputent le podium.
    J'ai terminé ce roman avec de grosses envies de déclarations lyriques pour l'auteur mais après réflexion, je plaide pour qu'on l'enferme dans une cave avec un carnet, un pc ou une machine à écrire (je suis bonne joueuse ,je lui laisse le choix)  et qu'on la force à nous en pondre encore plein des comme ça! Yop.

    Citation:
    Ce n'est pas de ces bises-là que les collègues de Jules s’entêtent à lui faire chaque matin, juste en collant leurs joues ensemble en faisant un bruit ridicule. Les lèvres d'Eric sont sur la peau de Jules , douces et tièdes, un vrai contact, qui emporte avec lui beaucoup de mots qui forment des phrases , et ces phrases se finissent par des points d'interrogation qui s’agrippent avec leurs crochets quelque part dans son âme.
    - De rien ,murmure-t-il.


                                                                                      

    15/30/45 de Claire Some



    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2Oy5P6v 

    « Guide pour apprivoiser un dragon -Bestiaire amoureux tome 2- de R.CooperLa valse des souvenirs de Garett Leigh »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Août 2018 à 19:06

    Oh là là , ça fait un moment que je le lorgne celui-là !!!

    2
    Jeudi 2 Août 2018 à 10:23

    je l'ai aodré c'est tres tres soft comparé certaines de nos lectures lais la plume est magnifique !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :