• Sweet Summer # 4 Dorian de Marie HJ

    Sortie : 14 Aout 2019


    Sweet Summer
    Un été pour tout changer.
    4 cœurs esseulés
    3 destinations
    2 mois de vacances
    1 pacte, l’amour à trouver …
    L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?

    Livre 4, Dorian
    Apprendre à respirer, s’autoriser à aimer.
    Bousculer les chaînes et les habitudes qui empêchent d’avancer. Sortir la tête de l’eau, pour enfin respirer, et discerner, comprendre qui l’on est. Repousser les obstacles du passé, marcher à deux sur le même chemin, s’entraider, se dévoiler. Aimer, à ne plus pouvoir s’arrêter.

    @@@@@

    Après avoir kiffé Marlone - etTristan- , fondu sur Milan - et Emeric-, découvert Valentin -et Eliés-, c'est autour de Dorian d'avoir explosé mon pauvre petit cœur. Il est sans contexte mon préféré dans cette tétralogie !!!

    Dorian est le dernier des beaux gosses à errer au sein d'un célibat pas vraiment voulu mais plutôt subi par les contraintes de son boulot très voir trop prenant et de sa famille qui le pressure comme c'est pas permis. Il est submergé par son devoir envers son patron avec pour conséquence de ne jamais prendre ni jours de congés, ni vacances, affublé d'un entourage qui pense à lui que lorsqu'ils ont besoin d'argent. Bref, il est trop bon, trop gentil, trop compréhensif en plus d'avoir un physique à tomber. Côté sentiment, à part sa bande de potes -sa famille de substitution- qui le soutiennent en toutes circonstances, c'est le désert... Il n'a pas le temps pour rien et surtout pas pour lui.

    Et puis il y a cet homme, une complicité de longue date entre eux, cet homme dont il a sauvé la vie, redonné un second souffle et dont il est épris depuis le premier jour. Mais voilà l'amour, la passion valent-ils la peine de détruire l'amitié, les liens ?

    Final en apothéose pour cette saga estivale qui sent bon les vacances, le sable chaud, l'air iodé,  l'amour et pas seulement celui d'été. Dorian devient officiellement mon chouchou même si toutes ses histoires sont hyper attachantes, les deux premières étaient déjà sincères et adorables, les deux dernières intenses et un peu plus torturées. Marie nous emporte dans des passés tous bien différents, plus ou moins difficiles mais aboutissant à une "famille" faites d'amis sincères qui s’agrandit pour semer encore plus de sentiments. Dans une société où l'amour et les différences attirent, hélas, encore bien des actes intolérables de malveillance et de violences, il peut exister des lieux et des gens qui sont là pour protéger, soutenir et lutter contre la connerie humaine. Même si le fond de toutes ces histoires relate des faits sociétaux, ça reste des romances torrides entre des mecs bien badass à déguster sans modération. Rose Taylor

    Merci Marie pour ce SP.


     Vous le trouverez ici : Sweet Summer #4 Dorian

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sweet Summer # 3 Valentin de Marie HJ

    Sortie : 02 Aout 2019

    Sweet Summer
    Un été pour tout changer.
    4 cœurs esseulés
    3 destinations
    2 mois de vacances
    1 pacte, l’amour à trouver …
    L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?

    ***

    Livre 3, Valentin

    Museler les fantômes du passé pour enfin avancer.Vivre ou simplement survivre ? Ne plus laisser passer l’existence, mais y plonger, en profiter. Ouvrir enfin les bras, apprendre à respirer, goûter à la vie… Glisser sur la déferlante et tenter de la dompter… Les vacances de Valentin seront-elles le déclencheur de son bonheur ?

     

    @@@@@

     

    Après le camp d'adolescents au bord du lac avec Marlone, la croisière de rêve avec Milan, c'est au tour de Valentin de passer à la casserole.

    Au sein du camping des Pins, près d'un super spot de surf, avec un van d'enfer, une amie un peu folle mais géniale et un adorable chiot, Valentin décide de passer des vacances tranquilles et reposantes. Mais c'est sans compter sur le véto canon Eliés qui fait irruption dans sa vie pour chambouler ses sentiments, ses sensations.

    Malgré le décor idyllique, le sable fin, le cadre parfait pour "farnienter" les doigts de pieds en éventail, Valentin a du mal à se libérer, il  cache son corps, ses blessures visibles et invisibles aux yeux de tous, pansant ses fêlures passées tant bien que mal. Eliés, au tempérament plus volcanique -chaud, très chaud, très très chaud- va vite découvrir comment amadouer et tempérer les craintes de Valentin pour apprendre à le connaître avant de l'aimer. Va s'en suivre la naissance d'une romance pleine de douceur pour s’apprivoiser l'un l'autre.

    Troisième aventure de ce quatuor de super mecs badass comme on les aime, unis par des liens qu'ils ont développé, tissé au sein de l'association Sweet Home. L'auteure nous emporte encore une fois, avec le cœur, vers un personnage qui en a beaucoup bavé, qui n'en est pas sorti indemne, mais qui a survécu au pire. On suit Valentin avec ses douleurs et traumatismes, avec son expérience de la vie biaisée dès l'adolescence,survivant à ses propres démons et sa mésestime de lui-même. Sa rencontre avec ses potes vont lui ouvrir la voie vers la rédemption vis-à-vis de lui-même mais aussi des autres. Une chouette nouvelle qui ne parle pas que d'amour mais aussi de l'existence de lieux d'écoute, d'aide prônant la tolérance contre l'ignorance,l'étroitesse d'esprit, la haine des préjugés, des différences quelles qu'elles soient : handicap , sexualité, taille, âge , physique..

    Et sur un plan plus léger, des interactions savoureuses par sms des quatre copains- que j'aime de plus en plus fort-  qui interagissent merveilleusement bien ensemble avec des répliques toujours aussi déjantées et décapantes, une belle découverte que celle de Valentin qui me fait attendre avec impatience Dorian. Rose Taylor

    Merci Marie pour ce SP.

    Vous le trouverez ici : Sweet Summer #3 Valentin
     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé :

    A la recherche des saints

    C’est la dernière chance pour Mitch de sauver sa carrière à l’Institut Écossais d’Archéologie. Son ex, Lewis, a volé ses recherches sur les légendaires Saints Pictes, de mystiques statues préceltiques cachées quelque part sur la très brumeuse île de Dove Island. Mitch part pour la côte, en espérant rejoindre les Saints avant que son traitre d’ex ne les revendique.

    À ses côtés se trouve son très dévoué assistant, Owen. Il adore Mitch mais reste du genre silencieux et loyal. Malgré lui, Mitch est toujours aveuglé par ses souvenirs du flamboyant Lewis. Il menace de détruire sa joie nouvellement trouvée auprès d’Owen – et, alors que la course pour les Saints s’intensifie, il perd de vue son objectif. Mitch apprendra-t-il à apprécier l’amour d’un homme aussi doux avant de sombrer avec Owen dans les mortels mystères de Dove Island ? 

     

    La chance de Crecerelle

    Kestrel et Rory forment ensemble la meilleure équipe d’Elite de Sauvetage en Montagne de Wester Fleet. Ils se confient mutuellement leur vie depuis cinq ans et sont plus proches que des frères. Mais les sentiments de Rory pour son magnifique et téméraire partenaire sont loin d’être fraternels.

    Être partenaires d’escalade signifie un équilibre parfait d’amour et de pratique, et l’ESM de Wester Fleet possède un code bien strict de non-fraternisation. Rory pourrait tout perdre en se confessant. Et Kes est une véritable énigme – parfois distant, parfois semblant implorer la dévotion que Rory souhaite plus que tout lui donner.

    Kes est bien parti pour devenir le prochain chef de l’ESM. En dehors de son impatience avec les amateurs d’escalade et de son incapacité à retenir sa langue, il est le plus qualifié pour ce job. Quand lui et Rory sont chargés de guider deux importants visiteurs à travers la chaîne de Wester Fleet, c’est pour tester son tact à en dire le moins possible. Mais rien dans cette mission n’est tel qu’il le paraît, et rapidement Kes est confronté au plus terrifiant défi de sa vie.

    Date de parution : 2017        Publié par  : MxM Bookmark

    Les hommes du nord  - l'intégrale   de Harper Fox

    Le roman se compose de deux nouvelles aux même similitudes

    Les cadres de ces histoires sont fabuleux. Ces dernières se déroulent dans une nature omniprésente. Celle-ci entoure les hommes qui se déplacent sur son territoire jusqu'à les pousser à se libérer de certaines chaines. D'ailleurs, les parcours ou chemins empruntés qui montent vers la cime de montagnes, collines n'est pas sans rappeler les cogitations de ses mêmes hommes qui trouveront un point culminant en même temps qu'ils atteignent leur destination. Le fait d'achever une quête semble débloquer chez eux une vérité propre qui les pousse à enfin voir le bonheur qui leur tend les bras. 

    Deux types d'hommes se donnent la réplique. Ceux qui traînent l'ombre d'un passé les empêchant de voir véritablement leur présent et futur. Puis ceux qui, ironiquement dans l'ombre, protègent et prennent soin des premiers. Lorsqu'un point de rupture est atteint, les seconds ne s'éloignent pas pour autant des premiers mais restent au contraire présents tout en essayant de se préserver d'éventuelles nouvelles meurtrissures. 

    C'est une lecture qui nous emporte dans des univers bien particuliers et quelque peu oniriques par certains aspects. On y prend goût assez facilement, se laissant porter par ces univers uniques et ces personnages qui le sont tout autant. Deux nouvelles qui pourraient bien devenir des lectures réconfortantes et douces.

    Manon



    Vous le trouverez ici : Les hommes du nord

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sweet Summer #2 Milan de Marie HJ

    Sortie : 19 Juillet 2019

    Sweet Summer
    Un été pour tout changer.
    4 cœurs esseulés
    3 destinations
    2 mois de vacances
    1 pacte, l’amour à trouver …
    L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?
    Livre 2, Milan
    Franchir le pas et oser avouer, ou préférer aimer en secret ?
    Aux grés des flots de la mer Égée, laisser les cœurs s’envoler, ou maintenir les œillères ? Ignorer une âme en souffrance ou mettre une amitié en danger ?
    En embarquant sur le voilier familial, Milan ne s’attend pas à se retrouver noyé dans un tourbillon d’émotions trop longtemps bridées… Il est peut-être l’heure de découvrir certaines vérités…

     

    @@@@@

     

    Après les tribulations de Marlone et Tristan, c'est au tour de Milan de passer à la casserole. Ce dernier est en vacances d'été avec sa famille et deux familles qui sont amies depuis qu'ils sont jeunes. Les six parents sont potes et associés  et par extension les enfants sont très liés : Chloé, Elsa, Emmeric et Milan sont amis d'enfance.

    Si Milan est un gay assumé,il revendique son statut en le vivant très bien et au grand jour, Emmeric, lui, est plus secret, plus jeune, et totalement raide dingue amoureux de Milan depuis des années. Il le vit très mal, son caractère effacé, doux-rêveur ne l'incite pas à être entreprenant.

    Un petit coup de pouce vont les aider Milan et lui à ouvrir les yeux et leur cœur. A bord d'un grand voilier voguant en Méditerranée, ils profitent tous d'être ensemble dans un cadre idyllique même si ils en viennent tous à se mêler des affaires des uns et des autres.

    Bien que cette histoire soit totalement différente de celle de Marlone et Tristan -tant mieux en même temps - elle n'en est pas moins addictive et prenante. Elle s'axe plus sur la douceur des sentiments, les élans du cœur mais aussi des sens. Milan est celui qui a les yeux bouchés et ne voit rien à l'évidence, Emmeric est celui qui mérite un gentil coup de pied aux fesses -j'insiste sur le gentil car il est trop mignon et adorable, oui oui je fonds pour lui- ce qui donne des échanges assez savoureux, marrants et quelques fois bien tordus.

    Bref, je pense que vous avez imaginé que j'avais repris mon transat avec délice pour dévorer cette suite, sauf que non j'ai quasiment fait une nuit blanche tellement je voulais savoir ce qu'il advenait d'eux. A dévorer donc sans modération en attendant Valentin. Rose Taylor

    Merci à Marie HJ pour ce SP.

    Vous le découvrirez ici : Sweet Summer #2 Milan


     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Sweet Summer # 1 Marlone de Marie HJ

    Sortie : 05 Juillet 2019

    Sweet Summer
    Un été pour tout changer.
    4 cœurs esseulés
    3 destinations
    2 mois de vacances
    1 pacte, l’amour à trouver …
    L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?
    ***
    Livre 1, Marlone
    La vie est un combat.
    Pour Marlone, ancien boxeur au cœur trop souvent malmené, ce n’est plus à prouver. Mais au milieu d’une forêt, autour d’un lac ou d’un torrent, au chaud devant un feu de camp, les choses peuvent parfois s’avérer plus douces… Et peut-être… faire battre deux cœurs à l’unisson.

     

    @@@@@

     

    Quatre potes en mal d'amour pour passer l'été à trouver leur âme sœur, pour arrêter de naviguer entre coups d'un soir et déceptions en cascade, pour découvrir ce qu'est l'amour. Quatre potes qui se sont rencontrés au sein d'une association aidant les jeunes en détresse , qui ont tout de suite accrochés et sont devenus des meilleurs amis pour la vie.

    La première incursion va se faire avec Marlone, le prof de boxe et éducateur d'enfants l'été au sein de camp de vacances. Il est beau à tomber, musclé, tatoué, un brin canaille mais surtout un cœur en or. Il adore s'occuper de enfants un peu rudes pour leurs apprendre à s'aimer, se comprendre et comprendre ce qui se passe autour d'eux. Sa propre expérience lui a ouvert la voie à beaucoup de sagesse mais ce qui lui manque c'est l'autre, un homme qui ferait battre son cœur à la chamade, le rendrait tout chose.

    Lors d'un camp de vacances au bord d'un lac, son univers va quitter son axe avec l'arrivée de Damien mais surtout de son père Tristan. Tristan, un père qui surnage dans un quotidien compliqué entre une ex-femme un peu agressive, un gamin qui ne lui montre pas trop de respect et une acceptation de sa propre sexualité  encore difficile pour lui. Leur rencontre va faire des étincelles et aboutira à une histoire d'amitié, d'attraction et d'amour.

    Comme avec tous les romans de Marie, c'est un premier opus d'une saga estivale à dévorer dans un hamac -un transat pour moi- en sirotant un truc bien frais tout en frissonnant de sexytude, de badasserie tout du long ... Il se lit bien, très bien, on y rencontre des hommes trop attachants, des dialogues savoureux et piquants, des analogies marrantes à coups de sms, un joyeux mélange qui nous fait attendre avec impatience le volume et protagoniste suivants de cette bande de potes adorables et addictifs. Leurs interactions sont savoureuses, on a presque envie d'aller plonger dans ce lac avec Marlone et Tristan. Rose Taylor

    Merci beaucoup Marie pour ce SP.

    Vous le trouverez ici : Sweet Summer #1 Marlone

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le premier tome - Love Me Only- m'avait déjà beaucoup surprise en me faisant passer de dubitative au départ à conquise à la fin et je ne suis toujours pas déçue par cette suite qui nous permet de découvrir le sombre David sous un autre jour.


    Love Me Better saison 2 de Ryanne Kelyn et Effie HollyLe pitch: David Taylor. 33 ans. Gay. Médecin, ou presque. De nouveau célibataire.

    Tout est parti en vrille. Mon couple, mon corps, mon travail… J’avais le monde à mes pieds, mais je l’ai écrasé dans ma chute. Trois années de relation prennent de la place. Et ce n’est que lorsqu’elles s’achèvent qu’on le réalise. Harry a laissé un vide sidéral derrière lui. Physique et affectif. J’essayais de remonter la pente, quand le destin s’est acharné sur moi. Cette voiture ne m’a pas seulement fauché, elle m’a détruit. Au fond du trou, il ne me reste qu’une seule option : noyer ma déprime au Michel-Ange. 
    Le Barbu planté derrière son bar doit se dire que je ne suis qu’un autre mec défoncé par la vie. Et, bordel, il a raison ! La logique voudrait qu’il ne soit que le témoin d’un épisode honteux. Mais le regard pénétrant et l’aura envoûtante de Virgil font exploser mon abstinence forcée depuis l’accident.
    Comment est-ce que j’ai fini à poil dans le lit de ce Hipster ? Pourquoi m’attire-t-il autant alors qu’il est aux antipodes de mes mecs habituels ? Mais surtout, l’un de nous deux réussira-t-il à briser notre instinct de dominant ?

                                                                         ! ! ! !

     

    Retrouver David,  dont la voix manquait beaucoup dans le premier tome, a été un vrai plaisir. Sa rencontre avec Virgil, son hipster du bâtiment, encore plus !

    On avait quitté ce cher David avec une idée de lui très précise faite de condescendance, de possessivité et de jalousie dominatrice. J’espérais beaucoup le retrouver dans sa propre histoire et les deux auteures ne m'ont pas déçue même si je m’étais préparée à un joli retournement de personnalité pour lui.

    Le roman est aussi prenant que son prédécesseur, avec toujours le même dynamisme dans les mots et cette narration au présent qui passe plutôt bien. Le fil est assez bon, on y trouve peu d’incohérence et on retrouve, je trouve, avec habileté et finesse quelques allusions à l'histoire passée et ses personnages. C'est fait avec beaucoup de doigté (n'essaie même pas de ricaner !!) sans jamais être lourd (alors que je déteste relire ce que j'ai déjà lu) et en amenant ces souvenirs sous le jour de l’évolution de David. Une évolution commencée malgré lui avec un accident qui bouleverse sa vie et sa rencontre avec un barbe-man le poussant lui aussi à revoir ses certitudes et attentes.

    J'ai beaucoup, beaucoup, aimé leur relation à la fois très mature (j'adore leurs dialogues à ces deux-la) dans leurs échanges et agissements et à la fois très romanesques dans leurs débordements. J'ai, pour une fois, apprécié que des comportement excessifs, sans être validés, soient cantonnés à ce qu'ils sont : des défauts, des travers que l'ont a du mal à corriger et que parfois on ne souhaite pas corriger. Je suis du genre à ne pas aimer le trop parfait où tout se polisse dans le bon sens de la morale et lire de temps en temps des perso qui resteront dans leurs décisions imparfaites ne me pose aucun problème. 

    J'ai, d'emblée, foncé sur cette opposition de deux mâles dominants qui malgré tout acceptent de jouer le jeu et de tenter quelque chose : cette situation donne l'occasion de beaucoup de choses et on n'en ressort pas déçu.
    Le problème c'est cette sensation que David change un peu vite, on est tellement habitué à sa personnalité forte et autoritaire que ce n'est que plus loin dans le roman que l'on comprend à quel point son accident et ses conséquences l'ont métamorphosé. Le lire se découvrir sous un jour nouveau, le voir évoluer de ses rancœurs à ses nouvelles aspirations, le voir explorer de nouvelles facettes de la vie aurait été encore meilleur avec un peu plus de résistance et d'introspection de sa part. Ici la part est complètement donnée à son histoire d'amour avec Virgil (normal c'est leur tome aussi hein!) et leurs ébats. Alors pour certains ça sera trop pour d'autres, comme pour moi, ça sera ce qu'il faut dans le sens où c'est assez bien fait  et que c'est assez logique vu la nature des deux hommes.

    Son histoire avec Virgil est irrémédiablement empêtrée avec leurs ex, les non-dits, les problèmes d'ego et de reconnaissance et aussi , beaucoup, avec cette petite bande d'amis qui ne tient pas toujours sa langue. La même bande d'amis qui met en exergue certains plus que d'autres, comme Emilio, qu'on devine lui aussi bientôt présent dans un tome futur, mais surtout sur cette présence prépondérante de leurs ex comme un reflet de leurs échecs respectifs. 
    On découvre avec parcimonie une partie du passé de David par le biais de son frère (lui, je le sens bien pour un tome 3 aussi)  et de celui de Virgil par son neveu. Leur romance est vraiment agréable avec son lot de petits rebondissements et on vibre beaucoup avec eux.  

    En conclusion, c'est la suite d'une découverte sans déception et de deux auteurs qui tirent vraiment bien leur maille du filet. Vous aviez aimé Noam, David et Harry vous allez forcement adorer Virgil le lumbersexuel gay presque parfait et David le doc divin dans ses costumes comme dans ses jeans . Yop.

    Love Me Better saison 2 de Ryanne Kelyn et Effie Holly


                                                                               

     




    Vous les trouverez ici: Love Me Better 
     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Fight to survive de Kaya C.

    Editions :

    Sortie : 12 Juillet 2019

    Je m’appelle Sullivan Chapman, je suis le photographe le plus poissard de New York. Après avoir été trompé par mon ex, j’ai été foudroyé par des yeux bleu lagon, qui m’obsèdent. Je suis irrésistiblement attiré par Amaury, forcément il est marié, et son mari est un mec adorable, par contre lui, quel abruti ! Aussi beau qu’imbuvable, à chaque fois que je le croise on se saute à la gorge. Pourtant il est là qui me hante, je suis perdu, je l’ai dans la peau. Je dois quitter New York, m’éloigner de lui pour l’oublier. Je vais reprendre mon premier métier de reporter-photographe de guerre, partir au bout du monde, et essayer de reconstruire ma vie sans lui. Je n’imaginais pas que j’allais mettre directement les pieds en enfer. Comment supporter l’indicible, quand tout est chaos ? Quand l’horreur se déchaîne, quand les ténèbres menacent de m’engloutir, il ne me reste que son regard pour seul espoir...

     

    @@@@@

     

    C'était avec une certaine impatience et émotion que j'attendais la sortie de ce volume, l'histoire de Sullivan et Amaury vu par Sullivan, sa vie, son parcours, ses sentiments, ses tourments, ses calvaires et son amour. J'ai dévoré le livre à vitesse grand V, tellement j'étais impatiente de découvrir le point de vue de Sullivan.

    Commencé par une douche froide voir glacée, la rencontre d'Amaury et Sullivan reste, pour ce dernier, le coup de foudre immédiat et irrémédiable qui va très vite balayer tout ce qu'il a ressenti auparavant. Mais avant que ces deux-là ne se retrouvent et s'ouvrent l'un à l'autre, bien de l'eau aura coulé sous les ponts avec des hauts, et des bas surtout des bas assez violents et intenses pour les deux hommes.

    Dans Without you, c'est Amaury notre héros de cœur, un homme bon et doux qui va sombrer suite au décès de son mari bien-aimé et va tenter de remonter la pente comme il peut afin de tenir sa promesse à Eden. Dans ce volume, c'est au tour de Sullivan, mon petit photographe de guerre d'affronter son crush pour un homme marié sans y succomber et par conséquent s'éloigner pour reprendre la main sur ses sentiments. Il va se retrouver aux prises avec la misère que des gens peuvent infliger à d'autres au nom du pouvoir, de l'argent et de la drogue. Il va subir le pire du pire de l'humiliation, des tortures et des sévices avant de tenter de reprendre le fil de son destin.

    La plume de Kaya m'a autant ému que dans le précédent tome, on ne vit pas les mêmes tourments, j'ai beaucoup moins versé de larmes, par contre mon cœur a subi et vécu beaucoup plus de pressions, des tensions, de détresses face au destin de Sullivan. Elle nous emporte dans l'univers de ce photographe de guerre mais aussi urbain,dont les deux facettes se complètent parfaitement. On se voit presque parcourir les endroits où il va faire ses reportages, prendre ses photos, voir par son regard le monde extérieur, un geste, une posture, un être humain, un événement à un instant T. On vit vraiment avec lui tous ses élans de cœur, son amour familial, ses passions, son travail... Rien n'est oublié, le livre est assez conséquent mais à aucun moment on ne s'ennuie, les épreuves se succèdent de moments drôles, savoureux à d'autres prenant vraiment aux tripes. Dés le premier tiers, j'ai su que Sullivan allait supplanter Eden et Amaury, il est tellement lumineux, entier avec des sentiments intenses, immédiats et flamboyants, il est cash et ne s'en cache à personne . D'un bout à l'autre de son histoire, il reste constant et honnête avec lui même, sa personnalité m'a séduite irrémédiablement. Le voir se débattre nous rend triste, le voir aimer nous émeut, le voir rire, et enfin revivre nous comble de bonheur et de soulagement.

    Et pour parfaire le tout, il est entouré d'une ribambelle d'amis truculents qui prennent des places énormes dans sa vie et qu'on apprend à aimer, à attendre leurs réparties, leurs remarques acerbes ou sarcastiques, à espérer le meilleur pour eux aussi tellement qu'on finit par les adorer. Les suivre donne le sourire -voir des rires- de part leur personnalité mais aussi leur fidélité à tout épreuve. L'amitié prend alors tout son sens et pratiquement la même importance que l'amour dans les écrits de Kaya. Comme vous l'aurez compris, j'ai été conquise par la flamboyance de Sullivan, l'auteure arrive par ses mots à nous emporter dans une histoire d'amour hors du commun comme on aimerait tous en vivre. Merci à Kaya pour ce merveilleux SP qui m'a encore une fois bouleversé. A lire, relire et re-relire. Rose Taylor


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un titre clinquant plutôt cliché, une couv presque trop évidente (pas forcément attrayante à mon gout) et pourtant une excellente surprise avec ce roman de Wade Kelly paru chez Dreamspinner Press en Mai 2019.

    Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1) de Wade KellyLe pitch: 
    Il est facile de devenir cynique quand la vie ne va pas comme on veut.

    Cole Reid mène une vie de reclus depuis ses quinze ans, âge auquel son homosexualité a été révélée au grand jour par son équipe de baseball. Depuis, son comportement obsessionnel compulsif et sa nature sarcastique ont fait fuir une bonne partie de la population. Quant aux autres, ils le détestent parce qu’il est homosexuel. Selon lui, il est voué à faire fuir n’importe quel ami potentiel – ne parlons même pas d’un petit ami –, alors à quoi bon faire des efforts ?

    Quand Cole entre à l’université, il est devenu un homme solitaire et maniaque. Cela ne lui cause aucun problème jusqu’au jour où son colocataire décroche son diplôme et que le service des logements annonce à Ellis Montgomery qu’il peut prendre sa place. Ellis est bordélique, magnifique, hétérosexuel et encore pire : un sportif !

    Pendant une année universitaire où se côtoient les amis bruyants, les mésaventures en camping et les parents intrusifs, Cole et Ellis développent un lien amical qui change la vision de Cole sur la vie. Ellis est bien plus qu’un sportif qui aime s’amuser – et l’attirance que Cole ressent pour lui ravive son espoir de trouver chaussure à son pied.

                                                                         ⇑ ⇑ ⇑ ⇑ 


    Deux étudiants, la fac, du sport et un geek ...on pensait de suite savoir à quoi s'attendre et de quoi s'émouvoir ! Et bien non, raté ! Il s'agit ici d'une de ces romances au double effet KissKool ( désolée pour toi, le ou la djeunss, mes références datent un peu je le concède!). 
    ,
    Premier effet: une lovestory feelgood qui passe drôlement bien, toute en douceur et sans heurts entre deux jeunes gens plutôt bien dans leurs baskets et leur mental. Un récit tranquillou mais pas planplan (vous noterez, j'en suis sure , la puissance de mon vocabulaire littéraire) qui nous présente Cole et sa maniaquerie du contrôle, de la propreté et de ses habitudes, un psychorigide qui s'assume pleinement dans ses "phobies" comme dans sa sexualité. Un Geek, allergique aux sportifs à cause de son passé,  qui se voit contraint de partager son appartement universitaire avec un nouveau colocataire. Nouveau colocataire qui, bien sur, déboule sous la charmante forme d' Ellis, un joueur de foot très sympathique et encore plus charmant: le drame! 

    On passe donc un très bon moment de lecture à découvrir en meme temps qu'Ellis les joies d'un partage des communs avec un obsédé du ménage et de l'ordre, à suivre leurs interactions assez savoureuses et surtout à lire une histoire pleine de positif ! 
    Le roman est en effet bourré de charge joyeuse, que l'on pourrait presque trouver naïve d'un premier abord, qui donne une vraie bouffée d'air frais face à tous ces romans concentrés sur la souffrance d’être gay. Certes, Cole a eu son lot de déconvenues mais l'auteur fait clairement le choix de nous présenter son histoire et ses personnages sous un jour optimiste. Là où tout parait parfois facile, elle sait nous embobiner avec des amis et une famille aussi attrayants que dynamiques qui occupent une place très importante dans le livre comme dans l'histoire de ce couple. Elle manie les petites ficelles des codes avec justesse, sans en abuser, et les situations s’enchaînent avec beaucoup de naturel pour nous garder captifs jusqu'au bout.
    En gros, une vraie romance comme on les aime avec de l'amuuuur du vrai, de la complicité et de la joie de vivre.

    Le deuxième effet serait qu'elle y aborde beaucoup de sujets qui, la plupart du temps, sont exposés sous un jour assez négatif. La jeunesse et son approche de l'autre quand il est gay, la religion et ses adeptes qui, ici, se montrent sous le visage de l'ouverture et de la tolérance, la réaction des autres face à la bêtise et la violence subie, la maternité trop tôt arrivée, la part accordée aux personnages féminins, le monde des étudiants sportifs pas si brutus que ça, ... Un vrai panel redistribué sous un jour plus favorable qui va a l'encontre totale de nos cliches habituels et change totalement la donne sur nos personnages. Cole se révèle être la victime c'est vrai mais aussi le grand gars qui dépasse les bornes, celui qui juge et se méprend avec ses certitudes quand Ellis et ses amis sont tout en ouverture d'esprit et gentillesse. Et cette nouvelle donne fait un bien fou, elle nous rafraîchit et nous réconcilie avec une idée de la vie qui peut parfois aussi simplement bien se passer parce que les gens ne sont pas tous des abrutis de base. Elle nous démontre avec brio que l'on peut aborder bien des thèmes difficiles sans pour autant tomber dans le pathos meme si cela ne reste qu'une exposition légère des faits.
     
    L'approche d'une première sexualité et de la virginité (c'est pas si courant que ce soit aussi exposé et revendiqué après tout) est elle aussi toute en sensibilité et ne tombe pas dans les écueils de la surperformance de harder et rien que ça, ça en dit long ! Le lecteur a droit à son quota de petites scènes épicées qui titillent sans en faire de trop, le tout habilement mêlé à un déroulement amoureux qui de toute évidence n’était pas si assuré que ca.
    J'ai personnellement (en tant que femme, maman et gayfriendly) beaucoup apprécié les personnages féminins que l'auteur a crée. La maman dans son rôle de femme imparfaite, parfois agaçante, mais toujours pleine de sensibilité qui doute énormément ; la soeur et sa copine qui exposent une autre vision d'un couple amoureux et de femmes compréhensives qui tentent comme elles peuvent d'aider un jeune frère qui se découvre. Pour une fois on nous épargne la "salope" qui détruit tout et surtout cette image de femme presque génératrice de retournement de genre chez nos chers héros de MM.

    L'histoire en elle même, se tient bien, elle se suit avec beaucoup de plaisir dans sa simplicité et sa bonhomie. On devine bien sur le happy-end à la clé et on se réjouit comme des midinettes de ces quelques moment chauds qui éclosent au milieu du tumulte de leur découverte mutuelle. L’écriture est très agréable, pleine d'humour et de raillerie affective et surtout servie par une excellente traduction qui je pense rend une parfaite justice à la plume et au style de l'auteur.
    Un roman donc qui assure plaisir, surprise et gaieté avec deux jeunes hommes auquel on s'attache à la vitesse de l’éclair et qui nous font naviguer entre les sarcasmes de Cole que l'on adore résolument et la douceur bienveillante d'un Ellis sexy et émouvant. A lire absolument pour se sortir des ornières du MM trop préformaté sans en quitter ce qui nous y attire tant! Yop.

    Merci à Dreamspinner Press pour ce SP.

    Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1) de Wade Kelly


                                                                            

    Vous le trouverez ici : Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! (JOCK t. 1)


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un roman sorti chez Juno Publishing qui offre un clin d’œil à la "Julia Roberts" accompagné d'une plume soignée et mordante !!



    Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami de  Jacques Fortin-PayenLe pitch: 

    La perspective d’un chaud weekend au mariage de son meilleur ami, puis d’une semaine à courir le gay sur la côte ensoleillée du mois de juin, tout y était ! Mais les doutes d’une fiancée, la défiance des belles-mères, la cuite du meilleur ami, un DJ qui en a vu d’autres et une danse sur table effrénée en chantant Kalinka... le weekend bascule, la semaine est compromise... la vie gay ne serait-elle donc pas un chemin jonché de ces pétales de roses qui fanent sur le lit de noces ?

                                       ^ ^ ^


    Samuel  est le garçon d'honneur de son meilleur ami Julius, le même Julius qu'il désire depuis des années mais qu'il laisse s'envoler dans les bras de son autre meilleure amie, Mélinda. Dilemme, espoir, rancœur mais bon gré mal gré Sam sera présent du pire au meilleur des moments ou inversement selon  le point de vue où il se place. 

    Un roman au sujet pas forcement neuf mais servi en revanche par une excellente plume qui réserve autant de verve que de visions caustiques sur notre monde. Visions que l'on trouvera plus ou moins pertinentes selon que l'on soit ou non d'accords avec les points de vue de l'auteur. Une chose est sure c'est bourré d'humour, d'une certaine clairvoyance et une désillusion pleine d’empathie sur beaucoup de nos travers si ce n'est d'habitudes et codes sociaux. Chaque paragraphe comprend son lot de petites phrases assassines, drôles ou presque pittoresques, de l'évolution de notre société, du combat contre les normes et bien entendu des aspirations des différents courants du monde gay.

    Sam, le narrateur, semble presque par moment, par son propos constant, être le digne représentant de tout ce petit monde qui pourrait osciller de la licorne à paillette au gay discret qui se fond dans le moule. C'est  un vrai délice à lire, un vrai changement dans la routine MM avec une écriture portée sur l'amour du verbe à coup sûr, sur une certaine maîtrise de l'humour travaillé à plusieurs sauces  et sur un plaisir évident à se raconter tout court.
    Si cette plume exerce une véritable séduction au départ,  il n'en  reste pas moins que son poids sur le récit qui comporte très peu de dialogue est parfois assez lourd, tout du moins dans la continuité. On rit, on est assez conquis, c'est vrai, mais à la longue l'effet tend à s'étioler malheureusement, un peu trop gavé de phrases à rallonge et de circonvolutions pas toujours utiles, placées au bon moment et parfois répétitives. Et je dois dire que ce poids, sans sous estimer le talent de l'auteur, est pour beaucoup dans la rupture de l'entrain que l'on peut ressentir en cours de lecture.

    Entendons nous bien, on ne pourrait dire que ce n'est pas bon ou ennuyeux mais à trop en faire cette romance entre deux personnes finit plus par être LE moment du narrateur. On y oublie assez vite le second personnage, laissé dans un second rôle accessoire alors qu'il est la source de tous les espoirs de Sam. On a même du mal à lui définir une personnalité un tant soit peu intéressante tant visiblement son passage du soleil à la lune semble le laisser de marbre et l'absoudre de toute émotion. On a donc un duo exclusivement vu sous l'angle d'une narration qui tend à mettre en valeur le témoin plus que le couple ce qui, ici, rompt tout de même pas mal l'impact romanesque du récit. L'auteur, ou Sam, prend le parti d'exprimer et d'imager lui-même chaque protagoniste les emprisonnant un peu dans une vision binaire

    Certains personnages féminins en prennent pour leur grade à travers sa vision ce qui est paradoxale puisqu'en court de récit l'auteur nous livre un mode de pensée plutôt ouvert sur les genres et leurs clichés habituels. C'est un peu le contraste/emblème de ce roman, une plume fournie de qualité qui finit  par moment par s'étouffer  elle-même. Un contenu qui nous sort de la traditionnelle romance par son procédé plutôt original mais qui pèche par un manque d'investissement dans les autres personnages et du coup dégage un petit cote mégalo qui a oublié qu'une romance ça se vivait à minima à deux. Ce qui est encore un paradoxe puisque le héros principal n'a de cesse d'être au service, d'être concentré avec un réel sens du sacrifice sur l'objet de son amour depuis des années.
    C'est donc assez curieux et déroutant, même si ça ne gâche en rien les péripéties de ce mariage. Cela fait aussi probablement le charme propre de cette romance autocentrée par la  vision d'un seul sur les autres.

    Un roman donc qu'il faut à coup sûr découvrir car il est sans nul doute très original et fort bien écrit, plein d'humour et de clins d’œil très contemporains sur nos comparses aussi bien hétéro que gay d'ailleurs. Un roman qui aurait pourtant grandement gagné à donner un peu plus de vie et de sens  aux autres personnages pour ne pas se contenter d'être un long monologue. Yop.

     

               

    Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami de  Jacques Fortin-Payen



    Merci à Juno Publishing pour ce sp.                                                           

    Vous le trouverez ici: Comment j'ai atterri dans le lit de noces de mon meilleur ami

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mon Héros: tomes 1 et 2 de Max Vos

    Sortie : 22 Novembre 2013

    Quand il avait seize ans, Rich Miller a sauvé un jeune homme de la noyade dans sa piscine locale. Il ne savait pas que des années plus tard, en tant qu'étudiant et espoir olympique de plongeon, Rich se retrouverait une fois de plus face à Johnny Milloway, maintenant un grand joueur de football - et quand Rich dit grand, il veut vraiment dire dans le genre «ours». Le timide sportif se souvient de son sauveteur, et les deux hommes deviennent amis.

    Johnny n'est pas rebuté par le fait que Rich est gay. En fait, plus il passe de temps avec Rich, plus il devient curieux. Johnny veut connaître toutes sortes de choses - ce que c'est que d'embrasser un gars, par exemple. Seulement, il ne s'arrête pas là...

    Rich a du mal à croire que cette relation peut mener quelque part. Johnny est hétéro, et Rich n'est pas prêt à accepter le chagrin qu'il se doute avoir à éprouver suite à sa rencontre dans un avenir plus ou moins proche. Il a déjà suffisamment de problèmes à traiter comme ça - son père préférant regarder un match de football que de perdre du temps à aller voir son fils plonger... La seule chose à laquelle il ne s'attendait pas, c'était Johnny, qui peut se montrer très déterminé. Et avoir la star de football dans sa vie peut se révéler être un catalyseur pour des changements assez fracassantes.

     

    Mon Héros: tomes 1 et 2 de Max Vos

    Sortie : 05 Juin 2016

    Après une soirée romantique, Rich et Johnny sortent à la lumière du jour en tant que couple. Le comming out de Johnny les oblige à faire face à de graves répercussions tandis que l'équipe de football du lycée s'ajuste à son premier joueur ouvertement gay.
    Rich travaille toujours en vue des Championnats du Monde de plongée, bien que ses espoirs et ses rêves restent fixés sur les Jeux Olympiques de Londres de 2012, mais leur couple doit lutter contre des préoccupations plus proches de chez eux.
    Avec le soutien de leurs amis et familles, le jeune couple se rapproche, mais avec les préjugés et l'adversité qui les attendent à chaque tournant, Johnny et Rich seront-ils capables d'affronter le monde ensemble ?
    Peu importe le reste, Rich sera toujours le héros de Johnny.

     

    @@@@@

     

    Ce qui pourrait s'apparenter à une banale - si on peut affirmer que c'est banal- histoire d'amour entre deux adolescents est en fait bien plus que ça, on va faire face à un aspect peu reluisant de notre société: le rejet, la non-acceptation, l'homophobie et surtout les pseudo-moules dans lesquels il faut rentrer pour être "bien vus".

    Dans le premier volume, l'auteur nous conte la rencontre de deux sportifs universitaires : l'un gay affiché, plongeur de talent : Rich et l'autre star du football américain, hétéro : Johnny. Une certaine alchimie amicale nait entre les deux jeunes hommes qui va tournée à l'attraction sexuelle pour les deux mais aussi à une profonde introspection pour l'autre. Un tome léger sur l'apprentissage de l'amour, des blessures qu'il peut causer mais pas que, car on y découvre aussi le deuil, l'éloignement, et les dessous du monde sportif pas encore professionnel.

    Dans le second volume, c'est plus rude pour nos deux protagonistes, Johnny va devoir surmonter ses craintes, et faire front avec Rich, leurs amis et leurs familles aimantes à des attaques homophobes tout en assurant leur avenir de sportifs en passe de devenir du haut niveau. On plonge dans un univers un peu moins reluisant et romantique pour affronter les blessures physiques et mentales des agressions, comment ils vont devoir passer outre pour simplement vivre leur amour comme ils l'entendent.

    Depuis que j'ai découvert l'auteur dans Souvenirs de Noël 1 et 2 -que j'avais beaucoup aimé- j'ai décidé de retente le coup avec des sportifs testostéronés  mais tellement mignons, addictifs que j'ai replongé à pieds joints dans l'histoire. Il nous fait craquer sur Rich qui s'entraîne à fond pour les jeux olympiques et qui fédère tout le monde autour de lui, il est adorable, on ne peut que l'aimer, c'est la vraie star de ces deux romans. Et après on découvre Johnny, la grand nounours qui ne fait que manger, penser et vivre en compagnie de ses hormones bouillonnantes, si charmant, désarmant et qui, une fois lâché par ses inhibitions, va devenir le fan numéro un de Rich....

    Une lecture bien plus complexe qu'il n'y parait au départ, avec son lot de rebondissements pas toujours attendus mais encore tellement dans l'air du temps hélas. Le second tome enrichit vraiment l'histoire par plus de réflexions autour de l'homophobie dans le sport, de la célébrité.  

    J'ai vraiment accroché ces deux gars sympas, leur découverte de l'amour et du sexe, de leurs attitudes décomplexées au sein de leur famille, le tout saupoudré d'une sacrée dose d'humour qui fait souvent sourire voir rire. Un super moment de détente à découvrir ou redécouvrir très vite. Rose Taylor


    Vous le trouverez ici : Mon Héros

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique