• Éditions : Hugo Roman

    Sortie : 02 Mai 2013

    Brillante, travailleuse, et sur le chemin d’un MBA, Chloe Nills n’a qu’un problème : son patron, Bennett Ryan. Il est exigeant, brusque, inconsidéré – et complètement irrésistible. Un Beau Bâtard (*Beautiful Bastard).

    Bennett a quitté la France
    pour revenir à Chicago et prendre un rôle primordial dans la grosse entreprise familiale. Il n’aurait jamais imaginé que l’assistante qui l’aidait depuis l’étranger était cette magnifique, innocente et provocante créature – créature qu’il a maintenant sous les yeux quotidiennement. En dépit des rumeurs, il n’a jamais été du genre à avoir une affaire sur son lieu de travail. Mais Chloe le tente tant et si bien... qu’il est prêt à briser ses règles si cela signifie l’avoir. Partout dans le bureau.

    Alors que leurs appétits pour l’un l’autre augmentent jusqu’au point de non-retour, Bennett et Chloe doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre afin de gagner l’autre.
     
     
    &&&&&
     
     
    Premier volet d'un série de Beautiful tous plus craquant les uns que les autres. Dans celui-là, on fait la connaissance de Bennett et Chloé. Les autres romans vont à chaque fois nous emporter vers un couple et leurs tourments à s'apprivoiser, à s'aimer, se chercher.
     
    Mais revenons à notre premier couple, Chloé est en fin d'études supérieures et prépare son MBA en bossant dans le groupe média de la famille Ryan dont Bennett est l'un des dirigeants. Elle est son assistante, elle est efficace, déterminée, elle ne s'en laisse pas compter surtout par le "connard" abusif mais tellement sexy qui lui sert de patron.
     
    Leurs relations ne sont faites que de piques, d’agressivité, de prises de bec mais aussi de grandes réalisations, d'efficacité jusqu'au jour où tout dérape, tout part en sucette, en cacahouète dans la salle de conférence le long de l'énorme baie vitrée s'ouvrant sur tout Chicago.
     
    A partir de là, le sexe chaud, torride va s'inviter dans cette relation conflictuelle et créer des situations bien compliquées. Mais ces deux bosseurs ont-ils l'étoffe d'un couple, les capacités de se comprendre???
     
    Ce n'est pas ma première lecture de cette série mais à chaque fois je replonge dans l'histoire à pieds joints. Les auteures -deux amies- ont su trouver une dynamique d'écriture qui marche parfaitement sur moi que ce soit dans les beautiful que dans leurs autres bouquins. Le contenu reste simple -des relations de bureau entre patron et employée- mais l'évolution du couple en font un roman qui sort du côté boss qui domine, qui impose son pouvoir parce que clairement dans ce cas-là, Chloé n'est pas en reste, elle est tout aussi balèze que Bennett. Tous les deux ont un très fort caractère, ils s'aiment s'affronter, se confronter, s'engueuler et en font même leur marque de fabrique, s'en amusent.
     
    On ne sait jamais ce qui va nous séduire dans un roman: l'histoire, le passé d'un des personnages, le style d'écriture, l'humour et puis il y a un petit quelque chose qui fait pencher la balance et nous rend addict. Et c'est en ça que l'alchimie a fonctionné, ici, pour moi, un savant mélange d'humour, d'amour, de sexe torride et de petites culottes aussi me faisant devenir totalement fan de ce duo. Les différentes suites n'ont fait que confirmer ce sentiment mais ce sera pour une prochaine chronique. Rose Taylor.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Collection Infinity

    Sortie : 13 Novembre 2019

     

    Il y a trois choses que vous devez savoir à propos de Marie Harris:

    1) Elle en a assez des rencontres en ligne,
    2) Elle en a tellement assez qu'elle est prête à se passer de cette corvée et à envisager des alternatives plus créatives, et
    3) Elle sait tricoter.

    Après le premier rencard le plus étrange et le plus irritant de l'histoire de l'humanité, Marie recherche une alternative aux hommes.
    Avec l'aide de ses amies, elle identifie rapidement quelques possibilités :

    Besoin d'un câlin ? Utiliser un câlineur professionnel. Besoin de s'affirmer ? Se prendre un coach de vie. Besoin d'un orgasme ? Essayer la méditation de l'orgasme ! Pourquoi s'embêter avec un partenaire quand elle peut satisfaire tous ses besoins avec des services payants ?

    Mais quand son rendez-vous irritant refait surface, elle se rend compte qu’il n’est pas du tout la personne qu’elle croyait. Et il suggère une solution différente ─ et encore plus folle ─ à son dilemme...

     

    Comme tout le monde le sait (ou le comprendra bientôt), les relations normales entre humains font partie du passé. Les robots sont notre avenir. Et si les robots sont notre avenir, alors pourquoi aurions-nous besoin d’autres personnes ?

     

    &&&&&

     

    Après la sécurité, le star-système, le hacking, l'environnement, l'ingénieur environnemental, on va suivre Matt, professeur et chercheur de son état dans le domaine de l'intelligence artificielle et Marie, méga-journaliste plus ou moins free-lance, aux relations bien étendues et tricoteuse de pointe par dessus le marché.

    Marie est une vraie tête chercheuse, dés qu'un sujet l'accroche, elle fonce tête baissée pour pondre le meilleur article possible. Quand sa chef lui soumet un thème pour son prochain papier, celui des rencontres qui mènent à l'amour ou à la déception ainsi que les conséquences qui peuvent en découlent, Marie fonce. Son enquête va la mener auprès de Matt et son sujet d'études sur l'intelligence artificielle dite de compassion. Palier à l'isolement, au manque de contact humains, d'amour est son terrain de recherche mais aussi son expérience personnelle, elle compile toutes les données qu'elle peut trouver et l'aide que Matt lui apporte se révèle bien plus intéressante qu'elle ne pensait au départ.

    Ce partage -bien que château branlant au départ- va se transformer petit à petit en amitié enfin c'est ce qu'il pense chacun de leur côté. Ils sont tous les deux un peu maladroits quant il s'agit des relations, semblant se tourner autour sans vraiment le voir jusqu'au jour où ...

    Sixième nénette du club des tricoteuses à passer sous la plume de l'auteure qui a le don pour créer de histoires uniques est singulières à chaque fois. Ce volume s'axe sur les relations amicales où les protagonistes finissent par s'enflammer l'un pour l'autre sans le savoir, le voir ni se le dire. On s'amuse, finalement beaucoup de la situation sur le papier même si la vivre en vrai doit être un peu douloureux. Le personnage de Matt avec son côté geek, ses tee-shirts d'enfer m'a beaucoup plu, il se comporte comme un grand adolescent aveugle à son entourage.

    Marie, elle, fait bien plus adulte même si elle est toute aussi paumée en amour. ses réactions sont quelques fois un peu puériles et maladroites comme c'est souvent le cas dans des premières fois. Leurs interactions n'en sont que plus rigolotes et savoureuses. 

    Mais même si c'est le numéro six, je ne trouve aucun essoufflement à la série, elle est toujours pleine de rebondissements, de sentiments, de divertissements. On sent que l'auteure a sacrément poussé ses recherches sur les intelligences artificielles qu'elles soient d'aide, de compassion et même de compagnon. Même si c'est un domaine que je crains -je devrais arrêter de baigner dans la science-fiction je crois et de voir skynet partout- j'ai adoré y plonger .

    J'attends avec impatience le prochain volume sur notre dernière petite tricoteuse qui risque de ne pas manquer de piquant, aux vues des brides d'informations qu'on peut collecter sur les différents tomes. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Collection Infinity

    Sortie : 29 Mai 2019

    Il y a trois choses que vous devez savoir au sujet de Fiona Archer... Je vous les dirais bien, mais ensuite je serais forcée de vous tuer.

    En revanche, je peux vous dire que le mari de Fiona ─ l'irrésistible et souvent irascible Greg Archer ─ est désespérément amoureux de sa femme. Il se languit quand elle n'est pas là et est insatiable quand ils se retrouvent. Pourtant, au fil des ans, Greg s'est mis à soupçonner Fiona d'être une ninja. Une maman ninja. Une épouse ninja. Une amie ninja.

    Après quatorze années de mariage, Greg essaye de ne pas paniquer, car le talent de Fiona pour se fondre dans la masse commence à ressembler à un effacement. Mais quand des circonstances inattendues poussent Fiona sous le feu des projecteurs afin de protéger sa famille, sa réaction stupéfait tout le monde, Greg le premier. Apparemment, le souhait de son mari est devenu réalité.

    Sauf que... non.

    Quand tout sera rentré dans l'ordre, Greg pourra-t-il faire face à cette nouvelle version de sa femme ? Son irrépressible irascibilité l'éloignera-t-elle de lui ? Le couple trouvera-t-il un moyen d'aller de l'avant sans être forcé de retourner dans l'ombre ?

     

    §§§§§

     

    Pour ce cinquième tome, on ne parle pas d'une rencontre mais bien d'un mariage. Quatorze belles années que Greg et Fiona sont mariés, heureux avec deux enfants : Jake et Grace. Ils sont toujours aussi fous amoureux l'un de l'autre que lorsqu'ils se sont rencontrés et ça dure encore et encore.

    Leur vie professionnelle a quelque peu changé pour l'un comme pour l'autre. Greg est passé de marine à un boulot d'ingénieur environnemental sur les plateformes pétrolières pour rendre le monde meilleur et moins sale. Fiona, quant à elle, s'occupe de ses enfants à la maison après avoir choisi sciemment d'arrêter son travail d'agent secret. Mais si elle s'épanouissait comme ça au début, le vague à l'âme commence à devenir bien pesant, tout comme le fait d'être seul avec les enfants plus des trois quart du temps. Voir Greg entre deux portes, en coup de vent la laisse de plus en plus démoralisée, heureusement qu'elle profite de ses amies au club du mardi autour d'un verre, d'un plat et d'un tricot.

    Mais un événement particulier va devoir remettre Fiona sur les rails et utiliser ses compétences badass pour sauver son homme, la prunelle de ses yeux et reprendre une vie de famille tous sains et saufs.

    J'attendais ce tome avec beaucoup d'impatience car il est totalement différent des autres. L'auteure nous plonge non pas dans une rencontre mais bel et bien dans un mariage et un mariage qui a déjà de la bouteille par dessus le marché. Les deux protagonistes sont déjà fous l'un de l'autre autant mentalement que physiquement, le rôle de ce roman va plutôt porter sur les relations travail / famille qui peuvent être dures à accorder, la routine qui pourrait altérer les sentiments. L'écriture est aussi un peu différente - ce qui rend le roman encore plus addictif- car il est composé de flash-back alternant avec des moments présents, donc on devine  tout de même une partie de leur rencontre initiale.

    Le savant mélange entre la romance, l'amitié sincère entre amies est parfait. On sent vraiment les liens que toutes ces filles ont entre elles, et pas dû qu'à la laine des pelotes qu'elles chérissent. C'est vraiment un des ressorts que j'aime dans cette série, la fidélité entre copines qui entrainent une famille sans lien du sang mais tout aussi réel et génial.

    Encore une fois, pas de perte de vitesse dans les rebondissements, les différents récits se suivent mais ne se ressemblent pas. Un bon truc pour craquer pour chacun d'eux. Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La belle et le barbu : le club des tricoteuses anonymes # 4 de Penny Reid

    Éditions : Collection Infinitny

    Sortie : 14 Novembre 2018

     

    Il y a trois choses que vous devez savoir sur Ashley Winston :

    1) Elle a six frères et ils sont tous barbus,
    2) c'est une grande lectrice, et
    3) elle sait tricoter.

    Le moyen de défense préféré d'Ashley Winston, ancienne reine de beauté, est la fuite. Il y a huit ans de cela, elle a fui sa petite ville du Tennessee, son ignoble père, ainsi que ses six frères. À présent, elle fuit le quotidien grâce à son addiction au 1-Click pour Kindle d'Amazon.

    Mais lorsqu'une tragédie familiale la contraint à rentrer chez elle, Ashley se retrouve dans l'incapacité de fuir Drew Runous ─ garde-chasse local, montagnard solitaire, pourfendeur d'ours, philosophe et chouchou de ces dames. L'agaçante manie qu'a Drew de philosopher à propos de tout donne à Ashley l'envie de retourner vers les gratte-ciel, d'autant plus que le jeune homme semble incapable de garder ses opinions exaspérantes pour lui, pas plus que son âme poétique, son soutien inébranlable et ses mains merveilleuses. Rapidement, la jeune femme qui voulait simplement s'évader de la grande ville découvre qu'elle a égaré son cœur dans une petite ville du Tennessee.

     

    §§§§§

     

    C'est avec Ashley que l'on va poursuivre nos aventures de tricoteuses, elle est infirmière urgentiste dans le même hôpital  où sévissent déjà Elizabeth et Sandra. Même si elle bosse, vit et tricote à Chicago, l'intrigue de ce nouveau volume va nous dépayser pour nous plonger dans les paysages du Tennessee.

    Ashley se voit dans l'obligation de rentrer à la maison auprès de ses frères qui sont à l'origine de sa fuite pour aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Huit ans auparavant, ils n'étaient que tourmenteurs, taquins et un peu méchants avec elle, au point qu'elle n'avait qu'une envie : partir. Mais de retour dans la maison de sa maman adorée, elle ne s'attendait pas à les trouver aussi beaux, barbus, ténébreux et surtout bien plus agréables, protecteurs envers elle. Tout serait presque parfait si il n'y avait pas la maladie incurable et surtout la fin de vie de sa maman qui se profilaient à l'horizon. Ashley ne sait pas comment elle va gérer cette épreuve et ce n'est pas la présence surprenante du beau Drew qui va arranger le problème. Il est aussi séduisant que ces frères, aussi blond que les autres sont bruns,  et semble autant enclin à la rendre folle.

    Devoir palier à la future absence de sa mère, retisser les liens avec ses frères, comprendre pourquoi le grand viking blond semble être comme chez lui au sein de sa famille, dans sa maison va mettre Ashley à mal. Elle va surnager dans un déferlement de sentiments , des ressentiments afin d'affronter le pire et peut-être aussi le meilleur. Mais voilà sa vie est toute tracée à Chicago, tomber en amour pour Drew pourrait lui faire plus de mal que de bien!

    Quatrième tome très testostéroné avec des tas de beaux garçons, de muscles, de barbes, bref des mecs caliente et badass. L'auteure nous entraîne dans les liens distendus d'une famille qui ne demandent qu'à se renouer pour affronter une des plus dures épreuves de la vie. L'apprentissage du deuil devient la pierre angulaire du bouquin. Ce volet est plus poétique, plus triste avec des remises en question personnelle, professionnelle, amicale, fraternelle. Bien que loin d'elle, les tricoteuses sont toujours bien présentes pour Ashley et voient leurs liens encore plus consolidés. Malgré tout, cette histoire touchante reste une histoire d'amour, de tendresse, de famille à découvrir absolument. Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Piratage amoureux : Le club des tricoteuses anonymes, T3 de Penny Reid

    Éditions : Collection Infinity

    Sortie : 30 Avril 2018

     

    Il y a trois choses que vous devez savoir à propos de Sandra Fielding :

    1) Elle fait pleurer tous ses premiers rendez-vous,

    2) Elle n’a pas été embrassée depuis plus de deux ans, et

    3) Elle sait tricoter.

    Sandra a du mal à retirer sa casquette de psychothérapeute. Sur ses trente derniers rencards, vingt-neuf se sont terminés de la même manière : avec un homme sanglotant de manière incontrôlable. Après une énième catastrophe de ce genre, Sandra ─ au bord du désespoir et peut-être légèrement éméchée ─ se laisse aller, pour une nuit, dans les bras de son séduisant serveur, Alex.

    Chamailleur, secret et froid, Alex est sans doute l’opposé de tout ce qu’il lui faut. Mais à présent, celle qui a passé toute sa vie à aider les personnes à changer pour le mieux doit accepter de tomber amoureuse de quelqu’un qui refuse catégoriquement de changer.

     

    $$$$$

     

    Troisième livre, troisième tricoteuse, troisième amie avec Sandra la psychologue pédiatrique. Elle est habituée aux premiers rendez-vous qu'elle donne toujours dans le même restaurant indien près de chez elle, ces premiers rendez-vous qui finissent toujours à l'eau pour elle, avec les pleurs de ses prétendants. Tous ses échecs commencent à peser sur sa bonne humeur, son enthousiasme et elle finit par penser qu'elle n'est peut-être pas la bonne candidate au bonheur. Mais c'est sans compter Alex, le serveur qui la sert depuis des années, il est aussi beau que ténébreux et semble la voir elle et non ses aptitudes à la psychologie. Et c'est lors d'un énième rencard qu'il l’interpelle et se lance dans un flirt assez charmant.

    Petit à petit, elle va se laisser séduire malgré ce qu'il semble cacher. Il est attentionné et l'embarque dans lieux emprunts de magie, l'embrasse à perdre haleine, mais rien de plus au grand dan de la jeune femme qui pense que quelque chose cloche. Sa patience va être mise à rude épreuve mais Alex va tout faire pour lui faire comprendre qu'elle est très spéciale, que lui, lui cache son passé pour de bonnes raisons et qu'il ne veut pas entacher la vision qu'elle a de lui.

    Mais à jouer au chat et à la souris va finir par laisser Sandra malgré sa forte attirance, Alex va devoir se livrer ou la perdre !!!

    Comme pour les précédents tomes, une belle romance tendre est au cœur de l'histoire. On y parle de psychologie avec Sandra et on entre dans le monde des hackers avec Alex. L'auteure centre toujours le récit autour de la dynamique de ce groupe de tricoteuses qui partagent les bons comme les mauvais jours. Elles sont soudées entre elles et affrontent les espoirs comme les désespoirs de chacune. La même folie se retrouve dans ce volume, avec des analyses de cervelle pas toujours les bienvenues, des agents de probation mettant des bâtons dans les roues, des montées d'hormones pas toujours assouvies mais aussi des écharpes, des baisers et pleins d'aides extérieures qui vont rendre leur histoire unique et romantique à souhait.

    Je ne peux, encore une fois, que vous encourager à plonger dans cette romance rouge comme une tite robe affriolante et une chevelure de feu, émoustillante comme un jeune homme ténébreux et hésitant, le parfait mélange de douceur et de sensualité. Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Collection Infinity

    Sortie : 26 Juillet 2017

     

    Il y a trois choses que vous devez savoir sur Elisabeth Finney :

    1) elle souffre d’un syndrome sévère du sarcasme, surtout lorsqu’elle est troublée,

    2) personne ne la trouble autant que Nico Manganiello,

    3) et elle sait tricoter.

    Elisabeth Finney a presque toujours raison sur tout : l’intérêt musical des Boys Bands est sous-évalué par la société, les « Et plus si affinités » avec les Ken humains sont bien mieux sans attaches et elle a déjà manqué sa seule et unique chance de trouver le Grand Amour. Mais lorsque les plans d’Elisabeth de profiter des « Et plus si affinités » sans s’embarrasser d’attaches sont déjoués par l’incroyablement irritant, charismatique et macho Nico Manganiello – son ancienne Némésis – elle se retrouve à lutter pour maintenir la barrière électrique autour de son cœur tout en cherchant à éviter l’électrocution ou pire, le coup de foudre.

     

    &&&&&

     

    Après Janie, la première de nos tricoteuses à se caser avec Mr Fesses d'Enfer -Quinn de son vrai nom- c'est au tour d'Elizabeth médecin de son état et de Nico italien humoriste de se tourner autour.

    L'histoire commence bien avant cette période, car Elizabeth et Nico se connaissent depuis toujours, ils sont amis d'enfance mais l'adolescence a laissé des traces. Elizabeth a dû subir les nombreuses brimades que Nico a commencé à lui infliger lorsqu'ils ont grandi. Donc se revoir dans une salle d'attente de son hôpital après onze ans, à Chicago, a été un gros choc pour les deux et surtout pour elle dont tous les souvenirs lui sont revenus de plein fouet.

    Elle pense que sa vie fonctionne comme du papier à musique mais c'est loin d'être le cas, elle vit seule, se sent seule et aucun de ses coups d'un soir ne se termine en relation sérieuse. Le retour dans sa vie du bel italien va  provoquer, en elle, une flambée phénoménale de ses hormones. Même en luttant contre cette attirance, le rentre dedans affectif de Nico va la malmener. Ce dernier n'a rien oublié, n'a jamais vraiment voulu oublier que c'était elle et juste elle que son cœur désirait depuis si longtemps. il va devoir user et abuser de tous ses charmes pour tenter de séduire cette réfractaire à l'amour.

    Ouahhhhhhhhhhhhhh second tome bourré d'humour, d'amour, de famille italienne, de saveur latine et d'hormones en folie. Même si j'avais, déjà, adoré le premier volet avec un Quinn mystérieux, fort, sexy et bavant devant sa Janie plantureuse, ce roman-là regorge encore plus de sensualité et de sexualité. L'auteure dresse ses deux personnages dans des univers opposés, elle est médecin dans un grand hôpital, elle a un humour quelques fois douteux, un grand sens de l'amitié et des aiguilles à tricoter acérées, lui est une star d'une émission télé à succès, au physique et aux yeux à faire flamber les petites culottes.

    La construction du récit est vraiment sympa et différente du premier - d'où le charme et l'intérêt- car même si la finalité reste un happy end, les personnages se connaissent déjà, l'un des deux est raide dingue de l'autre et fait tout pour ouvrir les yeux de l'autre. Le savant mélange entre l'amitié, la dévotion des copines et leurs liens, la famille, un peu de suspens tout de même et rajouté à ça le charme de l'Italie et de l'italien, je n'ai pu que fondre. A savourer très vite dans tous les sens du terme. Rose Taylor

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Femme des cavernes recherche Humain: Le club des tricoteuses anonymes, T1 de Penny Reid

    Éditions : Collection Infinity

    Sortie : 08 Mars 2017

    Il y a trois choses que vous devez savoir sur Janie Morris :
    1)  Elle est incapable d’entretenir une conversation sans fournir Trop d’Informations Inutiles, particulièrement quand elle est troublée.
    2)  Personne ne la trouble plus que Quinn Sullivan.
    3)  Elle ne sait pas comment tricoter.
    Après avoir perdu son petit ami, son appartement et son travail le même jour, Janie ne peut s’empêcher de se demander quels tourments le destin lui réserve encore. À sa plus grande humiliation, Quinn Sullivan, autrement connu sous le nom de M. FessesD’enfer, est le témoin de tout cela et n’a ensuite de cesse de réapparaître dans sa vie, comme une paire de chaussures que l’on convoite mais qu’on ne peut pas s’offrir. La seule chose à laquelle Janie ne s’attendait pas, c’est que Quinn, l’objet de ses légères -mais inoffensives- tendances obsessionnelles, lui fasse une proposition qu’elle ne peut refuser.

     

    %%%%%

     

    Janie vit une journée d'enfer, après avoir rompu avec son petit ami qui l'avait trompé, elle se fait virer de son travail sans savoir pourquoi. Certes, ce n'était pas le boulot de ses rêves, mais se retrouver à la rue et sans ressource est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

    Heureusement qu'elle a son club de tricot, avec ses amies, le mardi soir où cancans, boissons, nourritures et tricots rythment leur soirée. Elle peut tout leurs dire, surtout qu'elle a été raccompagnée à la porte de la société par Mr Fesses d'Enfer en personne. C'est le nouveau canon sexy s'occupant de la sécurité pour qui elle fond depuis qu'il est arrivé  et qu'elle matait tous les midis. Lourde perte pour elle et ses yeux de merlan frits.

    Mais le destin, la providence ou la méga chance qui sait, vont changer la donne et mettre Quinn -Mr Fesses d'Enfer (j'en abuse je sais mais j'aime trop ce terme) - sur sa route et lui proposer de bosser dans la boite dont il dépend. Janie va finir par travailler avec lui, le côtoyer souvent tout en bavant, secrètement, sur son physique et ses yeux bleus.

    Premier tome d'une série basé sur la rencontre improbable entre Janie, une bombe plantureuse qui s'ignore mais dont le verbiage et les connaissances sont affolants et Quinn au caractère froid, dur mais qui succombe pieds et poings liés au charme de la demoiselle. 

    L'auteure a une façon vraiment bien à elle de rendre ses personnages irrésistibles, on aime Janie pour son esprit imaginatif, délirant et souvent à côté de la plaque, elle est un aimant à bonheur même si elle ne se rend pas compte. Elle a une sorte de naïveté attendrissante qui charme au premier coup d’œil. 

    Pour le caractère de Quinn, elle a voulu quelqu'un qui est tellement l'opposé de la jeune femme mais qui saurait redonner à Janie toute la confiance en elle dont elle a besoin et percer ses défenses. L'amour fou est au rendez-vous.

    Roman qui se lit tout seul , voir se dévore. La première chose qui m'a attiré dans ce bouquin était le titre, oui on va parler tricot, génial et même si je ne pratique pas beaucoup, ça m'a interpellé, tout comme les couvertures qui sont juste trop mignonnes et hop hop hop me voilà à découvrir ce groupe hétéroclite de copines qui m'a rappelé mes années fac, les discussions intenses sur les garçons -moins sur les études- et surtout les liens qui se créent et qui sont indéfectibles.

    Donc je ne peux que le conseiller fortement, c'est du bonheur en boite, de la badasserie en tube et de l'amour avec des paillettes. Rose Taylor

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé :

    Moi, c’est Robyn, jeune mère célibataire au langage fleuri, maladroite et tatouée. Politiquement incorrecte et fière de l’être !

    Le seul prince charmant auquel je crois est le héros du conte que je lis à ma fille tous les soirs. Mon ex a failli me démolir et jamais plus je ne laisserai un homme me briser. Je jongle entre mon travail de barmaid et de tatoueuse pour joindre les deux bouts. Ma princesse et moi, c’est nous deux contre le reste du monde !

    Donc, je ne succomberai pas aux beaux yeux turquoise du grand ténébreux solitaire qui s’est installé dans l’appart juste en face de chez moi. Je ne marcherai pas dans une crotte de chien devant lui du pied droit. Je ne me vautrerai pas à ses pieds en me demandant si je n’ai pas oublié d’enfiler une culotte sous ma robe. Et bien sûr, je ne le frapperai pas au visage avec une courgette génétiquement modifiée.

     

    N’empêche, le mystère qui auréole ce superbe spécimen italien m’attire irrésistiblement, même si la plupart du temps, il est profondément antipathique et indéniablement glacial. C’est grave docteur ?

    Date de parution : Mai 2019          Publié par : Black Ink Editions

    Le prince charmant existe ! (Il est italien et tueur à gages)   de Anna Triss

    Le titre de ce roman annonce la couleur. Une histoire d'amour, un tueur à gages, romantisme? Tout ça est intrigant. 

    Le ton du récit est donné dès les premières pages et ce sera répliques qui fusent et humour débordant. On se laisserait bien volontiers consumer par notre lecture totalement déjantée. Le rythme reste très soutenu, pas le temps de s’ennuyer ou de laisser son esprit vagabonder. On s'accroche car on meurt de vouloir connaître la suite. 

    Tous les personnages sont particulièrement bien travaillés. Ils sont forts, drôles, émouvants. Les voir interagir ensemble est un réel plaisir et, souvent, une source de fou rire. 

    Je n'avais pas lu de roman M/F depuis longtemps. Ce titre là vous fait apprécier le genre comme jamais. Pour ma part, j'enchaîne bientôt avec le second tome!

    Manon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé :

    Parisienne hyper active et stressée, avec une vie sentimentale proche de zéro, le Lieutenant Camille Barret a le blues. Saisissant une opportunité professionnelle, elle quitte la capitale pour s’aventurer sur le rivage méditerranéen.

    Bien que considérée comme une bleue par son nouveau supérieur, elle se retrouve par un étrange concours de circonstance avec une enquête pour meurtre sur les bras. Lors de son investigation, Camille va se retrouver bloquée dans un petit village des Alpes maritimes, sans moyen de communiquer avec l’extérieur, sans carte bleue et avec pour toute tenue un maillot du PSG dans un bastion sudiste !

    Cette affaire la forcera à élargir son horizon, prendre le temps de vivre et ouvrir son cœur. Parviendra-t-elle à résoudre cette énigme et trouver la clef du bonheur ?

    Une histoire qui fleure bon la lavande !

    Date de parution : Mars 2019       Publié par : Reines-Beaux

    Bleu lavande   de Virginie Platel

    Ah les petits villages idylliques des cartes postales ne sont pas forcément paisibles. Camille, héroïne de "bleu lavande", nous entraîne à sa suite dans une enquête pour le moins déconcertante dans son procédé. Entre un collègue tête à claque, un village à multiples facettes, ses rencontres fortuites avec les habitants de la région et sa situation difficile, la policière tente de mener l'enquête pour notre plus grand plaisir. 

    C'est une histoire qui se lit presque toute seule, il faut juste tourner les pages et on le fait avec avidité. C'est cocasse, drôle. Les personnages ont tous un caractères bien trempés et ça s'entend bien dans les dialogues. La beauté du sud est aussi mise à l'honneur entre description de paysage, climat et repas gourmands niçois qui emballent les papilles du lecteur. C'est plein de vie, de beauté et de couleur malgré la situation ingrate de Camille. 

    L'évolution de Camille et des autres personnages mérite notre attention. Les interactions des uns et des autres cachent bien des choses et on se délecte de voir peu à peu les masques tomber. 

    Une histoire pleine de charmes et de rebondissements!

    Manon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Formée pour séduire: jeux d'espions  # 1  de Mia Downing

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 19 Septembre 2019

    Emma Walters n’a pas choisi d’être une espionne, mais lorsque son fou de père a été surpris en train de vendre des bombes aux mauvaises personnes, on lui a donné le choix : devenir une espionne ou pourrir en prison. Sa nouvelle vie excitante en tant qu’agent Kate Wells le devient d’autant plus lorsqu’elle découvre que son nouveau patron est l’agent – infiltré et enquêtant sur son père à l’époque – qui lui a fait découvrir le plaisir. Emma est déjà à moitié amoureuse du sombre et dangereux Chase Sanders. Elle ne veut rien de plus que finir ce qu’il a commencé, mais il est l’incarnation du diable. Et on ne fait pas de marché ou on ne tombe pas amoureuse du diable.

    Si quelqu’un avait dit à Chase qu’il tomberait amoureux d’une certaine vierge lors de sa dernière mission, il l’aurait abattu sur-le-champ. Elle n’était rien d’autre qu’un dommage collatéral, bon sang ! Mais regarder la nouvelle espionne sexy se transformer en machine à tuer est trop difficile à supporter. Ainsi, lorsque les pouvoirs en place lui ordonnent de la former à la séduction pour sa première mission – voire sa dernière – il est mort de peur. Faire l’amour avec Kate, c’est la préparer à avoir des relations sexuelles avec un autre homme.

    Chase doit trouver un moyen de permettre à Kate d’entrer et de sortir de sa mission sans mourir. Et sans tomber amoureux.

     

    # # #

     

    A la lecture du résumé, je me suis attendue à un super roman d'espionnage épicé de romance. Alors la romance est bien présente, un peu moins l'espionnage. Si le dosage avait été un peu plus équilibré, j'aurai bien plus adhéré  à moins que ce ne soit dû au découpage du roman et de sa suite.

    Kate se retrouve enrôlée au sein d'une agence d'espionnage, un peu contrainte et forcée car c'est soit elle accepte ce marché soit elle se retrouve en prison non pas pour ses fautes mais plus plus pour celles de son père. Mais au vu de son QI et de ses capacités à créer des bombes, les manipuler, elle fait une recrue de choix.

    C'est Chase qui se voit contraint de faire d'elle un agent de terrain, mais il la confie à son meilleur ami car l'électricité entre eux est plus que palpable et il se refuse à y céder. Là où l'affaire se corse, c'est lorsqu'elle doit séduire un homme pour sa prochaine mission, un art dans lequel elle est totalement novice. Chase, irrémédiablement attirée ne veut laisser personne d'autre que lui accomplir cette tâche. Il apprendra donc à Kate à rendre les hommes fous de désir, l'initiera à la sexualité, à la sensualité tout en tentant de garder ses distances.

    Mais voilà, la petite espionne se révèle appliquée et devient en peu de temps une vraie bombe atomique au lit. Les choses empirent pour les deux espions lorsque Kate en veut plus et que Chase non.

    Va s'en suivre des situations difficiles, compromettantes, scabreuses qui vont les amener à devoir choisir entre leurs obligations et leurs sentiments. Le côté espionnage va finalement sur dérouler sur très peu de pages a contrario de l'initiation à la sexualité qui elle, se fera sur la majorité du bouquin. A part quelques coquilles comme des inversions de prénoms, des petites phrases un peu difficiles à comprendre, le livre n'est pas désagréable. Il faut aimer le sexe car c'est surtout sur cet élément qu'est basé ce premier volet. On suit une novice et un dominant en cours d'initiation, sous certains angles, ce n'est pas sans rappeler un certain livre à succès. Rien de vraiment émouvant, ni novateur, le niveau de BDSM dont se prévaut Chase est à peine effleuré.

    La part belle à la sexualité ne m'a pas dérangé parce que j'aime ça mais ce n'est clairement pas le roman d'espionnage auquel on pourrait s'attendre, c'est un peu en ça que je suis restée sur ma faim. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique