• Résumé :

    La vie continue pour Lui et L'amoureux, une vie qu'ils ont choisi et qu'ils continuent de choisir, de construire aussi.

    Une première rencontre avec les parents de Lui, une vie professionnelle remise en question, les enfants qui grandissent, des joies, du rire, des peines, des peurs...

    Date de parution : Avril 2019           Publié par : Reines-Beaux

    Eux    de Nathalie Marie

    Après "Lui" et "L'amoureux", un troisième tome qui nous invite à partager avec "Eux" une autre facette de leur intimité.

    On retrouve ces hommes, et leur entourage,  qui ont fait le bonheur de nos lectures des tomes précédents. Ils restent tels que nous les connaissons, fidèles à eux-mêmes tant dans leurs caractères que dans leurs rôles. 

    Cette fois, cependant, on a l'impression de partager un autre aspect de leur vie. Ils s'aiment toujours, sont proches, se désirent, n'ont aucun secret l'un pour l'autre, s'épaulent, se soutiennent. Mais les voir interagir avec la famille, les voir évoluer dans leur maison de Normandie, on se sent heureux pour eux. Encore plus que dans les deux tomes précédents ou Lui et l'Amoureux avaient traversé des épreuves difficiles. Pas qu'il n'y en ai pas ici. Simplement, elles s’inscrivent plus dans le parcours d'une vie. Il faut dire que leur histoire est hors norme, belle, romantique et forte. D'ailleurs cet aspect d'amour absolu, pur et romantique est retranscrit à un autre niveau ici aussi. Les scènes intimes sont plus fréquentes et témoignent d'un degrés d'intimité encore plus élevé.

    "Eux" est un roman qui m'a fait redécouvrir ces personnages, que j'ai adoré rencontrer précédemment, sous un jour, presque nouveau, dans ce troisième volume. 

    On referme ce livre rêveur et heureux de leur bonheur. 

    Manon
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Thomas de Jérémy Henry

    Éditions: Juno Publishing

    Sortie : 03 Octobre 2019

    Thomas redouble sa Terminale, dans une ville inconnue, un environnement inconnu, un lycée inconnu. Le jeune homme n'a pas choisi ; le destin s'en est chargé à sa place. Bien malgré lui, il est rapidement entraîné dans sa nouvelle vie. Il tombe même amoureux... de son professeur principal, le beau M. Marchand. Entre son existence d'avant, ce qui l'a conduit ici et les conséquences de ses actes, il devra effectuer des choix, des sacrifices, grandir.

     

    @@@@@

     

    Dans ce roman, je suis retournée à mes années lycée, qui ont été bien différentes de celles de Thomas. Il affronte une nouvelle fois sa terminale dans un nouveau lycée après avoir dû quitter sa ville d'origine. Il se remet doucement et amèrement de ne pas avoir pu passer son bac, d'avoir changé de vie, de région, de devoir refaire une terminale alors qu'il n'avait rien à se reprocher.Il décide donc d'affronter cette nouvelle année froidement, sans s'attacher à personne, sans se dévoiler.

    Mais des tas de petits grains de sable vont vite enrayer les rouages de sa belle détermination. Ça commencera avec Léa qui décide cout-que-cout d'être son amie, avec Mr Marchand leur jeune et sexy professeur principal, avec Killian le garçon isolé, geek, un peu bizarre et méga intelligent ainsi que pleins d'autres élèves qui ne le laisseront pas s'en sortir si facilement. L'année qui aurait dû être insipide et sans relief pour Thomas va s'avérer pleine de rebondissements inattendus rendant sa terminale plus complexe et intéressante qu'il ne le pensait.

    C'est le premier roman de cet auteur que je découvre, que je dévore littéralement. J'ai tout de suite accroché avec l'ambiance, les personnages aux caractères bien trempés mais sincères. L’adolescence est y retranscrite comme dans la vraie vie, sans fard, sans fioriture, on note bien le côté compliqué de cette période tant en amitié, en famille qu'en amour. Des sujets plus délicats et violents sont abordés mais sans débordement agressif, pas d'appel à la haine, des mots justes et sincères pour comprendre et appréhender les situations  traumatisantes pour aboutir au meilleur. Le message d'amour, d'espoir et de tolérance qui se lit en filigramme au travers des pages du roman est le seul qui en ressort après lecture.

    Suivre la naissance intense et compliquée d'un premier amour issu d'un acte ignoble, la reconnaissance de Thomas, le voir tisser des liens amicaux indéfectibles a été addictif dés le départ. L'ensemble des personnages et leurs interactions réciproques est un régal, on replonge dans une période de vie où l'on est plus ou moins mature, plus ou moins insouciant mais où le monde reste à conquérir !

    Un chouette roman sur le comment bien grandir, s’épanouir, trouver son équilibre de vie malgré les difficultés de la société pas toujours compréhensive pour trouver le bonheur. A dévorer sans tarder. Rose Taylor

    Merci beaucoup à Juno Publishing pour ce chouette SP.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Septembre 2019

    Zane ne fait pas dans les relations et Connor n’est définitivement pas le genre non plus...

    L’avocat de la défense Zane Devereaux est sur le point d’avoir tout ce pour quoi il a travaillé toute sa vie. Il est sur la bonne voie pour devenir le plus jeune associé de son entreprise et il a suffisamment d’argent à la banque pour ne plus jamais être à la merci de qui que ce soit. Il a laissé son passé exactement où il doit être et refuse de regarder en arrière. Et bien sûr, il ne risque pas de répéter ses erreurs en laissant entrer une personne aussi douce, sexy et vulnérable que Connor Talbot dans sa vie. Dans son lit peut-être, mais pas dans sa vie.

    Connor Talbot ne regrette pas d’avoir servi son pays, même si cela lui a coûté plus cher qu’il l’avait imaginé. Deux ans après avoir été blessé à la jambe par un engin piégé et laissé avec une blessure permanente au cerveau, il a toujours du mal à remettre sa vie sur les rails, mais il a réussi à trouver une famille improvisée à Seattle qui l’aide à atténuer la peine d’avoir perdu la sienne à un très jeune âge.

    Malheureusement, une série de mauvaises relations et un ex abusif ont eu des conséquences néfastes sur lui et il a renoncé à trouver le partenaire pour la vie qu’il avait toujours envisagé d’avoir. Mais une rencontre fortuite avec un homme avec lequel il n’a absolument rien en commun, à l’exception d’une intense alchimie, le fait penser que peut-être, une relation physique sans attaches est exactement ce qu’il lui faut.

    Ce qui commence comme deux hommes satisfaisant leurs besoins entre les draps se transforme en une chose à laquelle ni l’un ni l’autre n’était préparé, mais les blessures du passé sont profondes et ils devront décider si un avenir ensemble leur coûtera trop cher ou si ce qu’ils pourraient avoir ensemble vaut la peine de se battre.

     

    &&&&&

     

    On va plonger dans l'histoire de Zane et Connor qui ne sont pas affilés aux Barretti par le sang mais par l'amitié. Zane est un avocat dont la carrière est en passe d'exploser. Tout en étant jeune, il est sur le point de devenir associé dans le cabinet où il bosse. Tout dans sa vie est formaté, son appartement, ses tenues, son boulot et même ses relations, il gère son emploi du temps d'une main de maître froide et rigide. Il met un point d'honneur à gagner de l'argent, toujours plus d'argent et aucun engagement ne doit venir le dévier de sa trajectoire.

    C'est sans compter sur Connor, le barman sexy - ex-militaire polytraumatisé- qui l'émoustille rien que par sa présence. Il décide -contre l'avis de son propre corps et ses hormones en folie- de se tenir éloigné de ce fantasme ambulant. Mais voilà, l'attraction est puissante pour les deux hommes qui finiront par se prendre aux jeux du sexe torride, explosif et sans attaque, enfin sans attache, c'est vite dit.

    Retrouver la plume de Sloane Kennedy et le clan Barretti est un grand plaisir, j'adore les interactions qu'ils ont tous entre eux malgré leur passif plus ou moins douloureux. Connor est un ami de Ren qui a servi à ses côtés et qui subit tout comme ce dernier un syndrome de stress post- traumatique ( SSTP ). Connor n'a pas affronté la longue détention comme Ren mais il a dû faire face aux blessures, aux handicaps physique et mental qui l'empêchent de se voir réellement comme il est, c'est-à-dire une personnage digne de confiance et d'amour.

    L'auteure touche une fois de plus aux affreuses conséquences de la guerre, celles que l'on ne voit que si l'on est directement concerné. On suit le lutte incessante de Connor pour se réadapter à le vie civile, à tenter de trouver sa place dans la société mais surtout à s'accepter en tant qu'être humain de valeur. De fil en aiguille, on se rend vite compte que Zane et Connor seront un traitement réciproque aux affres leur passé respectif, aux douleurs apparaissant dans le présent et qui vont temporairement leurs mettre des bâtons dans les roues.

    Une suite moins lourde que l'histoire de Ren, Jagger et Declan mais apportant tout de même son lot d'ennuis pour finir dans une explosion de sentiments amoureux, amicaux, familiaux, le genre de liens qui ne se soude pas forcément qu'au-travers ceux du sang.Ce quatrième tome est pour moi celui auquel j'ai le plus accroché, mon petit préféré de cette quadrilogie avec un épilogue comme je les aime.... Foncez. Rose Taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce chouette SP.

    Vous le trouverez ici : Zane: Barretti Sécurité #4

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Combattre ses démons: LE TRIBULATIONS DE BRANDT ET DONNELLY #2 de Xavier Mayne

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 05 Septembre 2019

    La carrière de lutteur au lycée de Jonah Fischer a été brillante, mais il est maintenant la vedette d'une série de vidéos sur le web. Le monde entier a pu voir la preuve que son meilleur ami l'excitait. La famille conservatrice de Jonas veut le guérir, sa ville et son école conventionnelles le veulent normal. La seule personne qui le veut encore tel qu'il est, c'est Casey Melville, le même meilleur ami qui l'a excité devant tout le monde. Pendant ce temps, Casey commence à se demander s'il n'y a pas plus dans ses sentiments envers Jonas qu'il le pensait. Les agents Brandt et Donnelly - amants et partenaires au travail - ont été chargés de rechercher le coupable qui a posté la vidéo. Tout en enquêtant sur l'affaire, ils aident également Jonah et Casey à se frayer un chemin à travers leurs sentiments et les orientent vers un refuge lorsque la famille de Jonah se retourne contre lui. Mais le mystère demeure: qui veut à ce point blesser Jonas en publiant ces vidéos et pourquoi ? Heureusement que Jonah et Casey ont trouvé des amis - ils auront besoin de toute l'aide et de tout le soutien qu'ils peuvent obtenir.

     

    *****

    On retrouve notre équipe de choc, les agents Brandt et Donnelly partenaires au boulot comme dans la vie. Assumant pleinement leur sexualité au grand jour, ils se retrouvent souvent à enquêter sur des affaires ciblant les jeunes, les vidéos à tendance sexuels voir pornographiques et tournant quelques fois autour de l'homosexualité. Ils vont se retrouver à devoir dénicher un voyeur qui publie des vidéos de jeunes hommes nus sur le web dans un petit bled enraciné dans une bigoterie extrême poussant les gens à se cacher d'eux-même.Cette petite ville ne vit que pour et par le sport qu'est la lutte masculine et fonde de grands espoirs notamment sur Jonah qui va pourtant se retrouver au cœur de la tourmente.

    Ces vidéos mettent à mal sa future entrée dans une équipe de lutteurs universitaires, sa carrière professionnelle mais aussi sa relation avec son meilleur ami Casey pour lequel il réagit physiquement très explicitement. Pour éclaircir cette affaire, Brandt et Donnelly vont s'atteler à la tâche de démêler cette situation inextricable et soutenir Jonah et Casey vers l'acceptation de leur penchant commun.

    Tout comme dans le premier volume, l'enquête est à la base de rencontres entre tous ces personnages au parcours plus ou moins difficiles afin de créer des liens. L'amour et surtout le respect des différences restent au cœur du roman. Le milieu sportif est un milieu difficile d’accès et c'est au sein de celui-ci que Jonah et Casey vont devoir s'imposer tout en restant fidèles à leurs sentiments et à eux-même.

    L'auteur décrit efficacement la mentalité arriérée d'un petite ville vivant comme dans les années cinquante, ne voulant à aucun prix évoluer et refusant, à Jonah et Casey notamment de vivre pleinement leur amour. S'y mêle une mentalité moyenâgeuse, une pression religieuse extrême accompagnée de bourrage de crâne complètement inutile qui fait relativement froid dans le dos et n'incitant pas les gens à vivre leur sexualité librement. Le combat des deux jeunes gens va devenir un exemple pour tous.

    Malgré le sujet difficile traité par l'auteur, les personnages secondaires sont de retour pour mon plus grand plaisir auxquels s'en ajoutent de nouveaux tous aussi plaisant, aux interactions plus que facétieuses qui allègent le sérieux de l'enquête.

    Un bon cocktail bien dosé qui donne très envie de mater des lutteurs s'arrachant le maillot et de patienter jusqu'au prochain tome. Rose taylor

    Merci à Juno Publishing pour ce SP.

     

    Combattre ses démons: LE TRIBULATIONS DE BRANDT ET DONNELLY #2 de Xavier Mayne

     

    Vous le trouverez ici : Combattre ses démons: Les tribulations de Brandt et Donnelly : Affaire #2

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mis à nu sous couverture: Les tribulations de Brandt et Donnelly : Affaire #1  de Xavier Mayne

    Éditions : Juno Publishing

    Sortie : 29 Décembre 2017

    La nouvelle mission de l’Agent Brandt qui consiste à infiltrer une opération de sexe-cam le met dans une position très inconfortable, d’autant plus qu’il devra se montrer nu devant la caméra pour son audition. Heureusement, son partenaire et meilleur ami, Donnelly, surveille ses arrières – qu’il s’agisse d’aider Brandt à écumer des boutiques gays afin de trouver des sous-vêtements sexy ou de lui offrir de la Jäger et des encouragements tandis qu’il fait des recherches sur le porno.

    Malgré sa mortification, Brandt donne à l’audition le meilleur de lui-même – et devient une sensation du jour au lendemain. Mais, pour rencontrer l’homme derrière l’opération, il va lui falloir cette fois-ci donner plus de sa personne, en direct devant une webcam et face au plus offrant. Donnelly s’assure de gagner cette vente aux enchères pour le bien de son partenaire, mais leur plan a un défaut : faire semblant n’est pas une option...

     

    @@@@@

     

    Seconde lecture de cet auteur que j'entame avec curiosité, le sujet étant vraiment intriguant et chaud. Au sein de son unité de police, l'agent Brandt est le seul à avoir à la fois l'âge et le physique badass pour infiltrer "sous couverture" une entreprise qui vit en faisant des vidéos plus ou moins à le demande de jeunes hommes se masturbant sensuellement. Hétérosexuel et peu à l'aise devant ce genre d’exhibition, Brandt doit lutter contre lui-même pour y parvenir et peut compter sur l'aide de Donnelly, son partenaire depuis deux ans, pour le soutenir dans cette mission.

    Cette enquête, de prime abord curieuse et les mettant assez mal à l'aise, va entraîner les deux jeunes hommes à s'interroger sur eux-même, sur leurs attentes dans la vie et sur leur duo d'un  point de vue professionnel  aussi bien que personnel. Leur regard sur le monde et leur propre sexualité va s'en trouver bouleversé.

    Bien que l'investigation soit menée en toile de fond dans le milieu du sexe, l'auteur axe son récit plutôt sur la quête du bonheur, sur l'épanouissement personnel. Il va pousser Brandt et Donnelly à s'interroger sur leurs désirs profonds, à passer outre leurs préjugés, les regards des autres  sur eux pour approfondir leurs sentiments qui s'éveillent. C'est ce qui rend ce roman plus qu'attachant, suivre Brandt sur la recherche de l'amour, un amour qu'il n'aurait jamais soupçonné ni envisagé mais qui va le combler au-delà de ses espérances.

    Une belle leçon d'acceptation mais aussi de tolérance, on y parle d'homophobie mais pas que, de handicap mais pas que, d'accomplissements personnels mais pas que, ce qui en fait un récit frais, émouvant, émoustillant, intriguant avec un poil de suspens. Divers personnages secondaires s'égrainent  au fil des pages avec des tempéraments attachants, rigolos, aimants qui vont se retrouver lier comme une vraie famille.

    Le mélange des genres savamment orchestré aboutit à une chouette lecture où se mêlent des histoires de boulot, des histoires d'amitié, et des histoires d'amour et donne très envie de découvrir la suite. Rose Taylor

     

    Vous le retrouverez ici : Mis à nu sous couverture: Les tribulations de Brandt et Donnelly : Affaire #1

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Et oui encore lui, on change pas une attraction littéraire comme ça ! Publié courant Septembre le dernier bébé de Lorys V fait mouche une nouvelle fois.


    Echange petit appartement contre grande histoire d'amour de Lorys VLe pitch: 

    Jonathan, jeune homme de 27 ans fantasque et impulsif, est fatigué de son travail, ses coucheries d’un soir, et ses sorties trop arrosées. Décidé à prendre une bonne pause, il échange pour un mois son appartement marseillais avec celui d’un inconnu, situé dans un minuscule village de la côte espagnole. Il compte sur ces vacances pour se ressourcer et même, pourquoi pas, commencer à changer...

     Ce qui n'entrait pas dans ses plans, en revanche, est l'étonnante fascination qu'exerce sur lui Leo, le garçon avec lequel il a échangé son appartement. Celui-ci, malgré la distance, réveille en lui un romantisme jusque-là profondément enfoui... Accompagné par son nouvel ami Sebastian, garçon attachant mais quelque peu “perché”, et influencé plus que de raison par un livre au contenu déroutant, Jonathan perd vite le contrôle de la situation. Et il découvre avec effarement qu’il est loin d’être préparé à vivre une histoire d’amour...



                                                                           ⊗ ⊗ ⊗ ⊗

    Je dois déjà avoir dit plein de fois que Lorys V était un de mes auteurs chouchou (choubidou parce qu'en plus il est adorable) et je ne vais pas me faire mentir sur cette chronique.

    Si L'homme objet reste mon inconditionnel à ce jour, sa dernière comédie romantique nous dévoile à nouveau sa facette plus joviale tout en restant une fois de plus très intimiste. 
    Jonathan part donc en vacances après un échange d'appartement avec Léo, croisé rapidement à l'aéroport. Il débarque dans la chaleur d'un petit village espagnol ou tout n'est que calme, plage, calme, crique et calme. Passé les premiers moments d'émerveillement face au dépaysement et au...calme (ouiiii bien tu suis c'est super !!)  le jeune homme se retrouve très vite à réfléchir à sa vie et ses attentes.

    La personnalité de Jonathan est un des atouts majeurs de ce roman. Loin des héros parfaits comme toujours chez Lorys V, le jeune homme plein de doutes se jette alors à corps presque perdu dans un livre trouvé dans la bibliothèque de Léo: comment reparamétrer son cerveau. 
    Une lecture qui tombe à pic pour un homme qui avait décidé de repenser sa vie et de prendre de la distance avec ses habitudes dissolues qui ne le satisfaisaient plus. On suit donc avec allégresse et tendresse les errances spirituelles et  sensuelles du jeune marseillais qui porté par de nouvelles envies se lance dans le pari osé du changement profond.
    Ce qu'on aime chez lui c'est ce va et vient incessant entre ses nouvelles certitudes et ces habitudes tellement ancrées et en meme temps tellement naturelles pour un jeune homme qui aime profiter de la vie. Les choix ne sont pas faciles, pas forcement evident quand on est pas certain du chemin à prendre ou du bien fondé de ses nouveaux objectifs. Jonathan vacille souvent, hésite, trébuche mais ne renonce jamais. Il est drôle, cocasse, maladroit, totalement porté sur le sexe et ses plaisirs et tellement sensible au regard des autres qu'il en est vraiment touchant. Ce sont toutes ses tendances, contradictoires parfois, qui le caractérisent et définissent un personnage terriblement proche de nous, homme ou femme.

    Sa motivation? Léo. Un gars timide au premier abord, peut-être un poil vieux jeu même, qui ne cesse d'étonner et d'attirer notre jeune citadin à travers un échange de sms courtois d'abords puis terriblement tentateur. Léo qui laisse tout le temps à Jonathan de se poser tout un tas de questions sans jamais vraiment y répondre. Léo qui incarne le mystère, le rêve et le fantasme, qui sans  le savoir amorce une évolution sentimentale chez son locataire estival. Un Léo que je ne saurais dévoiler trop sans vous spoiler le plaisir de l'histoire. Un Léo qui a laissé derriere lui le troisième personnage clé de ce roman, son cousin Sébastian mon gros coup de coeur de l'histoire.

    Sébastian plus qu'un personnage perché est un personnage délicat à traiter qui est à lui seul tout le symbole de la perception des autres que l'on peut avoir. De nos préjugés faciles qu'ils soient positifs ou négatifs, de nos codes moraux si appropriés en toutes circonstances, il est le petit caillou dans l'engrenage de nos repères établis. C'est un personnage déstabilisant, toujours dans le vif des choses et dans une réalité bien plus concrète qu'il n'y paraît. Ce petit maillon pas faible du tout qui permet  à la chaîne de tenir ou de se briser selon l'approche que l'on aura de lui. Je me suis retrouvée à me poser pas mal de questions sur nos conceptions des gens dits "lents" ou "handicapés" ou "gentils" ou "perchés", au choix, en lisant les rapports naissants entre les deux garçons. Les mêmes questions que Jonathan à vrai dire ! C'est délicat, c'est parfois embarrassant mais c'est toujours très sincèrement respectueux et souvent drôle à la fois : un vrai pari selon moi d'arriver à démystifier beaucoup de nos retenues dans une époque ou rire de tout est devenu quasiment impossible.
    J'ai adoré Sébastian car il est probablement le plus sûr de ses choix et il est aussi  celui qui affronte et assume la vie avec le plus de sérénité malgré ses particularités. C'est un vrai personnage fort avec beaucoup de présence, jamais ridicule ou affaibli, qui habite vraiment le roman. C'est un beau personnage, une création très aboutie je trouve,qui n'a pas été sans me rappeler le Gus de TJ Klune. En plus d'être ce lien évident entre Jonathan et Léo, il est un de ses héros dont on dirait que l'auteur a dû lui lâcher les rênes pour le voir reellement s'epanouir. 

    Le quatrième héros du roman (au milieu d'une galerie de personnages secondaires particulièrement bien adaptée aux rencontres de vacances) sera comme bien souvent chez Lorys la sensualité, la chaleur toujours terriblement présente que ce soit par la géographie des lieux ou des corps. La sueur qu'on ne désire pas essuyer, l'émois torride que l'on ressent dans une ambiance propice aux rapprochements et aux tentations que sont les vacances sous un ciel étoilé ou dans une crique à minuit. 
    C'est chaud, sensuel, c'est un roman d'homme sur les hommes, pas une comédie comme on les entend au sens ordinaire mais peut être plutôt dans un certain esprit de la dolce vita italienne du cinéma italien, c'est du Lorys V, c'est à lire  et c'est tout ce que j'aime chez lui ! Yop.


                                                                           

    Echange petit appartement contre grande histoire d'amour de Lorys V





    Vous le trouverez ici; Echange petit appartement contre grande histoire d'amour

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Après mon coup de coeur pour Par delà l'océan j'ai mis le nez dans à peu près tous les Keira Andrews traduits et Si ce n'est qu'en rêve sorti en 2016 en fait bien sûr parti. 


    Si ce n'est qu'en rêve de Keira AndrewsLe pitch :

    Pour être à la maison pour Noël, ils doivent combler le fossé entre eux. Charlie Yates est désespéré. C’est presque Noël, et son vol pour rentrer chez lui de l’université a été retardé. Depuis des jours, Charlie a promis à sa petite sœur Ava qu’il serait à la maison pour ses premières vacances, depuis sa rémission d’une leucémie. Maintenant, il est coincé de l’autre côté du pays et quelqu’un d’autre vient de prendre la dernière voiture de location. Quelqu’un à qui il n’a pas parlé depuis quatre ans. Quelqu’un qui lui a brisé le cœur. L’amitié d’enfance qui liait Gavin Bloomberg et Charlie s’est terminée une nuit après une journée de baisers volés. Avec des années de ressentiment entre eux, ils ne veulent pas être ensemble dans la même pièce, sans parler d’une voiture. Mais pour l’amour d’Ava, Gavin accepte de partager le véhicule et de traverser tout le pays avec lui. Alors qu’ils font face à des incidents inattendus tout au long de la route, Charlie et Gavin pourront-ils ouvrir une voie vers un futur ensemble ?

                                                                           ♥ ♥ ♥ ♥

    Ma copine de blog étant déjà obsédée par Noel elle a fini par me contaminer et me pousser a fouiller dans ma pal à la recherche des bluettes de fin d'années (et oui Rose c'est bien de toi que je parle).
    Comme toujours avec son écriture incisive c'est très fort dès le départ. Ca touche droit au coeur depuis les premiers échanges  et après Par delà l'océan je sais déjà que je vais à nouveau me prendre ma petite dose de plaisir inavoué avec ce roman.

    La thématique du retour du premier amour est hyper éculée, usée jusqu'à la corde et c'est pourtant une de mes préférées surtout quand le coupable doit ramer pour se faire pardonner ! Une des ficelles les plus évidentes dans la romance mais aussi une des plus efficaces tellement le plan est tout tracé. Mais comme souvent je me transforme en collégienne baveuse et hystérique avec une grande facilité j'avoue rentrer dedans  à bras raccourci à condition que ce soit bien fait comme c'est le cas ici.

    On percute d'entrée sur le côté mordant de Charlie et la douceur plus mesurée de  Gavin: les deux jeunes hommes se retrouvant plongés dans un voyage vers leurs chez eux et vers leur passé respectif.  Les souvenirs qui se mêlent au présent tombent vraiment à pic pour aussi bien nous éclairer sur leur état d'esprit que sur leurs rancoeurs. Une tristesse désolée se confronte a des non dits plus douloureux et une souffrance plus accrue chez Charlie qui n'a jamais oublié la perte de Gavin. De son côté Gavin semble avoir mûri aussi bien en âge qu'en personnalité et a réalisé sans jamais l'avouer tout le poids de ses erreurs passées. Les épreuves qui ont fini de construire le jeune Charlie sont décrites avec une lancinante détresse, de celle qui marque les esprits et formate les angoisses d'un jeune adulte. C'est réel, poignant par moment et ca colle superbement avec le personnage et sa psychologie.
    On se retrouve donc dans un  road trip de Noël avec un Gavin désolé qui regrette les années  perdues à cause de son silence et un Charlie qui voit de nouveau avec horreur son coeur sombrer  face à son premier amour.

    C'est écrit avec vivacité, drolerie ef tendresse. Une touche classique dans le fond mais résolument traitée avec talent, l'auteure a le don de rendre palpitant un scénario facile en déversant les bonnes émotions au bon moment.  C'est Noël  il neige et ils sont enfermés  seuls dans une voiture pour quatre jours et on sait qu'on va autant chauffer que le radiateur de cette foutue Jetta. Gavin aime Charlie qui aime Gavin, comme un juste retour des choses les deux jeunes hommes finissent, grâce à une auteur qui sait parfaitement manier la chaleur en plein hiver, à se retrouver et vivre pleinement leur amour. Chacun a grandi dans sa propre douleur pour mûrir tant bien que mal, le hasard qui les réunit et la plume tellement torride de Keira donneront à nos deux héros toute la magie de noel dont ils auront eu besoin pour enfin s'aimer ( et non je n'ai pas de droit à payer à aucun téléfilm de m6 pour avoir utiliser cette phrase). Yop.

     

    Vous le trouverez ici: Si ce n'est qu'en rêve

      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Et voici enfin le troisième tome de la série Love me avec Love me now d'Effie Holly et Ryanne Kelyn avec cette fois le flamboyant Emilio et..... 


    Love me now de



    Le pitch: 

    Emilio Delgado. 31 ans. Gay. Colombien. Chaud comme la braise. Cœur à prendre.

    On me décrit de bien des façons : tombeur, branleur, sanguin, égoïste, nonchalant… Mais en réalité, personne ne me connait réellement. Je me suis battu pour obtenir ce que j’ai aujourd’hui, quitte à y laisser des plumes. Mon boulot ? Je suis patron, mais j’ai trimé pour en arriver là. Mes potes ? Ils m’adorent autant qu’ils me redoutent, mais c’est pour leur bien. Ma famille ? Ils s’acharnent à me faire changer de bord, mais pour y parvenir, il faudrait déjà me noyer. Les mecs ? Je les aime un peu trop, mais pas assez pour les garder. Et ce Rockeur… Lui, il n’était pas prévu au programme !

    Il suffit d’un instant pour tout changer. En ce qui me concerne, il aurait suffi d’une nuit alcoolisée. Jusqu’à ce qu’on dérape tous les deux, cet hétéro faisait partie de mon paysage. Si familier que j’en avais négligé son esthétisme. Si discret que j’avais cessé de m’y intéresser. Et cette façade lisse vient de se fissurer, me donnant envie d’en gratter des morceaux pour découvrir ce qu’elle dissimule.

    Je croyais Morgan aussi indifférent que je l’étais, alors jusqu’où me suis-je trompé ? Qu’est-ce qui a traversé la tête du rockeur au cœur tendre ? Qu’est-ce que je risque à me laisser aller avec lui ?

     

                                                                      * * * *

     

     On peut dire que c'est une série dont j'attends les suites toujours avec impatience à cause de la synergie très forte des couples créés et surtout de la découverte des persos sous un autre jour à chaque fois. 
    Si David vous avait convaincu il y a de grande chance que ce soit aussi le cas avec Emilio le latino !

    Alors Emilio donc !! Et bien le moins que je puisse dire c'est que oui il est assez explosif face au calme olympien et charismatique de Morgan. A un tel point même que c'est loin d'être le personnage que je préfère et j'avoue avoir eu du mal à l'apprécier. Cela bien sûr ne veut absolument pas dire que c'est un mauvais personnage puisque je considère qu'un héros qui t'énerve, t'agace ou te titille est lui aussi assez réussi. Je m'explique : Emilio est un homme tout en excès, tout en parade, tout en provocation. On le connait comme tel depuis le premier volume et ce n'est que dans le deux qu'on lui devine un caractère un peu plus profond. Ici c'est un vrai défilé de toutes ses facettes que vous aurez avec en prime les aspects les plus troublants de sa personnalité. Il n'hésite pas à être aussi direct qu'ambivalent et aussi cash avec ce pauvre Morgan que dépendant de lui. Cela le rend très difficile à cerner de sa psychologie jusqu'à son physique. C'est un homme tantôt assez direct et percutant pour représenter un mâle alpha et tantôt très pointilleux pour se dandiner comme une vraie licorne: une vraie énigme donc cet Emilio.
    A titre personnel je dois dire que c'est sans doute aussi cet aspect un peu trouble qui m'a parfois un peu perdu avec la sensation de ne pas arriver à mettre le doigt sur ce qu'il est vraiment !  

    Et à côté on a donc Morgan, fait de cuir, de bagues et de peau pâle bariolée de tatouages. Un garçon hétéro jusqu'aux dernières nouvelles prêt à s'embarquer dans une aventure qui devrait pourtant totalement le déstabiliser. Il est doux, calme, réfléchi et quasiment aussi silencieux et discret que le brave Micah scotché à son téléphone. C'est un personnage d'une douceur désarmante et on a souvent envie de le prendre dans ses bras pour le protéger des exubérances émotionnelles du latino endiablé. Pétri de rock et de liberté il semble pourtant par son impassibilité être le plus vulnérable dans leur histoire. C'est se tromper de croire que les choses sont aussi simples. 

    Leur couple improbable aux yeux de leur bande d'amis se construit peu à peu avec beaucoup de risques et d'écueils.Celui qui doute, tremble et recule n'est pas forcément celui qu'on croit et leur alchimie bien qu'évidente relève une dualité dans leur personnalité assez plaisante. On se surprend  à vouloir pousser Emilio dans ses retranchements et à admirer le flegme langoureux de Morgan. Celui-ci loin d'être englué dans un questionnement ou des peurs dus à son changement d'orientation sexuelle porte presque à bout de bras la réussite de leur couple. Là ou le latino choque, perturbe et essaie de mettre un frein, Morgan lui avance lentement avec certitude pour se donner une chance de vivre pleinement ce qu'il ressent. C'est à la fois troublant et captivant de le voir assumer autant de choses avec un naturel et une douceur qui font qu'on tombe irrémédiablement sous son charme.

    Ce tome est sans doute moins rebondissant que les deux premiers mais il en conserve toute la saveur et l'attraction indéniable que les auteurs ont su donner à leurs histoires. On craque tout autant pour ce couple mais d'une manière différente. Le duo qui paraissait moins évident que les autres (et pourtant on est nombreuses a avoir parié sur les possibilités - et c'est pas prêt de finir puisque le tome 4 est en cours !! ) fait cependant parfaitement son job en nous assurant tension, érotisme léger et une ambiance toujours aussi joyeuse. Alors les fans rassurez- vous, vous allez aimer !

    Si cette série n'est pas une perfection aux yeux de tous elle n'en reste pas moins un essai réussi avec ses petites maladresses pour deux jeunes auteures qui se lancent et qui sont parvenues à capter un lectorat fidèle dès les premières lignes. Chaque tome crée sa petite surprise en se focalisant sur des personnages dont les premiers aspects ne sont pas si faciles et encore moins récurrents. Elles parviennent à évoquer avec tendresse et humour des contextes qu'elles rendent avec justesse sans tomber dans la lourdeur. La famille latino qui aurait pu être ultra cliché, le côté gfy au bout du compte peu évoqué et c'est pas plus mal et surtout cette bande d'amis gays qui sont juste une bande d'amis gays. C'est un des aspects que j'ai préféré jusqu'à  maintenant, que cette unité qui les lie n'en devienne pas automatiquement le cliché paillette, boite de nuit, plan cul pour tout le monde réduisant le monde gay à une vision unilatérale Oui on peut aimer les paillettes et les plans cul et gérer une boîte sans être habillé de rose, oui on peut danser comme une folle et être un prof, oui on peut se marier et devenir plutôt casanier avec son conjoint même après avoir été un vrai queutard et oui on peut tout simplement vivre sans avoir une étiquette à respecter si on en a pas besoin. En gros elles évoquent bien des moments qu'on a l'habitude de lire sans s'appesantir au point de les rendre indigestes. 
    Je n'ai pas besoin de savoir pour la énième fois que "bouh c'est pas bien de taper des homos" je le sais et si on lit de la romance mm en général on le sait tous et toutes. Alors se taper des discours grandiloquents sur la tolérance dans de la romance pour moi c'est juste ne pas cibler le bon public et surtout ça ne fait rien avancer puisqu' on prêche des convaincus. Que l'on me narre une agression et ses conséquences là c'est autre chose et c'est justement ce chemin qu'elles ont su prendre à leur façon avec une certaine fraîcheur et parfois aussi des étourderies.
    Et comme je suis toujours partisane de laisser juger les lecteurs et de donner sa chance aux p'tits nouveaux moi je dis bingo !! YOP 

    Sinon le tome 4 on en parle déjà ou pas ? 

    Merci aux auteurs pour ce sp !! 

                                                                             

    Love me now de Effie Holly et Ryanne Kelyn

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une romance sur fond People et image publique avec Un mariage inconvénient de M.J O'Shea publié en Avril 2018 chez Dreamspinner Press dans la série Dreamspun Desire.


    Un Mariage Inconvénient de M.J O'SheaLe pitch: 

    Kerry Pickering a un problème. En tant qu’agent publicitaire pour le bad boy d’Hollywood Jericho Knox, son devoir est de le maintenir au top de l’actualité. Jusqu’à maintenant, les fêtes de Jericho et ses frasques publiques lui avaient rendu la tâche facile. Cependant, Jericho possède un secret et lorsque ce secret est révélé de la manière la plus désastreuse et spectaculaire qui soit, il revient à Kerry de réparer les choses à sa manière.

    L’équipe décide que la meilleure ligne de conduite à adopter est de s’arranger afin que le public tombe amoureux... de la relation secrète de Jericho. Celle qui n’existe pas encore. Pour l’instant.

    Elle cherche une personne de confiance pour jouer ce rôle. Quelqu’un parmi les proches. Et cette personne est Kerry. Mais que se passera-t-il lorsque Kerry découvrira que, pour lui, les sentiments ne sont plus seulement imaginaires ? Jericho peut-il l’aimer en retour ou se contente-t-il de jouer la comédie ?

      
                                                                          ° ° ° 

    Une petite romance comme sait nous les faire cette auteur avec son fil rouge qui vous tient tout du long et sa mécanique de fin toujours rapide et frustrante.

    Jericho, acteur célèbre, en mal de d'image publique politiquement correcte se voit obligé d'afficher une relation sérieuse pour ne pas perdre un rôle important pour sa carrière. Kerry chargé, par l'agence qui s'occupe de la star, de recruter la candidate potentielle au couple parfait se voit magistralement propulsé au rang de fiancé quand l’homosexualité cachée de l'acteur est divulguée au grand jour.

    Kerry est embarrassé, croit rêver puis retombe vite les pieds sur terre face au comportement agressif d'un Jericho persuadé de l'arrivisme du jeune homme.
    C'est alors une vie de flashs, de luxe et et de soirées qui s'offre à un jeune Kerry habitué à partager son intimité avec son frère et son coloc dans la plus grande simplicité. Le jeune homme plein de bonne volonté fait de son mieux et parvient peu à peu à tisser un lien d'abords amical avec la star revêche qui semble cacher de bien sombres pensées. 

    Un duo qui fonctionne plutôt bien et on se surprend à prendre presque plus Jericho en affection tant son personnage est biaisé depuis le départ  (même si la thématique "rockstar" qui n'est pas ce quelle parait est plutôt éculée), on apprécie ce côté un peu normal de sa personne, de ne pas lui trouver toutes les excuses pour son comportement et de ne pas chercher à tout prix à créer deux personnalités aux antipodes l'une de l'autre. Les deux personnages sont aussi sensés et perspicaces quand à leur monde et c'est plutôt la force des événements qui les pousse l'un vers l'autre que la magie gravitationnelle de la rencontre explosive. Kerry plaît par sa douceur et sa jeunesse déjà consciente de la vie réelle que ce soit dans la sienne ou de l'autre côté du miroir quand Jericho figure évidemment  le héros plus torturé.

    Le tout donne une histoire directement inspirée de l'actu tabloïds que l'on lit tous plus ou moins, que ce soit chez son coiffeur au déhanché sympa ou chez son toubib qui nous fait attendre deux plombes entre un vieux qui tousse et un microbe qui hurle dans les bras d'une mère aveugle aux désirs soudain d'infanticide de ses voisins de siège. Un récit  sympathique qui nous donne une grosse envie de savoir si Jericho va vraiment souffler dans la trompette de Kerry ( tu pensais sérieusement que j'allais pas l'oser celle-là, avoue ?).

    Bien entendu MJ O'Shea ne nous épargne pas son modèle de fin à tuer son voisin, cette fin rapide et expéditive que l'on trouve dans beaucoup de ses romans et il est temps que ça cesse dediou !
    Ses romans sont souvent très agréables et attractifs même si très normés mais je rêve enfin d'une fin plus complète qui satisferait ce plus bas instinct en moi celui de la romanceaddict ! Yop.

                                                                           

    Un Mariage Inconvénient de M.J O'Shea

      


    Vous le trouverez ici : Un Mariage Inconvénient 
     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Fans de kilt et d'hommes torturés  voilà la suite de Tartan Candy de KC Burn avec Kilt versus cravate à motifs paru chez Dreamspinner Press le 13 Août 2019.


    Kilt versus cravate à motifs (Histoires de tissu t. 2) de KC BurnLe pitch: 
    Quand sa vie s’est effondrée deux ans plus tôt, Will Dawson a pris un nouveau départ en Floride. Son travail au service informatique d’Idyll Fling, un studio de films pornos gays, est idéal pour lui. Lorsque son patron l’oblige à accueillir un nouvel employé, il ne s’attend clairement pas à voir apparaître Dallas Greene, l’homme à cause duquel il a perdu son travail et son compagnon, quand il était encore dans le Connecticut. Il ne sait pas quelles sont les intentions de Dallas, mais il ne se laissera pas duper par un loup caché sous un physique de mannequin. Pas une deuxième fois.


    Même si Dallas a accepté avec empressement l’aide de son frère pour lui obtenir un travail, ses compétences sont réellement utiles pour Idyll Fling. Travailler avec Will est un plus, puisque Dallas n’a jamais pu l’oublier. Une bonne relation de travail, ce serait déjà un début, mais Dallas en veut davantage.

    Cependant, Dallas ne sait pas combien Will se montre méfiant à son égard, et celui-ci ignore que l’homme pour lequel il se sent déchiré entre amour et haine est en réalité le frère de son patron. Lorsque toutes les vérités éclatent, une question se pose à eux : comment une relation construite sur des mensonges peut-elle perdurer ?

     

                                                                        ♦ ♦ ♦

    Une jolie petite histoire qui nous emmène un peu plus dans les studios pornos déjà aperçus dans le premier tome. Cette fois c'est avec celui qui s'occupe de toute la logistique informatique  des studios, Will, que nous découvrons une romance toute douce meme si elle renferme beaucoup de rancoeurs pour les deux protagonistes. 

    Will a redémarré  une nouvelle vie au sein d'Idyll Flying après avoir perdu job et petit ami dans son ancienne ville. S'il est heureux d'avoir pu rebondir il en a gardé une peur farouche de déléguer et de se faire doubler. Persuadé  qu'un  ancien collègue de travail l'a trahi et poussé vers la sortie c'est avec rage qu'il  constate l'arrivée  de Dallas, l'ennemi, comme son nouveau coéquipier. Pour Dallas c'est à la fois une surprise et un espoir de voir son amour caché se réaliser enfin. Figé lui aussi dans les souffrances liées à son ancien poste c'est sur un malentendu et bien des secrets que leur partenariat se met en place avec beaucoup de difficultés. 

    Du kilt, de la jambe velue et un jeune homme souffreteux que l'on  meurt d'envie de prendre  dans ses bras, il y a tout ce qu'il faut pour me titiller le cervelet. L'histoire est sympa, drôle par moments et plus touchante à d'autres mais elle reste cependant un peu légère. Les rancoeurs de Will souvent illogiques, meme si le personnage en a finalement conscience et le verbalise, et elles pénalisent un peu l'intensité de leur lutte.  On rentre cependant facilement dans le jeu et on apprend à apprécier ces deux là car c'est tout de même assez plaisant de les voir se détester et  s'attirer autant.
    Le personnage de Dallas est assez juste avec ses faiblesses, son manque d'estime et ses besoins désespérés de trouver sa moitié. Celui de Will, qui est censé être le bougon  désagréable, est un peu moins crédible meme si on s'y attache quand même. Sa rage si puissante au depart s'écroule un peu trop vite face à son attraction pour le jeune Dallas et ne laisse de lui qu'un homme terriblement addict au jeune homme. C'est dommage car on perd aussi bien de la force du personnage que de la tension entre les deux héros. On comprend parfaitement son craquage, c'est vrai, et on passe dessus rapidement car c'est loin d'être gênant  au déroulement  du récit. 

    Les personnages secondaires, dont ceux du premier tome, sont assez importants pour completer une histoire qui aurait été un peu vide sans eux. Certains s'en tirent  bien en devenant de vrais protagonistes d'autres un peu moins car on aurait aimé les voir et les connaître un peu plus. L'univers porno gay est ici abordé d'une façon assez soft, sans s'y  appesantir et sans  l'occulter pour autant. Les choses sont toujours propres et sans problèmes  on en connait que l'ambiance que l'on supposerait à de petits studios à  la démarche  presque familiale. 

    On a droit a un happy end tout en romantisme et en douceur et cela ravira les plus fleurs bleues d'entre vous. C'est donc un roman sympathique, distrayant mais je dois avouer après avoir lu les deux tomes dans la foulée ne pas etre vraiment fan de la plume de l'auteure meme si elle est plus que correcte.  Cela reste un joli mm de tradition qui se lit facilement et qui nous fait imaginer avec plaisir  les kilts sous toutes ses formes. Yop. 

    Merci à Dreamspinner Press pour ce sp.

                                                                            

                                                                             

    Kilt versus cravate à motifs (Histoires de tissu t. 2) de KC Burn

     


    Vous le trouverez ici: Kilt versus cravate à motifs (Histoires de tissu t. 2)

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique