• Une petite incursion dans l'historique avec The Only Gold de Tamara Allen paru chez Sidh Press en 2016

    The Only Gold de Tamara AllenLe pitch:
    La vie de Jonah Woolner est tout aussi prudemment régulée que la banque dans laquelle il travaille. Cette vie lui convient parfaitement, jusqu'à ce qu'une promotion lui passe sous le nez en faveur d'un nouvel arrivant, Reid Hylliard. Effronté et entreprenant, Reid ensorcelle tout le monde sauf Jonah, qui est convaincu que ses idées progressistes conduiront la banque à la ruine. Quand Jonah commence à découvrir que Reid est plus complexe qu'il n'y paraît, il prend le risque de succomber à ses charmes ? cependant, déverrouiller la porte de la chambre forte des secrets de Reid pourrait le mener sur un sentier dangereux. Perdre sa promotion ? et peut-être son c?ur ? est le dernier de ses problèmes. Alors que le blizzard le plus mortel à avoir jamais balayé New York fait rage, le fils revanchard d'un vétéran de l'Armée de l'Union débarque à la banque pour voler un dépôt gouvernemental d'un demi-million de dollars. Jonah et Reid se retrouvent piégés et divisés, et surtout, doivent se battre pour leurs vies.

    The Only Gold de Tamara Allen


       Dès le départ , tout se joue dans un affrontement a pas feutrés quand Jonah trésorier adjoint, se voit obligé de collaborer avec Reid son nouveau supérieur avec un jeu de taquineries assez pincé que j'ai trouvé délicieux. La tension entre les deux hommes, très professionnelle en première partie , monte crescendo tandis que les choses se mettent en place avec la précision d'une montre suisse dans un univers très formaté de la première moitié du siècle.

      Reid est sur de lui, franc , sincère; quelqu'un à qui il semble difficile de résister et c'est une véritable OPA de séduction que subissent tous les employés au grand dam de Jonah. Ce dernier passerait presque pour un goujat obsessionnel voulant nuire à tout pris à son supérieur et on a du mal à cautionner ces réticences d'homme trop professionnel face aux nouvelles idées progressistes de Reid . On sent bien le changement plus profond que cela provoque chez lui tant ces certitudes aux travail ont forgé ces habitudes routinières de vie. Jonah s’évertue a trouver des erreurs qui n'en sont pas et bloque ainsi une vision plus perspicace du jeune trésorier en chef ,fraîchement débarqué.
      On apprécie par ce biais de ne pas tomber dans une romance trop facilement annoncée et trop aisément acceptée. Le manque d'attraction immédiate habituelle entre deux héros nous fait grimper au rideau a attendre avec impatience les prémisses de leur histoire . C'est alors que Reid se lance petit à petit à faire une cour très discrète à Jonah et au moment ou je devrais déjà être endormie , je suis toujours les yeux grands ouverts à me mordiller la lèvre inférieure  (tadaaaaaam non mais c 'est pas réservé à la romance après tout !!) .

      Leurs scènes d'amour sont tout en romantisme puissant , en demi mots exaltants ou l'imagination et la suggestion font la part belle à des images trop suggestives .J'ai particulièrement adhéré aux petites marques d'affection de Reid envers Jonah. On tombe en amour avec leur relation , on y aime le coté suranné et pourtant si compliqué à vivre dans une époque ou les préjugés et les bien pensants peuvent détruire une vie en moins de temps qu'il ne faut pour le dire . On se demande d'ailleurs quel avenir sera possible pour leur couple.
      L'affection nouvelle qui se tisse entre ces deux hommes, qui essaient de construire une histoire discrète dans un contexte difficile et qui jonglent avec les attentes de leur société et de leur entourage ,est attendrissante à souhait .

      Les épisodes consacrés à la vie bancaire sont précis sans être rébarbatifs grâce a une écriture précise et très accessible. Le parler d’époque et les recherches faites pas l'auteur sur l'organisation d'un banque de cette période enrichissent le récit , on pense s'y perdre mais c'est loin d’être le cas ni même d'être ennuyeux. Quelques mélanges de prénoms ayant probablement échappé a une relecture ne dérangent absolument la compréhension et la fluidité de la lecture .
    On a même une intrigue qui s'intensifie et contrecarre leur amour avec un final en suspens très bien conçu façon Murdoch survolté (ben ouais je mate Murdoch mysteries et alors?) .
    Tamara Allen nous livre ici un roman qui ne se lâche pas avec un coté désuet présent a chaque page, une certaine poésie de l'ambiance , il m'aura juste manqué peut être un peu plus de passion dans leurs interactions même si la fusion entre les deux amoureux est bien plus forte qu'un simple attrait sexuel. Un m/m tout en douceur à lire en mode sépia avec une bonne tasse de thé. Yop.

     

    The Only Gold de Tamara Allen

     

    ***************************

     

    Un roman qui m'a donné une furieuse envie de retomber dans les affres du ship/slash avec ces deux gugusses qui n'ont pas quitté mon esprit tout au long du livre.

                                The Only Gold de Tamara Allen                             

     

     

     

    Vous le trouverez ici en VO. 

    https://amzn.to/2GMEuIu

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Résumé:

    Raphaël est un adolescent juif recueilli par la résistance au sein d’un village de province, Hans, un jeune soldat Nazi envoyé en France. Bien que tout les oppose, les circonstances vont les pousser à se découvrir et s’apprivoiser, loin des fracas et horreurs de la guerre.

    Une histoire intimiste, enracinée dans la période trouble de l’occupation allemande, qui nous présente deux jeunes gens, ni monstre, ni héros, juste désireux de vivre loin de toute cette folie humaine.

    Date de parution: 2008        Publié par: Les Editions Muffins

    Un petit livre mais une grande histoire. Une de celle qui vous reste en tête et qui parfois  vous appelle inconsciemment afin que vos yeux s'émerveillent encore et encore au fil de cette écriture déliée qui vous entraîne doucement et avec délice dans son sillon.

    Ici, on parle de Hans et Raphaël. Dans un contexte particulier qui finalement s'efface très rapidement pour laisser place aux deux êtres qu'ils sont. Leur rencontre leur aura apportée le bonheur nécessaire pour continuer à vivre et non pas survivre en ces temps difficiles. Bien que ce roman soit court, j'ai apprécié de voir évoluer les sentiments de chacun de manière différente. Alors que Hans réalise assez vite les siens et accepte l'amour qu'il porte à celui qui l'a sauvé, Raphaël, lui, a besoin de plus de temps. Ce qui n'empêche en rien une grande complicité de s'épanouir entre eux. 

    Si ces deux jeunes hommes sont le soleil de l'un et de l'autre, pour nous ils en sont les rayons qui illuminent notre lecture.

                                                                                                                                                Manon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Amoureux d'un highlander, Tome 1 : Jacques & Keir : Troublant highlander

    Amoureuses des kilts ? C'est parti mon kiki pour un roman tout en saveurs des landes et des châteaux d'Ecosse. C'est mon premier V.D. Prin qui, il faut l'avouer , est une auteure très prolifique et je pense sincèrement que ce ne sera pas le dernier .

    JACQUES & KEIR : troublant highlander. (Amoureux d'un highlander t. 1)Le pitch: Jacques De Beauchesne, médecin et deuxième fils de comte, accompagne sa soeur Amélie en Écosse, où elle a été promise à Keir Mac Leod, héritier du laird du clan du même nom.
    Jacques, opposé à cette union, est ravi lorsqu'il constate que la magie n'opère pas entre les deux fiancés. En revanche, il se sent attiré et troublé par l'insupportable Keir.
    De son côté, Keir, qui ne souhaite pas se marier, est enchanté de voir que la jeune Amélie semble trouver son frère cadet, Duncan, à son goût. Tout va donc pour le mieux, si ce n'est l'émoi mal venu qu'il ressent pour le médecin français.
    Pourtant, tout en cet homme l'énerve au plus haut point, car il déploie une incroyable propension à lui donner l'impression de n'être qu'un sauvage idiot et sans cervelle.L'improbable se produit ! Jacques et Keir cèdent à l'attirance insensée qui les pousse inexorablement l'un vers l'autre.
    Au quinzième siècle, période trouble où « les bougres » étaient brûlés sur la place publique, leur amour semble voué à l'échec. Alors, entre raison et passion, ce qu'ils voudraient et ce qu'ils peuvent faire... ils devront faire des choix.

                                                                * * * * * * * * *

    L'opposition évidente de personnalité entre les deux protagonistes est un des éléments clés du livre et du plaisir qu'il procure! Nous avons un futur laird limite" barbare" mais non moins sexy et un jeune médecin de bonne famille issu du continent tout aussi attirant . Le froid et la dureté du roc guerrier vs la classe et la préciosité de l'éducation toute en finesse. Un combat que je ne pouvais pas rater!

    Je ne perdrais mon temps a décrire les personnages , leurs qualités , leurs défauts, leurs attraits cela serait voler le plaisir du lecteur et surtout l'orienter.
    Mais je vais m'attarder, en revanche , sur un point qui m'a frappé, c'est la richesse du nombre de personnages secondaires qui n'en sont presque pas tant leur participation au fil de l'intrigue est quasi essentielle et ca j'aime vraiment. Cela donne corps et vie à une histoire complète ,précise , enrichie et pas juste un échange amoureux avec un j'te veux , un j'peux pas et un happy end "baisons comme des oufs"!


    Grace a cela, on se perd dans les dédales de ce roman avec délice et sans aucuns ennuis, chaque chapitre amenant son lot d'evenements et d'informations savamment ordonnés pour que l'on tourne sans cesse la page suivante jusqu'au prochain...et ainsi de suite avec beaucoup de mal a stopper sa lecture ( j'ai même fait mes pauses pipi et clopes avec ma liseuse ...oui je sais , ami/e mmiste, ça, tu t'en serais passer mais j'aime partager !).


    La narration est souple, simple , précise et efficace sachant ramener des touches du passé par les échanges sous formes de lettres qui jalonnent le livre .Un choix de vocabulaire complètement compatible entre un lecteur du monde moderne et des héros d'une période plus éloignée, qui par bonheur n'alourdit ni ne ridiculise pas le propos.
    Un gros plus pour la "visualisation" des lieux et paysages créée par l'auteur qui vous plonge avec une facilité déconcertante dans cette ambiance des Highlands. Je dois avouer qu'au fil de mes lectures , l'importance accordée au "décor " n'est pas forcement systématique, ni même réussie parfois, certains auteurs se cantonnant a l'essentiel de la romance sans autre fioritures . C'est donc pour moi, une tres grosse accroche en terme de lecture, il faut que je la vois cette scène que l'on me décrit et pas seulement que je la comprenne.

    Le livre est habillé d'une couverture alléchante (si, si je t'assure!! quand tu la vois tu as envie de faire glisser ton doigt lubrique le long de cette colonne vertébrale tentatrice!) par contre je ne suis pas fan des titres a rallonge ,j'aurais préféré un seul titre parlant et éventuellement un sous titre moins proéminent (mais bon je ne suis pas éditrice moi , et mes goûts ne valent que pour moi)

    Alors, bien sur , on pourrait parler de crédibilité sur le theme de l’époque , du lieu et de l'acceptation rapide de l'homosexualité que ce soit pour le héros (hétéro au départ) lui même ou sa famille. Mais la encore , je trouve que VD Prin a bien géré la chose nous fournissant ça et la quelques explications bien placées au cœur du roman . Il faut bien savoir que lorsque l'on est dans la fiction, si le tout est bien amené ,tout est possible pour celui qui l’écrit ou celui qui le lit. C'est du roman, c'est de la fiction, c'est du mm on ne s'attends pas a ce qu'on nous dise a la 15ème page que "non c pas possible messieurs vous n’êtes ni dans le bon lieu ni à la bonne époque", on lit aussi ce genre de roman pour se faire du bien. Et moi, ca m'a fait du bien!! Un bon moment de lecture puisque je l'ai lu il y a déjà plusieurs mois et qu'il fait toujours parti de ceux dont je me souviens avec tendresse.

    Et pour finir sur une touche d'humour pourri (c'est un peu ma marque apres tout hein!!) je dirais que vu qu'il est annonce comme le tome 1 et que j'aimerais bien une suite, il ne peut pas en rester qu'un! (ah ben oui, je vous avais prévenu )!

    Yop

     

    JACQUES & KEIR : troublant highlander.

     

    Vous le trouverez ici: https://amzn.to/2LyUKAj

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique